« Ventilation+de+l'air »

TUNNELS

  • Écrit par 
  • Michel MAREC, 
  • Jean PÉRA
  •  • 8 851 mots
  •  • 7 médias

Dans le système de ventilation longitudinal, l'air est poussé par de petits groupes motoventilateurs appelés accélérateurs, placés en voûte du tunnel. Le débit total d'air dans le tunnel, et donc la longueur sur laquelle ce système peut s'appliquer sont limités par la vitesse acceptable de l'air, qui est de l'ordre de 8 à 10 mètres par seconde. En cas d'incendie, la ventilation est utilisée pour pousser les fumées en direction d'une des têtes, à condition qu'il n'y ait pas d'automobilistes arrêtés sur son trajet. […] Lire la suite

Le média de la recherche « Ventilation+de+l'air » :

Tunnel routier à grande section

Tunnel routier à grande section
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

COURNAND ANDRÉ FRÉDÉRIC (1895-1988)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 533 mots

Étudiant systématiquement les fonctions des poumons (ventilation et distribution de l'air), il analyse le passage de l'air à travers la membrane alvéolaire, contribuant ainsi à la compréhension des fonctions cardio-circulatoires et pulmonaires des individus sains ou malades. Durant la Seconde Guerre mondiale, Richards et Cournand ont étudié les diverses formes cliniques des traumatismes et montré que, dans un choc traumatique, il vaut mieux remplacer le sang perdu par du sang frais plutôt que par du plasma. […] Lire la suite

RESPIRATOIRE (APPAREIL) Physiologie

  • Écrit par 
  • Roland LEFRANÇOIS, 
  • Universalis
  •  • 7 258 mots
  •  • 3 médias

Les mécanismes respiratoires La ventilation pulmonaire La ventilation pulmonaire assure la prise d'oxygène dans l'atmosphère ambiante et le rejet de dioxyde de carbone (gaz carbonique). Volumes pulmonaires Lors de chaque inspiration, un certain volume d'air entre dans les poumons ; lors de l'expiration, un certain volume de gaz, appauvri en oxygène et enrichi en gaz carbonique, est rejeté. […] Lire la suite

VIE ANIMALE DANS L'AIR ET DANS L'EAU

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS
  •  • 3 760 mots
  •  • 5 médias

En revanche, l'animal à respiration aérienne se trouve dans un milieu, l'air, qui, à pression partielle égale, est beaucoup plus riche en oxygène que l'eau. Comme cet animal est capable d'abaisser la pression d'oxygène de 150 mm Hg (air inspiré) à 120 mm Hg (gaz expiré), il prélève, par litre d'air, 1,67 millimole d'oxygène. Autrement dit, sa « ventilation spécifique » vaut 0,6 litre par millimole d'oxygène, valeur beaucoup plus faible que celle qui a été constatée chez l'animal aquatique. […] Lire la suite

ACCORDÉON

  • Écrit par 
  • Anne PENESCO
  •  • 385 mots
  •  • 1 média

Instrument à vent, à anches libres métalliques ; la ventilation alternée y est produite par un soufflet à main permettant de contrôler constamment la pression d'air. Parmi les nombreux instruments, aujourd'hui disparus, qui utilisèrent le principe de l'anche libre métallique et aboutirent à l'accordéon, citons l'aéoline de Schlimbach (Ohrdruff, Thuringe, 1816), l'aéolo-mélodion de Brunner et Ofman (Varsovie, Pologne, 1818), l'éoline d'Eschenbach (Kœnigshoven, Alsace, 1820), la mundéoline de C. […] Lire la suite

ŒDÈME AIGU DU POUMON

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 354 mots

L'œdème lésionnel peut être réalisé par une atteinte diffuse du parenchyme pulmonaire, soit infectieuse (septicémies, grippes « malignes »), soit toxique (gaz de combat, venins) ; son traitement nécessite fréquemment la réanimation respiratoire par ventilation assistée, malgré laquelle le pronostic reste le plus souvent fatal. […] Lire la suite

