DACITES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Laves acides de couleur gris clair (leucocrates) à structure microlitique. Les dacites sont formées de grands cristaux (phénocristaux) de plagioclases (andésine), de quartz automorphes et de minéraux ferromagnésiens. Ces derniers sont soit de la biotite seule, soit de la biotite accompagnée d'amphibole, de diopside ou d'hypersthène. Ces phénocristaux baignent dans une pâte microlitique ou vitreuse.

L'apparition de l'un ou l'autre de ces minéraux ferromagnésiens dépend non seulement de la composition chimique du magma mais aussi des conditions physico-chimiques dans lesquelles s'est opéré le refroidissement. C'est ainsi que des dacites à biotite ou à hypersthène peuvent avoir la même composition chimique, mais l'hypersthène correspond à une cristallisation à haute température alors que la biotite est symptomatique d'une phase pneumatolytique (phase gazeuse enrichie en particulier en B, F, Cl et métaux). De même, des dacites à augite ou à amphibole peuvent dériver d'un même magma, mais le pyroxène correspond à une cristallisation à haute température et à basse pression alors que l'amphibole cristallise à température plus faible et à pression plus forte. L'apparition du quartz pose des problèmes non moins complexes. Il existe par ailleurs un groupe de roches minéralogiquement analogue mais mésocrate (autant de minéraux blancs que noirs) : les sakalavites (assez rares), que l'on trouve à Madagascar.

Les laves dacitiques sont très visqueuses et forment des cumulo-dômes et des protrusions (dôme de Showa-Shinzan et aiguille de la montagne Pelée). Elles sont généralement associées à des andésites ou à des rhyolites.

—  Claude SALZE

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, attaché au laboratoire de volcanologie de l'université de Paris-XII

Classification

Pour citer l’article

Claude SALZE, « DACITES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dacites/