« Gallimard-Jeunesse »

MARCHAND PIERRE (1939-2002)

  • Écrit par 
  • Claude COMBET
  •  • 757 mots

Gallimard Jeunesse, qui réalise alors 30 p. 100 du chiffre d'affaires de la maison, devient une filiale de Gallimard et emploie cent vingt personnes. En mars 1999, Pierre Marchand surprend encore en quittant Gallimard pour devenir directeur de la création de Hachette Livre et directeur de la branche grande diffusion. Il regroupe la jeunesse, le pratique et l'art de vivre sous le nom de Hachette Illustrated, avec la volonté de lui donner une dimension internationale au sein du groupe. […] Lire la suite

PENNAC DANIEL (1944- )

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 088 mots

Il n'a pas renoncé à la littérature pour les enfants (Messieurs les enfants joue d'ailleurs d'une métamorphose des enfants en adultes et vice versa), et les collections littéraires à vocation éducative l'accueillent volontiers : J'aime lire (Le Grand Rex, 1986) ou Gallimard jeunesse (Kamo, l'agence Babel, L'Évasion de Kamo, Kamo et moi et Kamo, l'Idée du siècle, 1992, Bon Bain les bambins, avec Bernard Ciccolini, 2001) s'honorent de la présence de cet auteur à succès. […] Lire la suite

GROSJEAN JEAN (1912-2006)

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 971 mots

Il semble que l'on ait créé tout exprès pour ses proses un format de livre étroit, immédiatement reconnaissable ; La Gloire (1969) constitue l'exemple rare d'un ouvrage de poésie publié d'emblée dans la collection de poche Poésie-Gallimard ; ses traductions (les tragiques grecs et, avec son ami Michel Leturmy, le Nouveau Testament) ont paru dans la Pléiade ; il a également accepté de contribuer aux collections de Gallimard pour la jeunesse (la petite anthologie thématique Dieu en poésie, 1984) . […] Lire la suite

FONDATION DU THÉÂTRE DU VIEUX-COLOMBIER

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 216 mots

Lorsque, avec l'appui de ses amis de La Nouvelle Revue française, André Gide, Gaston Gallimard et Jean Schlumberger, Jacques Copeau (1879-1949) fonde en 1913 le Théâtre du Vieux-Colombier, à Paris, il lance un « appel » resté célèbre dans l'histoire du théâtre contemporain. Il s'adresse au public, et en particulier à la jeunesse, « pour réagir contre toutes les lâchetés du théâtre mercantile et pour défendre les plus libres, les plus sincères manifestations d'un art dramatique nouveau ». […] Lire la suite

JEUNESSE LITTÉRATURE POUR LA

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 7 646 mots
  •  • 9 médias

La littérature de jeunesse et l'édition Sur le marché du livre de jeunesse, on trouve quatre groupes dominants : Hachette, qui a repris 40 p. 100 du capital de Vivendi Universal Publishing, Editis, né en 2004 (et détenant Nathan, Pocket Jeunesse, Hemma, firmes incluses dans les 60 p. 100 de l'ancien Vivendi Publishing), Gallimard et le groupe Bayard, repreneur en 2004 de Milan, son ancien rival sur le marché de la presse dont il détient 27 p. […] Lire la suite

MOHRT MICHEL (1914-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 344 mots

Il rentre en France en 1952 et travaille alors aux éditions Gallimard, où il dirige le département des littératures anglo-saxonnes, publiant notamment Faulkner, Kerouac et Styron. Il est élu le 18 avril 1985 à l'Académie française. De facture classique, l'œuvre de Michel Mohrt évoque volontiers la Bretagne, sa région natale, et l'amour de la mer (Le Serviteur fidèle, 1953 ; La Prison maritime, 1962), et revient sur le temps de l'enfance et de la jeunesse (La Maison du père, 1979 ; Vers l'Ouest, 1983). […] Lire la suite

GALZY JEANNE (1884-1977)

