« Art -- Histoire »

ART (Le discours sur l'art) L'histoire de l'art

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 4 725 mots
  •  • 1 média

Aussi toutes ces démarches sont-elles passées, depuis la fin du xixe siècle, au second plan, en raison des efforts accomplis pour traiter l'histoire de l'art comme une discipline à la fois stricte et spécifique. Une discipline spécifique Le premier ouvrage d'histoire de l'art assortie d'une illustration méthodique avait été l'Histoire de l'art par les monuments (xve-xvie s. […] Lire la suite

Les médias de la recherche « Art -- Histoire » :

Salle Labrouste, bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art

Salle Labrouste, bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art
Crédits : © INHA, photo Laszlo Horvath

photographie

Art Spiegelman, Maus

Art Spiegelman, Maus
Crédits : 1973, 1980,1982,1983,1984,1985,1986 by Art Spiegelman / Flammarion, 1987, pour l'édtion française

photographie

Fond de verre doré, art chrétien primitif

Fond de verre doré, art chrétien primitif
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

La Pêche miraculeuse, K. Witz

La Pêche miraculeuse, K. Witz
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les médias de « Art -- Histoire »

GENRE ET HISTOIRE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Fabienne DUMONT
  •  • 2 494 mots
  •  • 3 médias

Cette histoire globale inclut les questions de race, de sexe, de classe et de genre, en lien avec les patriarcats et les dominations économiques propres à chaque culture. Les représentations artistiques sont un terrain très fertile pour travailler ces sujets. Elles dynamisent l’histoire de l’art en l’ouvrant à de nouveaux champs de réflexion. […] Lire la suite

MUSÉE D'ART ET D'HISTOIRE DU JUDAÏSME, Paris

  • Écrit par 
  • Blanche GRINBAUM-SALGAS
  •  • 1 104 mots

Le musée d'Art et d'Histoire du judaïsme (MAHJ) a été inauguré le 30 novembre 1998 à Paris, qui se trouve ainsi comme de nombreuses villes (Amsterdam, Berlin, Francfort, Londres, New York, Prague, Tolède, Vienne...) doté d'un musée du judaïsme. Ce nouveau « musée de civilisation » est installé au cœur du Marais, dans l'hôtel de Saint-Aignan. Le musée, qui bénéficie de 1 300 mètres carrés d'exposition permanente, est largement tributaire de l'histoire et de la géographie du judaïsme en France, de ses deux principales communautés – ashkénaze et séfarade –, de l'émancipation-intégration issue de la Révolution française, de l'affaire Dreyfus. […] Lire la suite

ORNEMENT, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Peter FUHRING
  •  • 4 472 mots

 Gardin, mais cette normalisation de la description des ornements semble être réservée à son domaine d'origine, l'archéologie, parce que l'histoire n'y est pas prise en compte. Les théories sur l'ornement ne se sont développées qu'aux moments où, son existence devenant problématique, il n'était plus qu'un objet de recherche historique, dans les domaines de l'archéologie, des traditions populaires et de l'histoire de l'art. […] Lire la suite

TRÈVES (histoire de l'art)

  • Écrit par 
  • Anne PRACHE
  •  • 702 mots
  •  • 2 médias

Grand centre politique des Gaules et nœud routier important, Trèves (en allemand, Trier) dans le Palatinat conserve quelques ruines imposantes de l'occupation romaine : des thermes, un amphithéâtre, des fragments de remparts, la fameuse Porta nigra surtout, dont l'ampleur monumentale, les tours puissantes surprennent à une latitude aussi septentrionale. […] Lire la suite

COULEURS, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Manlio BRUSATIN
  •  • 10 328 mots
  •  • 2 médias

Depuis la fabrication de nouveaux instruments musicaux « bien tempérés » jusqu'à l'expressionnisme dodécaphonique de la Klangfarbenmelodie de Schönberg (1911), il servira de base scientifique et de principe de création artistique ; Du spirituel dans l'art de Kandinsky (1912) et l'Art eurythmique de Rudolf Steiner contribueront à sa diffusion. La définition de Leonhard Euler selon laquelle les couleurs sont « une suite de vibrations isochrones » est encore aujourd'hui, avec la variante que « la couleur est une émission d'énergie selon des fréquences bien précises », le dernier mot en matière d'histoire physique de la couleur. […] Lire la suite

INSTITUT NATIONAL D'HISTOIRE DE L'ART (INHA)