COURRIÈRES CATASTROPHE DE

  • Écrit par 
  • Denis VARASCHIN
  •  • 397 mots

La plus probable est un coup de grisou suivi d'un coup de poussières, l'inflammation brutale du nuage de poussières de charbon soulevées et de l'oxygène de l'air produisant une gigantesque déflagration suivie d'éboulements. Ces fosses étaient pourtant réputées peu dangereuses. Mais la modernisation de la compagnie engagée depuis 1897 sous la conduite du directeur, Auguste Lavaurs, comportait de nouveaux dangers : une ventilation améliorée favorisait les dépôts de poussières de charbon ; des puits moins nombreux et plus profonds rendaient le fond difficilement accessible en cas d'accident ; la constitution d'un vaste espace de travail non compartimenté concentrait un grand nombre de mineurs. […] Lire la suite

OXYGÈNE

  • Écrit par 
  • Robert CREUSE, 
  • René NOTO
  •  • 6 248 mots
  •  • 13 médias

Oxygénothérapie en ventilation contrôlée. Au cours de la ventilation artificielle, tous les paramètres sont contrôlés par le praticien : fréquence, pression d'insufflation, FiO2 ; il est donc plus facile d'obtenir une oxygénation de meilleure qualité. Deux procédés sont actuellement employés : en urgence, c'est l'oxygénothérapie au masque à l'aide d'un insufflateur manuel ; en réanimation réglée, la ventilation artificielle est effectuée chez un patient intubé (ou trachéotomisé) à l'aide de respirateurs automatiques ; c'est également la technique qui est employée pour le transport des malades graves. […] Lire la suite

SERRE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 934 mots

Il est bien connu (« effet de serre ») que le sol et les plantes situés sous le vitrage recevant les rayons du soleil s'échauffent bien plus qu'à l'air libre : cela est dû à la suppression du vent et à la réduction de la convection de l'air, mais aussi aux propriétés physiques du verre (à peu près transparent pour le rayonnement solaire, mais tout à fait absorbant pour l'infrarouge émis par le sol placé à température ordinaire, d'où effet de « piégeage » des radiations solaires). […] Lire la suite

MODIFICATION ARTIFICIELLE DU TEMPS ET DU CLIMAT

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 7 044 mots
  •  • 3 médias

Deux méthodes fondées sur l’évaporation se sont révélées efficaces sur certains types de brouillards : la ventilation et les procédés thermiques. La ventilation consiste à mélanger l'air saturé du brouillard avec l'air plus sec qui se trouve au-dessus. Elle fait appel à d’énormes ventilateurs installés près du sol et poussant le brouillard vers le haut ou, au contraire, à des hélicoptères soufflant vers le bas l'air sec des niveaux supérieurs. […] Lire la suite

CHIEN DE PRAIRIE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 562 mots
  •  • 1 média

Ce réseau de communications souterrain s'apparente à celui d'une ville ; il comporte même un système de ventilation puisque deux types d'issues, l'une basse, l'autre haute, relient les habitacles souterrains. L'air vicié ressort par pression au niveau de la sortie la plus élevée qui débouche sur un monticule en forme de dôme. C'est aussi sur ce monticule que les sentinelles surveillent les alentours. […] Lire la suite

PNEUMONIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 3 234 mots
  •  • 4 médias

La pneumonie est une infection aiguë du parenchyme pulmonaire, c’est-à-dire de la partie du tissu pulmonaire, composée des alvéoles et des bronchioles, qui assure les échanges gazeux entre l’air et le sang. Elle peut prendre des formes graves, notamment chez les personnes affaiblies, et menace avant tout les nourrissons et les personnes âgées ou fragilisées par des maladies chroniques. […] Lire la suite

NAISSANCE Prématurité

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RELIER
  •  • 3 759 mots
  •  • 1 média

L'absence de pathologie pulmonaire grave à cet âge fait que souvent de tels prématurés sont soumis à une hyperoxie modérée (90 mmHg ou 11 999 pascals) malgré une ventilation a minima, sans supplémentation d'oxygène. On insiste beaucoup à l'heure actuelle sur la nécessité de surveiller l'oxymétrie le plus précisément possible, dès la naissance si nécessaire, et en tout cas tant que dure la ventilation assistée. […] Lire la suite

RESPIRATOIRE (APPAREIL) Anatomie

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • René PIÉRON, 
  • Albert POLICARD
  •  • 4 572 mots
  •  • 3 médias

