« nationalisme »

NATIONALISME

  • Écrit par 
  • Raoul GIRARDET
  •  • 3 760 mots

L'exemple de la France des dernières années du xixe siècle semble sur ce point particulièrement significatif : c'est parallèlement que s'y affirment un nationalisme démocratique et libéral et un nationalisme autoritaire et antiparlementaire, un nationalisme socialement conservateur et un nationalisme de contestation et de refus (les attitudes sociales étant loin d'ailleurs de toujours coïncider avec les attitudes politiques), un nationalisme de la satisfaction et un nationalisme de l'angoisse, un nationalisme d'expansion et un nationalisme de rétraction, un nationalisme d'expression religieuse traditionnelle et un nationalisme de laïcisme ou d'anticléricalisme. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « nationalisme » :

Sokols, vers 1930

Sokols, vers 1930
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Talaat pacha

Talaat pacha
Crédits : Getty

photographie

William Cosgrave en campagne (Irlande, 1923)

William Cosgrave en campagne (Irlande, 1923)
Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Charles Maurras

Charles Maurras
Crédits : Leonard de Selva/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les médias de « nationalisme »

NATIONALISME, musique

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 599 mots
  •  • 1 média

Défini au sens large comme l'attachement fort ou la préférence pour une nation particulière, le nationalisme fait son apparition en musique au début du xixe siècle. Son expression la plus évidente est l'utilisation voulue et systématique du langage mélodique et rythmique des chants et danses traditionnels dans l'espoir de revivifier la musique dite savante. […] Lire la suite

ANDERSON BENEDICT (1936-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 202 mots

La publication, en 1983, d’Imagined Communities : Reflections on the Origin and Spread of Nationalism (traduit en français en 1996 : L’Imaginaire national : réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme) établit la réputation d’Anderson à la pointe des recherches sur le nationalisme. Dans cet ouvrage, il théorise les conditions qui ont favorisé le développement du nationalisme aux xviiie et xixe siècles, en particulier aux Amériques, et énonce sa définition de la nation comme une « communauté imaginée ». […] Lire la suite

BARRÈS MAURICE (1862-1923)

  • Écrit par 
  • Jean TOUCHARD
  •  • 2 213 mots

Mais, au moment même où son vieux rêve de revanche se trouve réalisé, Barrès s'interroge sur le sens de sa vie et sur la signification de son nationalisme. Avant la guerre de 1914, il écrivait déjà dans ses Cahiers : « Je sens depuis des mois que je glisse du nationalisme au catholicisme. C'est que le nationalisme manque d'infini. » Et il ajoutait : « Je voudrais me donner à quelque chose de plus large et de plus prolongé, d'universel. […] Lire la suite

TANGER DISCOURS DE (1947)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 174 mots

À plus lointaine échéance, le discours de Tanger souligne le caractère dynastique du nationalisme marocain qui s'organise autour du souverain, situation originale par rapport à celle de la Tunisie ou de l'Égypte. […] Lire la suite

ARABISME

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON, 
  • Universalis
  •  • 5 530 mots
  •  • 6 médias

Au-delà des théoriciens que le nationalisme arabe a tardé à se donner, encore qu'ils furent précédés par les pionniers de ce qui est un proto-nationalisme, l'arabisme est d'abord le sentiment d'appartenance à l'ethnie ou à la nationalité arabe. Il y a lieu, en effet, de parler – et très tôt – d'une conscience ethnique diffuse. Et ce que l'arabisme suggère d'une doctrine ne s'entend, bien entendu, qu'à partir de ce sentiment, de cette conscience diffuse – et des situations objectives qui les fondent – dont le nationalisme arabe est une des expressions historiques. […] Lire la suite

ACTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean TOUCHARD, 
  • Universalis
  •  • 5 156 mots
  •  • 2 médias

Maurice Barrès lui-même, qui incorpore à l'héritage du nationalisme français le legs de la Révolution et de l'épopée impériale, est beaucoup plus proche de ce nationalisme républicain que du légitimisme contre-révolutionnaire d'un Maistre ou d'un Bonald. Maurras, quant à lui, s'oppose catégoriquement au nationalisme de tradition révolutionnaire ; il condamne de la façon la plus formelle, dans Trois Idées politiques (1898), le nationalisme de Michelet dont il réprouve le messianisme romantique et les illusions révolutionnaires, il rejette le bonapartisme et la « démocratie plébiscitaire ». […] Lire la suite

