MORETO AGUSTÍN (1618-1669)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après avoir étudié le droit à l'université d'Alcalá, Agustín Moreto vint à Madrid et commença une carrière d'auteur dramatique. Entré dans les ordres mineurs en 1642, il se retira dans un couvent en 1659. Il écrivait avec facilité et donna plus de cent pièces qui furent de grands succès populaires.

Les productions de Moreto se divisent en quatre genres : les pièces religieuses, les pièces historiques, les comédies d'intrigue et les comédies de caractère. Moreto était un artisan habile qui savait exactement comment réaliser les effets voulus et possédait parfaitement la technique théâtrale. À une époque où emprunter les sujets d'autres auteurs était une pratique admise, Moreto fut le plus grand de tous les emprunteurs. Son chef-d'œuvre, Dédain pour dédain (El Desdén con el desdén), est remarquable, comme ses meilleures pièces, par son élégance et par sa fidélité à la vie réelle. Elle montre une acuité psychologique, une expression claire et, en même temps, une intrigue simple mais piquante, toutes qualités qui lui assuraient un immense succès à son époque. Il est aujourd'hui assez oublié.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MORETO AGUSTÍN (1618-1669)  » est également traité dans :

COMEDIA, Espagne

  • Écrit par 
  • Charles Vincent AUBRUN
  •  • 2 606 mots

Dans le chapitre « Le déclin »  : […] De 1644 à 1650, c'est l'éclipse. Les malheurs de l'État, la défaite de Rocroi et les deuils de la famille royale fanent soudain la belle floraison du théâtre, interdit par décret. Lorsque les spectacles reprennent, Calderón, entré dans les ordres, est commis, avec un courtisan et un metteur en scène italien, aux divertissements de la Cour. Il donne alors dans la comédie lyrique, une sorte d'opéra […] Lire la suite

Pour citer l’article

« MORETO AGUSTÍN - (1618-1669) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/agustin-moreto/