André BRISSAUD

historien

BECK LUDWIG (1880-1944)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 297 mots

D'une famille d'industriels, Ludwig Beck fait de brillantes études militaires et sert dans différents états-majors durant la Première Guerre mondiale qu'il termine avec le grade de major. Dans la Reichswehr, il est de ces jeunes officiers qui collaborent clandestinement avec l'Armée rouge pour parfaire leur instructi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-beck/#i_0

BLOMBERG WERNER baron von (1878-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 351 mots

Officier d'état-major de la Reichswehr, Blomberg est, à partir de 1925, chef du département de l'instruction puis, en 1927, du département des troupes. À ces titres, il collabore avec l'Armée rouge et se lie de sympathie avec le futur maréchal soviétique Toukhatchevski. En 1929, il est nommé commandant en chef de l'importante circonscription militaire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-blomberg/#i_0

BOCK FEDOR VON (1880-1945)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 408 mots

Descendant d'une longue lignée de militaires et neveu du général Erich von Falkenhayn, le maréchal Fedor von Bock incarnait l'officier prussien mieux qu'aucun autre. Monarchiste ardent et ami du Kronprinz, il va pourtant se rallier rapidement à Hitler. Celui-ci lui confie en 1938 le commandement des troupes qui vont envahir l'Autriche. L'année suivante, il s'illustre dans la campagne de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fedor-von-bock/#i_0

BRÜNING HEINRICH (1885-1970)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 370 mots

De famille paysanne, Heinrich Brüning étudie le droit, l'histoire et la philosophie ; il commande une compagnie durant la Première Guerre mondiale. Secrétaire du leader politique social-catholique, l'abbé Sonnenschein, Brüning devient l'agent d'affaires de la centrale syndicale chrétienne. Membre du Zentrum, il fait son entrée au Reichstag en 1924 et devie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-bruning/#i_0

CANARIS WILHELM (1887-1945)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 663 mots

Fils d'un maître de forges, Karl Canaris, de lointaine ascendance italienne, Wilhelm Canaris est le benjamin de trois enfants. Intelligent, vif d'esprit, espiègle, il fait ses études au lycée de Duisbourg, lit beaucoup, retient sans effort et apprend facilement les langues. Au début de la Première Guerre mondiale, il prend part au combat naval de Coronel, puis à celui des Falkland, désastreux pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-canaris/#i_0

CHOLTITZ DIETRICH VON (1894-1966)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 216 mots

Né à Schloss Wiese en Silésie, Dietrich von Choltitz sert comme officier dans l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale. Au cours de la seconde, il se révèle excellent chef de corps, parfaitement discipliné et sans pitié. Il participe aux campagnes de Pologne et de France et est remarqué par Hitler lors de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dietrich-von-choltitz/#i_0

CONCENTRATION CAMPS DE

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 961 mots

Camps dans lesquels sont rassemblés, sous la surveillance de l'armée ou de la police, soit des populations civiles de nationalité ennemie, soit des prisonniers de guerre ou des détenus politiques. Dans le monde moderne, les premiers camps paraissent avoir été ceux qui furent créés par les Espagnols au cours de la révolte de Cuba. Pendant la guerre des Boers e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camps-de-concentration/#i_0

COSTES DIEUDONNÉ (1892-1973)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 264 mots

Aviateur français né à Septfonds (Tarn-et-Garonne) et mort à Paris. Devenu pilote en 1912, Dieudonné Costes fait la guerre dans la chasse à Salonique : neuf victoires homologuées. Il devient pilote d'essai en 1928 chez Breguet et commence la série de ses records mondiaux : Paris-Assouan, Paris-Djask, tour du monde avec Joseph Le Brix sur le Nungesser-et-Coli, record du monde en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieudonne-costes/#i_0

DARRÉ WALTER (1895-1953)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 471 mots

