« Rayonnement solaire »

RAYONNEMENT COSMIQUE Rayons cosmiques

  • Écrit par 
  • Lydie KOCH-MIRAMOND, 
  • Bernard PIRE
  •  • 6 232 mots
  •  • 8 médias

Aux énergies inférieures à 109 électronvolts, le flux de rayons cosmiques atteignant l'orbite terrestre décroît progressivement ; ce phénomène est appelé modulation solaire car c'est le champ magnétique associé au vent solaire qui interdit (plus ou moins, selon le niveau d'activité solaire) l'entrée des rayons cosmiques de basse énergie dans le système solaire. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Rayonnement solaire » :

Absorption du rayonnement solaire

Absorption du rayonnement solaire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Spectre du rayonnement solaire direct

Spectre du rayonnement solaire direct
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Pénétration du rayonnement ultraviolet solaire dans l'atmosphère

Pénétration du rayonnement ultraviolet solaire dans l'atmosphère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Spectres d’émission et d’absorption des radiations émises par le Soleil et par la Terre

Spectres d’émission et d’absorption des radiations émises par le Soleil et par la Terre
Crédits : Avec l'aimable autorisation des Editions Flammarion

graphique

Afficher les médias de « Rayonnement solaire »

RAYONNEMENT COSMIQUE Rayons X cosmiques

  • Écrit par 
  • Monique ARNAUD, 
  • Robert ROCCHIA, 
  • Robert ROTHENFLUG
  •  • 6 572 mots
  •  • 10 médias

Avec un rayon de l'ordre de 10 kilomètres et une masse de l'ordre de 1 masse solaire, une étoile à neutrons a un potentiel gravitationnel si élevé à sa surface que l'équivalent en énergie de 10 p. 100 de la masse capturée peut être libéré par ce processus sous forme de rayonnement (contre 1 p. 100 pour les processus thermonucléaires). On explique ainsi très bien les fortes luminosités observées pour certaines des sources X, ainsi que la forme du spectre du rayonnement. […] Lire la suite

RAYONNEMENT COSMIQUE Rayons gamma cosmiques

  • Écrit par 
  • François LEBRUN, 
  • Robert MOCHKOVITCH, 
  • Jacques PAUL
  •  • 8 082 mots
  •  • 3 médias

 ; il présente les deux raies à 68 et à 78 kiloélectronvolts du 44Ti superposées au continuum dû au rayonnement synchrotron. Cas A était en 2010 le seul vestige de supernova dans lequel on a décelé avec certitude la présence de 44Ti. Cette observation, qui implique la formation de plus de 10–4 masse solaire de 44Ti, est l'un des rares points d'ancrage des théories de nucléosynthèse. […] Lire la suite

ÉCLIPSE SOLAIRE DU 29 MAI 1919

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 335 mots
  •  • 2 médias

Si, à cet instant, la position du Soleil vu de la Terre permet à une étoile de se trouver proche du bord solaire, le rayon lumineux issu de l’étoile va subir le champ gravitationnel intense du Soleil. La trajectoire de ce rayon est alors déviée (défléchie), matérialisant la courbure locale de l’espace-temps provoquée par la masse du Soleil. Si une photographie est alors obtenue, celle-ci montre un léger déplacement de cette étoile par rapport à sa position « réelle », c’est-à-dire lorsque son rayonnement lumineux se trouve hors du champ d’action de la masse du Soleil. […] Lire la suite

NANOFILS SOLAIRES

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 326 mots

Il s'agit de la réalisation de cellules photovoltaïques fabriquées comme un tapis hérissé de nanofils de phosphures d'indium (InP), un semi-conducteur qu'on utilise abondamment en électronique de haute fréquence et en optoélectronique car ses caractéristiques électroniques sont bien adaptées aux fréquences du rayonnement solaire. Une équipe de chercheurs de l'université de Lund (Suède) et de Kassel (Allemagne), menée par le professeur Magnus Borgström, a réalisé des échantillons d'1 millimètre carré environ, sur lesquels elle a fait croître par épitaxie quatre millions de fils de 180 nanomètres (1 nm = 10—9 m) de diamètre et de 1,5 micromètre (1 μm = 1 000 nm) de longueur, espacés d'une fraction de micromètre. […] Lire la suite