LE PORCHE DU MYSTÈRE DE LA DEUXIÈME VERTU, Charles Péguy - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 880 mots
  •  • 1 média

Largement récupéré par le régime de Vichy, utilisé comme le chantre du nationalisme, Péguy n'est pas seulement l'idéologue qui hésite entre socialisme et nationalisme, entre Jaurès et Barrès. Son sentiment politique est inséparable de son engagement religieux. Péguy est avant tout un mystique. L'exaltation des vertus théologales prônées par l'Église en tant que corps constitué l'intéresse peu. […] Lire la suite

KAWĀKIBI ‘ABD AL-RAḤMĀN AL- (1849-1903)

  • Écrit par 
  • Yves THORAVAL
  •  • 280 mots

Son ouvrage principal est Ūm al-Qura (qui signifie La Mère des cités, surnom de La Mecque) où il expose que le patriotisme est au-dessus des différences ethniques et religieuses, rejoignant ainsi les théoriciens syriens (chrétiens) du nationalisme arabe. Mais, à la différence du panislamisme d'al-Afghāni, al-Kawākibi développe des idées qui préfigurent le nationalisme arabe moderne. […] Lire la suite

AUX ORIGINES D'ISRAËL (Z. Sternhell) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Ariane BONZON
  •  • 1 519 mots

Mais, selon le spécialiste de l'étude du mouvement fasciste, les racines idéologiques sont celles du « socialisme national européen », version atténuée du « nationalisme intégral » qui a pu nourrir l'antisémitisme et fut à l'origine des idéologies des principaux mouvements nationalistes de l'Europe centrale à la fin du xixe siècle. Les fondateurs du « socialisme constructiviste » ont également conjugué un socialisme antimarxiste, s'appuyant sur le peuple travailleur, et un nationalisme ethnique et religieux ; ils les ont adaptés au projet sioniste qui se proposait certes de répondre à l'insécurité des juifs en Europe, mais surtout de sauver l'identité juive qu'ils estimaient menacée. […] Lire la suite

PANGERMANISME

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 737 mots

Avant la création du IIe Reich en 1871, le pangermanisme était synonyme de nationalisme allemand. Ses adhérents rêvaient alors d'un État unique englobant tous les États et toutes les provinces germanophones d'Europe centrale, sentiment que traduisait en 1841 le poète Ernst Moritz Arndt. Après les succès de Bismarck, le pangermanisme acquit une coloration différente ; certains de ses objectifs le distinguaient du nationalisme allemand classique. […] Lire la suite

BERLIN ISAIAH (1909-1997)

  • Écrit par 
  • Sylvie COURTINE-DENAMY
  •  • 738 mots

Les prix Érasme, Jérusalem, et Agnelli couronneront ses travaux sur la philosophie des Lumières, du romantisme et du nationalisme allemand (The Age of Enlightenment. Century Philosophers, 1956 ; Vico and Herder, 1976 ; Le Bois tordu de l'humanité. Romantisme, nationalisme et totalitarisme, 1990, trad. franç. 1992). « Qu'est-ce que les Lumières ? » interrogeait Kant. […] Lire la suite

TUDJMAN FRANJO (1922-1999)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 811 mots

Avec le Serbe Slobodan Milošević, le Croate Franjo Tudjman fut l'un des principaux artisans de la disparition de la Yougoslavie et du renouveau d'un nationalisme qui a mis à feu et à sang le cœur des Balkans. Né le 14 mai 1922 à Veliko Trgovišće, dans la Zagorié croate, il est le fils d'un des dirigeants du Parti paysan croate qui rejoindra le mouvement des partisans titistes durant la Seconde Guerre mondiale. […] Lire la suite

ATHÉNAGORAS Ier (1886-1972) patriarche de Constantinople (1949-1972)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 594 mots
  •  • 1 média

