« Maison des sciences de l'homme »

SCIENCES Science et christianisme

  • Écrit par 
  • Jacques ROGER
  •  • 4 121 mots

Des philosophes comme Auguste Comte énonçaient les règles de la connaissance positive, montraient les progrès réalisés grâce à elles et proposaient de les appliquer à l'étude de l'homme et de la société. Le matérialisme pratique de la science devait s'appliquer à l'homme comme à tout autre objet naturel. Le spiritualisme chrétien devenait un obstacle démodé. […] Lire la suite

Le média de la recherche « Maison des sciences de l'homme » :

Maison des sciences de l'homme

Maison des sciences de l'homme
Crédits : C. Mouly

photographie

SCIENCES SOCIALES PRÉHISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 17 521 mots
  •  • 1 média

Les sciences sociales sont fréquemment aujourd'hui l'objet d'un double discours. Tantôt, devant le relatif échec de la croissance quantitative, on se préoccupe de revenir de la Lune pour enfin mieux aménager la Terre, et on se tourne avec un espoir naïf et excessif vers cet ensemble des sciences sociales jugées insuffisamment développées. Tantôt, dans ce même effort de reprise par l'homme de sa destinée contre ce qui est vu comme une aliénation techniciste et scientiste, les sciences sociales représentent le nouveau Léviathan : on y voit des savoirs entièrement asservis aux différents pouvoirs et recelant des potentialités machiavéliques d'asservissement et de manipulations. […] Lire la suite

L'HOMME SANS QUALITÉS, Robert Musil - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 1 077 mots
  •  • 1 média

Les travaux de Jacques Bouveresse nous ont fait découvrir dans le roman philosophique de Robert Musil un ensemble de réflexions originales et profondes sur la science, la culture, l'histoire, les sciences de l'homme et de la société. Il ne faudrait cependant pas en conclure que le problème fondamental de Robert Musil aurait été la tension entre la veine narrative et l'essai théorique. […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) Architecture, sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 7 914 mots
  •  • 6 médias

Dans cette perspective, la maison ou l'immeuble de bureaux « intelligents » pourraient bien reconquérir cette technicité de pointe qui fait défaut à l'architecture contemporaine. Une dernière voie consiste enfin à explorer les liens entre l'organisation de l'espace et les manifestations d'ordre psychologique qu'il provoquent. Dans tous les cas, il s'agit bien de surmonter l'isolement dont croient souffrir la discipline architecturale et ses représentants dans ce monde de flux immatériels que les sciences et les techniques tissent autour de nous. […] Lire la suite

ISLAM (La civilisation islamique) Les mathématiques et les autres sciences

  • Écrit par 
  • Georges C. ANAWATI, 
  • Roshdi RASHED, 
  • Universalis
  •  • 22 273 mots
  •  • 1 média

« Et vous avez en ma personne le meilleur barbier de Bagdad, un médecin expérimenté, un chimiste très profond, un astrologue qui ne se trompe point, un grammairien achevé, un parfait rhétoricien, un logicien subtil, un mathématicien accompli dans la géométrie, dans l'arithmétique, dans l'astronomie et dans tous les raffinements de l'algèbre ; un historien qui sait l'histoire de tous les royaumes de l'Univers. […] Lire la suite

HELLER CLEMENS (1917-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 199 mots

et à la création de la Maison des sciences de l'homme, dont il devient administrateur adjoint, puis administrateur de 1985 à 1992. […] Lire la suite

MORAZÉ CHARLES (1913-2003)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 884 mots

La réflexion sur l'historicité, le possible et le certain fait l'objet de La Logique de l'histoire (1967), celle qui porte sur le développement de la pensée scientifique est notamment exposée dans un dernier ouvrage, Les Origines sacrées des sciences modernes (1986). Multipliant les expériences didactiques – en 1958 il est, à l'École polytechnique, professeur d'histoire et de littérature au département des Humanités et sciences sociales, qu'il présidera en 1971 – ainsi que les entreprises éditoriales et scientifiques – codirecteur des Annales, il est également à l'origine des Cahiers d'histoire mondiale et membre fondateur de la Maison des sciences de l'homme –, Charles Morazé est aussi un conseiller écouté en politique : membre du comité d'études de la réforme de l'enseignement en 1954 et 1963, il est chargé de mission au cabinet de Christian Fouchet alors ministre des Affaires marocaines et tunisiennes dans le gouvernement Mendès France (1954-1955), puis conseiller technique au cabinet du général de Gaulle en 1958. […] Lire la suite