TERRE Bilan énergétique

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 4 180 mots
  •  • 2 médias

 100 du flux de rayonnement solaire (courtes longueurs d'onde, surtout de 0,3 à 4 μm) intercepté par la planète, et en réémettant cette énergie vers l'espace sous forme de rayonnement thermique infrarouge aux « ondes longues » (surtout de 4 à 100 μm). Entre 3 et 5 μm de longueur d'onde, le rayonnement solaire réfléchi et le rayonnement thermique émis se recouvrent, surtout au-dessus de surfaces chaudes sans nuages. […] Lire la suite

AÉRONOMIE

  • Écrit par 
  • Gaston KOCKARTS
  •  • 4 157 mots
  •  • 11 médias

Ces processus d'absorption, de dissociation et d'ionisation dépendent de la nature des constituants soumis au rayonnement solaire et de leurs concentrations respectives. Pour caractériser l'action du rayonnement solaire, on utilise une grandeur sans dimension, appelée épaisseur optique (fig. 5) dont la valeur unitaire correspond à l'altitude à laquelle l'effet du rayonnement est maximal. […] Lire la suite

CLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Frédéric FLUTEAU, 
  • Guillaume LE HIR
  •  • 3 656 mots
  •  • 4 médias

En raison du rapport géométrique entre la surface du disque terrestre (surface d'interception du rayonnement solaire) et la surface de la sphère terrestre, le rayonnement solaire au sommet de l'atmosphère est de 342 W.m–2. Dans l'atmosphère, une partie de ce rayonnement solaire (107 W.m–2) est réfléchie par les nuages, par les particules présentes dans l'air, puis par la surface terrestre. […] Lire la suite

IONOSPHÈRE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude CERISIER
  •  • 6 795 mots
  •  • 8 médias

La variation régulière de l'intensité du rayonnement solaire avec une période de 11 ans (le cycle solaire) présente une amplitude d'autant plus grande que les longueurs d'onde sont faibles. Entre le minimum et le maximum du cycle solaire, l'intensité du rayonnement augmente d'un facteur cinquante au-dessous de 1 nm de longueur d'onde, alors qu'elle n'augmente que d'un facteur deux pour la raie Lyman α et qu'elle ne varie pratiquement pas dans le domaine visible. […] Lire la suite

CLIMATS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 593 mots
  •  • 10 médias

Le rayonnement solaire Les températures résultent avant tout du rayonnement solaire, dont l’intensité varie en fonction de son angle d’incidence (l’intensité est d’autant plus forte que le rayonnement est proche de l’équateur). La circulation atmosphérique Les vents dominants ainsi que les précipitations dépendent de la circulation atmosphérique. […] Lire la suite

ENVIRONNEMENT GLOBAL

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 114 mots
  •  • 10 médias

La température y atteint des valeurs élevées (plus de 1 500 K) du côté jour, surtout lors du maximum d'activité solaire quand le flux solaire ultraviolet augmente. Pour comprendre le climat à la surface de la Terre, il faut examiner comment les 240 watts par mètre carré de rayonnement solaire absorbé et transformé en chaleur (164 W/m2 à la surface, 64 dans la troposphère et 12 dans la stratosphère) sont évacués vers l'espace. […] Lire la suite

NUCLÉAIRE HIVER

  • Écrit par 
  • Adelin VILLEVIEILLE
  •  • 977 mots

Les éruptions explosives éjectent en effet d'importantes quantités de poussières et de gaz dans la stratosphère, et elles absorbent et réfléchissent le rayonnement solaire, l'empêchant en partie d'atteindre le sol. L'hiver volcanique constitue d'ailleurs une hypothèse pour expliquer les extinctions massives d'espèces vivant au cours des temps géologiques. […] Lire la suite

PSORIASIS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots
  •  • 1 média

Habituellement, les lésions sont moins graves pendant l'été, et parfois même disparaissent pendant cette période, peut-être grâce à l'effet du rayonnement solaire. Ses complications graves comprennent la formation de larges escarres de l'épiderme et une inflammation qui en résulte, ainsi qu'un psoriasis arthropathique. Il n'existe pas de guérison définitive, mais les symptômes peuvent être traités par application de corticostéroïdes locaux, de méthotrexate, de goudron en crème ou pommade, ou d'un traitement par rayons ultraviolets, avec un degré de succès variable. […] Lire la suite

GÉODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL
  •  • 3 412 mots

Géodynamique externe Le domaine de la géodynamique externe englobe tous les phénomènes dissipant une énergie qui provient, plus ou moins directement, du rayonnement solaire. Le rayonnement solaire apporte à la Terre environ 1 400 watts par mètre carré (rayonnement incident normal au « sommet » de l'atmosphère), soit l'équivalent d'une puissance de 1,75 . […] Lire la suite

LANGLEY SAMUEL PIERPONT (1834-1906)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 490 mots

Langley s'en est servi pour déterminer la distribution de la chaleur dans le spectre solaire et lunaire, ce qui lui a permis de conclure que la « constante de rayonnement solaire » est en fait une variable. Langley est plus connu pour son rôle de pionnier de l'aviation. On dit qu'il passa beaucoup de temps à observer les oiseaux, particulièrement les vautours, à partir de tours qu'il avait fait ériger dans le zoo de la Smithsonian Institution. […] Lire la suite

EL CHICHÓN, volcan

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 364 mots

Toute la région fut détruite dans un rayon de 10 kilomètres, anéantissant totalement neuf villages. Les particules éjectées dans la stratosphère – masse estimée à 20 millions de tonnes – ont constitué un voile au rayonnement solaire qui a fait plusieurs fois le tour de la Terre et a provoqué une baisse de température globale moyenne de 0,25 0C. Aujourd'hui, de nombreux villages se sont reconstruits autour du volcan qui, bien que de nouveau en sommeil, est toujours actif comme en témoignent les fumerolles qui s'en dégagent et le lac à forte teneur d'acide sulfurique, qui occupe son cratère, à une température variable de 30 à 80 0C. […] Lire la suite

TROMBE FÉLIX (1906-1985)

  • Écrit par 
  • Charlotte HENRY LA BLANCHETAIS
  •  • 1 417 mots
  •  • 1 média

La production de froid (climatisation des habitations ou fabrication de glace) est réalisée suivant deux techniques très différentes : un cycle intermittent classique (eau-ammoniac) utilisant, pour sa source-chaude, le rayonnement solaire, ou une autre méthode, originale et très prometteuse, qui fait intervenir le rayonnement sur l'espace, dans certaines conditions, des surfaces terrestres. […] Lire la suite

INTERPLANÉTAIRE MILIEU

  • Écrit par 
  • Pierre COUTURIER, 
  • Jean-Louis STEINBERG
  •  • 4 665 mots
  •  • 5 médias

 Forbush) du rayonnement cosmique. Là encore, on interpréta ce phénomène comme le signe de l'expansion dans le milieu interplanétaire de jets corpusculaires d'origine solaire barrant le passage au rayonnement cosmique d'origine galactique. Le mécanisme d'expansion du vent solaire L'idée d'une extension de l'atmosphère solaire jusqu'à l'orbite terrestre était donc en gestation dans les années 1950 mais les physiciens ne disposaient pas d'une interprétation théorique de ce phénomène ; par ailleurs les données quantitatives sur les paramètres du fluide en expansion, sur l'aspect continu ou non du processus étaient bien maigres. […] Lire la suite

CHANGEMENT ANTHROPIQUE DU CLIMAT

  • Écrit par 
  • Jean-Louis DUFRESNE, 
  • Céline GUIVARCH
  •  • 8 203 mots
  •  • 7 médias

Cette température s’ajuste de sorte que l’énergie que la Terre gagne par absorption du rayonnement solaire soit égale à l’énergie qu’elle perd par émission de rayonnement infrarouge vers l’espace. Le rayonnement solaire absorbé dépend du rayonnement émis par le Soleil, de la façon dont la Terre l’absorbe et le réfléchit, et de la distance Terre-Soleil. […] Lire la suite

ATMOSPHÈRE La couche atmosphérique terrestre

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 7 816 mots
  •  • 7 médias

Ainsi, le développement de la vie sur notre planète a été conditionné par la présence de molécules d’ozone qui absorbent fortement le rayonnement solaire dans l’ultraviolet B (entre 280 et 315 nm) et l’empêchent d’atteindre la surface de la Terre. Du fait de leur réaction aux rayonnements infrarouges, la vapeur d’eau et le gaz carbonique absorbent non seulement une partie de l’énergie transportée dans le rayonnement solaire, mais aussi une partie de l’énergie transportée dans le rayonnement émis par la surface terrestre, l’empêchant ainsi de s’échapper vers l’espace interplanétaire. […] Lire la suite