Théoricien et homme politique allemand, Walter Darré, après la défaite de 1918 (il avait fait la guerre dans l'artillerie), décide de devenir agriculteur et s'intéresse aux problèmes d'élevage. Il adhère au Parti national-socialiste en 1929, après avoir fait paraître l'année précédente son premier livre : La Paysannerie en tant que source de vie de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-darre/#i_0

DÖNITZ KARL (1891-1980)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 434 mots

Entré comme cadet dans la marine impériale allemande en 1910, Karl Dönitz participe à la Première Guerre mondiale dans les submersibles ; en 1918, il est fait prisonnier par les Anglais. S'étant spécialisé dans les sous-marins, il est nommé en 1936 commandant en chef de la flotte sous-marine de la Kriegsmarine. National- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-donitz/#i_0

FRICK WILHELM (1877-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 307 mots

Avocat à Kaiserlautern, Frick n'a adhéré officiellement au Parti national-socialiste qu'en 1925, mais il s'était déjà, lors du putsch de Munich (8-9 nov. 1923), et alors qu'il était fonctionnaire de la police de cette ville, rangé aux côtés de Hitler. Il avait été condamné de ce fait en 1924 et amnistié en 1925. Élu membre du Reichstag en 1924, il devient Rei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-frick/#i_0

FRITSCH WERNER baron von (1880-1939)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 418 mots

Entré dans l'armée comme artilleur à l'âge de dix-huit ans, Werner von Fritsch fait tout de suite preuve des qualités appréciées par le grand état-major. À vingt-sept ans, en 1907, il est envoyé à l'école de guerre. Versé dans l'état-major en 1911, il fait la Première Guerre mondiale et se voit confier le poste de chef d'état-major d'un corps d'armée.Il ne tarde pas à acquérir la confiance du géné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-fritsch/#i_0

FÜHRER

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 174 mots

Substantif masculin allemand qui signifie « conducteur », « guide », « chef ». Führer est l'équivalent du substantif italien duce, titre adopté par Benito Mussolini. C'est en 1921, à Munich, lorsque Hitler devint, le 29 juillet, le maître absolu de la N.S.D.A.P. (National […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fuhrer/#i_0

GALEN CLEMENS AUGUST VON (1878-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 590 mots

Ecclésiastique allemand doté d'une très forte personnalité, d'une foi rayonnante et d'un caractère indomptable, C. A. von Galen exerça d'abord son ministère à Berlin de 1906 à 1929. Son antinazisme lui viendra de cette époque. Il fut ensuite curé de Münster puis évêque de cette ville de Westphalie (1933).Surnommé le « Lion de Münster », Mgr Galen est l'opposant le plus résol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clemens-august-von-galen/#i_0

GAULEITER

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 199 mots

Chef de région (Gau) du parti national-socialiste (N.S.D.A.P.), dont la fonction est créée par Hitler en 1925. Il y a alors trente-quatre gauleiters pour l'Allemagne, sept pour l'Autriche, la Sarre, les Sudètes et Dantzig. À partir de 1933, plusieurs de ces chefs politiques sont nommés Reichsstatth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gauleiter/#i_0

GESTAPO (Geheime Staatspolizei)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 487 mots

Police secrète de l'État nazi, contraction du mot allemand Geheime Staatspolizei. Ce nom générique de Gestapo a été utilisé par les Français occupés pour désigner à tort des organismes aussi différents que l'Abwehr (service de contre-espionnage de l'armée allemande, dirigé par l'amiral Canaris) ; la Kriminalpolizei, ou Kripo (police criminelle) ; le Sicherheitsdienst ou SD (Service de renseignemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestapo/#i_0

GOEBBELS JOSEPH (1897-1945)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 862 mots

Auteur raté et sans ressources en 1924, chancelier du Reich le 30 avril 1945 après le suicide de Hitler : il y a entre ces deux dates toute la prodigieuse ascension de Joseph Goebbels. Né à Rheydt en Rhénanie, au sein d'un milieu très modeste de religion catholique, il est frappé d'une infirmité congénitale qui le fait boiter. Au sortir du lycée, il devient étudiant et obtient, en 1922, son doctor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-goebbels/#i_0

