NORDENSKJÖLD ADOLF ERIK baron (1832-1901)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Explorateur suédois. Chimiste et géologue de formation, Adolf Erik Nordenskjöld est d'abord ingénieur des mines au service de la Russie. Révoqué pour raisons politiques, il s'établit en Suède et se consacre désormais à l'exploration arctique. De 1858 à 1873, il participe à plusieurs expéditions au Spitzberg, au cours desquelles il réalise d'importants travaux cartographiques. En 1875, à bord du voilier Proeven, il relie Tromsoe (Norvège) à l'embouchure de l'Ienisseï, ouvrant ainsi une route commerciale septentrionale entre l'Europe et la Russie, voyage qu'il renouvelle l'été suivant, sur l'Ymer, en partant cette fois de Trondheim.

Mais le but et l'exploit de sa vie est le franchissement du fameux passage du Nord-Est, vainement tenté depuis le xvie siècle. Minutieusement préparée, financée par le gouvernement suédois, le mécène Oscar Dickson et le négociant russe Sibiriakov, l'expédition quitte Tromsoe le 21 juillet 1878, à bord de la Véga, navire de trois cents tonneaux à locomotion mixte, voile et vapeur. Progressant lentement le long de la côte, elle rassemble de nombreuses informations sur l'hydrologie, la météorologie, l'histoire naturelle et l'ethnologie de l'Arctique sibérien. Bloquée par les glaces près du cap Tchéliouskine le 27 septembre 1878, elle hiverne longuement dans l'attente de la débâcle, tout en poursuivant ses observations scientifiques. Libérée le 18 juillet 1879, la Véga reprend sa route et, le surlendemain 20 juillet, double le cap Est et pénètre dans le détroit de Béring. Elle revient par Yokohama, Ceylan et Suez, réalisant le premier tour de l'Eurasie, sans avoir perdu un seul homme. En 1870 et 1883, Nordenskjöld fut également le premier explorateur à reconnaître l'inlandsis groenlandais. Il a laissé la relation de ses voyages, Voyage de la « Véga » (1883-1884), ainsi que des ouvrages de cartographie, Fac-similé Atlas (1889) et Periplus (1897).

—  Jean-Marcel CHAMPION

Écrit par :

Classification


Autres références

«  NORDENSKJÖLD ADOLF ERIK baron (1832-1901)  » est également traité dans :

ARCTIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 830 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Histoire de l'exploration »  : […] C'est vers le xvi e  siècle que des explorations méthodiques ont été entreprises pour découvrir des routes nouvelles vers l'Orient soit par le passage du Nord-Est (en contournant l'Eurasie), soit par le passage du Nord-Ouest (en contournant l'Amérique). C'est celui-ci que cherchait, en 1497, Jean Cabot sur les côtes du Labrador. Mais bien que John […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-arctique/#i_25037

Pour citer l’article

Jean-Marcel CHAMPION, « NORDENSKJÖLD ADOLF ERIK baron (1832-1901) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-erik-nordenskjold/