De plus, il assure à l'air inspiré l'humidité convenable, nécessaire à une fonction ciliaire et à une ventilation correctes. Structure L'épithélium fait partie intégrante de la muqueuse dont il forme la couche superficielle ; cette notion est importante du point de vue physiopathologique, la muqueuse étant en effet un tout. La structure de l'épithélium est assez univoque du haut en bas des voies respiratoires ; il n'existe selon les points considérés que des différences de détail souvent liées à une particularité physiologique. […] Lire la suite

ARCHITECTURE ÉCOLOGIQUE ou ARCHITECTURE DURABLE

  • Écrit par 
  • Dominique GAUZIN-MÜLLER
  •  • 5 100 mots
  •  • 1 média

Cela nécessite l'application conséquente des principes bioclimatiques, une enveloppe très isolée et étanche à l'air et la mise en œuvre d'installations techniques très performantes. L'air devient alors vecteur de chauffage, grâce à une ventilation mécanique double flux qui récupère 80 à 90 p. 100 de la chaleur de l'air vicié avant son rejet vers l'extérieur. […] Lire la suite

OREILLE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER, 
  • Michel NEVEU
  •  • 5 974 mots
  •  • 5 médias

Le trouble de la ventilation le plus banal est le catarrhe tubaire. La trompe d'Eustache s'obstrue à l'occasion d'une infection rhino-pharyngée (rhume, végétations adénoïdes infectées, etc.). L'air de la caisse se résorbe et un vide relatif s'établit, qui n'est pas compensé, déterminant une surdité unilatérale en cas d'évolution vers l'otite séreuse. […] Lire la suite

ACOUSTIQUE ARCHITECTURALE

  • Écrit par 
  • Michel BRUNEAU, 
  • André DIDIER
  •  • 3 158 mots
  •  • 1 média

Une double paroi est constituée par deux cloisons séparées par une lame d'air qui assure le couplage entre les deux systèmes oscillants. Pour que le couplage reste lâche, il faut une lame d'air suffisamment épaisse afin d'assurer un déphasage net entre les deux parois ; en pratique, il convient de respecter une distance représentant l'épaisseur de la lame d'air telle que d ≥ λ/4. […] Lire la suite

MONTAGNES Le milieu montagnard

  • Écrit par 
  • Pierre BARRERE
  •  • 2 863 mots
  •  • 5 médias

L'abondance des précipitations et de l'enneigement Les masses d'air qui abordent les chaînes subissent une ascendance qui entraîne un double refroidissement, par détente et par contact avec l'air froid et les parois froides d'altitude. En exagérant la pente des fronts et la turbulence, la montagne en renforce les effets. L'accroissement des précipitations peut alors se manifester sur une bande de plusieurs dizaines de kilomètres ; cette ombre pluviométrique de la montagne projette, par exemple au nord des Pyrénées, l'isohyète de 1 200 mm jusqu'à Dax et Pau. […] Lire la suite

LASCAUX

  • Écrit par 
  • Patrick PAILLET, 
  • Denis VIALOU
  •  • 4 864 mots
  •  • 5 médias

Les bouleversements sont importants et l'apport massif d'air extérieur par la ventilation assistée amplifie l'introduction de micro-organismes. En 1960, des colonies d'une algue verte, Chlorobotrys (« maladie verte »), sont repérées sur les parois ; elles gagnent en deux ans presque toute la cavité. Aucun traitement n'est alors efficace contre l'invasion des algues, des fougères, des mousses et des bactéries. […] Lire la suite

EFFORT, physiologie

  • Écrit par 
  • Fernand PLAS
  •  • 3 743 mots

Respiration Pour permettre l'enrichissement du sang en oxygène, la ventilation respiratoire augmente en même temps que l'amplitude et la fréquence des mouvements respiratoires (cette dernière ne doit pas dépasser 25 mouvements par minute pour être efficace). De 5 l, le volume d'air absorbé par minute passe à 50 ou même 100 l. Quel que soit le rythme respiratoire, une partie de l'air inspiré reste dans les voies aériennes supérieures (trachée, grandes bronches) sans parvenir aux alvéoles. […] Lire la suite

THERMORÉGULATION, biologie

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 7 926 mots
  •  • 7 médias

Il met en jeu des modifications de la densité de l'essaim, les abeilles ménageant des espaces plus ou moins grands par où l'air peut circuler. Le maintien d'une température adéquate dans la ruche, cruciale pour le développement du couvain, met en jeu, selon les besoins, soit une thermogenèse par bourdonnement, soit un rafraîchis-sement par ventilation de la ruche et une augmentation de l'évaporation. […] Lire la suite

INTOXICATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques-Robert BOISSIER, 
  • Claude PIVA
  •  • 4 146 mots
  •  • 2 médias

Après la respiration artificielle de fortune (méthode dite du « bouche à bouche »), l'intubation endotrachéale avec ventilation artificielle s'impose. De plus, le tube introduit dans la trachée pour quelques jours permet l'aspiration des mucosités et du pus éventuel contenu dans l'arbre bronchique. Lorsque la ventilation artificielle risque de durer plus de quelques jours, la trachéotomie doit être envisagée. […] Lire la suite

ASTHME

  • Écrit par 
  • Philippe GODARD, 
  • François-Bernard MICHEL
  •  • 5 857 mots
  •  • 2 médias

se manifeste spontanément dans l'asthme, mais on peut la rechercher dans des conditions plus physiologiques, par exemple lors d'une inhalation d'air froid, d'exercice musculaire (course à pied, ventilation volontaire forcée à haut débit dite isocapnique) ; elle peut, enfin, survenir lors de la prise de certains médicaments, par exemple des agents bêtabloquants, de l'aspirine ou des inhibiteurs de l'enzyme de conversion dans le traitement de l'hypertension artérielle (éventualité beaucoup plus rare). […] Lire la suite

SONS Bruit

  • Écrit par 
  • Pierre BUGARD, 
  • Claude CARLES, 
  • Gérard MANGIANTE, 
  • Universalis
  •  • 8 935 mots
  •  • 6 médias

La célérité du son dans l'air est désignée par c et la masse volumique de l'air par ρ. Le coefficient de Poisson μ a une valeur voisine de 0,3 pour tous les solides. L'angle θ représente l'angle d'incidence du son sur la paroi considérée. La représentation de cette fonction est donnée sur la figure 4 pour une cloison constituée de plâtre et ayant une épaisseur de 5 cm, le son atteignant la paroi sous une incidence de 600. […] Lire la suite

INCENDIES

  • Écrit par 
  • Jean-Luc CARTAULT, 
  • Benoit CLAIR, 
  • David KAPP
  •  • 8 315 mots
  •  • 1 média

Agir sur le comburant (l'oxygène) signifie réduire le taux d'oxygène de l'air. C'est ainsi qu'on réalise l'inertage de cuves ou de réservoirs. Les actions sur le ou les combustibles consistent à limiter la quantité des matériaux et substances inflammables ou à les remplacer par des matériaux moins inflammables. Les gaz et les vapeurs sont dilués par des mécanismes d'extraction ou de ventilation. […] Lire la suite

LAIT

  • Écrit par 
  • Guy CHANTEGRELET, 
  • Charles FLACHAT
  •  • 4 705 mots
  •  • 8 médias

Après maturation à l'abri de l'air, le glaçage est opéré à — 6 0C. Au cours de cette opération, la texture est obtenue par foisonnement (injection d'air filtré). La crème glacée est portée ensuite à très basse température (— 25 0C à — 40 0C), et on l'enrobe éventuellement de chocolat fondu. La conservation est assurée à — 20 0C. La fabrication en est rigoureusement contrôlée. […] Lire la suite

AÉRODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Jean DÉLERY, 
  • Jean-Pierre VEUILLOT
  •  • 7 226 mots
  •  • 7 médias

Une soufflerie est constituée d'une veine d'essai placée dans un circuit où un courant d'air est entretenu par un ventilateur ou un compresseur (fig. 3). On distingue les souffleries de type Eiffel en circuit ouvert dans lesquelles l'air est rejeté dans l'atmosphère et les souffleries de type Prandtl où l'air est remis en circulation à la sortie de la veine d'essai grâce à un circuit de retour. […] Lire la suite

LYOPHILISATION

  • Écrit par 
  • Charles ROMOND
  •  • 3 601 mots
  •  • 3 médias

Cinq techniques sont aujourd'hui employées industriellement : la congélation par dépression, par ventilation, par contact, mixte par ventilation et contact, enfin par immersion. La congélation par dépression présente un caractère un peu particulier : on place le produit à refroidir dans une enceinte étanche après avoir éventuellement mouillé sa surface ; on fait le vide rapidement ; l'évaporation brutale d'une partie de l'eau absorbe une quantité de chaleur importante et provoque par conséquent la congélation. […] Lire la suite

