« Fata Morgana »

OSTINATO (L.-R. Des Forêts)

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 461 mots

, L'Ire des vents) ou chez de petits éditeurs (Fata Morgana, Le Temps qu'il fait) de fragments sous le titre d'Ostinato, Louis-René des Forêts s'est résolu à réunir certains de ces éléments sous forme de livre (Ostinato, Mercure de France, 1997), dans une version qu'il s'obstinait à déclarer provisoire : « Mettre le point final à l'inachevable n'est pas affaire de volonté, mais fonction dévolue à la mort. […] Lire la suite

AUGIÉRAS FRANÇOIS (1924-1971)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 375 mots

Les éditions Fata Morgana ont entrepris depuis 1976 de republier les textes de François Augiéras, l'un des écrivains les plus injustement méconnus de notre époque. À la fin de 1950, A. Gide, P. Herbart, Etiemble, Y. Bonnefoy et quelques autres reçurent une curieuse plaquette manuscrite, signée « Abdalah Chambah », et postée depuis l'Afrique du Nord. […] Lire la suite

LAUDE JEAN (1922-1983)

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT, 
  • Claude FRONTISI
  •  • 1 206 mots

Prose transfigurée qu'on retrouve dans les récits poétiques de Jean Laude (Sur le chemin du retour, Ormes, Club du poème, 1967 et 1972 ; Discours inaugural, En attendant un jour de fête, Fata Morgana, 1972 et 1974), où le lecteur est initié à un secret qui se dérobe et qui est celui de la poésie elle-même, comme nous l'apprennent les réflexions recueillies dans Le Mur bleu (Mercure de France, 1965). […] Lire la suite

BRETON ANDRÉ (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 654 mots

Il en ira de même pour Fata Morgana en 1941. 1941 Breton quitte Marseille pour la Martinique où il rencontre Aimé Césaire. En août, il arrive à New York. 1942 Fonde la revue VVV où paraît « Prolégomènes à un troisième manifeste du surréalisme ou non ». Organise avec Marcel Duchamp l'Exposition internationale du surréalisme qui se tient d'octobre à novembre. […] Lire la suite

HAAS PAVEL (1899-1944)

  • Écrit par 
  • Pierre-É. BARBIER
  •  • 729 mots

 5 (1921), pour orchestre, sous le coup d'un chagrin d'amour, Fata Morgana, pour quintette à vent, avec ténor solo (1923), le Quatuor à cordes no 2 op. 7 « Zopičíh hor » (« Des montagnes du singe », surnom d'un massif tchéco-morave, 1925), dont le final, « Divá noc » (« Une nuit sauvage ») spécifie le renfort ad libitum d'un jazz-band. Fortement influencé par son oncle maternel, l'acteur et metteur en scène viennois Michael Epstein, il écrit pour la scène, le cinéma et la radio naissante, ainsi la musique du film populaire Život je pes (« Une vie de chien », 1933), dont son frère Hugo est un des acteurs. […] Lire la suite

MORGANE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 780 mots

Avec le romantisme, la légende de la fée Morgane (la fata Morgana des préraphaélites) reparaît dans les tentatives poétiques ou savantes de redonner vie aux mythes celtiques. Souveraine d'Avalon, l'île des bienheureux au sein de l'Océan, elle apparaît alors parfois comme la fée de la mer, en opposition complémentaire à Viviane, fée de la forêt et donc de la terre. […] Lire la suite

GROETHUYSEN BERNARD (1880-1948)

  • Écrit par 
  • Yvon BELAVAL
  •  • 820 mots

143-150) et « Mort de Groethuysen à Luxembourg », in Nouvelle Revue française, mai 1969, réédité par Fata Morgana, Montpellier, 1947 ; H. Meschonnic, « La Vie pour le sens, Groethuysen », in N.R.F., no 298 (1977), no 299 (1977), nos 300, 302 et 303 (1978). […] Lire la suite

DOTREMONT CHRISTIAN (1922-1979)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 934 mots

Après un premier voyage en Laponie en 1956, il y fera un long voyage d'études en 1960, et quelques-uns des plus beaux textes qu'il a consacrés à la Laponie ont été rassemblés en 1985 sous le titre : Commencements lapons chez Fata Morgana. À partir de 1962, il a renforcé son œuvre visuelle par l'invention de logogrammes, qu'il avait d'abord songé à appeler « anticalligraphies » : ce sont des poèmes plus ou moins courts, spontanément écrits au pinceau et à l'encre de Chine sur des feuilles blanches, dont le format s'est agrandi à partir de 1968. […] Lire la suite

HÉROLD JACQUES (1910-1987)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 967 mots

Réédité en 1985 aux éditions Fata Morgana, ce livre révèle l'extrême justesse de ses intuitions poétiques, dont certaines correspondent aux découvertes de la physique des particules. « L'objet, dit-il, est déchiqueté par son devenir – on ne peut voir une chose, on ne voit les choses que les unes dans les autres, entremêlées. » Tous ses tableaux, tout en ondes et en éclats, obéissent à cette loi de pénétration du devenir de la matière. […] Lire la suite

BOBIN CHRISTIAN (1951- )

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 1 063 mots
  •  • 1 média

De son HLM avec vue sur le paysage usinier, il écrit des lettres (Lettres d’or, 1987) à Bruno Roy, l'éditeur de Fata Morgana, qui publie ses premiers essais sur la Souveraineté du vide (1985), Antonin Artaud (L’Homme du désastre, 1986) et plus tard un fondamental Éloge du rien (1990). À la fin de septembre 1979, Christian Bobin rencontre Ghislaine Marion, une jeune femme du Creusot, mariée et mère de trois enfants. […] Lire la suite