LODS MARCEL (1891-1978)

  • Écrit par 
  • Bernard HAMBURGER, 
  • Jean-Michel SAVIGNAT
  •  • 716 mots

Les dernières réalisations importantes auxquelles participe Marcel Lods sont la Maison des sciences de l'homme à Paris et, récemment, les nouveaux bâtiments de l'Imprimerie nationale à Douai. Personnalité étonnante, toujours à la recherche de solutions constructives nouvelles, Marcel Lods faisait partie de cette génération pour laquelle « l'architecte doit innover perpétuellement ». […] Lire la suite

DES DIFFICULTÉS AVEC LA PHILOSOPHIE DE L'HISTOIRE (O. Marquard)

  • Écrit par 
  • Francis AFFERGAN
  •  • 894 mots

Tels sont les premiers mots du livre d'Odo Marquard, Des difficultés avec la philosophie de l'histoire (Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, 2002), dont la radicalité n'entame en rien une érudition d'autant plus originale qu'elle se soutient de citations d'œuvres de philosophes allemands non traduits en français. L'auteur entend par « philosophie de l'histoire », cette torsion scientifique de la lecture du monde humain que l'idée de progrès et celle de sécularisation accouplées ont fait subir à la pensée depuis les Lumières. […] Lire la suite

LA CAPITALE DES SIGNES. PARIS ET SON DISCOURS (K. Stierle)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 918 mots

 Rocher-Jacquin, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, 2001) témoigne de la reprise – répétition et dépassement – d'une telle métaphore. À travers la représentation de « Paris, capitale du xixe siècle » pour reprendre le titre d'une autre œuvre-somme, celle de Walter Benjamin, la ville se substitue à la nature, tout comme l'artifice forgé par l'homme à l'ordre voulu par Dieu : « Paris est à la fois le monde et le livre. […] Lire la suite

LES EUROPÉENS (dir. H. Ahrweiler et M. Aymard) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 122 mots

Décidé et conçu au lendemain de l'événement – la chute du Mur de Berlin – qui a rendu pensable une réunification de l'Europe, Les Européens (Hermann, 2000) s'ouvre sur une question : « Est-il possible de discerner dans l'histoire plusieurs fois millénaire de l'Europe les traits et les faits qui ont conduit les uns à se désigner, et les autres à appeler les habitants du continent du nom d'Européens ? » Quarante historiens ont été conviés à y répondre et à participer à une entreprise – la première du genre – qui doit sa totale réussite à ses deux maîtres d'œuvre ainsi qu'à l'appui donné par l'UNESCO, l'Université de l'Europe et la Maison des sciences de l'homme. […] Lire la suite

BRAUDEL FERNAND (1902-1985)

  • Écrit par 
  • Alberto TENENTI
  •  • 1 482 mots
  •  • 1 média

Avec la collaboration de Clemens Heller, il conçut une fondation autonome, mais étroitement liée à la VIe section, apte à gérer le grand renouvellement en cours dans les sciences humaines. C'est ainsi qu'au cœur de Paris fut érigée la Maison des sciences de l'homme, dont le but et le rôle effectif ont été de promouvoir des rencontres entre spécialistes français et étrangers des différentes disciplines sociales et de lancer des enquêtes de pointe. […] Lire la suite

BECK ULRICH (1944-2015)

  • Écrit par 
  • Mohamed NACHI
  •  • 1 606 mots

La société du risque Professeur de sociologie à l’université Ludwig-Maximilian de Munich à partir de 1992, Ulrich Beck enseigne également à la prestigieuse London School of Economics et à la Maison des sciences de l’homme de Paris ; il est par ailleurs Distinguished Research Professor à l’université de Cardiff en Grande-Bretagne. Il dirige la collection Seconde Modernité aux éditions Suhrkamp et anime le réseau de recherche Reflexive Modernization. […] Lire la suite

NUDITÉ ET PUDEUR (H. P. Duerr) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 053 mots

