CRINOLINE, histoire du costume

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Armature de la crinoline

Armature de la crinoline
Crédits : Hulton Getty

photographie

Crinoline : l'habillage

Crinoline : l'habillage
Crédits : Hulton Getty

photographie


La spécificité du costume occidental réside dans l'évolution et la transformation continuelle de la silhouette, tant masculine que féminine.

Bien que la tendance générale soit toujours à l'allongement de la silhouette par l'accentuation des verticales, certaines périodes privilégient des lignes qui s'éloignent absolument des formes naturelles. Alors que les vêtements masculins semblent rester dans les limites du raisonnable, tous les excès paraissent permis en matière de mode féminine. C'est là toute l'histoire de la crinoline, à l'origine simple étoffe de lin et de coton mêlée de crin pour la raidir, puis, par extension, jupon porté à partir de 1840 et jusque vers 1870. Le mot crinoline désigne aussi une jupe ou une robe à la mode sous le second Empire. Son succès est dû à la conjonction de plusieurs facteurs : la renaissance de la vie de cour et l'influence de l'impératrice Eugénie, l'« invention » de la haute couture par l'Anglais Worth, qui se sert de la crinoline pour établir sa réputation auprès de sa clientèle étrangère, la presse de mode illustrée, alors florissante, et enfin les manufactures et les premiers magasins de confection qui, par une politique du bon marché, démocratisent des articles atteignant ainsi toutes les couches de la société. Les « petites couturières » ont désormais à leur disposition des modèles et des patrons qu'elles exécutent rapidement pour leur clientèle grâce à la machine à coudre, largement répandue.

Dès 1815, les robes ont subi un long processus de transformation : la ligne de taille, qui était sous la poitrine, retrouve insensiblement sa place naturelle ; simultanément, la jupe s'arrondit et se gonfle, grâce à plusieurs jupons superposés et empesés. Devenus trop incommodes, ils sont remplacés par la première ébauche de la crinoline, c'est-à-dire par un jupon renforcé de crin. Au milieu du siècle, poursuivant sa croissance, la jupe se charge de volants, son diamètre s'élargit encore. Apparaît alors la crinoline telle que l'histoire l'a fait connaître, jupon de toile renforcé de cercles en fanons de baleine. Un progrès décisif est [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Renée DAVRAY-PIÉKOLEK, « CRINOLINE, histoire du costume », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/crinoline-histoire-du-costume/