GOERDELER KARL FRIEDRICH (1884-1945)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 699 mots

Après des études de droit à Tübingen et à Königsberg, Goerdeler entre en 1911 dans l'administration communale. Maire de Königsberg (1922), puis de Leipzig (1930), il se révèle un grand administrateur et un excellent organisateur, notamment dans le domaine économique. Sceptique envers le régime parlementaire, il était membre du Parti national allemand. En décembre 1931, le chancelier Brüning fait a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-friedrich-goerdeler/#i_0

GÖRING HERMANN (1893-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 1 132 mots

Placé immédiatement après Adolf Hitler dans la hiérarchie nazie, Hermann Göring est, au sein du IIIe Reich, le second personnage politique de l'État allemand. En réponse à l'officier enquêteur qui, en juin 1945, l'interroge, Göring décline ainsi ses titres : « Commandant en chef de la Luftwaffe (aviation de guerre), ministre de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-goring/#i_0

GUDERIAN HEINZ (1888-1954)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 492 mots

Après être passé par les écoles de cadets de Karlsruhe et de Berlin-Lichterfelde, Heinz Guderian est nommé aspirant au 10e bataillon de chasseurs de Hanovre, en garnison à Bitche et commandé par son père. Il entre à l'école de guerre de Metz d'où il sort en 1908 avec le grade de sous-lieutenant. La Première Guerre mondiale le voit tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinz-guderian/#i_0

HASSELL ULRICH VON (1881-1944)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 213 mots

Diplomate allemand de carrière et membre de la noblesse hanovrienne, von Hassell est ambassadeur à Rome lorsque Hitler accède au pouvoir. Hostile à la politique qui aura pour effets la création de l'axe Rome-Berlin, le pacte antikomintern et le pacte d'acier, il s'attire l'hostilité ouverte de Joachim v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulrich-von-hassell/#i_0

HESS RUDOLF (1894-1987)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 522 mots

Petit-fils d'un émigré allemand en Égypte qui monte un commerce de gros à Alexandrie, Rudolf Hess fait ses études au lycée français de cette ville, puis est envoyé en Allemagne. À quinze ans, son père l'oblige à embrasser la carrière commerciale afin qu'il puisse un jour lui succéder. En 1914, Rudolf Hess s'engage dans le 1er régiment bavarois d'infanterie. Blessé deux fois, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-hess/#i_0

HEYDRICH REINHARD (1904-1942)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 762 mots

Fils du directeur du conservatoire de musique de Halle, Reinhard Heydrich est considéré par ses maîtres et ses camarades comme un sujet extraordinairement brillant. La défaite de 1918 bouleverse Heydrich, élevé par ses parents et ses maîtres dans un esprit farouchement nationaliste. En 1922, il quitte Halle pour se présenter à Kiel en qualité d'aspirant de marine. Il passe aisément les grades : en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reinhard-heydrich/#i_0

HIMMLER HEINRICH (1900-1945)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 846 mots

Fils de professeur, filleul du prince Heinrich de Bavière, Heinrich Himmler a été élevé, selon les méthodes de l'époque, dans une famille catholique très pratiquante, qui ne plaisantait pas avec la morale et les convenances bourgeoises, et dans l'amour et le respect de la patrie allemande. Docile, affectueux, respectueux, il fit de solides études et se desti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-himmler/#i_0

HINDENBURG PAUL VON BENECKENDORFF et VON (1847-1934) maréchal allemand

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 886 mots

Descendant d'une famille noble brandebourgeoise, Hindenburg entre en 1859 à l'École des cadets, combat en 1866 et en 1870-1871 dans un régiment d'infanterie de la garde prussienne. Admis à l'Académie de guerre, il sert ensuite au grand état-major sous les ordres de Moltke et de Schlieffen, puis au ministère de la Guerre. Général de division en 1900, il comman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hindenburg-paul-von-beneckendorff-et-von-marechal-allemand/#i_0

