TAISIBLE COMMUNAUTÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme désignant des communautés familiales qui se forment tacitement par la poursuite de la vie en commun entre descendants après le décès du chef de famille. De telles communautés, qui répondent à la fois à des sentiments naturels et à des considérations pratiques, se rencontrent dans des sociétés très diverses depuis l'Antiquité (consortium entre frères de la Rome archaïque) jusqu'à une époque récente. Mais le terme de communautés taisibles est plus spécialement réservé aux groupements familiaux qui ont connu une assez large diffusion dans l'Europe occidentale au Moyen Âge. Ces communautés ont été surtout répandues dans les milieux ruraux, qu'il s'agisse de serfs ou de paysans libres, le maintien de la vie commune entre frères évitant le morcellement successoral de l'exploitation agricole. Mais elles sont connues également de la bourgeoisie urbaine, des marchands et des artisans, voire de la petite noblesse qui, elle aussi, vivait souvent de l'exploitation d'un domaine. Des termes locaux divers désignent ces communautés : maignies, maix, chanteaux, communautés personnières, compaignies d'héritage. Le plus souvent, la communauté se forme au décès du chef de famille par le maintien de l'indivision de l'héritage et de la vie commune entre les descendants et leurs familles. La communauté peut ainsi persister à travers plusieurs générations jusqu'à ce que, trop lourde et trop nombreuse, elle se désagrège. Il arrivait aussi que, lors du mariage d'un enfant, fils ou fille, les parents stipulent l'établissement commun du jeune ménage sous leur toit. Ou bien des frères ou même des parents plus lointains ou des étrangers décident par contrat de mettre leurs biens en commun et de vivre ensemble (affrèrement). Enfin, dans de nombreuses régions, la communauté taisible se formait par la vie commune d'an et jour et la confusion des meubles. Ce sont surtout de telles communautés qu'envisagent plusieurs coutumes rédigées du xvie siècle (Perche, Poitou, Angoumois, Saintonge, Orléans, Nivernais, Bourbonnais). Ces communautés ont été particulièrement développées dans les périodes d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Classification

Pour citer l’article

« TAISIBLE COMMUNAUTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaute-taisible/