« réalisme »

RÉALISME, philosophie

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 6 999 mots

Le mot « réalisme » a plusieurs acceptions. Le réalisme logique s'oppose au nominalisme, théorie des termes généraux : ceux-ci sont des noms d'entités pour le premier, des abréviations qui désignent collectivement des particuliers pour le second. Le réalisme métaphysique a pour antithèse l'idéalisme, que Berkeley appelle immatérialisme et qui consiste à nier l'existence d'une matière des corps, indépendante de nos perceptions. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « réalisme » :

Image du prince romain (Ier. IVe siècle)

Image du prince romain (Ier. IVe siècle)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Cesare Zavattini

Cesare Zavattini
Crédits : Werner Rings/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Jules et Edmond de Goncourt

Jules et Edmond de Goncourt
Crédits : J.R. Freeman/ British Museum

photographie

Le Voleur de bicyclette, V. De Sica

Le Voleur de bicyclette, V. De Sica
Crédits : Ullstein Bild/ Getty Images

photographie

Afficher les médias de « réalisme »

RÉALISME RETOUR AU

  • Écrit par 
  • Jean CLAIR
  •  • 5 157 mots
  •  • 5 médias

Guinan décrit avec acuité dans ses dessins et ses tableaux le petit univers du quartier noir où il vit, ses habitants, ses bars, ses boutiques : réalisme du quotidien, réalisme des humbles et des ouvriers, qui est en même temps, passé la parenthèse abstraite, un retour aux sources de la peinture américaine, à la tradition de Edward Hopper et de Ben Shan, ou plus lointainement, de Winslow Homer et de Thomas Eakins. […] Lire la suite

RÉALISME SOCIALISTE

  • Écrit par 
  • John BERGER, 
  • Howard DANIEL, 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 3 542 mots
  •  • 1 média

Le réalisme socialiste est la doctrine officielle dans le domaine de l'art en vigueur tant en U.R.S.S. que dans les pays directement soumis à son hégémonie politique. Cette doctrine a trouvé sa formulation complète au cours du premier congrès des écrivains soviétiques qui se tint à Moscou en août 1934. Le réalisme socialiste exige de l'artiste « une représentation véridique, historiquement concrète de la réalité dans son développement révolutionnaire. […] Lire la suite

RÉALISME, mathématique

  • Écrit par 
  • Hourya BENIS-SINACEUR
  •  • 2 167 mots

Le réalisme conceptuel est un réalisme sémantique, qui pourrait résister à la tentation de réifier les concepts et de muer les significations objectives en quasi-objets ou en essences. Gödel propose une autre solution. Assumant les critiques des mathématiciens antiréalistes – Leopold Kronecker (1823-1891), Henri Poincaré (1854-1912) ou Luitzen Brouwer (1881-1966) – à la théorie cantorienne de l'infini actuel, Gödel restaure l'intuition. […] Lire la suite

RÉALISME (art et littérature)

  • Écrit par 
  • Gerald M. ACKERMAN, 
  • Henri MITTERAND
  •  • 6 499 mots
  •  • 3 médias

À cet égard, les formules abondent : réalisme carnavalesque, réalisme fantastique, réalisme à thèse, réalisme satirique, réalisme de combat, réalisme formaliste, hyperréalisme... Dans l'histoire du récit, le réalisme est de tous les temps ; mais à chaque époque il renaît sous une forme neuve, qui révolutionne, en même temps que notre vision et notre compréhension du réel, la poétique des genres. […] Lire la suite

RÉALISME, art grec

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 429 mots

Elle est si forte qu'elle va parfois au-delà du réalisme en produisant d'extraordinaires caricatures (la Vieille Ivrogne, Glyptothèque de Munich) ou les terres cuites grotesques de Smyrne ou du Cabirion de Thèbes. Ainsi, le réalisme débouche sur un fantastique qui rejoint, mais dans le registre plus morbide de l'humain, le goût du haut archaïsme pour les monstres. […] Lire la suite

NOUVEAU RÉALISME

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 608 mots

Le Nouveau Réalisme ne serait-il pas, en définitive, un Pop Art hanté par la métaphysique ? […] Lire la suite

NÉO-RÉALISME ITALIEN

  • Écrit par 
  • Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY
  •  • 3 170 mots
  •  • 5 médias