Simultanément, le patriarche parvient, par l'exercice d'une primauté conçue comme service sacrificiel, à rassembler les Églises orthodoxes tentées depuis un siècle par le nationalisme religieux. Il réunit cinq conférences panorthodoxes (à Rhodes en 1961, 1963 et 1964 ; à Belgrade en 1966 ; à Chambéry-Genève en 1968) et met en route un processus préconciliaire. […] Lire la suite

BOULANGISME

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 1 085 mots

Le nationalisme est lié désormais à une philosophie politique conservatrice. Le général Boulanger se suicide à Bruxelles sur la tombe de sa maîtresse, Mme de Bonnemains. On prête à Clemenceau ce mot, qui clôt la longue liste de tous ceux qui ont polémiqué sur le « général Revanche » : « Il est mort comme il a vécu, en sous-lieutenant. » […] Lire la suite

JOUMBLATT ou DJOUMBLATT KAMAL (1917-1977)

  • Écrit par 
  • Lucien GEORGE
  •  • 615 mots
  •  • 2 médias

En épousant le panarabisme à l'époque nassérienne, puis la cause palestinienne après la défaite arabe de juin 1967, Joumblatt a-t-il trahi le nationalisme libanais auquel les Druzes, en habitants de la montagne, sont ataviquement presque aussi attachés que les maronites ? Ses adversaires l'en accusaient. Il a toujours soutenu qu'il n'y avait nulle incompatibilité entre l'un et l'autre et que le nationalisme libanais plongeait ses racines dans l'arabité. […] Lire la suite

SUKARNO (1901-1970)

  • Écrit par 
  • Dominique QUENTIN
  •  • 658 mots
  •  • 1 média

Fils d'instituteur, élevé dans un milieu où convergent les différentes forces motrices du nationalisme indonésien, Achmed Sukarno s'imprègne très tôt des idées qui marqueront son existence. Étudiant à Bandung, il se lie avec des nationalistes militants ; en regroupant plusieurs mouvements, il fonde, en 1927, le Persikatan Nasional Indonesia (Parti national indonésien [P. […] Lire la suite

GUERRE D'ALGÉRIE, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 228 mots
  •  • 1 média

Le 1er novembre 1954, les différentes tendances du nationalisme algérien, unifiées dans le nouveau Front de libération nationale (F.L.N.), déclenchent une insurrection armée contre la France, métropole de l'Algérie depuis 1830. La révolte prend vite de l'ampleur et, de janvier à septembre 1957, la « bataille d'Alger » sème la panique parmi les colons. […] Lire la suite

HUSSEINI FAYÇAL (1940-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 167 mots

Figure emblématique du nationalisme palestinien. Descendant d'une grande famille palestinienne de Jérusalem, il est né en Irak où son père avait été exilé par les Britanniques en 1936 pour cause d'activisme nationaliste. Membre du Fatah de Yasser Arafat à partir de 1967, il comprendra vite, après la guerre de Six Jours, que la lutte contre Israël se déroulera « à l'intérieur », et plus particulièrement à Jérusalem. […] Lire la suite

LIGUE MUSULMANE

  • Écrit par 
  • Sophie SPITZ
  •  • 694 mots

À ce même Congrès, la présidence du parti passe de l'Aga Khān, représentant des grands féodaux, à Muḥammad ‘Alī Jinnah, représentant des classes moyennes musulmanes modernistes et qui, à cette époque, privilégie encore le nationalisme panindien par rapport au sous-nationalisme musulman. Ce n'est qu'en 1937 que la Ligue musulmane organise une véritable campagne électorale et tente d'élargir son recrutement ; en 1940, alors qu'elle ne compte que 60 000 membres et que le parti du Congrès en a déjà 3 millions , la Ligue musulmane adopte la célèbre résolution de Lahore, demandant la création d'un État séparé, le Pakistan. […] Lire la suite

AFFAIRE DREYFUS

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 249 mots
  •  • 1 média

L'affaire Dreyfus signe ainsi l'émergence définitive d'un nationalisme aux accents antisémites. Le « juif Dreyfus » obtient pourtant, en 1899, un second procès qui lui octroie les circonstances atténuantes, tout en confirmant le premier jugement (il ne sera réhabilité qu'en 1906). Cette même année, les républicains radicaux arrivent pour la première fois au pouvoir, avec le cabinet de « défense républicaine » de Waldeck-Rousseau, conséquence de la mobilisation politique des dreyfusards. […] Lire la suite

