« Mycologie »

DROUHET ÉDOUARD (1919-2000)

  • Écrit par 
  • François MARIAT, 
  • Gabriel SEGRETAIN
  •  • 599 mots

Ce trio trouve rapidement son unité et, à la mort de Joseph Magrou en 1951, le service poursuit ses recherches en mycologie médicale au moment où celle-ci va connaître un essor exceptionnel. Au sein de cette équipe, Gabriel Segretain étant chef de laboratoire, Édouard Drouhet prend très activement part aux activités du cours supérieur de mycologie médicale de l'Institut Pasteur et de la Société internationale de mycologie humaine et animale (I. […] Lire la suite

HEIM ROGER (1900-1979)

  • Écrit par 
  • Jean DORST
  •  • 1 345 mots

Il y commence des travaux de mycologie portant principalement sur l'organisation, la phylogénie et la classification des champignons supérieurs. Sa thèse, parue en 1931, porte sur le genre Inocybe ; elle est le modèle d'un travail approfondi de systématique des champignons, dont la méthodologie se trouve ainsi rénovée. D'autres publications concernent les agarics, les bolets et les polypores. […] Lire la suite

WINKEL HOLM MOGENS (1936- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 036 mots

Évitant tout autant le courant de l'école de Darmstadt que celui dit de la nouvelle simplicité qui envahit son pays dans les années 1960, Winkel Holm trouve leur « antidote » dans la nature (comme John Cage, il apprend la mycologie, et, comme Olivier Messiaen, l'ornithologie), dont les forces premières, chtoniennes, constituent les sources de sa pensée compositionnelle. […] Lire la suite

HERBIER DU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE

  • Écrit par 
  • Denis LAMY
  •  • 2 172 mots
  •  • 4 médias

Même si les champignons ne sont plus aujourd’hui considérés comme des plantes, les collections de mycologie (y compris les lichens) demeurent une section à part entière de l’herbier. Si la plus grande partie des spécimens est fixée sur des feuilles, d’autres sont conservés sous enveloppes rangées dans des boîtes, en flacon, en préparation de lame de verre pour l’observation microscopique. […] Lire la suite

MYCOSES

  • Écrit par 
  • Patrick JOLY, 
  • Gabriel SEGRETAIN, 
  • Universalis
  •  • 6 998 mots

Le développement moderne de la mycologie médicale coïncide avec cette découverte. La mycologie médicale présente certaines particularités qui seront traitées dans cet article : les caractères des champignons pathogènes, les problèmes d'épidémiologie et d'écologie, celui des facteurs favorisant le développement des mycoses, enfin le diagnostic et le traitement. […] Lire la suite

CAGE JOHN

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 3 349 mots
  •  • 1 média

Il entreprend donc de les étudier, et va devenir un mycologue réputé : il contribuera à la fondation de la Société de mycologie de New York. L'exemple des champignons – et en général des « modes d'opérer de la nature » – le confirme dans la certitude de l'inadéquation de nos tentatives de rationalisation, face à la complexité de ce qui est. L'œuvre musicale, dès lors, doit cesser d'être murée dans sa clôture d'objet : il faut la laisser respirer avec ce qui l'entoure, et se faire processus ; les déterminations qui lui sont prescrites de l'extérieur risquent de la mutiler. […] Lire la suite

NOMS VERNACULAIRES, botanique

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN
  •  • 3 436 mots

Peut-on déceler quelques caractéristiques fréquentes des noms vernaculaires de végétaux et champignons, qui témoignent d'un mode traditionnel de classification et de compréhension du monde, et en dresser une typologie ? Quelques aspects de la problématique en ethnophytonymie et ethnomyconymie Ces deux disciplines jumelles, dans lesquelles la botanique ou la mycologie est unie à la linguistique et à l'ethnologie, peuvent donner lieu à bien des travaux de recherche. […] Lire la suite

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 647 mots
  •  • 7 médias

Ces organismes, plus apparentés aux animaux qu'aux plantes du point de vue évolutif, forment désormais un groupe à part (les mycètes ou Fungi) et la science qui les concerne est appelée la mycologie. De même, dans la pratique, l'étude des algues (dont une partie seulement appartient aux plantes vertes) est exclue de la botanique. On parle plutôt de phycologie. […] Lire la suite

PARASITISME

  • Écrit par 
  • Claude COMBES, 
  • Louis EUZET, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 6 251 mots
  •  • 4 médias

C'est le cas des bactéries (bactériologie), des virus (virologie) et des champignons (mycologie). Animaux parasites L'hôte représentant le milieu où vit le parasite, cela implique des rapports de taille : le parasite doit être plus petit (en volume) que son hôte. Les animaux volumineux sont rarement parasites mais par contre sont souvent les plus parasités. […] Lire la suite

PARASITOLOGIE ET MALADIES PARASITAIRES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN, 
  • Universalis
  •  • 8 241 mots
  •  • 2 médias

De même, l'étude des champignons parasites va devenir une science autonome, la mycologie, parce que les problèmes posés sont bien différents de ceux qu'offrent les parasites animaux. Bien qu'ainsi réduit, le champ d'action de la parasitologie moderne demeure immense, puisqu'il englobe l'étude des parasites animaux unicellulaires (protozoologie) et pluricellulaires (helminthologie, entomologie parasitaire traitant en particulier des Crustacés, des Arachnides et des Insectes parasites). […] Lire la suite