ARTHAUD FLORENCE (1957-2015)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Florence Arthaud fut la première femme – avec Isabelle Autissier – à se faire une place dans le monde de la voile. Avec son caractère bien trempé, son franc-parler, elle avait réussi à gagner le respect de tous les marins.

Florence Arthaud est née le 28 octobre 1957 à Boulogne-Billancourt. Son père, Jacques Arthaud, dirige alors la maison d’édition Arthaud, réputée pour la qualité de ses publications et qui créera la collection Mer, inaugurée en 1964 par le livre d’Éric Tabarly Victoire en solitaire.

La jeune fille se passionne pour la voile, traverse pour la première fois l’Atlantique à la voile à dix-huit ans. Elle se lance très tôt dans la compétition, participant en 1978 à l’édition initiale de la Route du rhum, course transatlantique en solitaire, qu’elle termine à la onzième place.

Elle connaît la consécration sportive en 1990 : à la barre du trimaran Pierre-Ier, elle gagne cette Route du rhum. Succédant au palmarès à Mike Birch, Marc Pajot et Philippe Poupon, elle est dès lors surnommée « la petite fiancée de l'Atlantique » par les navigateurs. En 1996, elle se classe deuxième, associée à Jean Le Cam, de la Transat en double Lorient-Saint-Barthélemy enlevée par Alain Gautier et Jimmy Pahun. En 1997, toujours avec Jean Le Cam, elle avait pour projet de s'attaquer à tous les records transocéaniques en construisant un catamaran géant de 33 mètres. Malheureusement, ce projet n’ira pas à son terme. Néanmoins, Florence Arthaud remporte cette année-là la Transpacifique comme équipière de Bruno Peyron.

Florence Arthaud n’obtiendra plus de résultats probants par la suite. Cependant, son charisme et sa présence assidue dans les médias ont fait d’elle, un moment, l’une des sportives françaises les plus célèbres. La voile a connu grâce à elle une embellie auprès du grand public, et elle a ouvert une voie dans laquelle se sont engouffrées de nouvelles navigatrices, telle la Britannique Ellen MacArthur ou la Française Karine Fauconnier, prouvant, si besoin était, que les femmes pouvaient rivaliser avec les hommes dans les conditions extrêmes des courses transocéaniques.

Le 9 mars 2015, Florence Arthaud, qui participait au jeu de téléréalité « Dropped », lequel devait être diffusé sur T.F.1, trouve la mort en Argentine dans un accident impliquant deux hélicoptères. On compte au total dix victimes, parmi lesquelles deux autres sportifs français de renom, la nageuse Camille Muffat et le boxeur Alexis Vastine.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ARTHAUD FLORENCE - (1957-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/florence-arthaud/