« Ecorce+terrestre »

DAUBRÉE GABRIEL AUGUSTE (1814-1896)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 787 mots

Reprenant la théorie d'Élie de Beaumont sur la genèse de l'écorce terrestre, il propose de considérer les péridots comme les scories universelles. En 1878, Daubrée donne une nouvelle orientation à ses recherches : il met en évidence l'existence de réseaux de fractures associés dans les socles anciens à des filons, et leur relation avec des contraintes ; il assimile à ces réseaux de fractures certains traits morphologiques (le système de rivières de Picardie, les vallées de la forêt de Fontainebleau) ; il essaie de classer les grandes cassures de l'écorce terrestre. […] Lire la suite

Le média de la recherche « Ecorce+terrestre » :

Déformations de l'écorce terrestre

Déformations de l'écorce terrestre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

ESKOLA PENTTI EELIS (1883-1964)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 181 mots

Par ses nombreuses études, il a apporté souvent des solutions fondamentales aux problèmes de l'origine de l'écorce terrestre. Lors d'une conférence à la Société géologique de Londres, en 1948, Eskola expose une interprétation fondamentale et décisive des dômes gneissiques de Carélie : Mantled gneiss domes (1948), où il apporte de nombreux points à l'étude des socles. […] Lire la suite

LA DÉCOUVERTE DU MOHO

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 200 mots

Le milieu supérieur se nomme la croûte ou écorce terrestre, le milieu inférieur, le manteau. En l'honneur du géologue yougoslave, la discontinuité est appelée le Moho ou discontinuité de Mohorovičić. Depuis cette découverte, des cartes de la profondeur du Moho ont été établies. Cette surface existe presque partout sauf dans quelques endroits, notamment sous les dorsales océaniques où les vitesses des ondes sismiques sont intermédiaires, ce que l'on interprète par la présence d'un mélange de croûte et de manteau. […] Lire la suite

DUTTON CLARENCE EDWARD (1841-1912)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 368 mots

L'isostasie définit l'équilibre des différentes parties de l'écorce terrestre, en fonction de leur densité : ainsi, les roches plus légères s'élèvent, formant les continents, les montagnes et les plateaux, tandis que les roches plus lourdes s'enfoncent, formant les dépressions et les fonds océaniques. En 1904, Dutton publie le traité Earthquakes in the Light of the New Seismology (« Les Séismes à la lumière de la nouvelle sismologie »). […] Lire la suite

ROCHES Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 390 mots

Dures et cohérentes, parfois plastiques comme l'argile ou meubles comme le sable, les roches sont les matériaux constitutifs de l'écorce terrestre ; elles sont constituées en général d'un assemblage de minéraux. Certaines, dites exogènes, se forment à la surface de la lithosphère ; d'autres, dites endogènes, cristallisent au moins en partie à l'intérieur du globe à des températures et des pressions différentes de celles qui règnent à la surface de celui-ci. […] Lire la suite

BOGDANOV ALEXEÏ ALEXEÏEVITCH (1906-1971)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel QUENARDEL
  •  • 303 mots

À l'occasion de la préparation de cette carte, Bogdanov publie quelques articles en français, notamment « Sur le terme étage structural » et « Éléments structuraux de l'écorce terrestre » à la Revue de géographie physique et de géologie dynamique. Chercheur original, Bogdanov a publié plus de deux cents articles : étude géologique du versant occidental de l'Oural, étude tectonique du Kazakhstan central, des régions karpatiques et prékarpatiques, recherches sur la structure et l'histoire géologique de la plate-forme de l'Europe orientale, articles généraux sur la tectonique, traités de géologie et notices de cartes. […] Lire la suite

LA FACE DE LA TERRE (E. Suess)

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 300 mots
  •  • 1 média

Selon lui, la contraction qui en résulte engendre des contraintes entre l'écorce terrestre et l'intérieur de la planète ; certaines de ces contraintes, tangentielles, provoquent des poussées latérales qui sont à l'origine de la formation des montagnes. Ainsi, dès 1875, dans son ouvrage sur l'origine des Alpes (Die Entstehung der Alpen), il note que cette chaîne est le résultat de poussées venues du sud et du sud-est qui ont entraîné un déversement des couches sur un avant-pays. […] Lire la suite