Nudité et pudeur (Maison des sciences de l'homme, 1998) est le premier volume d'une série qui en comporte cinq. H. P. Duerr rappelle d'abord sommairement les différentes phases du processus conceptualisé par Norbert Elias : après l'assez grande liberté de mœurs qui régnait au Moyen Âge et jusqu'au début de l'époque moderne, un mouvement de répression et de régulation des pulsions s'est amorcé au tournant du xvie siècle ; s'est développée alors une civilité enseignée, notamment en Italie, en France, en Espagne, en Allemagne, par des traités et manuels de savoir-vivre qui proscrivent les conduites non conformes au code des bienséances – les comportements indécents, par exemple – et prescrivent la mesure, la retenue, la réserve. […] Lire la suite

AIX-EN-PROVENCE

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 1 080 mots
  •  • 2 médias

La présence des trois universités (lettres, sciences, droit), de laboratoires d'influence internationale (Maison méditerranéenne des sciences de l'homme), de la cour d'appel, de la cour d'assises, du rectorat et de différents services administratifs et culturels lui donne un rôle de plus en plus important dans le tertiaire de gestion et d'encadrement, qui tend à rivaliser avec celui de Marseille. […] Lire la suite

LES LOGIQUES DE L'ENTREPRISE (A. Moutet)

  • Écrit par 
  • André THÉPOT
  •  • 1 673 mots

C'est dire combien la parution du livre Les Logiques de l'entreprise (Maison des sciences de l'homme, Paris, 1997) suscitait un grand intérêt. L'ouvrage constitue une étude globale du développement de la rationalisation dans l'industrie française entre les deux guerres. Il montre comment les méthodes ont été introduites dans les différents secteurs de production et dans les entreprises et comment le modèle initial américain, inspiré par Taylor et Ford, a été interprété et adapté en France. […] Lire la suite

FLAMAND PAUL (1909-1998)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 802 mots

Mais Paul Flamand aimait trop la saveur d'un texte pour cantonner Le Seuil à un rôle de redresseur de torts historiques, ou même de médium de spiritualités diverses, comme le christianisme de Pierre Teilhard de Chardin, audacieusement enté sur les sciences de la Terre ou soumis à la raison critique de Hans Küng. Il fit tout pour que sa maison devienne le foyer ou le truchement des plus grands romanciers contemporains – Heinrich Böll et Robert Musil, Günter Grass et John Updike, Italo Calvino et Giuseppe Tomasi di Lampedusa, Gabriel García Marquez et Ernesto Sabato – tandis que le domaine français s'enrichissait de romanciers tels que René Victor Pilhes, Didier Decoin, Patrick Grainville, Michel Del Castillo. […] Lire la suite

DORST JEAN (1924-2001)

  • Écrit par 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 836 mots
  •  • 1 média

Il a d'ailleurs été membre fondateur de la Maison de la chasse et de la nature. Lorsqu'il s'agissait de dénoncer les atteintes portées à la biosphère, sa plume était belle et mordante, bien documentée, imagée comme seule peut l'être celle d'un homme de terrain qui aime les livres. Ainsi, élu, à quarante-neuf ans, membre de l'Académie des sciences, il dira dans un fameux discours à l'Institut de France : « Attaquée de partout, quadrillée par des routes, l'Amazonie qui avait résisté à toutes les vicissitudes depuis l'ère tertiaire, risque de n'être qu'une terre morte, tuée de la main de l'homme pour un profit illusoire et de courte durée. […] Lire la suite

LINDON JÉRÔME (1925-2001)

  • Écrit par 
  • Anne SIMONIN
  •  • 908 mots

Jérôme Lindon défendait ainsi ce „droit à la création“, qu'il s'était toujours efforcé de soutenir dans le cadre de sa maison d'édition. Au milieu des années 1960, enthousiasmé par Monique Wittig (1964) et Tony Duvert (1967), mais déçu par l'absence de postérité du nouveau roman, il ouvre sa maison aux sciences humaines : à la collection Arguments que dirigeait Kostas Axelos depuis 1960 s'ajoutent Le Sens commun de Pierre Bourdieu, en 1965, et la collection Critique, confiée à Jean Piel à partir de 1967. […] Lire la suite

SHINOHARA KAZUO (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Elsa COSSON
  •  • 714 mots