SÉRAPHEIM VISSARION TIKAS (1913-1998) , patriarche (1974-1998)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 684 mots

Sous la direction de Sérapheim, l'Église grecque va s'enfermer dans un nationalisme étroit. En 1975, il rompt toute relation avec le pape Paul VI, car ce dernier a nommé en Grèce un métropolite uniate (orthodoxe reconnaissant la primauté du Saint-Siège). Pour le primat de Grèce et les principaux dirigeants des Églises orthodoxes, l'uniatisme est la « cinquième colonne » du Vatican en Europe orientale. […] Lire la suite

GALLES PAYS DE

  • Écrit par 
  • Roland MARX, 
  • Universalis
  •  • 2 813 mots
  •  • 3 médias

L'évolution récente de la situation politique, avec la création d'un Parlement autonome, permet au particularisme gallois de s'affirmer, sachant que l'intensité du nationalisme local ne saurait se comparer aux nationalismes écossais et encore moins irlandais. Le poids du milieu La géographie et l'histoire ont contribué à façonner l'ensemble gallois. […] Lire la suite

GINASTERA ALBERTO (1916-1983)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 248 mots

À ses débuts, il cultive en effet un nationalisme qui prend deux formes successives, qualifiées par Ginastera lui-même d'objective et de subjective. La première période (nationalisme objectif) se réfère au folklore argentin de façon directe. Dans Estancia, ballet d'après des scènes de la vie rurale (1941), c'est le folklore brut. Mais ce folklore devient plus élaboré, avec une reconstitution partielle des rites indiens dans Panambí (1937). […] Lire la suite

MARCHE SUR ROME (1922)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

Face à ces troubles, le mouvement fasciste de Benito Mussolini se pose tout à la fois en promoteur d'une synthèse du nationalisme et du socialisme et en défenseur de l'ordre existant, transformant volontiers les fascistes en briseurs de grève. Au printemps de 1922, le mouvement mussolinien comptait 700 000 membres. Le 27 octobre, Mussolini organise une marche sur Rome des troupes fascistes. […] Lire la suite

L'ÂGE DES EXTRÊMES. HISTOIRE DU COURT XXe SIÈCLE (E. Hobsbawm)

  • Écrit par 
  • Marc FERRO
  •  • 805 mots

Son principe d'ordre y était le degré d'organisation, lequel fut repris dans son ouvrage sur le nationalisme, où il mettait en lumière un mouvement à partir du proto-nationalisme jusqu'à ses formes les plus exaspérées. L'Âge des extrêmes puise à ces différentes approches et présente le siècle sous la forme d'une analyse plutôt que d'un récit. Il est néanmoins divisé en trois périodes chronologiques : l'ère des catastrophes, qui s'achève avec la fin des empires ; l'âge d'or, qui correspond à l'avant et à l'après révolution culturelle des années 1960 ; la débâcle enfin, que traduisent la fin du socialisme, l'échec du Tiers Monde et la crise qui signale l'irruption d'un monde nouveau. […] Lire la suite

NOVÁK VÍTĔZSLAV (1870-1949)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 219 mots

Le compositeur tchèque Vítězslav Novák, l'un des principaux artisans de l'essor du nationalisme musical tchèque, a joué un rôle essentiel dans l'évolution de l'école tchèque moderne ; il a notamment formé de nombreux compositeurs de son pays, au premier rang desquels Alois Hába. Né le 5 décembre 1870, à Kamenice nad Lipou, en Bohême, Vítězslav Novák étudie sous la houlette d'Antonín Dvořák au Conservatoire de Prague, où il enseignera à partir de 1909. […] Lire la suite

ACCESSION D'HITLER AU POUVOIR

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 209 mots
  •  • 1 média

) ou Parti « nazi » qui veut tenter, après Mussolini, une synthèse du nationalisme et du socialisme dans le cadre d'un État raciste à construire, est le plus important d'Allemagne depuis les élections législatives de 1932. Il doit son ascension fulgurante, d'une part, au traumatisme que fut, pour les Allemands, le traité de Versailles qui mit fin à la Première Guerre mondiale (le Diktat), d'autre part, à la grave crise économique qui touche le pays depuis 1930. […] Lire la suite