  • Écrit par 
  • Éric de CHASSEY
  •  • 1 566 mots
  •  • 1 média

Créé en 2001, l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), situé à Paris, a pour vocation de fédérer et de promouvoir la recherche en histoire de l’art et du patrimoine, en s’appuyant sur des ressources documentaires et patrimoniales réunies au sein d’une bibliothèque. Sa création est le fruit de trente ans de réflexions et de projets. Définir un projet Le besoin d’un institut consacré à l’histoire de l’art, discipline encore jeune en France – la première chaire universitaire d’histoire de l’art n’y fut créée qu’en 1899 – se fait jour au début des années 1970. […] Lire la suite

SALONS, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 4 114 mots
  •  • 2 médias

Les Salons, définis comme des manifestations annuelles lors desquelles des artistes présentent au public en un même lieu des œuvres préalablement examinées et acceptées par un jury, semblent aujourd'hui se confondre avec l'histoire de l'art dit officiel. La contestation du rôle de l'Académie, la volonté d'indépendance ont effectivement entraîné l'éclatement du Salon, et par conséquence la multiplication des manifestations permettant aux divers artistes « refusés » d'atteindre le public. […] Lire la suite

ALBI, histoire et histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 090 mots
  •  • 2 médias

En dépit des aléas de l'histoire, Albi a toujours joué le rôle d'une petite capitale régionale. La contrée dont elle a orienté le destin n'est pas une région naturelle. La ville a établi sa zone d'influence en organisant et en contrôlant les échanges entre deux domaines complémentaires : un haut pays de roches primaires, se rattachant au Ségala et au Rouergue, et une bande de terrains sédimentaires drainée par le Tarn. […] Lire la suite

TRÉSOR, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 1 037 mots

Du strict point de vue de l'histoire de l'art, le trésor est la réunion, en un même lieu de conservation, d'objets rares ou précieux, réunis dans un but précis, le plus souvent d'ordre funéraire, religieux ou privé ; la valeur de ces objets et le prestige qui les entourait ont éveillé les cupidités, et c'est la raison pour laquelle si peu de trésors sont parvenus jusqu'à nous. […] Lire la suite

GROTESQUES, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Peter FUHRING
  •  • 552 mots

Ce qui crée une confusion entre l'ornement peint proprement dit, son histoire et son développement, et tout ce qui est supposé en dériver ou tout ce qui peut y être associé (A. Chastel, La Grottesque, Paris, 1988). […] Lire la suite

POLYCHROMIE, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Adeline GRAND-CLÉMENT
  •  • 4 330 mots
  •  • 9 médias

Son étude déborde donc le champ de l’histoire de l’art : elle nous invite à réfléchir au rôle des couleurs dans la sensibilité des Anciens. C’est désormais une donnée incontournable pour qui cherche à interpréter la signification des œuvres et des monuments des Grecs et des Romains. […] Lire la suite

ARABESQUE, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Peter FUHRING
  •  • 3 448 mots

Il s'agit d'un phénomène exceptionnel où l'ornement essentiel d'un art, dans ce cas précis l'art islamique, a été importé et adopté par l'art occidental. Origine et définition de l'arabesque « Arabesque » vient du mot « arabe » mais les Arabes n'ont probablement pas inventé les éléments constitutifs de cet ornement. Il faut en effet remonter à l'Antiquité tardive et à l'art byzantin pour découvrir l'origine de l'arabesque : le rinceau d'acanthes naturaliste et sa transformation aux xe et xie siècles. […] Lire la suite

HISTOIRE DE L'ART RELIGIEUX, Maurice Denis - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 929 mots

C'est en lui et par lui que l'art occidental a connu sa perfection. » Cependant, en même temps, l'auteur dit bien qu'il n'a fait « ni une histoire de l'Église, ni une histoire de l'art », mais a voulu simplement indiquer « comment les mœurs artistiques et la culture de chaque époque se sont adaptées aux besoins dogmatiques et liturgiques de l'Église, aux divers aspects de la pensée chrétienne ». […] Lire la suite

AVIGNON, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 020 mots
  •  • 1 média

La ville d'Avignon n'apparaît sur la grande scène de l'histoire de l'art qu'avec la venue des papes. Jusque-là, son rôle artistique n'avait pas dépassé celui d'une localité moyenne, les meilleures manifestations datant de l'époque romane : cathédrale Notre-Dame-des-Doms, chevet de Saint-Ruf, petite chapelle Saint-Nicolas, pittoresquement installée sur une pile du pont Saint-Bénezet. […] Lire la suite