  • Écrit par 
  • Paul MORELLE
  •  • 502 mots

Vivement intéressée par les expériences de vie communautaire et par « la vie secrète des choses », Jeanne Galzy tenta, au travers de ses écrits, d'apporter un « témoignage moral » sur tout ce qu'il lui fut donné de voir au cours de sa vie d'enseignante (L'Initiatrice aux mains vides, Jeunes Filles en serre chaude, Jeunesse déchirée, La Fille, La Femme étrangère). […] Lire la suite

BERL EMMANUEL (1892-1976)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DUNOYER
  •  • 720 mots

Et, aux portes de la mort, il s'efforce de comprendre la mentalité de la nouvelle jeunesse en laquelle il met sa confiance, dans Regain au pays d'Auge. Cet ultime essai, mince et dense, lui a valu, à lui qui venait de se voir décerner le grand prix de la Société des gens de lettres, le prix Marcel Proust 1975. […] Lire la suite

CORPS ET BIENS, Robert Desnos - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 782 mots

Le regroupement de ces écrits de la décennie 1919-1929, les premiers à paraître aux éditions Gallimard, marque tout à la fois un nouveau point de départ et un bilan poétique pour celui qui parlait « surréaliste à volonté » (Breton). Une constellation poétique Un bandeau explicite accompagne cette publication : Bande à part. Rédigé de la main du poète, le prière d'insérer souligne que « l'art poétique de Robert Desnos qui se manifeste sous tous les aspects (de la prose à l'alexandrin faux, chevillé et creux) tient en deux mots : „Toutes licences“ ». […] Lire la suite

BIANCIOTTI HECTOR (1930-2012)

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 759 mots
  •  • 1 média

Il fera également partie du comité de lecture de Gallimard, puis de Grasset. Il est naturalisé français en 1981. En 1985 paraît son premier roman en français, Sans la miséricorde du Christ, prix Femina, qui fait suite à une œuvre écrite en espagnol, comme Celle qui voyage la nuit (1969), Le Traité des saisons (1977), prix Médicis étranger, L'amour n'est pas aimé (1983), prix du Meilleur livre étranger. […] Lire la suite

PROUST, PRIX GONCOURT (T. Laget) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

Une émeute littéraire (Gallimard, 2019). En quinze chapitres fondés sur des archives nombreuses, l’auteur, avec humour et érudition, relate une bataille faite d’invectives et de polémiques. Le guerrier et le mondain L’affrontement oppose donc deux écrivains dont les partisans et détracteurs se disputent pour l’essentiel, sur la scène parisienne : Proust est un rentier, il n’a pas fait la guerre et n’a plus l’âge d’obtenir ce prix que son fondateur, Edmond de Goncourt, voulait voir « donné à la jeunesse, à l’originalité du talent, aux tentatives nouvelles, et hardies, de la pensée et de la forme », avec une prédilection pour le roman. […] Lire la suite

THOMAS HENRI (1912-1993)

  • Écrit par 
  • François BODDAERT
  •  • 853 mots

Ceux qu'il a le plus fréquentés, et souvent aimés : Gide, Artaud, Arland, Paulhan, Pierre Herbart, Gaston Gallimard, Dominique Aury, Marcel Bisiaux, André Dhôtel, Georges Lambrichs..., il les pèse à l'aune du jugement qu'il porte sur sa personne — en moraliste. Ainsi, dans Une saison volée, décrit-il, mais oniriquement, l'univers à la fin dérisoire de la 'pataphysique. […] Lire la suite

NORA PIERRE (1931- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte VERGEZ-CHAIGNON
  •  • 895 mots
  •  • 1 média

Né en 1931 à Paris, l'historien Pierre Nora a été marqué, dans son enfance et sa jeunesse, par la défaite de 1940, l'Occupation, l'affrontement entre gaullistes et communistes, et les guerres de décolonisation. Conscient du rapport de l'historien à son propre passé et à celui de son pays, il proposera à certains des plus éminents de ses confrères d'écrire leur « ego-histoire » (1987). […] Lire la suite

TERRASSE À ROME (P. Quignard) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 855 mots
  •  • 1 média