BASQUES

  • Écrit par 
  • Jean HARITSCHELHAR, 
  • Pierre LAFITTE, 
  • Pierre LETAMENDIA, 
  • Maitane OSTOLAZA, 
  • Universalis
  •  • 13 395 mots
  •  • 5 médias

Le nationalisme se développe lentement, en Biscaye d'abord, puis dans les trois autres provinces péninsulaires. Son bastion est la ville de Bilbao (100 000 habitants en 1900), le centre urbain le plus important du Pays basque dont il occupe la mairie à plusieurs reprises. C'est en 1918 que le nationalisme remporte ses premiers grands succès électoraux. […] Lire la suite

FRÉCHETTE LOUIS (1839-1908)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 240 mots

Représentant d'un nationalisme libéral très discuté, Fréchette écrivit La Légende d'un peuple (1887), cycle de poèmes qui constitue, sur le mode épique, une chronique de l'histoire canadienne. Parmi ses autres écrits, on peut signaler les volumes de poésies intitulés Pêle-Mêle (1877), Feuilles volantes (1890) et Épaves poétiques (1908) ; les histoires en prose publiées dans Originaux et détraqués (1892) et Noël au Canada (1899) ; les œuvres théâtrales Félix Poutré (1871), Papineau (1880) et Veronica (1908) ; et les polémiques Lettres à Basile (1872). […] Lire la suite

ABDIAS LIVRE D'

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 226 mots

Le ressentiment du prophète est très grand et son nationalisme intempérant rappelle celui de Joël. Sorte de note marginale dans la grande littérature prophétique dont l'universalisme déborde volontiers, ce livre n'en exalte pas moins la puissance et la justice de Yahveh, Dieu d'Israël. […] Lire la suite

RÉPINE ILIA EFIMOVITCH (1844-1930)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 270 mots

Héros d'un groupe de peintres actifs en Russie à la fin du xixe siècle, les Ambulants (Peredvižniki), dont l'ambition rejoint celle de Courbet, si l'on y ajoute une forte dose de nationalisme. En Europe occidentale comme en Russie, la « modernité » en peinture naît en effet d'une « crise du sujet » : en réaction contre l'académisme boursouflé (la Russie avait, elle aussi, ses Bouguereau), les peintres dissidents veulent représenter des sujets sociaux. […] Lire la suite

PALMGREN SELIM (1878-1951)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 232 mots

Le pianiste, chef d'orchestre et compositeur finlandais Selim Palmgren est un des protagonistes de l'émergence du nationalisme dans la musique de son pays. Né le 16 février 1878, à Pori, sur la rive orientale du golfe de Botnie (ville appartenant alors à l'empire russe), Selim Palmgren étudie de 1895 à 1899 à l'Institut de musique d'Helsinki, puis se perfectionne à Berlin de 1899 à 1901, auprès de Conrad Ansorge et de Ferruccio Busoni. […] Lire la suite

HUSSEIN (1935-1999) roi de Jordanie (1953-1999)

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU
  •  • 867 mots
  •  • 3 médias

Menacée de déstabilisation par la vague montante du nationalisme arabe qui revêt alors le visage charismatique de Nasser, la monarchie doit prendre ses distances avec l'allié britannique. La menace extérieure exacerbe la vulnérabilité interne d'un pays aux deux tiers peuplé de Palestiniens, très sensibles aux promesses de libération du nationalisme arabe, et la naissance en 1964 de l'O. […] Lire la suite

PREMIÈRE RÉPUBLIQUE CHINOISE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 259 mots
  •  • 1 média

Bloquant toute réforme politique et sabotant par son conservatisme les timides tentatives de modernisation étatique ou économique, la cour, dominée par l'aristocratie mandchoue, apparaît de plus en plus, depuis la fin du xixe siècle, comme un corps étranger au peuple chinois (Han) et incapable de réagir aux agressions occidentales qui attisent le nationalisme de la population. […] Lire la suite

ABD EL-KRIM (1882-1963)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 1 506 mots
  •  • 3 médias