FROTTEMENT

  • Écrit par 
  • Jacques-Jean CAUBET, 
  • Jean POLTI
  •  • 3 362 mots
  •  • 4 médias

Enfin, les températures très élevées atteintes localement provoquent des réactions entre les ambiances et les matériaux (oxydation avec l'air, carburation avec les lubrifiants, sulfuration avec les vapeurs industrielles). En ce sens, la plupart des matériaux de construction mécanique (aciers, fontes, bronzes, alliages légers) ne frottent à peu près correctement que grâce à leur couche superficielle d'oxydes. […] Lire la suite

SONS Production et propagation des sons

  • Écrit par 
  • Michel BRUNEAU, 
  • André DIDIER, 
  • Jean-Claude RISSET
  •  • 13 305 mots
  •  • 15 médias

De nombreux autres types de filtres acoustiques ont été construits pour supprimer certaines bandes de fréquences dans des appareils de ventilation et d'autres équipements qui engendrent du bruit par écoulement d'air ou d'autres gaz. Dans de nombreux instruments de musique intervient la filtration acoustique. Il faut souligner que la transmission sélective du son, discutée dans ce paragraphe, n'est pas due à une absorption dépendant réellement de la fréquence. […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE Réanimation

  • Écrit par 
  • Maurice GOULON, 
  • François NOUAILHAT
  •  • 3 614 mots

L'oxygénothérapie L'oxygène peut être administré :  à la pression atmosphérique, soit à un malade respirant spontanément, par l'intermédiaire d'une sonde nasale ou d'un masque, soit à un patient dont la ventilation est assistée par une machine ;  à une pression supérieure à la pression atmosphérique, le sujet étant placé dans un caisson monoplace ou dans une chambre hyperbare (oxygénothérapie hyperbare, ou O. […] Lire la suite

ORCHIDALES

  • Écrit par 
  • Marcel LECOUFLE, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 4 881 mots
  •  • 8 médias

L'aération Les orchidées épiphytes, comme leurs cousines les Broméliacées, sont souvent appelées « filles de l'air ». Ce sont des plantes aériennes qui bénéficient naturellement d'un air toujours en mouvement. La ventilation leur est bénéfique, mais elle ne doit pas être froide ni provoquer de brusque changement de température. Les Cymbidium fleurissent beaucoup mieux s'ils ont été soumis aux nuits fraîches et aux rosées nocturnes de septembre et d'octobre. […] Lire la suite

AMIANTE ou ASBESTE

  • Écrit par 
  • Laurence FOLLÉA, 
  • Henri PÉZERAT, 
  • Universalis
  •  • 3 488 mots

Outre le coût élevé, des opérations exigent d'être conduites selon un cahier des charges très rigoureux – protection des ouvriers, sacs spéciaux pour les déchets, extracteurs d'air, sas de décontamination, douches, confinement et mise en dépression des pièces à traiter. […] Lire la suite

ANOURES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 3 590 mots
  •  • 9 médias

Dans ce cas, la ventilation pulmonaire reste, en l'absence de côtes, sous la dépendance des mouvements buccaux qui permettent l'aspiration de l'air par les narines. Le transport des gaz respiratoires s'effectue, comme chez les autres vertébrés, grâce à la présence d'hémoglobine dans les érythrocytes. Mais, là aussi, les Anoures témoignent d'adaptations particulières selon les conditions écologiques. […] Lire la suite

IMAGERIE MÉDICALE

  • Écrit par 
  • Maurice LAVAL-JEANTET
  •  • 4 905 mots
  •  • 31 médias

La limite de ce merveilleux outil apparaît lorsque le faisceau d'ultrasons se réfléchit en totalité sur le squelette ou les gaz (air pulmonaire, gaz intestinaux), ce qui explique qu'il soit impossible d'explorer le crâne de l'adulte ou les poumons. L'autre limite est liée à l'interprétation des coupes obliques ou de secteurs complexes, où une parfaite connaissance de l'anatomie est indispensable. […] Lire la suite