OZONE ATMOSPHÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 293 mots
  •  • 6 médias

Ce gaz est le seul constituant atmosphérique capable de filtrer le rayonnement U.V. entre 240 et 300 nanomètres (1 nanomètre = 10–9 m) de longueur d'onde. Cet intervalle fixe la limite effective dans l'ultraviolet du spectre solaire observé du sol. De ce fait, l'ozone nous protège des photons énergétiques capables de désorganiser les molécules complexes du vivant. […] Lire la suite

COMÈTES

  • Écrit par 
  • Myriam DÉTRUY
  •  • 4 353 mots
  •  • 7 médias

Elle apparaît lorsque la comète devient active en s’approchant du Soleil : les constituants volatils sont sublimés sous l'action du rayonnement solaire et entraînent avec eux la poussière du noyau. Ce phénomène n'est pas uniforme sur l'ensemble du noyau : certaines régions sont plus actives que d'autres. Les molécules formées ont une durée de vie relativement courte, car elles se dissocient en radicaux, en atomes et en ions sous l'action du rayonnement ultraviolet. […] Lire la suite

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • Bruno BÉZARD
  •  • 7 148 mots
  •  • 19 médias

Réfléchissant 34 % du rayonnement solaire incident, sa température d’équilibre ne serait que de 82 kelvins (K), soit –191 0C, en l’absence de cette source interne. La température effective, qui mesure l’énergie totale émise, est plus élevée (95 K, soit –1780C), tout en restant inférieure à celle de la Terre et de Jupiter du fait de l’éloignement plus grand du Soleil. […] Lire la suite

BIOT JEAN-BAPTISTE (1774-1862)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 669 mots

De retour d'Espagne, il étudie la loi de refroidissement de Newton et propose une formule plus exacte pour le calcul de la perte de chaleur en fonction de la différence des températures entre le corps chaud et le corps froid ; il établit une formule pour le calcul de la pression de la vapeur saturante, ainsi que la formule qui porte son nom, formule donnant l'absorption exponentielle du rayonnement solaire par un milieu de coefficient d'absorption donné. […] Lire la suite

BROUILLARDS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 273 mots
  •  • 3 médias

Il se développe fréquemment en fin de nuit, à la suite d’un refroidissement nocturne, et se dissipe le plus souvent en fin de matinée sous l’action du rayonnement solaire. En situation hivernale, il peut aussi se produire de jour, lorsque le rayonnement solaire plus ou moins rasant et de courte durée ne parvient plus à compenser les pertes d’énergie associées au rayonnement terrestre. […] Lire la suite

BIOSPHÈRE

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • François RAMADE
  •  • 3 431 mots
  •  • 5 médias

Ces variations et ces différences, qui affectent en premier lieu le rayonnement solaire reçu, se manifestent également sur les températures, les précipitations, l'humidité de l'air, les vents. Autrement dit, les diverses régions du globe sont soumises à des climats qui diffèrent tout à la fois par les moyennes et par les fluctuations des principaux facteurs du milieu. […] Lire la suite

SERRE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 934 mots

Il est bien connu (« effet de serre ») que le sol et les plantes situés sous le vitrage recevant les rayons du soleil s'échauffent bien plus qu'à l'air libre : cela est dû à la suppression du vent et à la réduction de la convection de l'air, mais aussi aux propriétés physiques du verre (à peu près transparent pour le rayonnement solaire, mais tout à fait absorbant pour l'infrarouge émis par le sol placé à température ordinaire, d'où effet de « piégeage » des radiations solaires). […] Lire la suite

PÉRIGLACIAIRE DOMAINE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 5 792 mots
  •  • 2 médias

Climats périglaciaires de montagne Les climats périglaciaires de montagne diffèrent sensiblement des climats de haute latitude, car ils sont dus plutôt à la faible densité de l'air qu'à la faiblesse du rayonnement solaire. L'air reste donc très froid, mais le rayonnement solaire est fort. Aussi, l'été surtout, quand le manteau neigeux a fondu, le sol peut s'échauffer et atteindre dans la journée des températures assez importantes. […] Lire la suite

ÉNERGIES RENOUVELABLES

  • Écrit par 
  • Daniel CLÉMENT
  •  • 15 637 mots
  •  • 21 médias

La puissance du rayonnement solaire (également appelée constante solaire) qui arrive juste au-dessus de l’atmosphère est de 1 367 watts par mètre carré (W/m²). En condition ensoleillée, elle est de l’ordre de 1 000 W/m² lorsque ce rayonnement atteint la surface de la Terre, après réflexion et diffusion dans l’atmosphère. Conversion de l’énergie produite directement par le Soleil Le rayonnement solaire peut être exploité directement à travers trois types de conversion : photovoltaïque, thermique et thermodynamique. […] Lire la suite

KIRCHHOFF GUSTAV (1824-1887)

  • Écrit par 
  • Wolfgang SCHREIER
  •  • 1 397 mots

Le pouvoir d'émission est égal à celui du « corps noir » défini par Kirchhoff comme un corps qui absorbe la lumière, quelle que soit sa longueur d'onde, et dont le rayonnement ne dépend que de la température. Cette loi permet d'expliquer l'apparition des raies de Fraunhofer par l'absorption dans l'enveloppe gazeuse du Soleil de certaines fréquences de rayonnement du noyau solaire. […] Lire la suite

DÉPRESSION, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 426 mots
  •  • 6 médias

À plus grande échelle, on observe une zone importante de basse pression près de l’équateur, dans la « zone de convergence intertropicale » (ZCIT) où le rayonnement solaire est particulièrement intense. Cette région est le siège permanent de plusieurs centaines d’orages et de pluies abondantes. Elle se déplace avec les saisons, vers le nord pendant l’été boréal, vers le sud lors de l’été austral, en suivant l’intensité du rayonnement solaire absorbé par la surface de la planète. […] Lire la suite

ANTICYCLONES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 113 mots
  •  • 5 médias

Cette situation est prévisible la nuit ou lorsque le rayonnement solaire est limité (en hiver par exemple) sur les zones humides, lorsqu’on prévoit une situation anticyclonique. Le même type de phénomène peut aussi se produire le jour, en situation hivernale, lorsque le rayonnement solaire plus ou moins rasant et de courte durée ne parvient plus à compenser les pertes d’énergie associées au rayonnement terrestre. […] Lire la suite

NEPTUNE, planète

  • Écrit par 
  • André BRAHIC
  •  • 4 848 mots
  •  • 23 médias

 100 du rayonnement lumineux solaire, et les petits satellites environ 6 p. 100. Certains des satellites de Neptune, notamment les plus petits, pourraient représenter les fragments d'un satellite primitif de plus grande taille, brisé lors d'une collision. […] Lire la suite

SOLEIL ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Florence COURTEAUX
  •  • 2 747 mots

), les infrarouges et la lumière visible, composent le rayonnement solaire – jouent aussi un rôle important pour les organismes car ils participent à la synthèse de la vitamine D au niveau de la peau. Cette substance exerce une fonction importante dans le métabolisme du phosphore et l'absorption du calcium, phénomènes essentiels pour une bonne formation osseuse. […] Lire la suite

QUATERNAIRE

  • Écrit par 
  • Maurice TAÏEB
  •  • 1 084 mots

Les facteurs internes (noyau, manteau) et externes (cycles astronomiques dits de Milankovitch et, leur corollaire, les fluctuations du rayonnement solaire) interagissent dans l'histoire de la Terre. Ils sont responsables de la mise en place des reliefs de l'écorce terrestre et de la distribution des masses atmosphériques. Durant les trois derniers millions d'années, l'impact de ces facteurs interactifs se traduit par des messages physiques, chimiques et biologiques enregistrés de façon quasi continue par les sédiments et la glace (l'eau dans certains cas) des continents et des océans. […] Lire la suite

SOLAR ORBITER, mission

  • Écrit par 
  • Milan MAKSIMOVIC
  •  • 2 173 mots
  •  • 3 médias

Cette orbite réduit également la rotation apparente du Soleil durant les passages au plus près de ce dernier, permettant ainsi des observations prolongées des régions qui produisent les perturbations mesurées dans le vent solaire. Du fait de cette orbite particulière, la sonde et son instrumentation seront soumises à un environnement thermique très rude car le flux de rayonnement solaire atteint à 0,28 UA est environ treize fois supérieur à celui qui arrive au niveau de la Terre. […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE Physiothérapie