HUGENBERG ALFRED (1865-1951)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 278 mots

Un brillant mariage ouvre les plus grandes portes à ce fonctionnaire de l'État prussien. Membre actif de la Ligue pangermaniste, Alfred Hugenberg devient directeur du conseil d'administration de la firme Krupp pendant la Première Guerre mondiale. Après la défaite, il est l'un des principaux organisateurs du parti nationaliste (Deutschnational Volkspartei). Grand patron de la société de publicité A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-hugenberg/#i_0

KAHR GUSTAV VON (1862-1934)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 351 mots

Haut fonctionnaire de la monarchie bavaroise, Gustav von Kahr se distingue par ses idées ultra-nationalistes. En 1920, au lendemain du putsch de Kapp, il forme à Munich un gouvernement réactionnaire qui instaure un régime d'exception en Bavière. La lutte anticommuniste est menée d'une manière particulièrement violente e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-von-kahr/#i_0

KESSELRING ALBERT (1885-1960)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 338 mots

Issu d'une famille paysanne de Franconie, Albert Kesselring se tourne vers la carrière militaire et devient lieutenant d'artillerie en 1906. Au cours de la Première Guerre mondiale, il entre dans l'aviation. De 1919 à 1933, il occupe divers postes d'état-major dans la Reichswehr. National-socialiste, il est engagé pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-kesselring/#i_0

LEBENSBORN ET AHNENERBE

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 848 mots

Deux organismes SS demeurent mystérieux : l'Ahnenerbe (Héritage des ancêtres) et le Lebensborn (Source de vie).Le but de l'Ahnenerbe, fondé en 1933 et rattaché à la SS en 1936, n'a apparemment rien de mystérieux : « Rechercher l'espace, l'esprit, les actes et l'héritage de la race nordique indo-germanique, et communiquer au pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lebensborn-et-ahnenerbe/#i_0

LUDENDORFF ERICH (1865-1937)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 424 mots

Militaire de carrière, Erich Ludendorff est nommé général de brigade en 1914, à l'âge de quarante-neuf ans. Au début de la Première Guerre mondiale, il s'illustre par des méthodes toutes personnelles qui lui permettent de s'emparer de la citadelle de Liège. Nommé le 22 août 1914 chef d'état-major du général von Hindenburg en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-ludendorff/#i_0

MANSTEIN ERICH LEWINSKI VON (1887-1973)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 440 mots

Neveu de Hindenburg, Erich Lewinski von Manstein entre dans la Garde prussienne en 1905. Il se distingue lors de la Première Guerre mondiale et est nommé à l'état-major de la Reichswehr en 1919. Chef adjoint de l'état-major général allemand en 1936, puis chef de l'état-major de von Rundstedt (1939-1940), il est l'aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manstein-erich-lewinski-von/#i_0

MÜLLER LUDWIG (1883-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 398 mots

Aumônier militaire, Ludwig Müller est un des premiers chrétiens à adhérer au parti nazi. Dès l'accession de Hitler au pouvoir, le problème des relations de l'Église protestante avec les nazis se pose avec une intensité dramatique croissante. Le 26 avril 1933, Hitler le nomme comme son « homme de confiance et plénipotentiaire pour les questions concernant l'Église protestante ». Au mois de mai, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-muller/#i_0

NEURATH KONSTANTIN baron von (1873-1956)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 146 mots

Fils du grand chambellan du roi de Wurtemberg, Konstantin von Neurath fait des études de droit et entre, en 1903, dans la diplomatie. Ambassadeur à Copenhague (1919), à Rome (1922-1930) puis à Londres (1930-1932), il est ministre des Affaires étrangères à partir de 1932 dans les cabinets von Papen, Schleicher et Hitler. Tenu dans l'entourage du Führer pour un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konstantin-neurath/#i_0