Bref roman, Terrasse à Rome (Gallimard, Paris, 2000) prend en ce sens la suite de Vie secrète, moins séquelle que variation autour d'un thème unique : « L'amour est un don sans pitié parce que rien ne console de sa perte. L'amour est lié au perdu : c'est pourquoi toute perte le vérifie. » Terrasse à Rome raconte la vie d'un artiste-graveur, Meaume, et comment il survécut à la jeunesse et à l'amour. […] Lire la suite

LA NAUSÉE, Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 956 mots
  •  • 2 médias

Outre des essais littéraires de jeunesse, c'est avec La Nausée qu'il fait véritablement son entrée dans la littérature. L'ouvrage sera diversement accueilli, avant d'être traduit dans une trentaine de langues. On lui reprochera « la grossièreté de son vocabulaire », les sophistications de ses analyses philosophiques (« Sartre a fait descendre la métaphysique dans les cafés », dira un critique). […] Lire la suite

DURAND CLAUDE (1938-2015)

  • Écrit par 
  • Claude COMBET
  •  • 854 mots
  •  • 1 média

Il n’hésitait pas à publier des documents polémiques comme Une jeunesse française, sur le passé de François Mitterrand, de Pierre Péan, et La Face cachée du Monde, de Pierre Péan et Philippe Cohen. Ardent défenseur de la liberté d’expression, il a fait se côtoyer dans son catalogue Serge Klarsfeld et le très contesté Renaud Camus. Claude Durand était aussi écrivain. […] Lire la suite

LE CHAPITEAU VERT (L. Oulitskaïa) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Hélène MÉLAT
  •  • 1 013 mots

 Benech, Gallimard, 2014) s’inscrit dans la lignée des œuvres de Ludmila Oulitskaïa telles que Sonetchka et Le Cas du docteur Koukotski, qui décrivent l’évolution de destins individuels ancrés dans le contexte socio-historique de l’U.R.S.S. Cette fois, l’auteur a choisi comme cadre historique les années du dégel et du brejnévisme, et comme milieu celui de la dissidence. […] Lire la suite

SEULE LA MER (A. Oz) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Sylvie COHEN
  •  • 929 mots

Il se nourrit de passages des Évangiles sur les miracles (concernant surtout les figures féminines), Marie de Magdala, le Sermon sur la montagne, ou la parabole du fils prodigue (qui rappelle l'attirance de la jeunesse israélienne actuelle pour l'Extrême-Orient), sans parler des références à la mythologie grecque (Ulysse et Pénélope, Orphée et Eurydice) et à la littérature israélienne moderne et contemporaine (y compris l'œuvre d'Oz lui-même). […] Lire la suite

LOUÉS SOIENT NOS SEIGNEURS. UNE ÉDUCATION POLITIQUE (R. Debray)

  • Écrit par 
  • Jean-Noël JEANNENEY
  •  • 1 455 mots

Une éducation politique (Gallimard, Paris, 1996), où la maturité de Régis Debray se penche sur sa jeunesse. Les ingrédients sont là qui lui garantissent la durée, avec le mélange adéquat du représentatif et du spécifique, et le soutien d’un talent rare, d’un style et d'un courage. D'où naît une contribution précieuse à cette réflexion sur la crise de l'engagement qui a envahi récemment les revues et les colloques. […] Lire la suite

LES VOIX DU SILENCE, André Malraux - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 081 mots
  •  • 1 média

D'abord publiés chez Skira en trois volumes, parus de 1947 à 1949, intitulés Psychologie de l'art – Le Musée imaginaire, La Création artistique, La Monnaie de l'absolu –, les grands textes sur l'art d'André Malraux (1901-1976), recomposés et retouchés, deviennent, en 1951, chez Gallimard, un imposant livre illustré divisé en quatre parties, Les Voix du silence. […] Lire la suite

À DÉFAUT DE GÉNIE (F. Nourissier)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 995 mots

Les autres, en refaisant le trajet de leur enfance et de leur jeunesse, dans l'espoir de conjurer la mort. Malgré ses 660 pages purement autobiographiques, À défaut de génie (Gallimard, Paris, 2000) ne répond pourtant pas à de telles finalités. Loin d'être la rêverie crépusculaire d'un être en paix avec lui-même, ce livre se veut de révolte et de combat. […] Lire la suite