Dans les dernières années d'exercice, Shinohara Kazuo s'est encore intéressé de plus près aux sciences pures et à la haute technologie qui offrent de nouvelles possibilités techniques, tout en conservant une sympathie pour l'homme, la vie. D'où la biomachine architecturale de Kazuo Shinohara ; chaos humanisé. […] Lire la suite

POUILLOUX JEAN (1917-1996)

  • Écrit par 
  • Georges ROUGEMONT
  •  • 961 mots

Ce spécialiste de l'Antiquité ne dédaignait ni la préhistoire ni les sciences du contemporain (la sociologie du Proche-Orient actuel est une des disciplines les plus vivantes dans la Maison qu'il a fondée). Les cloisons que beaucoup d'entre nous construisent pour leur tranquillité lui semblaient une sottise. Ceux qui faisaient autre chose que lui l'intéressaient et, s'il pensait qu'ils en valaient la peine, il les aidait. […] Lire la suite

LATOUR BRUNO (1947- )

  • Écrit par 
  • Pascal RAGOUET
  •  • 1 184 mots

Fondée à Beaune voici plus de deux siècles, la maison Latour figure parmi les négociants-éleveurs les plus réputés de Bourgogne. C'est là, au sein d'une famille typique de la bourgeoisie provinciale, que Bruno Latour a vu le jour en 1947. Ce philosophe de formation, aujourd'hui internationalement reconnu pour ses écrits en anthropologie et en sociologie des sciences, a suivi un itinéraire dont l'inspiration non conformiste n'a pas été sans effet sur sa pratique de sociologue. […] Lire la suite

OURISSON GUY (1926-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 782 mots

La maison familiale, à Thann (Haut-Rhin), jouxtait une usine chimique dirigée par son père et où, enfant, il allait jouer en dehors des périodes de production. Le jeune homme hésita entre la biologie et la chimie. Entré à l'École normale supérieure en 1946, agrégé de physique (1950) et docteur ès sciences à la Sorbonne (1954), après une thèse préparée à Harvard sous la direction de Louis Frederick Fieser (1899-1977), il fut nommé maître de conférences (1955), puis professeur (1958) de chimie organique à l'université de Strasbourg. […] Lire la suite

EINAUDI GIULIO (1912-1999)

  • Écrit par 
  • Giovanni RABONI
  •  • 859 mots

Lorsque, en 1933, furent publiés à Turin les premiers livres de la maison d'édition qu'il venait de fonder, Giulio Einaudi avait vingt et un ans, et il était surtout connu comme le fils d'un homme éminent, Luigi Einaudi, grand économiste libéral et futur président de la République (1948-1955), à l'égard duquel le fascisme, au pouvoir depuis plus de dix ans, observait une attitude faite de méfiance et de tolérance. […] Lire la suite

FONDATIONS

  • Écrit par 
  • Michel POMEY
  •  • 6 761 mots
  •  • 1 média

 : Fondation nationale des sciences politiques, Maison des sciences de l'homme, Fondation nationale pour l'enseignement de la gestion des entreprises, Fondation nationale des Arts, etc.). Mais ce phénomène se vérifie de plus en plus, même aux États-Unis (National Health Institutes, National Science Foundation, National Foundation on the Arts and the Humanities, National Park Foundation, etc. […] Lire la suite

RICHELIEU LOUIS FRANÇOIS ARMAND DE VIGNEROT duc de (1696-1788) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 624 mots

Richelieu s'est montré jusqu'à la fin de sa vie un homme du xviiie siècle par sa corruption raffinée, ses qualités brillantes de séducteur habile, de diplomate non moins habile et d'avare fastueux. Doté d'une fine ironie, il traite les gens de lettres avec une hauteur assez insultante et n'est lié qu'avec Voltaire. […] Lire la suite

GÉOGRAPHIE HUMANISTE

  • Écrit par 
  • Antoine BAILLY, 
  • Laurent VIALA
  •  • 1 076 mots

Étudier la Terre comme « la maison de l'homme », tel est le premier objectif de la géographie humaniste, introduite en partie, dans les années 1960, par l'école française de géographie régionale consciente de l'importance des phénomènes culturels, en partie par la phénoménologie. Une « maison » à la fois matérielle et idéale, car elle n'est pas seulement conçue comme une unité statistique dans la géographie humaniste, mais comme un lieu de vie unique pour chaque habitant de la planète. […] Lire la suite

WOGENSCKY ANDRÉ (1916-2004)