Le néo-réalisme désigne le mouvement culturel qui se développe en Italie dès la fin du fascisme et qui témoigne d'un intérêt soutenu pour la réalité socio-économique du pays. Il concerne la littérature, le cinéma, les arts, mais, pour ces derniers, on parle plutôt de réalisme. D'une ampleur considérable, il n'a pas constitué une école ayant sa doctrine codifiée ou son manifeste. […] Lire la suite

RÉALISME POÉTIQUE, cinéma français

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 756 mots
  •  • 2 médias

C'est cette seconde direction (mythologie du fatalisme) qu'on a pu baptiser « réalisme poétique ». Le trait commun aux cinéastes qui portent cette étiquette, c'est qu'ils partent du réel, du réalisme, sans l'intention d'y faire retour. L'adjectif « poétique » implique toujours une transfiguration qui est aussi une fuite. En ce sens, le réalisme poétique a très vite préfiguré ce qui devait être le repli du cinéma français pendant l'occupation allemande. […] Lire la suite

BAZIN ANDRÉ (1918-1958)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 105 mots

À ce réalisme de base, inhérent à l’appareil cinématographique, qu’il qualifie de « réalisme technique » et surtout « ontologique », il oppose le « réalisme de contenu », celui de Maupassant, Zola ou Courbet, du reportage ou de Robert Flaherty. Or le réalisme ontologique joue tout autant dans une fantasmagorie de Méliès, où l’intérêt du public est fondé sur « la contradiction entre l’objectivité irrécusable de l’image photographique et le caractère incroyable de l’événement », que dans un film des frères Lumière. […] Lire la suite

ÉCRITS SUR L'ART MODERNE, Louis Aragon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marianne JAKOBI
  •  • 1 090 mots

Le réalisme contre l'avant-garde abstraite Une seconde période de la critique d'art d'Aragon s'ouvre en 1937 avec « Réalisme socialiste et réalisme français », texte d'une conférence publiée l'année suivante dans la revue Europe. L'œuvre d'art, qui résulte de la lutte entre des éléments contradictoires, est alors considérée comme indissociable de l'unité culturelle nationale et s'inscrit dans une dimension historique. […] Lire la suite

PUTNAM HILARY (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Christiane CHAUVIRÉ
  •  • 939 mots

Le développement de ce réalisme naturel est un des héritages les plus solides de Putnam qui, parti d'une pratique très spécialisée de la philosophie – celle du positivisme logique –, a toujours revendiqué le réalisme, et su dès les années 1980 prendre de la hauteur en abordant et en ne cessant de retravailler de grandes questions dans des ouvrages tels que Realism with a Human Face (1990), Renewing Philosophy (1992), Pragmatism : An Open Question (1995) ou encore Ethics without Ontology (2004). […] Lire la suite

SCHLICK MORITZ (1882-1936)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 221 mots

De nombreux essais de ses Gesammelte Aufsätze (1926-1936) sont consacrés à l'élucidation de la notion de signification, au principe de vérifiabilité, au « réalisme critique » comme réponse au conflit entre idéalisme et réalisme. On peut lire de lui en français un article intitulé « L'École de Vienne et la philosophie traditionnelle », dans les Travaux du IXe Congrès international de philosophie (Paris, 1937). […] Lire la suite

MAO DUN [MAO-TOUEN] (1896-1981)

  • Écrit par 
  • Michelle LOI
  •  • 1 988 mots

De ce moment Mao Dun ne cessera de réfléchir au sens et à la mise en œuvre d'un « réalisme révolutionnaire » distinct du réalisme critique de la fin du xixe siècle européen et dont il cherche un temps le modèle chez Gorki. Il est à noter qu'au cours de ces recherches, il ne s'alignera pas, même avant la rupture de la Chine avec l'Union soviétique, sur les positions du « réalisme socialiste », lui préférant toujours le réalisme tel qu'il le voit déjà dans la tradition chinoise et dont il analyse les liens étroits avec la tradition romantique dans les chansons populaires et dans les légendes de la mythologie chinoise. […] Lire la suite

ZAVATTINI CESARE (1902-1989)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 699 mots
  •  • 1 média

Le néo-réalisme de ces œuvres est alors fortement teinté d'un populisme attentif, chaleureux, qui ne dédaigne pas l'appel à l'émotion. En même temps, Zavattini revendique un « cinéma utile à l'homme », un cinéma fondé sur le travail de terrain, les enquêtes, les dossiers. Il récuse les acteurs professionnels : qu'on convoque devant les caméras ceux qui ont vécu les faits dont se nourrit le scénario. […] Lire la suite