  • Écrit par 
  • Henri DESGREZ
  •  • 2 967 mots
  •  • 1 média

En applications locales dermatologiques, les lichens, la pelade, le prurit vulvaire peuvent être traités par le rayonnement ultraviolet. – Lumière. Le rayonnement solaire, le rayonnement des lampes à arc, composés de lumière visible, d'infrarouge et d'ultraviolet, possèdent une action bénéfique qui découle des propriétés de l'infrarouge et de l'ultraviolet. […] Lire la suite

ATMOSPHÈRE Chimie

  • Écrit par 
  • Marcel NICOLET
  •  • 3 553 mots
  •  • 5 médias

En d'autres termes, la production d'ozone sous l'effet de l'ultraviolet solaire est automatiquement compensée par la reformation de molécules d'oxygène. On avait cependant déjà découvert, il y a plus d'un demi-siècle, que l'ozone ne se conformait pas aux variations du rayonnement solaire liées à la latitude ou à la saison. Ce comportement propre à l'ozone, avec maximum au printemps et minimum en automne et également avec une abondance supérieure aux hautes latitudes à celle des basses latitudes, a démontré que les réactions chimiques étaient lentes par rapport au transport atmosphérique dans la basse stratosphère, au-dessous de 25 km. […] Lire la suite

PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES

  • Écrit par 
  • Karine DESBOEUFS, 
  • Jean-François DOUSSIN
  •  • 6 950 mots
  •  • 7 médias

L’impact climatique direct L’impact direct correspond à la diffusion et à l’absorption du rayonnement solaire et terrestre par les particules. La diffusion dévie les radiations dans toutes les directions et diminue donc la quantité de rayonnement reçue à la surface de la Terre en en renvoyant une partie vers l’espace. Les particules diffusent fortement le rayonnement de longueur d’onde proche de leur taille. […] Lire la suite

TOUR DU MONDE EN BALLON

  • Écrit par 
  • Philippe BURON PILÂTRE
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Une rozière, ballon mixte, est conçue pour utiliser, la journée, la partie ballon à gaz (l'hélium se dilatant avec le rayonnement solaire), et, la nuit, la partie montgolfière, la flamme des brûleurs réchauffant l'hélium. Ce gaz augmente en effet de volume avec la chaleur, ce qui permet au ballon de se maintenir en altitude (il pèse au décollage 8,1 tonnes – aussi lourd qu'un avion de chasse). […] Lire la suite

PLANÈTES

  • Écrit par 
  • Thérèse ENCRENAZ
  •  • 3 747 mots
  •  • 9 médias

Le rayonnement qu’elles émettent dans le domaine visible est la composante du rayonnement solaire reçu et réfléchi par leur surface ou les nuages qui les entourent. Enfin, depuis le milieu des années 1990, l’exploration des planètes extrasolaires constitue une véritable révolution dans le domaine de l’astronomie. Elle conduit à replacer le Système solaire dans un contexte infiniment plus vaste : il n’est plus unique, comme on l’a longtemps supposé, mais il existe une infinité de systèmes stellaires dont les exoplanètes possèdent des propriétés physiques et orbitales extrêmement différentes de celles des planètes orbitant autour du Soleil. […] Lire la suite

ULTRAVIOLET

  • Écrit par 
  • Jacques ROMAND, 
  • Boris VODAR
  •  • 4 449 mots
  •  • 2 médias

Rayonnement solaire-plasmas Les radiations extraterrestres qui parviennent au niveau du sol sont limitées à 300 nm par l'absorption due à l'ozone atmosphérique (entre 30 et 50 km d'altitude) dont la formation et l'équilibre sont régis par des mécanismes physico-chimiques où intervient l'oxygène atomique produit par la dissociation de l'oxygène moléculaire de l'atmosphère sous l'action du rayonnement ultraviolet solaire lui-même. […] Lire la suite