TRAUMATISMES

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 6 817 mots

Suivant l'importance de l'atteinte pulmonaire (contusion pulmonaire grave, œdème pulmonaire), on fera appel à des techniques de ventilation très variées et très complexes (ventilation à poumons séparés, ventilation avec P.E.P., etc.) ; La réanimation métabolique corrigera toutes les anomalies biologiques constatées au cours du bilan d'entrée ou au cours de l'évolution (troubles de l'équilibre acido-basique, de l'équilibre hydrominéral, de la coagulation, etc. […] Lire la suite

TOURS DE GRANDE HAUTEUR ou GRATTE-CIEL

  • Écrit par 
  • Élisabeth PÉLEGRIN-GENEL
  •  • 6 156 mots
  •  • 2 médias

Les plateaux sont désormais autonomes les uns par rapport aux autres, en termes d'éclairage, de chauffage et de ventilation. Le recours aux énergies renouvelables se développe : usines à vent situées au sommet, éoliennes verticales ou horizontales intégrées à la structure, capteurs solaires thermiques et panneaux photovoltaïques. La ventilation naturelle se généralise : les fenêtres des bureaux s'ouvrent sur des atriums ou des façades en double peau. […] Lire la suite

AUTOMOBILE Technologie

  • Écrit par 
  • Georges BRESSON, 
  • Jean-Pierre CAPET, 
  • François de CHARENTENAY, 
  • Thierry HALCONRUY, 
  • Frédéric RIVAS, 
  • Jean-Pierre VÉROLLET, 
  • Universalis
  •  • 15 879 mots
  •  • 29 médias

Sous son air de banal fauteuil, le siège automobile est devenu lui aussi un concentré de technologie. La planche de bord, élément important du poste de conduite (cockpit), porte le volant et les commandes, les instruments de bord, la radio-CD, les airbags frontaux, les ouïes de ventilation, une partie du système de climatisation et, dans la place restante, des vide-poches. […] Lire la suite

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 885 mots
  •  • 35 médias

La ventilation (renouvellement de l'air) met en jeu des contractions de l'abdomen et/ou des muscles thoraciques (lors du vol), qui provoquent l'expiration par compression de l'appareil trachéen (sacs aériens compris). Ces mouvements sont coordonnés avec l'ouverture ou la fermeture des stigmates. L'inspiration est passive et correspond au retour spontané à la forme initiale des trachées. […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) Fer et fonte

  • Écrit par 
  • Henri POUPÉE
  •  • 4 357 mots
  •  • 8 médias

Les marchés couverts, héritiers des vieilles halles en bois, ont en commun avec les gares de fournir un abri demandant une bonne ventilation. Autrefois, en France, les marchands des halles travaillaient en plein air ; depuis le début du siècle, l'administration, pour briser leur esprit indépendant, visait à les parquer dans des marchés ou des abattoirs en maçonnerie. […] Lire la suite

NUCLÉAIRE Applications militaires

  • Écrit par 
  • Paul BOUÉ, 
  • Thierry MASSARD, 
  • François OLIVE
  •  • 8 644 mots
  •  • 5 médias

Un dispositif de ventilation autonome assure la régénération de l'air. À l'intérieur sont prévus des stocks d'eau et de nourriture, des couvertures et vêtements adaptés, etc. En somme, les moyens de survie doivent permettre d'attendre, avant de sortir, que la radioactivité ambiante ait décru : pour en juger, il faut des appareils de mesure du rayonnement, ainsi qu'un récepteur radio autonome pour recevoir d'éventuelles informations de l'extérieur. […] Lire la suite

NUCLÉAIRE Cycle du combustible

  • Écrit par 
  • Bernard BOULLIS, 
  • Noël CAMARCAT
  •  • 7 102 mots
  •  • 12 médias

L'air utilisé pour la ventilation fait l'objet d'un lavage pour arrêter les particules entraînées, recombiner des oxydes d'azote, d'acide nitrique et faire refluer le tritium. L'iode est piégé sous forme d'iodure dans une solution basique ou sur des sorbants solides. Les gaz rares sont rejetés par la cheminée (le krypton 85 est le principal nucléide radioactif, mais son effet biologique est considéré comme négligeable du fait de son inertie chimique). […] Lire la suite

PHARYNX

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER, 
  • Universalis
  •  • 5 699 mots

