BECKENBAUER FRANZ (1945- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Franz Beckenbauer

Franz Beckenbauer
Crédits : Allsport/ Getty

photographie

Bobby Charlton et les Anglais champions du monde

Bobby Charlton et les Anglais champions du monde
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Johan Cruijff

Johan Cruijff
Crédits : Allsport/ Getty

photographie


Surnommé le « Kaiser », Franz Beckenbauer, né le 11 septembre 1945 à Munich, demeure le plus célèbre des footballeurs allemands. Il fait ses débuts dans le Championnat d'Allemagne, avec le Bayern Munich, en 1964. Le grand public le découvre en 1966, à l'occasion de la Coupe du monde en Angleterre. Évoluant alors au poste de milieu de terrain, il est l'une des révélations de l'épreuve. Il dispute à Wembley la finale de la compétition, face à l'Angleterre de Bobby Moore, Bobby Charlton et Geoff Hurst. Malgré la défaite (4-2), il semble promis à un brillant avenir.

Franz Beckenbauer

Franz Beckenbauer

photographie

Le capitaine de l'équipe allemande, Franz Beckenbauer, brandit le trophée de la victoire obtenue face aux Pays-Bas en finale de la Coupe du monde de football, à Munich, en 1974. À ses côtés, Sepp Maier et Paul Breitner. 

Crédits : Allsport/ Getty

Afficher

Bobby Charlton et les Anglais champions du monde

Bobby Charlton et les Anglais champions du monde

photographie

Le 30 juillet 1966, à Wembley, Bobby Charlton, légende du football anglais, brandit la coupe du monde, après la victoire de son équipe sur l'Allemagne en finale. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

En 1970, au Mexique, Franz Beckenbauer émeut les spectateurs par son courage en participant, le bras en écharpe, avec une clavicule cassée, à la prolongation de la demi-finale perdue – malgré le soutien de Wolfgang Overarth, Uwe Seeler ou Gerd Müller – contre l'Italie de Sandro Mazzola, Gianni Rivera et Gigi Riva (4-3), dans un match qui demeure considéré comme l'un des plus beaux de l'histoire.

La Coupe du monde lui échoit enfin en 1974 : à Munich, grâce à deux buts de Paul Breitner et Gerd Müller et une partie exemplaire du gardien de but Sepp Maier, il peut, en tant que capitaine, brandir le précieux trophée après la victoire de la R.F.A. en finale contre les Pays-Bas de Johan Cruijff (2-1).

Johan Cruijff

Johan Cruijff

photographie

Finale de la Coupe du monde de football 1974 : le Néerlandais Johan Cruijff obtient un penalty à la première minute. À gauche, l'arrière allemand Berti Vogts. 

Crédits : Allsport/ Getty

Afficher

Sélectionné à 103 reprises en équipe d'Allemagne, de 1965 à 1977, Franz Beckenbauer fut élu meilleur joueur européen (Ballon d'or) en 1972 et en 1976 ; il remporta trois fois la Coupe d'Europe avec le Bayern Munich (1974, 1975, 1976) et tenta l'aventure du soccer aux États-Unis de 1977 à 1980.

Devenu sélectionneur national, il mènera l'équipe d'Allemagne de Lothar Matthäus, Rudi Völler et Jürgen Klinsmann à la victoire lors de la Coupe du monde 1990. À partir de 1998, il préside son club de toujours, le Bayern Munich. Il fut également président du comité d’organisation de la Coupe du monde 2006, qui se déroulait en Allemagne.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « BECKENBAUER FRANZ (1945- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-beckenbauer/