WERNER ABRAHAM GOTTLOB (1749-1817)

  • Écrit par 
  • François ELLENBERGER
  •  • 1 108 mots

Ces roches sont considérées comme des parties intégrantes de l'écorce terrestre, des manières d'être de la substance des montagnes (Gebirgsarten), et leur étude forme les divers chapitres et paragraphes d'une gîtologie généralisée à tout le contenu minéral utile et stérile. Minéraux et roches, en effet, sont les éléments constituants de gisements (Lagerstätte). […] Lire la suite

ROCHES (Déformations) Structurologie

  • Écrit par 
  • Jacques MARRE, 
  • José PONS
  •  • 3 949 mots
  •  • 4 médias

La structurologie peut, en effet, être appliquée aux divers types de roches, déformées ou non, constituant l'écorce terrestre sous forme d'objets géologiques de tailles très différentes (allant de l'agrégat de quelques cristaux à la zone orogénique) et dont les caractères géométriques sont en relation avec les phénomènes dynamiques qui régissent leur formation. […] Lire la suite

ORBIGNY ALCIDE DESSALINES D' (1802-1857)

  • Écrit par 
  • Jacques PHILIPPON
  •  • 379 mots

Son frère Charles a également collaboré à son œuvre géologique par la publication de divers ouvrages : Description des environs de Paris (1838), Tableau général des terrains et principales couches qui constituent le Bassin parisien (1849), Description des roches composant l'écorce terrestre (1868). D'Orbigny est mort à Pierrefitte-sur-Seine en 1857. […] Lire la suite

POLYXÈNE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 426 mots

Parmi les minéraux du sous-groupe du platine, le polyxène est le plus courant dans l'écorce terrestre. Ces minéraux sont rarement purs dans la nature ; ils forment le plus souvent des alliages naturels possédant des propriétés intermédiaires. Pour n'en citer que quelques-uns, la sperrylite, la syssertskite, le newjanskite appartiennent à ce sous-groupe. […] Lire la suite

FLUORURES NATURELS

  • Écrit par 
  • Guy ROGER
  •  • 1 282 mots
  •  • 3 médias

Les fluorures naturels constituent les principales combinaisons du fluor dans l'écorce terrestre et pratiquement les seuls minerais exploitables de cet élément. Celui-ci se trouve pourtant dans beaucoup d'autres minéraux (apatites, silicates), ainsi que dans les fumerolles et certaines sources chaudes. La concentration du fluor dans les eaux des océans (en grammes par tonne) est faible par rapport à sa valeur moyenne dans les roches (env. […] Lire la suite

FOURMARIER PAUL (1877-1970)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 511 mots

Il rapportera de ces régions des cartes géologiques et des ouvrages descriptifs qui ont, aujourd'hui encore, une grande valeur scientifique ; mais le fait capital dans ce domaine de son œuvre réside dans la découverte de l'Afrique centrale et de ses problèmes, qu'il élargira aux grands traits de l'écorce terrestre. Après cette mission, Fourmarier reprend ses recherches sur les terrains primaires de la Belgique et concentre ses travaux sur l'étude du clivage schisteux ; puis, par une analyse structurale de plus en plus fine, il ira jusqu'à l'étude des déformations internes des roches. […] Lire la suite

STILLE HANS (1876-1966)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 522 mots

Stille a aussi établi la distinction entre cratons, zones stables de l'écorce terrestre, et orogènes, régions prédestinées aux déformations. Toujours dans le cadre de ses synthèses à l'échelle du globe, il pose le problème des relations existant entre la mise en place des magmas et les orogènes ; il étudie de plus près ce phénomène dans les Carpates où il fait ressortir le caractère cyclique du magmatisme. […] Lire la suite

ÉLIE DE BEAUMONT LÉONCE (1798-1874)

