GALEN CLEMENS AUGUST VON (1878-1946)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ecclésiastique allemand doté d'une très forte personnalité, d'une foi rayonnante et d'un caractère indomptable, C. A. von Galen exerça d'abord son ministère à Berlin de 1906 à 1929. Son antinazisme lui viendra de cette époque. Il fut ensuite curé de Münster puis évêque de cette ville de Westphalie (1933).

Surnommé le « Lion de Münster », Mgr Galen est l'opposant le plus résolu à l'hitlérisme au sein de l'épiscopat allemand. Ses prises de position, dont la hardiesse est encore accusée par le climat de terreur et de consentement général à l'entreprise nationale-socialiste, même au sein de l'Église, en font le symbole d'une résistance vieille-allemande et catholique. Chaque dimanche, Mgr Galen prêche dans l'église Saint-Lambert de Münster pleine de fidèles, gardant son franc-parler, sans que la Gestapo ose intervenir. Le 1er mai 1934, apprenant l'interdiction faite aux jeunes nationaux-socialistes de continuer à appartenir aux organisations catholiques, il télégraphie à Hitler en le priant d'annuler cet ordre, « afin que ne soit pas permise l'exclusion hors de la communauté allemande de tant d'Allemands loyaux et dévoués à l'œuvre de reconstruction ». En juillet de la même année, la tension entre l'Église catholique et le nazisme grandissant, il déclare que, si un accord n'intervenait pas, l'Église devrait condamner, comme dans le cas de l'Action française, les doctrines néo-païennes qui mettent en péril la moralité et la foi des catholiques allemands. Il faudrait alors interdire aux fidèles d'appartenir à des organisations, de participer à des réunions qui les mettraient dangereusement en contact avec ces hérésies.

En juillet 1941, il condamne l'euthanasie hitlérienne. Dans un sermon, qui aura d'immenses répercussions, il rappelle qu'en citoyen respectueux des lois il avait porté plainte par lettre recommandée auprès du procureur du Reich du tribunal régional de Münster et du préfet de police de la même ville contre le meurtre de malades mentaux, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GALEN CLEMENS AUGUST VON (1878-1946)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Adhésion et résistance au nazisme »  : […] À l'égard d'un régime totalitaire où un seul parti est autorisé – tous les autres se sont dissous ou ont été supprimés en 1933 – il ne peut exister, semble-t-il, qu'une adhésion ou une opposition totales. En fait, la question est plus complexe et les difficultés en sont apparues après 1945 lorsque les occupants, puis les Allemands eux-mêmes, s'attelèrent à la « dénazification ». Si l'on admet que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_11005

Pour citer l’article

André BRISSAUD, « GALEN CLEMENS AUGUST VON - (1878-1946) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clemens-august-von-galen/