OCCUPATION ALLEMANDE

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 746 mots

Les Allemands qui occupèrent les trois quarts de l'Europe, avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, se comportèrent de manière très différente selon les cas. C'est ainsi que l'Autriche, les Sudètes, certaines parties de la Pologne, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/occupation-allemande/#i_0

PAPEN FRANZ VON (1879-1969)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 358 mots

Descendant d'une vieille famille patricienne de Werl, Franz von Papen fait l'école des cadets et entre dans un régiment de cavalerie. De 1913 à 1915, il est attaché militaire près l'ambassade allemande à Washington. De retour en Allemagne à la demande du gouvernement américain, il est nommé, en 1917-1918, chef d'état-major général auprès de Falkenhayn et d'une armée turque. Après la guerre, il dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-von-papen/#i_0

PAULUS FRIEDRICH VON (1890-1957)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 391 mots

Fils d'un fonctionnaire, Paulus est lieutenant en 1909, capitaine en 1914 et colonel en 1938. Il est alors l'un des spécialistes allemands des blindés. Après les campagnes de Pologne et de France, où il assiste Reichenau, il devient chef adjoint de l'état-major général de la Wehrmacht. En 1942, il est nommé commandant en chef de la VIe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-von-paulus/#i_0

REICHSTAG INCENDIE DU

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 347 mots

Dans la nuit du 27 au 28 février 1933, vingt-huit jours après la nomination de Hitler au poste de chancelier du Reich, un immense incendie ravage l'édifice du Parlement (Reichstag) à Berlin. Cinq hommes, accusés d'avoir mis le feu, sont traduits en justice : un jeune maçon hollandais, Marinus van der Lubbe, considéré comme le principal responsable ; le leader communiste alleman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incendie-du-reichstag/#i_0

REICHSWEHR

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 1 079 mots

Armée de métier de la République de Weimar, la Reichswehr est née de la Constitution de 1919. Les rapports du chef de l'État avec l'armée devinrent alors très différents de ceux qui avaient existé au temps du Kaiser. À la suite des réformes constitutionnelles d'octobre 1918, l'armée était, en principe, soumise au contrôle parlementaire. Le président de la Rép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reichswehr/#i_0

RENNER KARL (1870-1950)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 474 mots

Dix-huitième enfant d'une famille de petits paysans de Moravie, l'Autrichien Karl Renner obtient une bourse et peut entrer à l'université de Vienne. Très vite attiré par la social-démocratie, il participe avec Otto Bauer à la direction de la revue théorique du parti, Der Kampf. Il étudie la théori […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-renner/#i_0

RÉSISTANCE INTÉRIEURE ALLEMANDE

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 281 mots

Au début du IIIe Reich, les nationaux-socialistes rencontrent beaucoup d'hostilité au sein de la population. Mais les SA, les SS et la Gestapo réduisent au silence tous leurs adversaires en moins d'une année. Les irréductibles survivants ou ceux qui sont encore en li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resistance-interieure-allemande/#i_0

RIBBENTROP JOACHIM VON (1893-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 715 mots

Employé de banque en Angleterre, officier allemand pendant la Première Guerre mondiale, Joachim von Ribbentrop, devient ensuite voyageur de commerce international comme représentant du champagne Pommery. Il fait de fréquents et longs séjours en Grande-Bretagne où il approche de nombreuses personnalités. Il épouse la fille du fabricant allemand de vins mousseu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joachim-von-ribbentrop/#i_0

RIEGER FRANTIŠEK LADISLAV (1818-1903)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 269 mots