Enfin, lors de la déglutition, l'orifice des trompes d'Eustache, en s'ouvrant, permet à l'air de pénétrer vers l'oreille moyenne, en régulant ainsi sa pression. Anatomie Le rhinopharynx ou cavum est la partie la plus haute du pharynx où s'ouvrent les fosses nasales et les trompes d'Eustache. Il se prolonge en bas avec l'oropharynx puis avec le pharyngolarynx (cf. […] Lire la suite

INDUSTRIELLE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Françoise HAMON, 
  • Universalis
  •  • 4 855 mots
  •  • 4 médias

Bientôt, le réseau métallique s'élargit et le verre remplace la terre cuite permettant un très large éclairement des pignons des grandes halles (Paris, 1891, usine d'air comprimé du quai de la Gare). C'est le Français F. Hennebique qui introduit le béton dans l'usine (filature Charles VI à Tourcoing, 1895 ; filature Barrois à Lille, 1896 ; minoterie de Swansea, Grande-Bretagne, 1897). […] Lire la suite

POISSONS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 10 071 mots
  •  • 16 médias

Cependant, quelques Poissons osseux possèdent divers dispositifs anatomiques qui leur permettent de respirer l'air atmosphérique, soit qu'ils puissent provisoirement quitter l'eau et se déplacer à terre, soit que, la teneur en oxygène dissous dans l'eau étant trop faible, ils viennent piper l'air en surface. Normalement, les branchies ne peuvent être utilisées pour une respiration aérienne, car, hors de l'eau, les lamelles branchiales s'affaissent, les capillaires se mettent en collapsus et ainsi les échanges gazeux ne se font plus. […] Lire la suite

NAVIRES Architecture navale

  • Écrit par 
  • Michel BENICOURT, 
  • Raymond SERVIÈRES
  •  • 5 284 mots
  •  • 5 médias

L'espace entre coque résistante et coque légère, nécessairement en communication avec la mer, est partiellement occupé par des ballasts dont le remplissage et la vidange (par chasse d'air) permettent la prise et la sortie de plongée. Les matériaux doivent être à la fois légers et résistants, avoir une bonne résilience et, qualité la plupart du temps connexe, une bonne ductilité. […] Lire la suite

NUCLÉAIRE Déchets

  • Écrit par 
  • Pierre BEREST, 
  • Jean-Paul SCHAPIRA
  •  • 10 965 mots
  •  • 8 médias

La période pendant laquelle le stockage est ouvert dans une telle couche est marquée par l'introduction dans le sous-sol de matériaux exogènes qui perturbent son état naturel : colis, acier, argiles, béton et air de ventilation. Ce dernier introduit des bactéries nouvelles, engendre des conditions provisoirement oxydantes, désature la roche dans le voisinage des galeries déjà affecté par un endommagement consécutif au creusement. […] Lire la suite

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 23 989 mots
  •  • 43 médias

Turbulence est synonyme d'agitation, désordre, chaos. L'évolution spatiale ou temporelle de nombreux phénomènes est caractérisée par une absence apparente d'ordre, la coexistence d'échelles très différentes, l'impossibilité d'une reproduction et d'une prévision détaillées. Un tel comportement est qualifié de turbulent.Les écoulements fluides en offrent les illustrations les plus courantes : rafales de vent ou tourbillons d'un torrent, etc. […] Lire la suite

VOILIERS

  • Écrit par 
  • André MAURIC, 
  • Jean-Charles NAHON
  •  • 5 856 mots
  •  • 12 médias

Cette « turbo voile », constituée d'un cylindre profilé, crée, grâce à un dispositif interne de ventilation et de contrôle de la couche limite, un champ de pression dissymétrique et donc une portance. Deux prototypes ont été construits sur ce principe, dont l'un, Alcyone, est toujours utilisé par l'équipe Cousteau et navigue depuis lors. Ce système présente des avantages certains sur une voilure traditionnelle : encombrement réduit, manœuvres automatiques, excellentes caractéristiques aérodynamiques. […] Lire la suite

STATIONS ORBITALES

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 8 694 mots
  •  • 7 médias

Un circuit de ventilation provisoire alimenté à partir du Soyouz est confectionné. Il apparaît par ailleurs que les panneaux solaires sont déconnectés des accumulateurs. Au prix d'un travail remarquable et au bout de huit jours, le 16 juin, les deux hommes parviendront à redonner vie à la station. Il s'agit d'un immense succès pour l'astronautique soviétique. […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis