ANRI SALA. ENTRE CHIEN ET LOUP (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'exposition Entre chien et loup, consacrée au jeune artiste français d'origine albanaise Anri Sala et organisée dans l'immense salle de l'ancien couvent des Cordeliers par le musée d'Art moderne de la Ville de Paris (25 mars-16 mai 2004), renouvelle de façon significative la façon de présenter des œuvres vidéo dans un lieu dévolu à l'art contemporain.

En effet, s'opposant à la répétition d'une « black box » (espace noir de projection) qui est à la vidéo ce que le « white cube » (espace blanc de monstration) est à la peinture ou la sculpture contemporaines, Anri Sala a mis en espace ses pièces comme une sorte de campement nomade où chaque projection semble inscrire une même continuité d'environnement et d'atmosphère entre l'œuvre et son spectateur, l'image et son espace de visibilité. À la pénombre crépusculaire de l'espace répond en effet la nature essentiellement nocturne des cinq vidéos présentées. L'effet d'immersion est étrange et totalement désorientant. Et le visiteur de s'installer devant chaque proposition comme devant un feu ou une balise, comme en attente de la présence irradiante d'une image venue du plus profond de son écran/territoire de projection.

L'exposition portait le titre Entre chien et loup – ce moment flottant, juste avant le crépuscule, où les limites s'effacent, les repères se déréalisent, les distinctions s'annulent, et où la perception des êtres, des lieux et des choses bascule. Mais, comme souvent chez Anri Sala, il faut se méfier des apparences comme des évidences, et rechercher le texte véritable derrière le mouvement des lèvres (Intervista, 1998), la déraison derrière la raison (Nocturnes, 1999), la mémoire derrière la coutume (Byrek, 2000). Au couvent des Cordeliers, loin de se brouiller, la perception tendait au contraire à s'intensifier. Aussi pouvait-on interpréter le titre comme « cette heure où le chien laisse la place au loup » : au spectateur de savoir réactiver sa vigilance face à une pénombre inattendue. L'œuvre Ghostgames (2002), tournée en Caroline du Nord, en était l'illustration d [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Charles-Arthur BOYER, « ANRI SALA. ENTRE CHIEN ET LOUP (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/anri-sala-entre-chien-et-loup/