INGRID CAVEN (J.-J. Schuhl) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 038 mots

Le Goncourt 2000 – Ingrid Caven de Jean-Jacques Schuhl (Gallimard) – n'a rien à voir avec le devoir de mémoire, pas plus qu'avec la nostalgie, mais avec la nécessité, pour se sentir vivant, de ne pas renier un passé où il était possible de faire des bêtises, d'admirer des « faits et gestes ayant la beauté anonyme de ce qui n'appartient à personne », et d'inventer un « comportement inédit », une sorte de « chic désespéré » où la folie avait sa part. […] Lire la suite

GENET JEAN (1910-1986)

  • Écrit par 
  • René de CECCATTY
  •  • 3 111 mots
  •  • 1 média

« D'être un enfant trouvé m'a valu une jeunesse et une enfance solitaires. D'être un voleur me faisait croire à la singularité du métier de voleur. J'étais, me disais-je, une exception monstrueuse. En effet, mon goût et mon activité de voleur étaient en relation avec mon homosexualité, sortaient d'elle qui déjà me gardait dans une solitude inhabituelle. […] Lire la suite

COHEN ALBERT (1895-1981)

  • Écrit par 
  • Gérard VALBERT
  •  • 2 466 mots
  •  • 1 média

Dès sa parution chez Gallimard en 1930, ce premier volume du cycle romanesque qui devait aboutir en 1968 à la publication de Belle du Seigneur bénéficia d'une critique exceptionnelle. Dans l'histoire de Solal, ce jeune homme venu d'Orient, qui salue dès son arrivée à Genève la statue de Rousseau et à qui grâce aux femmes tout semble réussir, le lecteur voit un émule de Rastignac, un nouveau Julien Sorel. […] Lire la suite

FILLE (C. Laurens) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 1 144 mots

L’expérience du deuil va conduire l’auteure à instaurer un rapport autre à l’écriture, en s’interrogeant notamment sur le pouvoir des mots capables de déterminer une vie, comme on le voit avec Fille (Gallimard, 2020). Dans L’Amour, roman (2003) et Romance nerveuse (2010), Camille Laurens se tourne alors vers l’autofiction, définie comme une écriture de la présence à soi et au monde. […] Lire la suite

LETTRISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX
  •  • 1 629 mots

En 1947, la publication aux éditions Gallimard de « Introduction à une nouvelle poésie et à une nouvelle musique » et « Agrégation d'un Nom et d'un Messie » confirme que l'avènement de la poésie à lettres s'inscrit dans un projet d'analyse et d'amélioration de l'existence en général, et des arts en particulier. L'ensemble des disciplines artistiques doit être révolutionné. […] Lire la suite

ŒUVRES COMPLÈTES, tome I (H. Michaux)

  • Écrit par 
  • Pierre LOUBIER
  •  • 1 352 mots

Assurément, un an avant le centenaire de sa naissance et quatorze ans après sa mort, ce premier tome des Œuvres complètes de Michaux (édition établie par Raymond Bellour, avec Ysé Tran, Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, Paris, 1998) est un événement. Michaux l'insubordonné sur papier bible ? Michaux l'insoumis dans la « prestigieuse collection » ? Et après tout, pourquoi pas ? Pourquoi se priver, au nom d'on ne sait quel mythe de l'écrivain-contre-l'œuvre, de la joie simple de voir se dérouler ainsi le parcours si intensément libre de Michaux ? « Découvrons Henri Michaux » écrivait Gide en 1941. […] Lire la suite

GREEN JULIEN (1900-1998)

  • Écrit par 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 2 361 mots

Mais rien de tel dans Terre lointaine, où l'auteur prend d'innombrables lecteurs comme confidents du grand amour de sa jeunesse, alors qu'il n'avait pas osé l'avouer à l'étudiant virginien qui l'avait inspiré : « Je ne le renie pas, j'en suis fier [...] Quand je n'aurais écrit ce livre que pour parler de lui, je ne le regretterais pas. » Dans Jeunesse, le récit l'emporte sur l'examen de conscience. […] Lire la suite

