BLYTON ENID (1897-1968)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain prolifique et extrêmement populaire, la Britannique Enid Blyton écrivit essentiellement pour la jeunesse.

Fille d'un homme d'affaires, Enid Mary Blyton naît le 11 août 1897 dans le quartier londonien d'East Dulwich. Elle étudie la musique avant de se former aux métiers de l'enseignement au lycée d'Ipswich (1916-1918). Elle publie un de ses poèmes dans un magazine pour enfants dès l'âge de quatorze ans, puis un deuxième dans le Nash's Magazine en 1917. La jeune femme continue d'écrire tout en travaillant comme institutrice et gouvernante : en 1921, elle a déjà ainsi fait paraître plusieurs histoires et poèmes dans diverses revues, et publie son premier recueil de poésie, Child Whispers, en 1922. Elle décide de se consacrer pleinement à l'écriture vers 1924. Certaines de ses histoires paraissent dans un premier temps dans les diverses revues qu'elle fonde ou auxquelles elle collabore au fil des ans, telle Sunny Stories (1926-1952). Au cours de sa carrière, qui s'étend jusque vers 1965, Enid Blyton signe ainsi plus de six cents ouvrages pour la jeunesse et d'innombrables articles destinés à des magazines. Elle meurt le 28 novembre 1968 dans le quartier londonien d'Hampstead.

La plupart des histoires d'Enid Blyton accordent une large place au mystère et à l'aventure, quelques-unes d'entre elles se déroulent dans des écoles ou au cirque. La série des Oui-Oui, rédigée de 1949 à 1963 pour les tout-petits (où apparaissent Oui-Oui, Monsieur le gendarme, Potiron et les autres habitants de Miniville), et celle du Club des Cinq, écrite de 1942 à 1963 pour les enfants et les jeunes adolescents, ont beaucoup fait pour sa célébrité. La seconde série sera poursuivie en France par Claude Voilier de 1971 à 1985. Mentionnons encore les séries Le Clan des Sept et Mystère, également très populaires. Enid Blyton peuple ses récits de personnages facilement identifiables, soit bons, soit méchants, et les place au cœur d'intrigues stimulantes qui illustrent une leçon de morale traditionnelle. Elle emploie un vocabulaire et un style simples, parfaitement accessibles au lecteur début [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification

Pour citer l’article

« BLYTON ENID - (1897-1968) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/enid-blyton/