PRATOLINI VASCO (1913-1991)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 478 mots

Pratolini, dès les années 1960, est devenu un classique du néo-réalisme. Mais il n'a pu empêcher que sa veine populaire, d'une indéniable vérité dans les premiers livres, s'assujettisse ensuite à trop de considérations idéologiques et s'accommode de complaisances de style. […] Lire la suite

MIMÉSIS, Erich Auerbach - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 787 mots

 » Le bas couleur de bruyère Reprenant des travaux plus anciens sur Dante, Auerbach montre que La Divine Comédie, au xive siècle, par le choix de la langue « vulgaire » (l'italien au lieu du latin), mais surtout par la mise en œuvre de la notion de figure (le rapport d'un événement présent à un autre événement, passé ou futur), opte pour un « réalisme sérieux », plus proche en cela du réalisme moderne que de la stylistique classique rejetée par le xixe siècle. […] Lire la suite

AMENGUAL BARTHÉLEMY (1919-2005)

  • Écrit par 
  • Suzanne LIANDRAT-GUIGUES
  •  • 758 mots

Mais sa pensée, nourrie d'une culture qui déborde largement le champ cinématographique, repose sur une méthode de type expérimental : exposition du problème, le plus largement possible, mise en évidence des impasses et tentative de vérification des issues possibles ; dépassement de l'aporie par une ouverture constructive ; formulation des objections, puis mise en formule subtile (« Le paradoxe du réalisme, c'est donc qu'il soit plus illusionniste que le non-réalisme »). […] Lire la suite

ROME VILLE OUVERTE (R. Rossellini)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 236 mots

Le néo-réalisme est né, qui va marquer le second demi-siècle du cinéma. Deux autres chefs-d'œuvre suivront, Paisa (1946) et Allemagne année zéro (1947). […] Lire la suite

MATIN SUR LE RIESENGEBIRGE (C. D. Friedrich)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 271 mots
  •  • 1 média

Il les charge toutefois d'une signification nouvelle pour son époque, tout en manifestant les qualités techniques attendues chez un paysagiste : exactitude topographique, réalisme des éléments végétaux, minéraux ou monumentaux, rendu de l'atmosphère. Matin sur le Riesengebirge (Nationalgalerie-Galerie des peintres romantiques, Berlin), un de ses tout premiers paysages sur toile, est très caractéristique de son art. […] Lire la suite

CHARPENTIER GUSTAVE (1860-1956)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 272 mots
  •  • 2 médias

Aucune de ces deux positions n'est, en soi, tenable, et très particulièrement la première : ni le vérisme, ni le réalisme, ni le naturalisme ne s'accommodent aisément de la musique : on le voit clairement avec l'œuvre d'Alfred Bruneau (1857-1934), autre élève de Massenet et proche de Charpentier. Mais le miracle de Louise (1900) c'est que le réalisme y est, sinon corrigé, du moins équilibré par le romantisme, et réciproquement. […] Lire la suite

SANTAYANA GEORGE (1863-1952)

  • Écrit par 
  • Gérard DELEDALLE
  •  • 574 mots

Pragmatiste et naturaliste indépendant, il rejette le néo-réalisme pour un réalisme criticiste fort différent de celui des autres réalistes criticistes. Son pragmatisme et son naturalisme n'ont de commun avec ceux des autres philosophes américains que les appellations. Santayana est dualiste, et son réalisme criticiste constitue un scepticisme radical. […] Lire la suite

FOUGERON ANDRÉ (1913-1998)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 574 mots

Le peintre André Fougeron trouve sa place dans l'histoire de l'art de l'immédiat après-guerre, précisément dans la chronique des années 1947-1953, lorsque le Parti communiste tente d'imposer un art social, au service de la classe ouvrière et de ses luttes, un art de propagande directement lié aux événements de la politique intérieure française : le « réalisme socialiste ». […] Lire la suite

ALBRIGHT IVAN LE LORRAINE (1897-1983)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 299 mots

Dans Ce que j'aurais dû faire et n'ai pas fait (Art Institute, Chicago, 1931-1941) les éléments figuratifs principaux se trouvent, par leur agencement particulier, transposés dans une ambiance parallèle et étrange qui détruit toute notion de réalisme. Obsédé par la mort, les chairs en décomposition, il peint dans cette veine Le Portrait de Dorian Gray (1943-1944) pour le film du même nom. […] Lire la suite