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM
  •  • 971 mots

En 1945, il fonde la revue L'Homme et l'architecture qu'il dirigera pendant deux ans. Son mariage avec Marta Pan (1952) marque le début d'une longue collaboration artistique. Il naîtra de leur œuvre commune une esthétique nouvelle, issue d'un échange inédit entre l'architecture et la sculpture. Cette esthétique, qui anticipe sur le minimalisme plutôt qu'elle ne prolonge la plastique corbuséenne, apparaît dans la maison-atelier de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (1950-1952). […] Lire la suite

MIQUEL JEAN-PIERRE (1937-2003)

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 820 mots

Cet homme d'engagement et de fidélité retrouve pour trop peu de temps le travail en compagnie. Sa dernière mise en scène, en septembre 2002, permettra la découverte d'un jeune auteur (En Délicatesse, de Christophe Pellet, au Théâtre de la Tempête). […] Lire la suite

DÉBAT LE, revue

  • Écrit par 
  • Laurent LEMIRE
  •  • 1 244 mots

L’éditeur la confie à Pierre Nora qui dirige et développe depuis plus de dix ans le secteur des sciences sociales dans la maison. C’est aussi le moment où l’historien quitte son poste de professeur à Sciences-Po pour devenir directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), présidée par François Furet. La perspective d’une telle « chambre d’écho » réjouit d’emblée l’institution qui trouve alors peu de relais pour mettre en valeur ses travaux auprès d’un public plus large. […] Lire la suite

NOURISSIER FRANÇOIS (1927-2011)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 192 mots

François Nourissier acquiert de la sorte, au sein de la république des Lettres, une réputation d'homme « de droite », qui ne le quittera jamais tout à fait, qu'il assume et sur laquelle il s'est longuement expliqué (Mauvais Genre, 1994), marquant son attachement à l'idée d'une patrie française, son refus de l'intellectualisme engagé, son goût pour les maisons bourgeoises (La Maison mélancolie, 2005), les automobiles ou les beaux objets, la discipline du corps et de l'allure. […] Lire la suite

NIÉPCE NICÉPHORE (1765-1833)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 007 mots
  •  • 1 média

Il n'est pas rare non plus qu'un filou « exploite » la trouvaille d'autrui et tente de s'en faire passer pour l'inventeur : l'histoire des sciences parvient généralement à le démasquer. Mais qu'un inventeur quelque peu chimérique voie sa création reprise, mise sous le boisseau puis confondue avec celle d'autrui, cet autrui étant lui-même un expérimentateur de valeur (et même un créateur), doublé il est vrai d'un homme d'affaires, voilà qui n'est pas fréquent. […] Lire la suite

STOETZEL JEAN (1910-1987)

  • Écrit par 
  • Alain GIRARD
  •  • 1 303 mots

Représentant de la France au Conseil international des sciences sociales, auprès de l'U.N.E.S.C.O., il prend une part déterminante à la création d'un Centre européen de sciences sociales, avec un objectif scientifique, mais aussi politique, de compréhension et d'entente mutuelle entre l'Est et l'Ouest. Personnalité de renom international, attaché aux valeurs spiritualistes traditionnelles et fervent de toute innovation scientifique et technique, Jean Stoetzel, humaniste et savant, occupe, dans l'essor des sciences sociales après la Seconde Guerre mondiale, une place que l'histoire retiendra. […] Lire la suite

BELON PIERRE (1517 env.-1564)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 701 mots

Son voyage au Moyen-Orient se place dans le contexte des initiatives entreprises par François Ier, en lutte contre Charles Quint et la maison des Habsbourg, pour établir des relations diplomatiques et économiques avec les Ottomans. Les missions vers l'Orient prennent parfois un caractère savant, notamment par la recherche de copies de textes anciens à Constantinople. […] Lire la suite

BÉDARIDA FRANÇOIS (1926-2001)

  • Écrit par 
  • Robert FRANK
  •  • 832 mots

Après avoir été assistant à la Sorbonne pendant cinq ans, il est nommé directeur de la Maison française d'Oxford en 1966. Lorsqu'il revient à Paris en 1971 pour enseigner à Sciences Po, il garde une attache outre-Manche, comme visiting fellow à Oxford. Toute cette période anglaise est féconde en publications, avec, en 1974, L'Angleterre triomphante et L'Ère victorienne, et surtout La Société anglaise en 1976, un véritable joyau de la nouvelle histoire sociale. […] Lire la suite