Fils d'un meunier, František Ladislav Rieger étudie le droit et rallie très jeune le mouvement nationaliste tchèque. En 1848, membre du comité national de Prague, il rédige la charte de la Bohême, entre dans le gouvernement du comte de Thun et propose un empire fédéraliste. Après la dissolution du comité national, il s'exile pendant deux ans à Paris. En 1853, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frantisek-ladislav-rieger/#i_0

RÖHM ERNST (1887-1934)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 745 mots

Bavarois, officier de métier, plusieurs fois blessé pendant la Première Guerre mondiale (mutilé de la face), esprit politique pénétrant et remarquable organisateur, Ernst Röhm sert en 1919 dans le corps franc de von Epp puis devient membre de l'état-major de la Reichswehr en Bavière. C'est là qu'il fait la connaissa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-rohm/#i_0

ROMMEL ERWIN (1891-1944)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 1 038 mots

Wurtembergeois, Erwin Rommel est fils d'un professeur de Heidenheim ; il entre comme cadet au 6e bataillon du 124e régiment d'infanterie, à Weingarten, et reçoit en 1912 le brevet de lieutenant. Il se couvre de gloire pendant la Première Guerre mondiale et il est décoré de l'ordre « Pour le Mérite ». Sympathisant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erwin-rommel/#i_0

ROSENBERG ALFRED (1893-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 837 mots

Théoricien nazi et homme politique allemand, né en Estonie, Rosenberg appartient à la communauté allemande des pays baltes. En 1917, il se rend en Allemagne où, par l'intermédiaire de Dietrich Eckart, il fait la connaissance d'Adolf Hitler. Dès 1921, il prend la directio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-rosenberg/#i_0

RUNDSTEDT GERD VON (1875-1953)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 602 mots

Membre du grand état-major pendant la Première Guerre mondiale, Gerd von Rundstedt organise ensuite auprès du général von Seeckt la nouvelle armée allemande, la Reichswehr. Commandant de la région militaire de Berlin en 1932, puis du 1er groupe de régions militaires en 1936, il se retire de l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerd-von-rundstedt/#i_0

SA (Sturmabteilung)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 310 mots

Les sections d'assaut (Sturmabteilung : SA) — nommées également « Chemises brunes », de la couleur de la chemise d'uniforme — étaient une formation paramilitaire du Parti national-socialiste. Créée par Hitler en 1921, la SA est d'abord commandée par Hermann Göring et compte, en 1922, 6 000 hommes implantés en Bavière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sa/#i_0

SCHACHT HJALMAR (1877-1970)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 399 mots

Fils d'un gros négociant allemand, Hjalmar Schacht passe une partie de sa jeunesse avec son père aux États-Unis. En 1903, il entre à la Dresdner Bank, dont il sera l'administrateur de 1908 à 1915. Au cours de la Première Guerre mondiale, il a l'occasion de s'initier au maniement des finances d'un État, en qualité d'administrateur financier du « gouvernement génér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hjalmar-schacht/#i_0

SCHIAPARELLI GIOVANNI (1835-1910)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 301 mots

Astronome et sénateur du royaume d'Italie, attaché, de 1857 à 1860, aux observatoires de Berlin et de Pulkovo (Russie), Schiaparelli succède, en 1862, à Francesco Carlini comme directeur de l'observatoire milanais de Brera. Il découvre en 1861 l'astéroïde Hespérie. En 1866, il montre la relation qui existe entre les essaims météoriques et les orbites des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-schiaparelli/#i_0

SCHLEICHER KURT VON (1882-1934)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 304 mots

Descendant d'une vieille famille d'officiers prussiens, Schleicher fait partie du 3e régiment de la garde. Il passe la Première Guerre mondiale au grand état-major général. Conseiller politique de Groener, il joue un rôle important dans la création et l'organisation de la nouvelle Reichswehr. Conseiller de von Seeckt et chef du dépa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-von-schleicher/#i_0

SCHLIEFFEN ALFRED comte von (1833-1913)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 563 mots

