« Racine, Jean (1639-1699). Auteur du texte »

PHÈDRE (J. Racine) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 004 mots
  •  • 1 média

Phèdre (1677) est certainement la tragédie la plus célèbre de Jean Racine (1639-1699). Après elle, Racine abandonna le théâtre pour devenir historiographe du roi. Auparavant, il avait dû affronter la querelle qui l'opposa à Pradon, auteur d'une autre Phèdre et Hippolyte (1677). Depuis cette date, presque toutes les grandes comédiennes françaises ont joué Phèdre et ont dû, à proprement parler, interpréter ce rôle brûlant : Marcel Proust s'en souviendra en créant le personnage de la Berma. […] Lire la suite

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Patrick DANDREY
  •  • 7 270 mots

À côté de la poésie gnomique de Pibrac ou Pierre Matthieu, à côté des auteurs de recueils mondains et de pensées diverses, voire amusantes (Mme de Sablé, l’abbé d’Ailly, Domat, Dufresny), en marge des recueils de bons mots, d’anecdotes et de propos recueillis qu’on nomme tantôt historiettes (Tallemant des Réaux) tantôt ana (comme le Bolaeana, recueil des dits de Boileau), l’écriture moraliste de forme brève est illustrée, au xviie siècle par les trois massifs que forment : les Maximes de La Rochefoucauld, centrées sur une anthropologie de l’amour-propre, c’est-à-dire l’amour de soi-même, auquel sont rapportées toutes les pensées et les conduites humaines ; les Pensées de Pascal, scindées en maximes, réflexions et méditations brèves par la mort prématurée de l’auteur qui voulait en tirer une Apologie de la religion chrétienne, à partir d’une anthropologie de la misère de l’homme ignorant de soi-même et de Dieu ; et Les Caractères de La Bruyère, comédie du moi dans le monde et face au monde, perpétuellement enrichie de traits observés et moqués au fil des neuf éditions du texte (1688-1696). […] Lire la suite

OPÉRA Histoire, de Peri à Puccini

  • Écrit par 
  • Jean-Vincent RICHARD
  •  • 9 082 mots
  •  • 33 médias

Plus cosmopolite encore, Johann Adolf Hasse (1699-1783) va courir l'Allemagne et l'Italie sa vie durant. Disciple de Scarlatti, il est l'auteur de cinquante-six opéras, dont plus de la moitié bâtis sur des livrets de Métastase. Surnommé « il caro Sassone » par les Italiens, il ne connut pratiquement jamais d'échec et influença très évidemment Mozart, qui admirait ses œuvres. […] Lire la suite

 
 

Recevez les offres exclusives Universalis