19586e Coupe du monde de football

Cinquante-trois pays se sont engagés, et seuls Chypre, la Turquie et le Venezuela déclareront forfait ; l'Argentine revient, l'U.R.S.S. se sent prête. Les qualifiés pour la phase finale prennent le chemin de la Suède, où douze villes se préparent à accueillir les matchs des douze pays européens et des quatre nations latino-américaines ; Belgique, Espagne, Italie, Pays-Bas, Suisse ne sont pas du voyage, non plus que l'Uruguay, battu 5 buts à 0 à Asunción par le modeste Paraguay !

Dans son groupe, la France, avec 5 buts de l'avant-centre Thadée Cisowski, a fêté le 11 novembre 1956 en battant la Belgique 6 buts à 3, puis elle a infligé à l'Islande un écrasant 8 buts à 0 à Nantes en juin 1957, résultats qu'elle confirmera dans les matchs retour respectifs (0-0 et 5-1). Cependant, depuis octobre 1957, elle n'a pas gagné une seule des six rencontres de préparation ; en outre, à moins de dix jours du premier match, l'avant-centre titulaire, René Bliard, se blesse et doit être remplacé par Just Fontaine ; mais, comme conducteur de l'équipe, on trouve Paul Nicolas, flanqué des deux entraîneurs, Albert Batteux le Rémois et Jean Snella le Stéphanois ; en outre, le Real Madrid, où évolue Raymond Kopa depuis deux saisons, accepte de mettre ce dernier à disposition de la sélection.

Quatre groupes de quatre ont été constitués – avec les Sud-Américains, les Britanniques, les Européens de l'Est et ceux de l'Ouest – par tirage au sort : chaque formation disputera au moins trois rencontres. Dans le groupe 1, l'Allemagne se dégage, notamment grâce à Helmut Rahn, et l'Irlande du Nord, en match de barrage, élimine par 2 buts à 1 la Tchécoslovaquie, qui avait écrasé l'Argentine (6-1). Le 8 juin, à Norrköping, alors que le Paraguay mène 3 buts à 2 en début de seconde période, le trio Kopa-Fontaine-Piantoni se déchaîne pour inscrire quatre buts en moins de vingt minutes ; cette victoire 7 buts à 3 (dont 3 de Fontaine) est suivie par une déception puisque, le 11 juin à Västeras, à quelques instants de la fin, les d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : écrivain, directeur du Musée du sport français, membre de l'Académie internationale olympique

Classification

Pour citer l’article

Jean DURRY, « 1958 - 6e Coupe du monde de football », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1958-6e-coupe-du-monde-de-football/