« Catatonie »

MARIE DES VALLÉES (1590-1656)

  • Écrit par 
  • Charles BERTHELOT DU CHESNAY
  •  • 311 mots

Marie des Vallées, certainement une sainte fille, semble bien avoir été victime, à la fois, d'une maladie, peut-être de la catatonie, et des idées courantes parmi ses contemporains. […] Lire la suite

Le média de la recherche « Catatonie » :

Systèmes activateur, inhibiteur et facilitateur

Systèmes activateur, inhibiteur et facilitateur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

DÉMENCE PRÉCOCE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 329 mots

Le regroupement de la démence précoce était nécessaire, puisqu'elle risquait d'éclater en ses formes cliniques, décrites comme des maladies autonomes : l'hébéphrénie de Hecker, la catatonie de Kahlbaum et la démence paranoïde décrite par Kraepelin lui-même en 1893. Ce regroupement était légitime, bien que peut-être trop large puisqu'il englobait des délires systématisés ; mais surtout le nom était malheureux, puisqu'il ne s'agissait pas là d'une démence au sens technique du mot et que la maladie n'apparaît pas toujours tôt dans la vie. […] Lire la suite

ÉLECTROCHOC

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 465 mots

On l'utilise encore dans la catatonie agitée, pour des formes très graves de névrose obsessionnelle et pour certains cas d'anorexie mentale. Son mécanisme d'action est absolument inconnu, bien que de multiples théories aient été proposées sur ce sujet. […] Lire la suite

THÉORÈME, film de Pier Paolo Pasolini

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 977 mots

Chacun réagit à cette séduction de manière différente : la servante devient une faiseuse de miracles, le fils se découvre une vocation artistique, la fille tombe en catatonie, la mère se mue en nymphomane, le père enfin part pour le désert, littéralement, et abandonne ses biens, accomplissant la muette prophétie du prologue. Le film n'offre aucun commentaire à ces comportements. […] Lire la suite

TROUBLES SCHIZOPHRÉNIQUES

  • Écrit par 
  • Pierre-Michel LLORCA
  •  • 7 202 mots

L’hétérogénéité de cette maladie, qui peut prendre des formes cliniques très diverses – hébéphrénie, catatonie ou encore forme paranoïde – caractérisées par Kraepelin, justifie la notion de « groupe des schizophrénies ». Si cette expression n’est plus utilisée, différents sous-types de cette maladie ont été décrits, correspondant aux principales formes cliniques définies dans les classifications internationales (la Classification internationale des maladies de l’Organisation mondiale pour la santé et le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l’American Psychiatric Association). […] Lire la suite

 
 

Recevez les offres exclusives Universalis