KREBS EDWIN (1918-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biochimiste américain, Edwin Krebs reçoit le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1972 (conjointement à Edmond Fischer), pour la découverte de la phosphorylation réversible des protéines, processus biochimique qui contrôle l'activité de certaines enzymes dans les cellules et adapte ainsi leur activité aux besoins de la vie cellulaire.

Edwin Krebs (1918-2009)

Edwin Krebs (1918-2009)

photographie

Le prix Nobel de physiologie ou médecine 1992 a été attribué à Edwin Krebs, biochimiste américain, et Edmond Fisher, pour leur découverte d'un mécanisme fondamental de contrôle des activités biologiques : la phosphorylation réversible des protéines. 

Crédits : Raphael Gaillarde/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Afficher

Edwin Gerhard Krebs est né le 6 juin 1918, à Lansing (Iowa). En 1943, il termine ses études de médecine à l'université de Washington, à Saint-Louis (Missouri). De 1946 à 1948, il mène, dans cette université, des recherches sous la direction des biochimistes Carl et Gerty Cori. En 1948, il entre à la faculté de médecine de l'université de Washington, à Seattle, où il devient professeur en 1957. En 1968, il rejoint l'université de Californie, à Davis, puis retourne à l'université de Washington en 1977.

Au cours des années 1950, Edwin Krebs et Edmond Fischer commencent à explorer les mécanismes qui permettent aux cellules musculaires de puiser leur énergie dans le glycogène (la forme sous laquelle le glucose est stocké dans l'organisme). Carl et Gerty Cori avaient déjà démontré que les cellules utilisent une enzyme appelée phosphorylase pour libérer du glucose (la source d'énergie qui permet le fonctionnement des cellules) à partir du glycogène. Krebs et Fischer observent que la phosphorylase peut être transformée d'une forme inactive en une forme active par l'addition d'un groupe phosphate provenant de l'adénosine triphosphate (ATP). Les enzymes qui catalysent cette réaction sont appelées protéines kinases. Krebs et Fischer montrent également que la phosphorylase est inactivée par la soustraction de ce même groupement phosphate. Cette réaction est catalysée par des enzymes nommées phosphatases. L’existence d’un contrôle positif à négatif de l’activité enzymatique a été ensuite généralisée. Ce mécanisme de contrôle par phosphorylation réversible est une des clés de l’adaptation des cellules souches aux besoins de l’organisme.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« KREBS EDWIN - (1918-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edwin-krebs/