CHAISSAC GASTON (1910-1964)

  • Écrit par 
  • Dominique ALLAN MICHAUD
  •  • 1 326 mots

Mais à Paris où il était déjà un peu connu, il présente plutôt bien, apprécié par Raymond Queneau, aidé par Jean Dubuffet, publié par Jean Paulhan chez Gallimard. Il expose aussi, à Paris et en province. Quand il meurt, en 1964, son œuvre picturale est sortie des frontières, exposée en Italie et aux États-Unis. Il faudra attendre 1973, toutefois, pour que la première rétrospective publique réunisse 195 de ses œuvres au Musée national d'art moderne de Paris. […] Lire la suite

JEUX DE RÔLE

  • Écrit par 
  • Emilie BLOSSEVILLE, 
  • Cécile DELANGHE
  •  • 2 425 mots

Il faut souhaiter que les nouveaux fans de Tolkien ou de Michael Moorcock découvriront avec plaisir cette activité, à condition que les créateurs de jeux de rôle réussissent à lui donner une deuxième jeunesse. […] Lire la suite

L'ÉCUME DES JOURS, Boris Vian - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 548 mots
  •  • 1 média

L'Écume des jours est un roman de Boris Vian (1920-1959) paru en mars 1947 aux éditions Gallimard. Rédigé en quelques mois au printemps 1946, le livre ne fut publié que sur l'insistance de Raymond Queneau et de Jean-Paul Sartre, et passa alors complètement inaperçu. Il ne fut réellement découvert que dans les années 1960, au moment de la réédition de l'œuvre de Vian. […] Lire la suite

POLANYI MICHAEL (1891-1976)

  • Écrit par 
  • Raymond THOMAS
  •  • 1 588 mots

Peu connu en France, Polanyi a cependant retenu l'attention de Raymond Aron, qui lui a consacré un chapitre (« Max Weber et Michael Polanyi ») de son ouvrage Études politiques (Gallimard, Paris, 1972), et de Bertrand de Jouvenel (dans The Logic of Personal Knowledge, Londres, 1961). […] Lire la suite

OSTINATO (L.-R. Des Forêts)

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 461 mots

De l'activité de lecteur chez Gallimard « ne subsistent sur un fond d'ennui que peu d'images mémorables », la sensation d'une « période hachée par les contraintes » et l'obligation de présence, dans « la promiscuité bureaucratique » (L.-R. des Forêts, Face à l'immémorable, Fata Morgana, 1993) vécue comme une humiliation. Pourtant, une sorte d'apaisement semble peu à peu s'opérer, dans un au-delà du désespoir et du silence. […] Lire la suite

JACOBS EDGAR-PIERRE (1904-1987)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 536 mots
  •  • 1 média

Après la parution de la première partie (1971-1972), Jacobs publie un livre de souvenirs (Un opéra de papier, Gallimard, 1981). Mais, souffrant de la maladie de Parkinson, il n'est pas en mesure de terminer l'histoire commencée. Au moment de sa mort, survenue le 20 février 1987 à Lasne (Brabant wallon), le texte de la seconde partie est entièrement écrit, mais les dessins ne sont que crayonnés. […] Lire la suite

ÉDITION

  • Écrit par 
  • Robert ESCARPIT, 
  • Philippe SCHUWER
  •  • 11 212 mots
  •  • 1 média

Le groupe La Martinière-Le Seuil, pour ce qui concerne le montant de son chiffre d'affaires, précède de peu Flammarion et Gallimard. Malgré ces bouleversements, nombre de maisons de moyenne importance traversent cette crise et continuent d'affirmer leur indépendance : Gallimard, Albin Michel (qui conservent leur structure familiale, ce qui n'est pas sans risque pour leur avenir), les P. […] Lire la suite