LEONIDOV IVAN (1902-1959)

  • Écrit par 
  • Anatole KOPP
  •  • 675 mots

Après une dernière réalisation en 1937, il participe à la Maison de vacances et de repos Ordjonikidze à Kislovodsk en Crimée, œuvre achevée par Guinzbourg, et n'exécute plus que des tâches mineures, en particulier pour des expositions. […] Lire la suite

SAGAN CARL (1934-1996)

  • Écrit par 
  • Jean Claude FALQUE
  •  • 892 mots
  •  • 2 médias

Le conteur charismatique qui révéla au grand public les splendeurs et les mystères de l'Univers à travers livres et séries d'émissions télévisées ne doit pas éclipser l'homme de science, dont la contribution à la toute jeune planétologie demeure fondamentale. Carl Edward Sagan naît le 9 novembre 1934 à Brooklyn (New York) ; son père est un immigré ukrainien, sa mère est d'origine austro-hongroise. […] Lire la suite

DAMPIERRE ÉRIC DE (1928-1998)

  • Écrit par 
  • Henri MENDRAS
  •  • 963 mots

Il revint à Paris avec l'ambition, bien folle pour un si jeune homme, d'amener dans l'univers parisien un souffle de Chicago. Un heureux hasard le servit : les éditions Plon lui confièrent la direction d'une nouvelle collection : Recherches en sciences humaines. Au lieu de se contenter, comme tout directeur de collection, de trouver de bons textes et d'en assurer une traduction et une présentation élégantes, il fit un véritable apprentissage de typographe. […] Lire la suite

FLEURY ANDRÉ HERCULE DE (1653-1743) cardinal français

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 940 mots

Le 14 janvier 1743, il s'éteint dans sa maison d'Issy, qu'il avait remplie d'œuvres d'art. Seul le roi le pleura. Le plus grand malheur du souverain était sans doute de perdre trop tard ce précepteur-ministre qui l'avait maintenu jusqu'à trente-deux ans dans l'obéissance. […] Lire la suite

DÉTERMINISME, géographie

  • Écrit par 
  • Vincent BERDOULAY, 
  • Olivier SOUBEYRAN
  •  • 1 562 mots

Enfin, il existe une logique que l'on pourrait appeler objective : peut-on évacuer l'idée même de l'emprise du milieu naturel comme problème structurant du développement des sociétés, comme en témoignent les préoccupations actuelles pour les changements climatiques et le développement durable ? Febvre terminait son ouvrage, déjà cité, en rappelant que l'homme primitif gaspillait ses ressources pour atteindre ses fins : « Il mettait le feu à la maison pour faire cuire son œuf. […] Lire la suite

LA MONTAGNE VOLANTE (C. Ransmayr)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 983 mots

D'un mythe, Ransmayr fait une obsession quasi religieuse qui s'exprime dans le désir d'arpenter la surface de la terre, y compris les territoires que l'homme n'a pas encore explorés, répertoriés, cartographiés. Qui s'exprime aussi dans un désir de continuel dépassement de soi. La montagne volante symbolise une conception archaïque du monde et s'oppose aux sciences de la nature, selon lesquelles tout ce qui existe peut être une fois pour toute fixé et figé en fonction d'une description et d'un calcul. […] Lire la suite

BACHELARD GASTON (1884-1962)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 3 478 mots
  •  • 1 média

Souvent rangée du côté des sciences littéraires, elle se révèle une défense et illustration de la face nocturne de l'homme, qui ne se réduit pas aux rêves de la nuit. Elle nous fait descendre vers l'inconscient, vers la mort, mais aussi vers les forces de vie, de joie, de surexistence, au point de faire entrer dans notre solitude première le cosmos tout entier. […] Lire la suite

HUYGENS CONSTANTIN (1596-1687)

  • Écrit par 
  • Paul DIBON
  •  • 869 mots

Sa vie durant, Constantin Huygens devait servir fidèlement la maison d'Orange. En particulier, tout au cours de la « période sans stathouder » (de 1651 à la guerre franco-hollandaise de 1672), il conduit plusieurs ambassades et s'acquitte de difficiles missions. La mission la plus délicate, sinon la plus importante, reste sans doute celle dont il est chargé en 1661 pour le recouvrement de la principauté d'Orange, occupée l'année précédente par Louis XIV. […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE

  • Écrit par 
  • Luc BOURGEOIS
  •  • 4 883 mots
  •  • 5 médias

Son volet archéologique prend la forme de fouilles coordonnées par Jean-Marie Pesez (1929-1998), en collaboration avec l’Institut d’histoire de la culture matérielle de l’Académie polonaise des sciences. Cette entreprise, qui s’inspire des expériences anglaises en les conjuguant avec la lecture marxiste polonaise, permet l’éclosion de nouveaux thèmes de recherche : le village, la maison rurale, la vie quotidienne des humbles ou la culture matérielle, étudiée en croisant données archéologiques, testaments et iconographie médiévale. […] Lire la suite

HEIM ROGER (1900-1979)

  • Écrit par 
  • Jean DORST
  •  • 1 345 mots

Homme de science, attaché à la recherche des faits et des lois du monde vivant dans son propre domaine, la mycologie, mais aussi en biologie générale, il fut un homme d'action qui anima les nombreuses équipes de son laboratoire et l'ensemble du Muséum national d'histoire naturelle. Il fut tout autant un homme sensible et d'une grande délicatesse de pensée, ouvert aux problèmes de ce monde, à la conservation de notre patrimoine naturel, à sa beauté et à sa signification profonde pour les hommes. […] Lire la suite

SCHWARTZ LAURENT (1915-2002)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 810 mots

Il profite des leçons de probabilité et d'analyse de Paul Lévy (1886-1971), dont il fréquente assidûment les séminaires mais aussi la maison ; il deviendra son gendre en 1938. Pendant ses années d'étudiant, Laurent Schwartz se passionne pour la lutte politique. Il adhère dès 1936 au Parti ouvrier internationaliste (une formation trotskiste adhérant à la IVe internationale) et sera candidat aux élections législatives de 1945 et 1946 à Grenoble et Nancy sous cette étiquette. […] Lire la suite

MCQUEEN ALEXANDER (1969-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 731 mots
  •  • 1 média

Fils d'un chauffeur de taxi et d'une professeur de sciences sociales et généalogiste, Lee Alexander McQueen naît le 17 mars 1969, à Londres. Benjamin d'une famille de six enfants, il grandit dans le quartier d'East End. À l'âge de seize ans, il quitte l'école et entre en apprentissage chez les tailleurs londoniens Anderson and Sheppard, où il réalise des costumes pour Mikhaïl Gorbatchev et le prince Charles. […] Lire la suite

BINSWANGER LUDWIG (1881-1966)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 1 205 mots

Aux sciences de la nature, qui voient dans celui-ci « un système de fonctions organiques », elle oppose une méthode phénoménologique qui s'efforce d'explorer l'existence subjective de l'homme saisi dans sa totalité et comme être de présence au monde, comme être qui, au sein de celui-ci, se sent responsable de sa propre existence. Dès lors, le thérapeute s'attachera à détecter à la fois le monde originaire du malade et la manière qu'a celui-ci d'être présent au monde. […] Lire la suite

LAPASSADE GEORGES (1924-2008)

  • Écrit par 
  • Remi HESS
  •  • 1 372 mots

Il achète une maison en face de l'université au début des années 1990, où il hébergera des étudiants nécessiteux, à une époque où l'université de Saint-Denis ne dispose pas de cité universitaire. Il lègue cette maison aux « irrAIductibles », le groupe qui anime la Revue interculturelle et planétaire d'analyse institutionnelle, qu'il a fondée en 2002 et qui a publié des auteurs de cinquante pays. […] Lire la suite

INDIVIDUALISME ET HOLISME

  • Écrit par 
  • Rémi LENOIR
  •  • 1 280 mots

Cependant, l'opposition entre l'individuel et le collectif est tellement instituée dans la division des disciplines, dans les catégories cognitives ordinaires et savantes, qu'un sociologue comme Norbert Elias doit, par exemple, recourir à des métaphores, celles du filet et de la maison, de la danse et de la musique ou encore de la conversation pour rappeler que toute analyse doit partir de la « structure de l'ensemble pour comprendre la forme de ses différentes parties ». […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis