TODT FRITZ (1891-1942)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Général et technicien allemand, Fritz Todt est membre du parti nazi dès 1922. Lorsque Hitler prend le pouvoir en 1933, Todt est chargé de l'aménagement des transports du Reich et, en particulier, de la construction des autoroutes. Une organisation du nom de son chef, l'Organisation Todt, est alors mise sur pied. Formation paramilitaire, dépendant du parti nazi, cette organisation est d'abord créée pour utiliser à des fins économiques et stratégiques l'activité de centaines de milliers d'ouvriers alors en chômage et qui sont requis à cet effet. C'est Todt qui est chargé de l'édification de la ligne Siegfried (1937-1940). Promu général en 1939, nommé ministre de l'Armement et des Munitions en 1940, il dirige, en 1941-1942, l'équipement des arrières du front russe (routes, voies ferrées, etc.), la construction du mur de l'Atlantique en France et en Belgique, la réalisation de bases sous-marines. Outre cette activité paramilitaire, Fritz Todt a reçu, en 1937, mission d'ériger à Nuremberg de gigantesques monuments à la gloire du nazisme : entre autres, hall de congrès pour 60 000 personnes, stade pour 500 000 spectateurs, champ de mars pour un million de participants. Le premier de ces monuments sera construit, pour les deux tiers, pendant la guerre.

—  André BRISSAUD

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TODT FRITZ (1891-1942)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « La « remise en ordre » de l'économie »  : […] Celle-ci a été profondément marquée par le régime national-socialiste, et son organisation est un des traits les plus originaux du III e  Reich. Aussi bien s'agissait-il de redresser une situation très grave qui, depuis 1930, n'avait cessé de se détériorer. On y parvint en deux étapes : en 1933 la « remise en ordre », en 1936 le plan de quatre ans. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_10801

Pour citer l’article

André BRISSAUD, « TODT FRITZ - (1891-1942) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-todt/