MUSIQUE SOUS L'OCCUPATION

  • Écrit par 
  • Myriam CHIMÈNES
  •  • 3 746 mots
  •  • 1 média

Dans Paris occupé, à l’initiative de Gaston Gallimard, les Concerts de la Pléiade naissent en 1943. Ils tirent leur nom de la collection créée par Jacques Schiffrin et intégrée en 1933 aux éditions Gallimard. Ces concerts, qui ont lieu tout d’abord à la galerie Charpentier devant un public d’élite formé d’intellectuels, d’artistes et de personnalités mondaines, puis à la salle Gaveau, ont pour particularité de vouer exclusivement leur programmation à la musique française, qu’il s’agisse de répertoire ancien, peu connu ou peu joué, ou d’œuvres de compositeurs contemporains, parfois inédites, voire spécialement composées pour cette série. […] Lire la suite

QUENEAU RAYMOND (1903-1976)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 3 016 mots

En 1938, Queneau entre au comité de lecture des éditions Gallimard. En 1945, il crée, avec Michel Gallimard, l'Encyclopédie de la Pléiade, qu'il dirigera pendant trente ans. En 1949, Yves Robert met en scène Exercices de style, et Juliette Gréco rend célèbre Si tu t'imagines. En 1951, Queneau est élu à l'Académie des Goncourt, et admis au Collège de Pataphysique. […] Lire la suite

STEINBERG SAUL (1914-1999)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 802 mots

Une jeunesse dans l'effervescence des avant-gardes européennes Saul Steinberg naît le 15 juin 1914 dans la petite ville de Ramnicul-Sarat située au sud-est de la Roumanie. Quelques mois après sa naissance, sa famille s'établit à Bucarest. Son père est imprimeur-relieur et fabricant de boîtes de carton. Ses oncles sont peintres d'enseignes, libraires-papetiers et horlogers. […] Lire la suite

BAUCHAU HENRY (1913-2012)

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR
  •  • 2 066 mots
  •  • 2 médias

Cette expérience, dans la ligne de ses rapports constants avec la jeunesse, fournira la matière de L'Enfant bleu. À Paris comme ailleurs, si la vie des livres lui demeure essentielle, il se tient en dehors des jeux du monde littéraire. Dialogue avec le mythe Ouverte par la poésie, véritable laboratoire de l'œuvre et point de réancrage continu (il en rassemblera en 1995 les textes sous le titre emblématique d'Heureux les déliants), la production littéraire d'Henry Bauchau a tout d'abord cru trouver son public par le théâtre. […] Lire la suite

VALÉRY PAUL (1871-1945)

  • Écrit par 
  • Michel JARRETY
  •  • 7 553 mots
  •  • 1 média

La maturité poétique Sur les instances d'André Gide et de Gaston Gallimard, Valéry relut vers 1912 ses poèmes de jeunesse et entreprit de leur apporter les retouches que lui semblait exiger l'éventualité d'une publication aux jeunes éditions de la N.R.F. D'avoir ainsi renoué avec l'expérience poétique lui donna le désir d'une autre œuvre, qui n'excéderait pas quarante vers et sur quoi s'achèverait, croyait-il, ce retour à la poésie. […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) La cinéphilie

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 4 018 mots

De la même manière, il approuva le Cinémascope et tous les « gains de réel » qui comblaient d'aise une jeunesse cinéphile friande d'émotions. Les « Cahiers du cinéma » Le plus important animateur de revues fut Jean George Auriol (1907-1950). La seconde série de la Revue du cinéma (1946-1949), toujours publiée par Gallimard après quinze ans d'interruption, offre une série de contributions de haute tenue signées, outre André Bazin, Maurice Schérer (le futur Éric Rohmer), Nino Frank, Jean-Pierre Chartier ou, quand il quittait sa tribune des Temps modernes, Albert Laffay, considérable écrivain de cinéma de son temps (Logique et cinéma, 1964). […] Lire la suite

ROMAN D'AVENTURES

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 3 878 mots
  •  • 9 médias

Les romans et les récits destinés à la jeunesse présentent du reste au lecteur des valeurs au nom desquelles on peut partir au loin (la patrie, la religion et la science) et opèrent ainsi un partage strict entre les héros, qui sont guidés par une mission et dont l’horizon est le sacrifice, et les aventuriers, mus par leur seul intérêt. Ce modèle s’est sans doute complexifié, dans le dernier quart du xixe siècle, avec le développement de la propagande colonialiste. […] Lire la suite