MÉTÉOROLOGIE Les outils

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 9 290 mots
  •  • 5 médias

Ainsi, les pyrhéliomètres et les pyranomètres, destinés à mesurer le rayonnement solaire, fonctionnent dans une gamme de longueurs d’onde comprises entre 0,2 et 3 micromètres. Les premiers, effectuant une mesure du rayonnement solaire direct, ne sont ouverts que dans un cône très restreint dirigé en permanence vers le Soleil. Les seconds, effectuant une mesure du rayonnement solaire global, sont largement ouverts pour prendre aussi en compte la partie de ce rayonnement diffusée par le ciel. […] Lire la suite

ASCENDANCE, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 814 mots
  •  • 10 médias

Il est toutefois assez rare d’observer des gradients de température aussi importants en atmosphère libre, si bien que l’instabilité convective pour de l’air non saturé n’est généralement observable que près de la surface terrestre lorsque le rayonnement solaire réchauffe fortement le sol ou lorsque de l’air froid se déplace au-dessus d’une surface beaucoup plus chaude. […] Lire la suite

MÉTÉOROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 328 mots
  •  • 5 médias

Elle reçoit du rayonnement solaire, qu’elle réémet en partie vers l’espace interplanétaire, et échange de l’énergie et de la vapeur d’eau avec l’océan, les glaciers, le sol et la végétation. Elle génère un effet de serre sans lequel la Terre serait une planète gelée. Elle redistribue vers les régions tempérées et polaires une partie de l’énergie solaire reçue dans les régions tropicales. […] Lire la suite

PHOTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUSSOT-DUBIEN
  •  • 3 525 mots
  •  • 4 médias

La lumière du soleil absorbée par la chlorophylle, associée à d'autres composés dans le chloroplaste, donne lieu à des réactions complexes que l'on peut globalement et schématiquement représenter par :Il s'agit essentiellement d'un système capable de capter l'énergie du rayonnement solaire et de transférer l'énergie au milieu environnant qui l'utilise pour dissocier l'eau et réduire l'anhydride carbonique. […] Lire la suite

MASSES D'AIR

  • Écrit par 
  • Bernard GOSSET
  •  • 1 789 mots
  •  • 6 médias

Formation de l'air polaire et de l'air tropical L'absence de rayonnement solaire pendant la nuit polaire et le rayonnement propre du sol souvent couvert de neige ou de glace amènent dans les régions arctiques un refroidissement intense dans les basses couches de l'atmosphère, et il se forme sur ces régions une calotte d'air très froid qui, du fait de sa forte densité, tend à s'étaler horizontalement vers les régions tempérées. […] Lire la suite

MAGNÉTOSPHÈRES

  • Écrit par 
  • Michel PETIT
  •  • 4 690 mots
  •  • 10 médias

L'existence de ce champ magnétique entraîne celle d'une magnétosphère de taille réduite qui dévie les particules énergétiques du vent solaire. Planètes géantes Le champ magnétique jovien est très grand, plus de dix fois celui de la Terre. Jupiter possède en conséquence une énorme magnétosphère dont la face solaire est située à une centaine de rayons joviens de la planète (pour la Terre c'est une dizaine de rayons terrestres, alors que le rayon jovien est environ dix fois plus grand que celui de la Terre). […] Lire la suite

VÉNUS, planète

  • Écrit par 
  • Véronique ANSAN, 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 12 659 mots
  •  • 22 médias

Caractéristiques générales Vénus est la deuxième planète du système solaire que l'on rencontre en s'éloignant du Soleil. Elle gravite sur une orbite quasi circulaire dont le rayon moyen est de 108 millions de kilomètres. De ce fait, Vénus reçoit un rayonnement solaire presque deux fois plus intense que la Terre, et sa période de révolution sidérale est de 224,7 jours terrestres. […] Lire la suite

VAN ALLEN JAMES ALFRED (1914-2006)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 889 mots
  •  • 1 média

Ils permettent en particulier d'étudier les rayons cosmiques, le rayonnement ultraviolet solaire, l'ozone atmosphérique et les propriétés électriques de l'ionosphère. Le succès de ce programme jouera un rôle déterminant pour l'élaboration du programme scientifique de la N.A.S.A., qui sera créée le 1er octobre 1958. En 1951, Van Allen retourne à l'université de l'Iowa, comme directeur du département de physique et d'astronomie. […] Lire la suite