  • Écrit par 
  • Myriam COHEN
  •  • 574 mots
  •  • 1 média

Dans son ouvrage de 1852, Élie de Beaumont admettait que les causes générales des phénomènes géologiques étaient dues à un refroidissement et à la contraction de l'écorce terrestre, qui perdait peu à peu de sa chaleur propre. Il faut enfin mentionner sa Géologie pratique, où il expose en quatorze leçons l'essentiel de ses théories, et le Rapport sur les progrès de la stratigraphie en France (1867), paru à l'Académie des sciences à l'occasion de l'Exposition universelle, consacré à la stratigraphie verticale et accompagné de la carte géologique de la France au 1/2 000 000. […] Lire la suite

VINOGRADOV ALEXANDRE (1895-1975)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 713 mots
  •  • 2 médias

Parmi ses ouvrages, on peut citer : Géochimie de la matière vivante (Leningrad, 1932) ; Composition chimique élémentaire des organismes marins (Moscou, 1935-1944), traduit en anglais (New Haven, 1953) ; L'Évolution chimique de la Terre (Moscou, 1959) ; « Origine des composants de l'écorce terrestre », in Géochimie, no 1, vol. I, p. 3-29, Moscou, 1961 ; Introduction à la géochimie des océans (Moscou. […] Lire la suite

ROCHES (Formation) Pétrologie

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Alain WEISBROD
  •  • 5 596 mots
  •  • 5 médias

Les roches sont les matériaux de l'écorce terrestre, constituant des formations géologiques. À ce titre, la pétrologie apparaît comme une des branches fondamentales de la géologie et se rattache aux sciences de la nature. Mais ces matériaux sont surtout des assemblages de cristaux ; aussi la science des roches est-elle très liée à la minéralogie et, par là, aux sciences de la matière. […] Lire la suite

HALL CHARLES MARTIN (1863-1914)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 669 mots
  •  • 1 média

Si la production en masse de ce métal, un des plus abondants de l'écorce terrestre, voit le jour dans les années 1880, c'est avant tout grâce à l'arrivée de l'électricité industrielle. Charles Martin Hall, né le 6 décembre 1863 à Thompson, dans l'Ohio (États-Unis), fait ses études supérieures à l'Oberlin College, une université d'arts libéraux (Liberal Arts College) d'où était également diplômé son père, le révérend Herman Bassett Hall, pasteur congrégationaliste d'Oberlin (Ohio). […] Lire la suite

QUATERNAIRE

  • Écrit par 
  • Maurice TAÏEB
  •  • 1 084 mots

Ils sont responsables de la mise en place des reliefs de l'écorce terrestre et de la distribution des masses atmosphériques. Durant les trois derniers millions d'années, l'impact de ces facteurs interactifs se traduit par des messages physiques, chimiques et biologiques enregistrés de façon quasi continue par les sédiments et la glace (l'eau dans certains cas) des continents et des océans. […] Lire la suite

ARGILES

  • Écrit par 
  • Daniel BEAUFORT, 
  • Maurice PAGEL
  •  • 2 654 mots
  •  • 7 médias

Les argiles dans le cycle géologique de l'écorce terrestre Les argiles se forment partout où l'eau peut interagir à l'état liquide avec les minéraux silicatés. Les minéraux argileux recombinent les éléments chimiques majeurs de l'écorce terrestre ; ils sont des témoins de l'évolution de la croûte terrestre car ils persistent bien après que les fluides ont disparu. […] Lire la suite

SULFATES NATURELS

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 2 022 mots
  •  • 5 médias

Sulfates d'altération Les sulfates d'altération proviennent surtout de l'oxydation des sulfures dans la frange supérieure de l'écorce terrestre. Lorsque l'érosion est assez faible pour que la zone d'oxydation se développe, tout dépôt métallifère exposé en surface est oxydé en un « chapeau de fer » où dominent des oxydes, des carbonates et des sulfates les moins solubles. […] Lire la suite

MÉTAUX Métallogénie

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 4 305 mots

 » Cette science se propose donc de rechercher les lois qui ont présidé à la répartition, à l'association ou à la séparation des éléments chimiques dans les parties accessibles de l'écorce terrestre.Cette première définition, qui fait bien ressortir les liens très étroits qui unissent la métallogénie et la géochimie, n'en est pas moins très générale ; aussi convient-on d'ordinaire de limiter le domaine de la métallogénie à l'étude des processus qui ont donné naissance aux concentrations anormales de substances chimiques minérales – donc aux gisements métallifères – à l'exclusion des cas où ces substances se rencontrent dans leurs proportions habituelles, c'est-à-dire celles qui correspondent aux teneurs moyennes desdits éléments chimiques dans l'écorce terrestre. […] Lire la suite

STADE NOTION DE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 1 126 mots

Il fallut ensuite attendre la fin du xviiie siècle avec l'avancement de la stratigraphie, pour s'apercevoir que les différentes couches géologiques correspondaient à des périodes de la formation de l'écorce terrestre et que les empreintes de plantes et d'animaux éteints constituaient « les vraies médailles de la création » (Ernest Haeckel). Mais, alors que ces stades procédaient, pour Cuvier, d'une succession de créations et de catastrophes, ils figurèrent pour Lyell le résultat d'une évolution continue qu'on ne pouvait envisager qu'en l'espace d'une durée quasiment illimitée (Principes de géologie, 1830). […] Lire la suite

INCLUSIONS FLUIDES

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 1 090 mots

Parmi les processus ayant donné lieu à la formation des roches dans l'écorce terrestre, il en est un qui est très important pour la genèse de certains gisements métallifères : c'est la croissance de minéraux à partir d'une phase fluide. Dans ce cas, lorsqu'un cristal se développe, il est fréquent qu'il emprisonne dans des lacunes de cristallisation de petites quantités de la phase fluide avec ses sels solubles et ses composés volatils. […] Lire la suite

ACTINIUM

  • Écrit par 
  • Georges BOUISSIÈRES
  •  • 920 mots

Son abondance dans l'écorce terrestre peut être évaluée à 8 × 10-16. Cet isotope est le seul qui puisse être obtenu en quantités pondérables. Son extraction des minerais d'uranium n'a toutefois pas permis d'isoler un produit pur car il reste associé, au cours des traitements, aux terres rares qui sont toujours abondamment présentes et auxquelles l'actinium ressemble beaucoup chimiquement. […] Lire la suite

CÉSIUM

  • Écrit par 
  • Roger NASLAIN
  •  • 1 124 mots
  •  • 3 médias

État naturel et préparation Le césium n'entre que pour un très faible pourcentage dans la composition de l'écorce terrestre (0,0007 p. 100). Il accompagne généralement, en très petite quantité, les autres alcalins dans leurs minerais (lépidolite). Il existe toutefois aux États-Unis, et en Suède un minerai très riche, appelé pollux ou pollucite, silicoaluminate de césium titrant jusqu'à 36 p. […] Lire la suite

FOSSILE, notion de

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 1 241 mots

Qui plus est, la distribution des fossiles dans les strates de l'écorce terrestre révélait une succession de faunes et de flores disparues, témoignant d'une très longue histoire de la Terre et de ses habitants. La cause des remplacements fauniques et floristiques survenus au cours des temps géologiques fut l'objet de vifs débats durant le xixe siècle. […] Lire la suite

GÉOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure PONS
  •  • 2 062 mots
  •  • 4 médias

Les croûtes L'écorce terrestre est majoritairement constituée de roches silicatées (c'est-à-dire comportant du silicium et de l'oxygène) qui définissent deux types de croûte. La croûte océanique est principalement composée de basaltes et de gabbros, riches en fer et en magnésium. Cet assemblage chimique est dit « basique », avec des teneurs en silice (SiO2) inférieures à 52 p. […] Lire la suite

ROCHES (Classification) Roches sédimentaires

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 4 544 mots
  •  • 5 médias

Les constituants fondamentaux de l'écorce terrestre sont surtout des silicates. La dégradation chimique de ceux-ci s'explique par le fait qu'ils se sont formés dans des conditions thermodynamiques très différentes de celles qui règnent en surface : ils y sont en déséquilibre, donc instables et aptes à se modifier sous l'agression des facteurs externes. […] Lire la suite

CÉNOMANIENNE TRANSGRESSION

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Charles POMEROL
  •  • 1 986 mots
  •  • 5 médias

Si l'on adopte cette perspective, la « loi de Haug » pourrait se vérifier localement, dans la mesure où certains panneaux de l'écorce terrestre réagissent régionalement par subsidence à une montée des fonds océaniques, mais le postulat précédent implique que l'émersion d'une chaîne importante ne peut qu'entraîner un abaissement du niveau des mers : des transgressions locales s'opposeraient, dans le même temps, à une régression générale. […] Lire la suite

ROCHES (Classification) Roches magmatiques

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE
  •  • 7 489 mots
  •  • 7 médias

La composition de l'écorce terrestre et les conditions de température-pression qui y règnent excluent totalement que des magmas basaltiques puissent y prendre naissance : ils ne peuvent provenir que du manteau, ce qui est en accord avec la profondeur supérieure à 50 km déterminée pour les réservoirs magmatiques de quelques grands volcans (Kamtchatka, Hawaii) et la présence d'enclaves de péridotites dans de nombreux basaltes et les kimberlites. […] Lire la suite

TERRAIN, géologie

  • Écrit par 
  • Raymond MIROUSE
  •  • 4 929 mots
  •  • 1 média

Cette technique peut aller du simple croquis panoramique, exécuté sur le terrain, aux diagrammes en panneaux ou rubans qui groupent coupes stratigraphiques ou profils structuraux sur un fond planimétrique, avec adjonction d'un effet de perspective ; cela concerne surtout les blocs-diagrammes, qui tendent à représenter des portions, d'allure parallélépipédique, de l'écorce terrestre ; les données géologiques peuvent figurer tant sur les faces latérales du bloc que sur sa face supérieure, où est également recherché un effet de relief. […] Lire la suite

SILICATES

  • Écrit par 
  • Jean WYART
  •  • 8 239 mots
  •  • 22 médias

Ces minéraux, matières premières des industries du bâtiment, de la verrerie, de la céramique, et constituants des laitiers métallurgiques, forment la quasi-totalité de l'écorce terrestre. Ce sont, pour la plupart, des solutions solides dont la synthèse et l'interprétation des analyses chimiques sont différentes de celles des autres composés inorganiques. […] Lire la suite

TUNGSTÈNE

  • Écrit par 
  • René MEYER
  •  • 1 537 mots
  •  • 4 médias

L'abondance du tungstène dans l'écorce terrestre est faible (1 ppm) et se situe en 14e position, entre celle du magnésium et celle de l'argent. Les réserves mondiales connues en tungstène sont estimées à 7 millions de tonnes. Les variations souvent considérables du prix du minerai de tungstène, métal stratégique, reflètent la conjoncture économique et les événements mondiaux. […] Lire la suite

ROCHES (Déformations) Failles

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Roger COQUE, 
  • Universalis
  •  • 4 484 mots
  •  • 12 médias

Caractères généraux Définitions Une faille est une cassure dans l'écorce terrestre accompagnée d'un mouvement relatif (jeu) des deux compartiments qu'elle détermine ; elle se distingue ainsi des diaclases, qui sont des cassures sans déplacement visible, et des flexures, qui sont de brusques changements de pendage selon une surface déterminée, mais sans rupture. […] Lire la suite

LITHIUM

  • Écrit par 
  • Roger NASLAIN, 
  • Universalis
  •  • 2 065 mots
  •  • 3 médias

100 dans la composition de l'écorce terrestre, et les minéraux titrant plus de 2 p. 100 en oxyde Li2O sont rares : l'extraction du lithium est une opération longue et coûteuse. Les principaux minerais sont des silicates comme le feldspathoïde pétalitele mica lépidoliteet surtout le pyroxène triphane, ou spodumène ou des phosphates comme l'amblygonite Les principaux gisements de spodumène se trouvent en ex-U. […] Lire la suite

GÉOCHIMIQUE PROSPECTION

  • Écrit par 
  • Wladimir SAKOWITSCH
  •  • 5 199 mots

Par exemple, pour un certain type de roche ou de sol dans une région donnée, les fonds géochimiques peuvent être inférieurs ou supérieurs aux clarkes respectifs des éléments (le clarke, par définition, est la moyenne arithmétique des résultats d'analyse d'un certain élément dans des échantillons provenant d'une formation donnée de l'écorce terrestre). […] Lire la suite

SÉISMES ET SISMOLOGIE Effets des séismes

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ROTHÉ, 
  • Haroun TAZIEFF
  •  • 2 899 mots
  •  • 8 médias

Effets géomorphologiques Les séismes jouent un rôle fondamental dans le modelé de la surface terrestre. Sans compter les innombrables traces laissées sous forme de failles dans les roches de l'écorce terrestre, la sismicité offre quantité d'exemples contemporains de son importance géomorphologique. On n'en évoquera ici que quelques-uns. En 1819, le 16 juin, près des bouches de l'Indus, le bassin de Sindree s'effondrait sur une surface de 45 kilomètres sur 25, cependant qu'une formidable digue naturelle, l'Allah Bund, longue de 45 kilomètres, large de 7 kilomètres, était soulevée de plus de 6 mètres. […] Lire la suite

FOSSILES

  • Écrit par 
  • Raymond FURON, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 5 808 mots
  •  • 1 média

, ou encore l'enregistrement d'un événement quelconque dans l'écorce terrestre, une inversion du champ géomagnétique, par exemple. Les fossiles vivants Découvert en 1957 par l'Américain Sanders sur les côtes du Massachusetts, Hutchinsoniella est un Crustacé de trois millimètres de long au biotope tout à fait original : il vit en effet dans la vase en train de floculer, par trente à quarante mètres de fond. […] Lire la suite

VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • Jean-François LÉNAT, 
  • Haroun TAZIEFF, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 540 mots
  •  • 40 médias

Les basaltes, au sens large du terme, sont, et de loin, les roches les plus abondantes de l'écorce terrestre ; outre le fond de tous les océans, qui représentent déjà plus des deux tiers de la surface du globe, ils constituent de vastes plateaux continentaux, au Brésil, au Dekkan, dans le nord-ouest des États-Unis, en Sibérie ou en Afrique orientale. […] Lire la suite

FLUOR

  • Écrit par 
  • Josik PORTIER, 
  • Universalis
  •  • 2 393 mots
  •  • 1 média

État naturel et préparations Le fluor est un élément relativement abondant dans l'écorce terrestre. Il serait plus abondant que le cuivre, par exemple. On le trouve toujours à l'état combiné. Il est présent sous forme de fluorure de silicium gazeux dans les fumerolles des volcans ainsi que dissous dans les eaux thermales. La source essentielle de fluor est constituée, cependant, par des minerais dont les principaux sont la cryolite (Na3AlF6) et la fluorine, ou spath-fluor (CaF2). […] Lire la suite

INDUS, fleuve

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 2 113 mots

D'abord orientée de l'est - sud-est à l'ouest nord-ouest, sa vallée supérieure paraît suivre, comme celle du Brahmapoutre, une cicatrice de l'écorce terrestre, liée à la limite nord du système himalayen. Le fleuve longe la bordure nord de la chaîne du Ladakh, avant de passer entre l'Himalaya proprement dit et l'ensemble montagneux du Karakoram. Cette section est assez sèche, avec un climat steppique froid dans le fond de la vallée. […] Lire la suite

TECTONIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Serge BOGDANOFF
  •  • 6 663 mots
  •  • 11 médias

La tectonique (du grec tektôn, « constructeur ») est la discipline des sciences de la Terre qui est consacrée à l'étude des structures acquises par les roches postérieurement à leur formation, donc indépendamment de celle-ci ; science des déformations de l'écorce terrestre, elle est parfois dite géologie structurale. Ses fondements sont la connaissance pétrographique et stratigraphique des ensembles de roches étudiés de manière à définir, sur le plan géométrique et sur le plan chronologique, les rapports originels, dits normaux, des roches entre elles (cf. […] Lire la suite

FER Minerais de fer

  • Écrit par 
  • Louis BUBENICEK, 
  • Éric HESS, 
  • Richard PAZDEJ
  •  • 5 195 mots
  •  • 6 médias

Cependant l'abondance du fer dans l'écorce terrestre et la possibilité de plusieurs états électroniques naturels stables expliquent la grande diversité de combinaisons où figure l'élément fer et l'extrême variété des associations minérales auxquelles il participe. Ces combinaisons apparaissent dans les minerais de fer sous trois formes fondamentales : les minéraux, les constituants minéralogiques et les constituants pétrographiques. […] Lire la suite

SÉISMES ET SISMOLOGIE Ondes sismiques

  • Écrit par 
  • Michel CARA
  •  • 5 185 mots
  •  • 7 médias

La nature solide et élastique de l'ensemble du globe, qui permet aux ondes S de s'y propager, avait été proposée plus tôt par le physicien anglais lord Kelvin (1824-1907), sur fond de débat scientifique entre les partisans du « feu central » avec une Terre en fusion sous une mince écorce terrestre et ceux défendant une Terre rigide. Lord Kelvin a montré en 1863 que, pour expliquer la hauteur des marées océaniques, il fallait concevoir la Terre comme une sphère solide et élastique ayant la rigidité de l'acier. […] Lire la suite

SILICE

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Jean WYART
  •  • 5 702 mots
  •  • 7 médias

Les réactions avec les silicates, particulièrement importantes au sein de l'écorce terrestre, s'effectuent à des températures généralement inférieures à 1 000 0C, mais sous des pressions pouvant atteindre plusieurs milliers de kilopascals et en présence de H2O et de constituants volatils (HCl, CO2...), lors du métamorphisme et de l'anatexie (cf. roches - Anatexie, métamorphisme). […] Lire la suite

RUSSE PLATE-FORME

  • Écrit par 
  • Alekseï BOGDANOFF
  •  • 2 558 mots
  •  • 4 médias

D'après les très nombreuses données sismiques, les horizons inférieurs de l'écorce terrestre subiraient sous cette zone une basification et, dans la partie centrale, la croûte granitique s'amincirait jusqu'à faire place à la couche basaltique. Les antéclises représentent, pour leur part, des soulèvements souvent complexes et accidentés. La plus vaste est l'antéclise Volga-Oural, située à l'est de la dalle russe. […] Lire la suite

BUÑUEL LUIS (1900-1983)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 2 721 mots
  •  • 3 médias

Carapace fragile, à l'image de ces points de l'écorce terrestre, bien connus des géologues, où le feu des profondeurs menace, d'un jour à l'autre, de faire jaillir un volcan, ou de provoquer une secousse sismique. Buñuel est le peintre de ces cataclysmes inéluctables. Sa caméra fait surgir le moi sauvage à la surface des êtres les plus civilisés (L'Ange exterminateur, Le Fantôme de la liberté). […] Lire la suite

SULFURES ET SULFOSELS NATURELS

  • Écrit par 
  • Roland PIERROT, 
  • Guy ROGER
  •  • 6 075 mots
  •  • 13 médias

L'abondance du soufre dans l'écorce terrestre est très faible, et la teneur moyenne de la totalité des combinaisons de cet élément est estimée entre 0,05 et 0,28 p. 100 selon les types de roches. L'intérêt économique des sulfures et sulfosels est, en revanche, très grand, car ces minéraux forment des concentrations exploitables représentant la source principale de la majorité des métaux nécessaires à l'industrie. […] Lire la suite

DARWIN CHARLES ROBERT (1809-1882)

  • Écrit par 
  • Charles BOCQUET, 
  • Universalis
  •  • 3 134 mots
  •  • 2 médias

Dans son étude des îles volcaniques, commencée à Santiago, il montre, en accord avec Lyell, qu'un volcan résulte seulement d'une fracture de l'écorce terrestre, et non d'une boursouflure de celle-ci, par où s'écoulent les laves qui édifient le cône. Darwin publia ensuite, entre 1851 et 1854, quatre monographies sur les Cirripèdes actuels et fossiles. […] Lire la suite