19545e Coupe du monde de football

L'Argentine et l'U.R.S.S. ne se sont pas engagées, mais trente-sept équipes, réparties en treize groupes, participent à la phase qualificative ; celle-ci voit disparaître la Suède, devancée par la Belgique de Jef Mermans, Pol Anoul et Rik Coppens, et l'Espagne éliminée... au tirage au sort par la Turquie à l'issue d'un match d'appui joué à Rome en mars 1954 ; quant à la France, elle ne connaît aucune difficulté dans un groupe 4 où ses adversaires sont le Luxembourg (6-1, 8-0) et l'Eire (5-3, 1-0).

Si la formule choisie pour la phase décisive qui commence en Suisse le 16 juin en revient à l'élimination directe à partir des quarts de finale, elle n'apparaît pas des plus heureuses pour le premier tour : des poules de quatre sont constituées, avec deux têtes de série prédésignées qui ne se rencontreront pas entre elles, qualifiant donc les deux premières équipes sans que toutes se soient affrontées. Douze nations européennes, dont le pays organisateur, sont présentes, ainsi que trois équipes latino-américaines, dont l'Uruguay, qualifié d'office en tant que tenant du titre, et la modeste Corée du Sud, représentant l'Asie.

La compétition s'engage. Dans le groupe 1, la France déçoit : un but de Milutinovic suffit au succès de sa “bête noire”, la Yougoslavie, tandis que le Brésil écrase le Mexique 5 buts à 1 ; une petite victoire 3 buts à 2 des Tricolores sur le Mexique ne suffira pas, car Brésil et Yougoslavie font match nul 1 but partout (Didi et Zebec), ce qui leur assure à chacun les trois points suffisants ; si les passants des rues de Paris, agglutinés devant les vitrines, expriment leur déception, ils s'émerveillent néanmoins de ces premières retransmissions télévisées “en direct”. Dans le groupe 2, la Hongrie marque 9 buts à la Corée sans en concéder, et l'Allemagne s'impose 4 buts à 1 face à la Turquie, qui bat à son tour la Corée 7 buts à 0 ; mais, dans la rencontre des meilleurs, si les Hongrois infligent un 8 (dont 4 buts de Kocsis) à 3 cinglant aux hommes de Sepp Herberger, ils ne son [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : écrivain, directeur du Musée du sport français, membre de l'Académie internationale olympique

Classification

Pour citer l’article

Jean DURRY, « 1954 - 5e Coupe du monde de football », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1954-5e-coupe-du-monde-de-football/