Fils d'un général prussien, Schlieffen fait des études de droit, puis entre dans l'armée et devient officier de cavalerie. À trente-quatre ans il est attaché militaire à Paris où il reste deux ans. Il participe comme officier d'état-major à la guerre de 1866 contre l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-schlieffen/#i_0

SCHÖRNER FERDINAND (1892-1973)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 278 mots

Après une carrière obscure dans la Wehrmacht, Ferdinand Schörner conquiert ses grades sur les différents théâtres d'opérations où il acquiert une solide réputation de nazi fanatique et de brute bornée. Après l'attentat manqué du 20 juillet 1944 contre Hitler, il se signale à l'attention du dictateur nazi par sa rage épuratrice. Partisan de la politique de la terr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-schorner/#i_0

SCHUSCHNIGG KURT VON (1897-1977)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 505 mots

D'une vieille famille de l'aristocratie autrichienne attachée aux traditions catholiques, Kurt von Schuschnigg est avocat à Innsbruck avant de fonder un mouvement nationaliste après la Première Guerre mondiale. Député chrétien-social en 1927, il est ministre de la Justice de 1932 à 1933, puis de l'Instruction publique en 1933. Il succède comme chancelier à Dollfuss quand celui-ci est assassiné par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-von-schuschnigg/#i_0

SEECKT HANS VON (1866-1936)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 415 mots

D'une vieille famille noble de Poméranie, Hans von Seeckt devient, à dix-neuf ans, officier subalterne dans le 1er régiment de gardes à pied et gravit rapidement les échelons hiérarchiques, grâce à son savoir-faire avec les hommes et à ses dons d'officier d'état-major. Il voyagea en Afrique, aux Indes et à travers l'Europe. Lors de la Première Guerre mondiale, attaché au 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-von-seeckt/#i_0

SPEER ALBERT (1905-1981)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 335 mots

Né dans une famille très riche, Albert Speer fait, comme son père, des études d'architecture. Après avoir entendu et vu Hitler, il adhère au Parti national-socialiste au mois de janvier 1931 et devient membre de la N.S.K.K. (corps motorisé du parti). Il se fait rapidement remarquer par ses dons d'architecte et Hitler l'accueille au nombre de ses confidents. De 1933 à 1945, le destin de Speer est l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-speer/#i_0

SS (Schutzstaffel)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 1 015 mots

En mars 1923, Göring crée une garde spéciale pour protéger le Führer : quelques fidèles de la première heure prêtent serment à Hitler et se nomment la Stabswache (corps de garde), puis la Stosstruppe Adolf Hitler. Ils portent un uniforme : casquette noire, brassière à bords noirs avec croix gammée, emblème à tête de mort.C'est à leur propos qu'apparaît le te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ss/#i_0

STRASSER GREGOR (1892-1934)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 320 mots

Membre du parti nazi (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei, Parti ouvrier allemand national-socialiste) dès 1920, Gregor Strasser en est le leader à Berlin. Il participe au putsch de Munich des 8 et 9 novembre 1923 et se retrouve en prison pour un an. En 1924, il est élu député en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregor-strasser/#i_0

STRASSER OTTO (1897-1974)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 192 mots

Membre du Parti national-socialiste, Otto Strasser prend assez rapidement ses distances vis-à-vis de Hitler et fonde en 1930 le Front noir, ou « comité du national-socialisme révolutionnaire », dont les membres se recrutaient essentiellement parmi ceux du Stahlhelm (ou Casque d'acier). À l'arrivée de Hitler au pouvoir, en 1933, Otto Strasser est pourchassé par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-strasser/#i_0

STÜLPNAGEL KARL HEINRICH VON (1886-1944)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 328 mots

Cousin d'Otto von Stülpnagel, Karl Heinrich von Stülpnagel fait une carrière militaire obscure jusqu'en 1938 où il est promu quartier-maître général et devient l'adjoint du général Halder à l'état-major de l'armée allemande. À ce poste, il commence à nourrir des sentiments antinazis. Pendant la campagne de France, il commande le 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-heinrich-von-stulpnagel/#i_0