AHO JOHANNES BROFELDT dit JUHANI (1861-1921)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 907 mots

Aho est maintenant célèbre : il a créé un style, fait de réalisme individualiste et de recherche de la perfection formelle. Mais à ce réalisme il ne se tiendra pas. Le romantisme nationaliste le hante. Avec Panu (1897), qui se passe au xviiie siècle et raconte les luttes entre croyances magiques ancestrales et christianisme, c'est le Kalevala qui lui remonte aux lèvres. […] Lire la suite

GUERASSIMOV ALEXANDRE MIKHAÏLOVITCH (1881-1963)

  • Écrit par 
  • Anatole KOPP
  •  • 321 mots

Il apparaît comme l'un des fondateurs du réalisme socialiste. […] Lire la suite

GUTTUSO RENATO (1912-1987)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 901 mots

Mais c'est avec La Fuite de l'Etna, en 1938, qu'il relance le réalisme en Italie, un réalisme qui tient compte de Guernica, tempétueux, plus fidèle au modèle picassien, ou goyesque, qu'aux impératifs du réalisme socialiste, auquel son militantisme aurait pu le faire céder davantage. Lié aux peintres et aux écrivains qui vont compter au lendemain de la guerre, De Libero, Alberto Moravia, qui lui consacrera de belles pages, c'est avec le groupe de peintres Corrente, qu'il a contribué à fonder à Milan en 1934, qu'il mène un combat politique à travers la peinture. […] Lire la suite

SOCIALISTES ART DANS LES PAYS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Louis MARCORELLES, 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 12 602 mots
  •  • 8 médias

Dès 1930, le Vopra (Union des artistes prolétariens) déclenche ses attaques contre les modernistes au nom du réalisme socialiste. Les architectes sont accusés de montrer une foi aveugle en la toute-puissance de la technique – alors que c'est sur ce point qu'on pourrait leur reprocher leur manque de « réalisme ». On procède en 1932 à l'unification forcée des organisations littéraires et artistiques. […] Lire la suite

EEKHOUD GEORGES (1854-1927)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 342 mots

Accentuant encore ce trait, il adopte une position d'esthète, et ses derniers romans, depuis Escal-Vigor (1899) jusqu'à Le Terroir incarné (1928), l'éloignent toujours plus du réalisme ; la Flandre resurgit avec ses mystères et ses secrets. Par contre, ses Souvenirs (1914) restituent la sincérité et la simplicité absentes de ses œuvres de fiction. […] Lire la suite

LES SOMNAMBULES, Hermann Broch - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 1 066 mots

Publiée en 1931-1932, cette trilogie romanesque (1888, Pasenow, ou le Romantisme ; 1903, Esch, ou l'Anarchie ; 1918, Huguenau, ou le Réalisme) est l'œuvre la plus accomplie et la plus connue du romancier autrichien Hermann Broch (1886-1951). Il ne s'agit pas, cependant, d'un roman viennois comme L'Homme sans qualités (1930-1952) de Musil, puisque les trois parties des Somnambules se déroulent en Allemagne. […] Lire la suite

GROVE FREDERICK PHILIP (1879-1948)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 299 mots

Le romancier canadien d'expression anglaise Frederick Philip Grove est célèbre pour ses œuvres naturalistes sombres qui traitent avec franchise et réalisme de la vie des pionniers dans les prairies canadiennes. Frederick Philip Grove – de son vrai nom Felix Paul Greve – naît en 1879 en Prusse orientale (Allemagne). Durant sa jeunesse, il fréquente les universités de Bonn et de Munich et publie ses premiers ouvrages. […] Lire la suite

VIEN JOSEPH-MARIE (1716-1809)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 379 mots

L'Ermite endormi du Louvre (1750), par son jeu de diagonales et son souci d'un traitement véridique des accessoires — livres, paniers, sandales — n'annonce en rien un retour au goût antique, mais plutôt un renouveau du réalisme. Il suffira que ce réalisme prenne comme thèmes des objets de reconstitution archéologique pour que Vien fasse peu à peu figure de champion des nouvelles tendances ; l'évolution se remarque déjà dans le Dédale et Icare (morceau de réception, 1754, École des beaux-arts, Paris). […] Lire la suite

AERTSEN PIETER (1508-1575)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 353 mots