AGUIRRE, LA COLÈRE DE DIEU, film de Werner Herzog

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 054 mots

Aguirre, la colère de dieu (Aguirre, der Zorn Gottes) est le premier long métrage de fiction réalisé par un auteur alors connu pour la qualité de ses documentaires : Signes de vie (Lebenszeichen, 1967) puis Fata Morgana (1970). Il s'agit aussi du premier grand rôle de Klaus Kinski avec Werner Herzog, avant Nosferatu, fantôme de la nuit (Nosferatu, Phantom der Nacht, 1979), remake du film de Murnau, Woyzeck (1979), Fitzcarraldo (1982), et Cobra verde (1987) – films dans lesquels ses personnages alternent, et parfois cumulent, le statut du fou mégalomane et celui de la victime expiatoire. […] Lire la suite

PEINTURE ET POÉSIE. LE DIALOGUE PAR LE LIVRE (Y. Peyré) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 1 002 mots

Rares sont les éditeurs à s'être engagés dans cette voie périlleuse et incertaine du livre de dialogue : citons en tout premier lieu Kahnweiler, puis Maeght, Iliazd, Jean Hugues, GLM, PAB, Bettencourt, Le Soleil noir, Fata Morgana. Les peintres furent pour leur part nombreux à s'être inscrits dans le sillage de Manet, depuis André Derain jusqu'à Pierre Alechinsky. […] Lire la suite

QUEL AVENIR POUR LA CAVALERIE ? (J. Reda) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 1 037 mots

Comme le déplore la narquoise et élégiaque « coda » en quatorze octosyllabes, la « cavalerie » de son corps d’élite n’aurait plus qu’un « avenir chimérique », menacé par « le spectre du numérique », ce dont les vers réguliers du Testament de Borée (Fata Morgana, 2020) donnent, entre swing et blues, une version plus subjective, avec un tout aussi rare panache. […] Lire la suite

HERZOG WERNER (1942- )

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 128 mots

Les traces en sont anciennes, comme le prouve Fata Morgana – un film de 1969 dont le titre dit assez l'illusion au cœur du réel, typique de la volonté de Herzog de fasciner par un simple montage, non didactique, de plans fixes rapportés des contrées les moins fréquentées par l'homme occidental. L'auteur a affirmé plus tard son goût pour la fable écologique (Le Pays où rêvent les fourmis vertes), et s'est volontiers livré à l'emphase antimoderniste dans un documentaire sur les champs de pétrole en flammes (Les Leçons de l'obscurité, Lektion in Finsternis, 1992) suivi d'une approche subjective des superstitions (Les Cloches des profondeurs, Glocken aus der Tiefe, 1993, documentaire sur les formes revêtues par la foi dans la vieille Russie). […] Lire la suite

VAN VELDE BRAM (1895-1981)

  • Écrit par 
  • Maxime PRODROMIDÈS
  •  • 1 056 mots

 Juliet, Rencontres avec Bram Van Velde, Fata Morgana, 1978). L'exergue pourrait en être celle-ci : « Je suis un primitif, il m'a fallu sortir l'élément vital. » Ou encore : « Quand le pire est évité, c'est nécessairement faux quelque part. » Mais aussi : « Les couleurs me sont imposées. Si elles étaient pures, ce serait faux. » Sa timidité ne l'empêche pas de porter quelques jugements sévères. […] Lire la suite

LA SECONDE SEMAISON (P. Jaccottet)

  • Écrit par 
  • Richard BLIN
  •  • 1 298 mots

C'est ainsi qu'en Grèce (Cristal et fumée, Fata Morgana, 1993) l'auteur renoue avec le temps des dieux, ce « temps où les outils de fer, les bêtes, les plantes et le mouvement des constellations étaient liés par des attaches simples et fortes », ce dont témoignent encore les ruines des temples qui étaient des « demeures réservées au nouement et au renouement de ces liens, aujourd'hui rompus, pour notre désespoir et peut-être notre perte ». […] Lire la suite

COHEN LEONARD (1934-2016)

  • Écrit par 
  • Alain POULANGES
  •  • 1 644 mots
  •  • 1 média

 Miller (1971), et Werner Herzog, dans Fata Morgana (1971), empruntent ses chansons. Après Live Songs (1973), enregistré en public à l'Olympia en 1970, le dernier disque de cette période, New Skin for the Old Ceremony (1974), marque une évolution vers un son plus rock. La pochette de cet album, qui représente une gravure médiévale érotique, sera censurée au Royaume-Uni. […] Lire la suite

BRETON ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Marguerite BONNET
  •  • 4 872 mots

Le visa de censure est refusé à son poème Fata Morgana comme à son Anthologie de l'humour noir, leur auteur figurant « la négation de l'esprit de révolution nationale ». Privé de toute possibilité d'expression, suspect aux autorités, Breton obtient un visa pour les États-Unis ; il part au printemps de 1941, d'abord pour la Martinique. Son séjour forcé d'un mois dans l'île est doublement fécond pour la poésie : il découvre et rencontre Aimé Césaire, dont il préfacera en 1946 le premier livre, et l'éblouissante nature tropicale lui inspirera les pages de Martinique charmeuse de serpents (1948). […] Lire la suite

 
 

Recevez les offres exclusives Universalis