SIMENON GEORGES (1903-1989)

  • Écrit par 
  • Pierre DELIGNY, 
  • Michel LEMOINE
  •  • 3 307 mots
  •  • 1 média

On a d'ailleurs peine à imaginer le dur travail d'émondage que s'est infligé pour parvenir à ce stade dépouillé un auteur qui a montré dans ses écrits de jeunesse qu'il pouvait écrire tout autrement. Ce style, qui n'empêche pas Simenon d'obtenir quand il le faut une émotion de type lyrique, a certainement contribué au succès universel du romancier. […] Lire la suite

GIDE ANDRÉ (1869-1951)

  • Écrit par 
  • Éric MARTY
  •  • 3 662 mots
  •  • 2 médias

Il permet de saisir comment André Gide conçoit la création de La Nouvelle Revue française en 1908, aux éditions Gallimard : comme le lieu d'une interrogation sur la responsabilité éthique de l'artiste qui passe par une critique radicale de la facticité du monde littéraire, mais aussi comme l'occasion de rassembler, malgré leurs différences et à cause d'elles, une génération d'écrivains non compromis : Claudel, Proust, Valéry, Jammes, Martin du Gard, Suarès. […] Lire la suite

MANUSCRITS La critique génétique

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 13 229 mots

L'édition horizontale des inédits s'applique aux œuvres de jeunesse (J.-P. Sartre, Écrits de jeunesse, par M. Contat et M. Rybalka, Gallimard, 1990), aux écrits non aboutis de la maturité, aux rédactions intimes (le Journal intime de G. Apollinaire, par M. Décaudin, Éd. du Limon, 1991), ou même aux notes de remémoration privée qui ne constituaient pas des projets d'œuvres : « choses vues », réflexions, notes de lecture, de voyage, carnets de prison, etc. […] Lire la suite

PROUST MARCEL (1871-1922)

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TADIÉ
  •  • 7 252 mots
  •  • 2 médias

Le manuscrit terminal reprend l'œuvre de toute une vie, recopie même des textes de jeunesse ; il est achevé depuis toujours, et pourtant, ce qui fait une partie de sa modernité exemplaire, à jamais inachevé. Une intrigue invisible Proust est l'homme, à travers tant de pages et de livres, d'un seul livre et d'une seule histoire. Mais le sujet du récit est d'abord invisible, parce que le récit raconte la découverte de son sujet, une « vocation invisible ». […] Lire la suite

ROMAN Le roman français contemporain

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 7 970 mots
  •  • 9 médias

Certains, comme Annie Ernaux (Journal du dehors, 1993 ; La Vie extérieure, 2000 ; Regarde les lumières mon amour, 2014) le font avec une intention sociale, et même sociologique sinon politique, dans la lignée de ses récits consacrés à sa jeunesse dans un milieu modeste. Maryline Desbiolles reçoit les confidences des habitants d’une citée périurbaine promise à la destruction (C’est pourtant pas la guerre, 2007), Olivia Rosenthal développe des « architectures en paroles » autour de la maladie d’Alzheimer (On n’est pas là pour disparaître, 2007) ou dans d’anciennes pompes funèbres devenues lieu culturel (Viande froide, 2008). […] Lire la suite

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 20 348 mots
  •  • 15 médias

Toute bande dessinée est fondée sur une juxtaposition d'images, organisée en séquences narratives. Chaque image – dite « vignette » – se trouve généralement à l'intérieur d'un cadre rectangulaire, la « case ». Un alignement de cases forme un « registre » ou « strip ». Une superposition de registres occupant toute une page d'une revue ou d'un album constitue une « planche ». […] Lire la suite

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 610 mots
  •  • 5 médias

C'est vers le milieu du xve siècle que la technique occidentale d'impression des textes au moyen de caractères mobiles fut mise au point, très vraisemblablement dans la région de Mayence. À partir de 1460, le nouvel art se répand très rapidement à travers l'Europe. Très rapidement également, on prend l'habitude d'illustrer les nouveaux livres au moyen d'illustrations gravées sur bois et, plus rarement, sur cuivre. […] Lire la suite