Renommé aujourd'hui comme auteur de « Cuisines » (Jésus chez Marthe et Marie, 1559, musée des Beaux-Arts, Bruxelles), d'un réalisme à la fois opulent et familier, héroïque dans sa largeur même, il est, en fait, un peintre ambitieux et varié, traitant à la fois les compositions religieuses, les scènes de genre, le portrait : on peut suivre sa carrière entre 1543 et 1571 dans une série d'œuvres signées et datées. […] Lire la suite

TURCATO GIULIO (1912-1995)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 704 mots

En 1947, il signe le Manifeste du formalisme et fonde le groupe Forma 1 ; son inflexibilité théorique et la critique virulente du réalisme socialiste à laquelle il se livre dans ses articles le mènent à une sorte d'excommunication de la part du Parti communiste italien. Lorsqu'il expose personnellement pour la première fois, à la Galleria del Secolo en 1949, à Rome, les conflits avec le parti sont à leur paroxysme. […] Lire la suite

VÉRITÉ, mathématique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELAHAYE
  •  • 1 304 mots

Nous décrirons ici trois attitudes principales que nous nommerons, conformément à la tradition, réalisme, formalisme et intuitionnisme. Notons qu'il s'agit ici à chaque fois de ces mots pris dans le cadre de la philosophie des mathématiques : le réalisme en philosophie des mathématiques (aussi nommé platonisme mathématique) n'a pas grand-chose à voir avec le réalisme en philosophie de la physique. […] Lire la suite

CONCEPTUALISME, philosophie

  • Écrit par 
  • Joseph VIDAL-ROSSET
  •  • 1 329 mots

Le conceptualisme s'accorde avec le réalisme des Idées pour admettre l'existence des entités abstraites comme celles des nombres ou des qualités ; mais il leur refuse la transcendance que les platoniciens leur accordent. Du point de vue conceptualiste, la réalité des entités abstraites s'explique par le fait que celles-ci ont leur origine dans le monde physique (c'est aussi la raison pour laquelle le conceptualisme aristotélicien est aussi parfois qualifié de « réalisme immanentiste »). […] Lire la suite

FRÉDÉRIC LÉON (1856-1940)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 391 mots

Ce panthéisme extatique marque clairement les limites du symbolisme socialisant : malgré certaines apparences, et bien loin qu'il appartienne au véritable « réalisme », il s'agit d'un art « foncièrement idéaliste » (L. Bénédicte). […] Lire la suite

KIM TONG-IN (1900-1951)

  • Écrit par 
  • Ogg LI
  •  • 312 mots

Romancier coréen, Kim Tong-in créa, en février 1919, la revue littéraire Création (Tchang-djo), grâce à laquelle il fit connaître en Corée le réalisme européen. Emprisonné deux fois (1919 et 1941) pour avoir contrevenu à la loi sur les publications, il ne manifesta pourtant aucune tendance politique caractérisée dans ses œuvres, imprégnées, à ses débuts, de réalisme. […] Lire la suite

HOWELLS WILLIAM DEAN (1837-1920)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul ROSPARS
  •  • 423 mots
  •  • 1 média

Enfin, ce théoricien du réalisme, et d'un réalisme spécifiquement américain, demeure marqué par la « tradition distinguée » et apparaît donc souvent comme un peu timoré et démodé dans sa manière, ne serait-ce qu'en raison de sa pruderie. Mais son rôle a été immense. Il a influencé, poussé, découvert ou reconnu des écrivains comme Crane, Norris ou Veblen, qui devaient aller beaucoup plus loin que lui tant dans l'écriture réaliste que dans la révolte. […] Lire la suite

BONHEUR MARIE ROSALIE dite ROSA (1822-1899)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 437 mots
  •  • 1 média

Dans la tradition du genre animalier, Rosa Bonheur illustre parfaitement le réalisme français des années 1860, où respirent la sympathie et l'émotion devant le motif. […] Lire la suite

STRUCTURALISME, mathématique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELAHAYE
  •  • 1 691 mots

Réalisme structuraliste et structuralisme modal Si les objets mathématiques existent, ils existent d'une façon collective, structurale. Un réalisme ensembliste naïf qui affirmerait « l'ensemble vide existe, et le nombre entier 0 est identique à l'ensemble vide, etc. » n'est pas défendable, pas plus qu'un réalisme numérique qui affirmerait « les entiers existent et les nombres rationnels sont des classes d'équivalence de nombres entiers ». […] Lire la suite