D'autres, tel Pessah Shinar, sont sensibles à son modernisme, à ce qu'il apporte « de neuf dans les annales politico-religieuses du Maghreb : la première manifestation d'un nationalisme arabo-berbère militant et d'un modernisme islamique dans un environnement purement berbère ». Au Maroc, le soulèvement d'Abd el-Krim eut une influence considérable. […] Lire la suite

MENÉNDEZ Y PELAYO MARCELINO (1856-1912)

  • Écrit par 
  • Edouardo DE FARIA
  •  • 1 549 mots

Expression outrée du nationalisme culturel, La Science espagnole doit être tenue pour la réaction véhémente et juvénile du ressentiment profond dont souffre alors la conscience historique de l'Espagne, tiraillée entre une apologie rhétorique de ses anciennes gloires et la tentation de l'autodénigrement. Le titre « science espagnole » doit être pris dans un sens large. […] Lire la suite

ÉRYTHRÉE

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Roland MARCHAL
  •  • 5 549 mots
  •  • 3 médias

Le nationalisme érythréen, qui prend forme alors, est empreint de fortes connotations religieuses et reste lié à des identités locales qui l'affaiblissent d'autant. La fédération qui dure formellement jusqu'en 1962, lorsque le Parlement érythréen vote l'intégration complète à l'Éthiopie (avec l'armée éthiopienne autour de son bâtiment), constitue la deuxième période du nationalisme érythréen. […] Lire la suite

PAPADOPOULOS TASSOS (1934-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 272 mots

Représentant l'aile dure du nationalisme chypriote-grec, il appelle à voter non au référendum d'avril 2004, sur le projet de réunification de l'île proposé par l'ONU. Massivement rejeté par les Chypriotes-grecs, mais accepté par les Chypriotes-turcs, le plan Annan entérine le statu quo sur une île divisée depuis l'invasion de sa partie nord par l'armée turque en 1974. […] Lire la suite

GLAZOUNOV ALEXANDRE KONSTANTINOVITCH (1865-1936)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 284 mots

qu'en musique ! On n'y trouve guère de nationalisme spectaculaire, mais un caractère russe en profondeur, de même qu'un culte rigoureux — et presque rigoriste — des formes traditionnelles les plus strictes que, dans l'ensemble, il préfère à la « liberté » romantique de la musique à programme. Sous l'influence de Rimski-Korsakov et de Vladimir Stassov, il écrit d'abord des poèmes symphoniques d'inspiration russe, comme Stenka Razine (dédié à la mémoire de Borodine ; d'ailleurs, Glazounov a rédigé une partie de ses œuvres restées inachevées, et notamment d'assez nombreuses pages du Prince Igor), La Mer, Le Kremlin, Le Printemps ; il se tourne ensuite vers la musique pure, compose huit symphonies, six quatuors à cordes, son célèbre concerto pour violon (1904), deux concertos pour piano, deux sonates pour piano, un concerto pour saxophone (écrit à Paris, en 1936, en collaboration avec A. […] Lire la suite

ACCORDS DE BRETTON WOODS

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 286 mots
  •  • 1 média

Le système monétaire mis en place à Bretton Woods en 1944 répond, pour les Américains, à la volonté d'éviter les crises monétaires, dont on pensait qu'elles avaient entraîné le protectionnisme, le nationalisme, la guerre. Le système se présente comme un retour à l'étalon or qui, avec un système de change fixe, apparaît comme le gage de la stabilité et d'une règle commune. […] Lire la suite

BAATH, BA'TH ou BAAS

  • Écrit par 
  • Françoise MEUSY
  •  • 1 044 mots
  •  • 1 média

Pour les théoriciens du parti, le nationalisme arabe doit résoudre les problèmes économiques et sociaux par un renversement des valeurs jusqu'alors imposées par des classes sociales réactionnaires, la disparition des classes et de la division en pays devant mettre à la disposition de tous les Arabes des ressources parfois détenues par certains d'entre eux seulement. […] Lire la suite

DU BOIS WILLIAM EDWARD (1868-1963)

  • Écrit par 
  • Elliott RUDWICK
  •  • 930 mots

Il développe en outre un nationalisme culturel. En tant que rédacteur de The Crisis, il encourage la littérature et l'art noirs. Il pense enfin que les Noirs doivent mettre au point une économie de groupe distincte, fondée sur des associations de producteurs et de consommateurs afin de lutter contre la discrimination économique et la pauvreté noire. […] Lire la suite

XI'AN INCIDENT DE (1936)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 917 mots

Après plusieurs jours de négociations, apprenant certaines défections à Nankin et sachant que plusieurs officiers menacent Zhang Xueliang de supprimer le généralissime, celui-ci, sous l'influence des communistes dont les troupes se sont déployées autour de Xi'an et qui le persuadent de reprendre le flambeau du nationalisme de Sun Yat-sen, décide enfin d'accepter. […] Lire la suite

SOFFICI ARDENGO (1879-1964)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 327 mots

Marinetti et les futuristes y donnent des textes audacieux et fondamentaux, mais aussi des apologies exaltées du nationalisme et de la guerre ; c'est d'ailleurs cette propagande interventionniste qui provoque le vieillissement et la mort de la revue. Soffici publie, en 1915, un recueil de poèmes, Chimismi lirici, où l'influence de Rimbaud et les provocations futuristes se complètent (expériences poétiques que Sanguineti a revalorisées il y a quelques années). […] Lire la suite

GÖKALP ZIYA (1875/76-1924)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 306 mots

En tant que porte-parole du nationalisme turc, Gökalp exerça une grande influence sur sa génération. Parmi ses œuvres les plus connues, citons le recueil de poèmes Kǐzǐl Elma (1914, La Pomme rouge) et l'œuvre en prose Türleshmek, islamlashmak, muasǐrlashmak (1918, Turquisation, islamisation, modernisation). […] Lire la suite

FAROUK ou FĀRŪQ (1920-1965) roi d'Égypte (1936-1952) et du Soudan (1951-1952)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Le nationalisme égyptien est ébranlé par la défaite écrasante contre l'État d'Israël nouvellement créé (1948) et son incapacité à mettre fin à l'occupation de l'Égypte par les Britanniques. La défaite militaire contrarie particulièrement les officiers de l'armée égyptienne, qui en voient la cause dans la corruption et l'incompétence de Farouk. Ses agissements deviennent intolérables en 1952, et les Officiers libres, dirigés par Gamal Abdel-Nasser, renversent son régime en juillet et le contraignent à abdiquer. […] Lire la suite

DESJARDINS PAUL (1859-1940)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 350 mots

Quand l'affaire Dreyfus eut fait éclater celle-ci, sur la question du nationalisme (ce sont des dissidents qui lancèrent l'Action française), il lui substitua en 1906 l'Union pour la vérité. Peu après, il acquit l'abbaye cistercienne de Pontigny pour en faire un lieu de rencontres internationales et de « libres entretiens », dont l'audience fut grande dans les milieux littéraires et intellectuels. […] Lire la suite

SAYYID AḤMAD LUTFI AL- (1872-1963)

  • Écrit par 
  • Gilbert DELANQUE
  •  • 316 mots

Il apparaît cependant comme un modéré prêt à collaborer avec les Anglais pour préparer le pays à l'indépendance ; il définit la doctrine de l'« égyptianité » (al-misriyya), qui devait devenir un peu plus tard celle même du nationalisme égyptien. Il sera surnommé le « maître de la génération », c'est-à-dire celui des écrivains et des hommes politiques dont l'activité s'épanouit entre les deux guerres, tels que Sa‘ad Zaghlūl, ‘Abd al-Khāliq Sarwat, Tala‘at Harb, Mustafa ‘Abd al-Rāziq, al-‘Aqqād et Taha Ḥusayn. […] Lire la suite

MILOŠEVIĆ SLOBODAN (1941-2006)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 1 024 mots
  •  • 1 média

Ambitieux, il a su instrumentaliser le nationalisme serbe dans un but unique : prendre et consolider son pouvoir. Né en août 1941 à Požarevac, en Serbie, d'un père monténégrin, pope orthodoxe défroqué devenu instituteur, et d'une mère communiste serbe, enseignante, Slobodan Milošević rencontre sa future femme, Mirjana Marković en 1957, au lycée. La mère de celle-ci a été exécutée par les partisans pour trahison en 1943 alors que son père est devenu un cadre important du Parti communiste de Serbie. […] Lire la suite