ORR BOBBY (1948- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Hockeyeur professionnel américain d'origine canadienne, Bobby Orr fut le premier défenseur à décrocher le trophée Art Ross, lequel récompense le meilleur réalisateur (buts + « assistances », c'est-à-dire passes décisives) de la National Hockey League (N.H.L.).

Né le 20 mars 1948 à Parry Sound (Ontario), Robert Gordon Orr attire l'attention des dénicheurs de talents des Boston Bruins dès l'âge de douze ans et signe un contrat amateur avec leur équipe junior. Il rejoint les Bruins en 1966, lorsqu'il atteint la limite d'âge minimale pour évoluer en N.H.L., fixée à dix-huit ans. Il joue à Boston pendant dix saisons, au cours desquelles il aide ses coéquipiers à se hisser huit fois de suite jusqu'aux play-offs (phase finale) et à décrocher deux Coupes Stanley (1970 et 1972).

Au cours de sa carrière en N.H.L., Bobby Orr reçoit plus d'une quinzaine de récompenses majeures, dont le trophée Norris sacrant le meilleur défenseur de l'année à huit reprises (de 1968 à 1975). Il établit ainsi plusieurs records du meilleur défenseur de la saison pour ce qui concerne le nombre de buts (46), d'assistances (102) et de points (139). Il décroche le trophée Art Ross en 1970 et en 1975, reçoit trois fois consécutivement le trophée Hart récompensant le M.V.P. (most valuable player, meilleur joueur), de 1970 à 1972.

Mais Bobby Orr se blesse à de nombreuses reprises sur la glace. Transféré chez les Chicago Blackhawks en 1976, il occupe le poste d'entraîneur assistant durant la saison 1976-1977. Il doit mettre fin à sa carrière en 1979. Après sa retraite sportive, Bobby Orr reçoit le trophée Lester Patrick pour sa contribution remarquable au hockey sur glace américain.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« ORR BOBBY (1948- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bobby-orr/