19342e Coupe du monde de football

Dans le climat outrancier de l'Italie fasciste, l'organisation de la IIe Coupe du monde est affaire d'État pour le régime mussolinien, et le duce en personne assiste le 24 mai à Rome, dans le stade du parti fasciste porté à quarante-cinq mille places pour la circonstance, à la rencontre États-Unis - Mexique (4-2), qui doit désigner le seizième pays qualifié sur les vingt-neuf ayant tenté d'accéder à la phase finale, qui va se dérouler du 27 mai au 10 juin, selon la formule de l'élimination directe.

Pour ce qui est de la France, vingt-deux joueurs ont été préparés avec soin depuis la mi-mai par le magister britannique G.S. Kimpton – adepte d'un WM permettant un marquage serré – à Compiègne d'abord, puis durant quatre jours dans la région des lacs italiens, à Orta. En revanche, ne sont présents ni l'Angleterre, toujours en froid avec la Fédération internationale, ni l'Uruguay, dont les champions ont vieilli, tandis que l'Argentine et le Brésil ont envoyé des équipes faibles.

Le dimanche 27 mai, à Rome, l'Italie écrase les États-Unis (7-1), tandis qu'à Gênes l'Espagne ne laisse nulle chance au Brésil (3-1) ; à Naples, la Hongrie domine l'Égypte (4-2, douce revanche d'une défaite concédée lors des Jeux Olympiques de 1924) ; à Trieste, la Tchécoslovaquie peine pour venir à bout (2-1) d'une coriace Roumanie – qui, lors de la phase qualificative, avait surpris en coupant à la Yougoslavie la route de l'Italie. À Milan, la défense suisse et son gardien Franck Sechehaye restent quasi hermétiques, malgré les efforts de l'avant-centre “Bep” Backhuys et de ses équipiers, pourtant soutenus par sept mille Néerlandais, et la Suisse bat les Pays-Bas 3 buts à 1 ; à Florence, l'Allemagne (3 buts de l'avant-centre Conen) fait bon marché de la Belgique (5-2), alors qu'à Bologne la Suède renvoie chez elle l'Argentine (3-2). Au stadio Mussolini de Turin, la France ne désespère pas d'éliminer le fameux Wunderteam autrichien ; Jean Nicolas, violemment choqué par Smistik, n'en ouvre pas moin [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : écrivain, directeur du Musée du sport français, membre de l'Académie internationale olympique

Classification

Pour citer l’article

Jean DURRY, « 1934 - 2e Coupe du monde de football », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1934-2e-coupe-du-monde-de-football/