STÜLPNAGEL OTTO VON (1878-1948)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 122 mots

Général allemand chef du bureau des opérations de l'état-major de la Reichswehr en 1923. Sa carrière militaire est ensuite partagée entre des commandements dans la troupe et des fonctions d'état-major. En 1940, Stülpnagel participe à la campagne de France et exerce le commandement des troupes d'occupation allemandes en F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-von-stulpnagel/#i_0

SUDÈTES

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 358 mots

En géographie, les Sudètes désignent une partie du territoire nord-est du quadrilatère de Bohême se situant entre la Porte de Moravie et les monts des Géants (Karkonosze).Population de langue allemande, les Sudètes ont en vain demandé leur rattachement à l'Allemagne en 1919 lors du traité de Versailles. Dès le début du national-socialisme, Hitler soutient leur revendication et un parti nazi est fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sudetes/#i_0

THÄLMANN ERNST (1886-1944)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 382 mots

D'origine ouvrière, l'Allemand Ernst Thälmann adhère dès 1903 à la social-démocratie. Après la Première Guerre mondiale, il fait partie des socialistes indépendants et rallie le Parti communiste allemand en 1920. Militant politique et syndical à Hambourg, il monte rapidement dans l'appareil local du parti. Il s'allie avec la gauche berlinoise, conduite par Ruth Fischer, pour combattre Brandler et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-thalmann/#i_0

THYSSEN LES

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 238 mots

Famille de grands industriels allemands dont le fondateur de l'usine métallurgique de Duisburg en 1867 était August (1842-1926). Celui-ci constitue en 1871 la Thyssen and Co. K.G., à Mülheim dans la Ruhr, point de départ d'un puissant konzern, la August Thyssen-Hütte A.G., intégrée à la mort d'August Thyssen (1926) dans le groupe des Vereinigte Stahlwerk A.G. ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-thyssen/#i_0

TODT FRITZ (1891-1942)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 234 mots

Général et technicien allemand, Fritz Todt est membre du parti nazi dès 1922. Lorsque Hitler prend le pouvoir en 1933, Todt est chargé de l'aménagement des transports du Reich et, en particulier, de la construction des autoroutes. Une organisation du nom de son chef, l'Organisation Todt, est alors mise sur pied. Formation paramilitaire, dépendant du parti nazi, cette organisation est d'abord créée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-todt/#i_0

WAFFEN SS

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 718 mots

Le corps numériquement le plus important de la SS fut la Waffen SS, c'est-à-dire la section purement militaire de l'Ordre noir, dont cinq cent mille Européens non allemands portèrent l'uniforme. L'origine de la Waffen SS remonte à la prise du pouvoir par Hitler en 1933. Poursuivant la reconstitution d'une véritable armée allemande, celui-ci crée, dès mars 1933, u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/waffen-ss/#i_0

WITZLEBEN ERWIN VON (1881-1944)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 221 mots

Né dans une vieille famille de militaires à Breslau, capitaine en 1914, Witzleben termine la Première Guerre mondiale dans un état-major de division. À Dresde, en 1923, il devient le collaborateur et l'ami de Beck. En 1935, Hitler lui confie le commandement de la région militaire de Berlin, puis du groupe de régions de Francfort en 1938. Toutefois, Witzleben, tout comme Beck, dissimulait mal son a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erwin-von-witzleben/#i_0

ZODIAQUE

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 474 mots

Depuis longtemps les observateurs du ciel ont remarqué que les planètes visibles à l'œil nu ne s'écartent jamais de la route du Soleil sur la sphère céleste, ou écliptique. Leur écartement de ce grand cercle de la sphère ne dépasse jamais 80 30′, soit au nord, soit au sud. On peut donc délimiter dans le ciel une bande de 17 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zodiaque/#i_0