RENOIR JEAN

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 364 mots
  •  • 3 médias

Renoir devient un cinéaste politique, tenté par le réalisme, voire le naturalisme, d'autant qu'il adapte Flaubert (Madame Bovary), Gorki (Les Bas-Fonds, 1936), Maupassant (Partie de campagne), et de nouveau Zola (La Bête humaine). Inspiré par un fait-divers, Toni marque le point extrême de ce qu'il qualifiera de « crise de réalisme aigu ». Tourné sur les lieux mêmes où vécurent les personnages, Toni inspirera le néo-réalisme italien, et Luchino Visconti figure parmi les assistants du cinéaste pour ce film. […] Lire la suite

RAVESTEYN JAN ANTHONISZ VAN (1570 env.-1657)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 440 mots

Fils d'un peintre sur verre, il s'est probablement formé à Delft chez Mierevelt qui séjournait déjà dans cette ville en 1597, et qui l'a considérablement influencé dans cette manière austère, correcte et scrupuleuse qui marque dans l'art du portrait, face aux audaces maniéristes de Haarlem et d'Utrecht (goût du trompe-l'œil, réalisme de bravoure sinon de provocation, coloris vigoureux, contrastes poussés de lumières et d'ombres), l'essor d'un réalisme mesuré mais très attentif qui triomphe au xviie siècle. […] Lire la suite

FINDLEY TIMOTHY (1930-2002)

  • Écrit par 
  • Marta DVORAK
  •  • 817 mots

L'œuvre polymorphe de Findley se prête aux modes de la parodie, du néo-gothique, du réalisme magique, et du roman historiographique. L'auteur brouille les frontières entre le documentaire et la fiction, l'histoire et le mythe, le réalisme et le fantastique tout comme les notions d'orientation sexuelle et de genre (au sens d'identité sexuelle culturellement programmée). […] Lire la suite

ARISTOTE, en bref

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

Enfin, son réalisme politique, moral et psychologique marquera d'une empreinte durable les recherches dans les « sciences humaines ». […] Lire la suite

TRANSCENDANTALISME

  • Écrit par 
  • Paul GILBERT
  •  • 940 mots

Les recherches contemporaines sur le réalisme de la connaissance, entre autres en philosophie analytique, auraient tout avantage à mieux connaître le transcendantalisme critique : proche de l'étude des « performatifs », il permet de libérer le sens du réel des étroitesses de l'empirisme positiviste. […] Lire la suite

KAZAN WATANABE (1793-1841)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 1 291 mots

Les recherches de Kazan fécondèrent réellement la peinture japonaise : accueillant aux leçons de l'Occident, il sut se garder de la copie et réussit à créer au sein de la tradition une originalité faite d'humanisme et de réalisme. […] Lire la suite

MEYERHOLD VSEVOLOD EMILIEVITCH (1874-1940)

  • Écrit par 
  • Béatrice PICON-VALLIN
  •  • 2 396 mots

Vers un « réalisme musical » Après le succès énorme du Mandat du jeune NikolaïErdman (1925), vient le chef-d'œuvre : Le Revizor d'après Gogol (1926) qui, redistribué en quinze épisodes, affine, dans une complexe partition scénique exigeant des acteurs une très grande maîtrise, un « réalisme musical », dont le spectacle-laboratoire, Le Professeur Boubous de Faïko (1925), a établi les bases techniques. […] Lire la suite

MANGANO SILVANA (1930-1989)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 480 mots

Pour le réalisateur et pour les scénaristes, tous proches du Parti communiste, le film s'inscrivait dans le droit fil d'un cinéma de contestation, tout bardé d'idéologie, tel que les pères fondateurs du néo-réalisme l'avaient imaginé et théorisé sous l'éteignoir mussolinien. Mais il faut reconnaître qu'ils ont simultanément joué, avec une belle conviction, la carte de l'érotisme, imposée sans doute par un producteur soucieux de rentabilité. […] Lire la suite

FÉDINE KONSTANTIN ALEXANDROVITCH (1892-1977)

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 472 mots

« Il est l'incarnation de la littérature soviétique », a-t-on écrit : ayant vécu toutes les époques de la littérature soviétique, passé de la prose ornementale au classicisme tolstoïen, du désengagement au réalisme socialiste, couvert d'honneurs, Fédine pouvait, en un sens, y prétendre. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis