ÉCHO, mythologie

Nymphe de la montagne ; Ovide raconte dans ses Métamorphoses qu'elle avait offensé Héra, en l'empêchant par ses bavardages de surveiller les infidélités de Zeus. Aussi, pour la châtier, Héra lui ôta la parole, ne lui laissant que la faculté de répéter les derniers mots de son interlocuteur. En proie à une passion sans espoir pour Narcisse, qui s'était épris de sa propre image, elle s'éteignit, et il ne resta d'elle que la voix.

Selon l'auteur grec Longus, Écho repoussa les avances du dieu Pan, et celui-ci frappa de folie des bergers, qui la mirent en pièces. Après sa mort, elle aurait toutefois gardé l'usage de sa voix au sein de la Terre.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« ÉCHO, mythologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/echo-mythologie/