CURIOSITÉ, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 1 298 mots

De fait, l'histoire de la curiosité suit comme une ombre l'histoire des objets dans leurs rapports avec notre désir, du plus inavoué (jouissance du collectionneur plus ou moins fétichiste) au plus honorable (amateur, chercheur...). Il est impossible aussi de séparer l'histoire de la curiosité de celle des collections avec laquelle cependant elle ne se confondra jamais. […] Lire la suite

SPHINX, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Monique HALM-TISSERANT
  •  • 966 mots
  •  • 2 médias

Hybride léonin à tête humaine, le sphinx apparut en Égypte sous la IVe dynastie, avant de se répandre dans l'iconographie orientale, au IIIe millénaire avant J.-C. Couché ou passant, il appartient à la grande statuaire (sphinx de Gizeh), mais sa présence dans les tombes et sur les amulettes indique d'emblée sa double nature, funéraire et prophylactique. […] Lire la suite

WINCHESTER, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Anne PRACHE
  •  • 925 mots
  •  • 1 média

Winchester doit aussi sa renommée dans l'histoire de l'art à sa célèbre école de manuscrits à peintures et d'ivoires. Les invasions danoises qui submergèrent l'Angleterre dès le milieu du ixe siècle entraînèrent la disparition de la plupart des centres culturels de l'île. La renaissance artistique, après 950, correspond à l'extension de la réforme bénédictine et à la floraison de l'art de Winchester. […] Lire la suite

ANGOULÊME, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Pierre DUBOURG-NOVES
  •  • 920 mots
  •  • 1 média

Angoulême, érigée en civitas à la fin du iiie siècle ou au début du ive, conserve de cette époque les restes d'un soubassement de rempart aux parements en gros appareil régulier. Le blocage intérieur, constitué de vestiges de monuments (colonnes, blocs sculptés, inscriptions...), a enrichi le Musée archéologique de la Charente avec, en particulier, des lions et de gros chapiteaux corinthiens ornés de têtes, de l'époque des Antonins. […] Lire la suite

GENÈVE MUSÉE D'ART ET D'HISTOIRE DE

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 1 140 mots

Musée d'histoire, le musée d'Art et d'Histoire et ses « filiales » – notamment la maison Tavel, le plus ancien bâtiment civil conservé de la cité, où se trouve présenté depuis 1986 le décor de la vie quotidienne à Genève du xive au xixe siècle – fait découvrir la production régionale, de la préhistoire à nos jours. Musée d'art, il donne à comprendre la spécificité du goût et de la réception des beaux-arts dans la cité de Calvin et de Rousseau. […] Lire la suite

HISTOIRE DE L'ART ANTIQUE : L'ART GREC (B. Holtzmann et A. Pasquier) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis PROST
  •  • 958 mots

Le point de départ du volume est un constat, celui de la faillite du regard fasciné que l'Occident n'a cessé de poser sur les œuvres d'art grecques. Depuis la Renaissance jusqu'à la fin du xixe siècle, voire encore jusqu'au début du xxe siècle, la Grèce antique paraissait d'autant plus familière qu'elle était perçue, de manière exclusive, à travers le prisme déformant de relectures postérieures (humanisme, classicisme français, néo-classicisme) : la qualité propre des œuvres et leur histoire importaient moins en elles-mêmes que leur capacité à légitimer un système de valeurs académiques, un ordre esthétique préétabli. […] Lire la suite

VERT ÉGYPTIEN, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Sandrine PAGÈS-CAMAGNA
  •  • 415 mots

Deux pigments artificiels, l'un bleu et l'autre vert, de l'Égypte pharaonique constituent une particularité technologique et historique. Le plus célèbre, le bleu égyptien, apparaît à la IVe dynastie (2620 avant J.-C.). Il est présent sur tous les décors égyptiens ainsi que dans les peintures du pourtour méditerranéen des premiers siècles de notre ère. […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 217 mots
  •  • 6 médias

Charles Seignobos présente cette démarche comme étant l'équivalent de l'expérience de laboratoire pour les sciences de la nature ; les faits ainsi dégagés doivent permettre d'écrire une histoire conforme à ce qui « s'est réellement passé » (Leopold von Ranke). Si le manuel de Langlois et Seignobos mentionne les blasons ou les sceaux, ceux-ci sont relégués à d'autres sciences historiques souvent réduites à un statut subalterne (histoire de l'art, archéologie). […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) Les usages sociaux de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 3 818 mots
  •  • 3 médias

Pour Marc Bloch, dans Apologie pour l'histoire (1940), l'histoire ne se justifie pas comme une « science du passé » dont la seule vertu serait l'art pour l'art. Il fustige, dans L'Étrange Défaite (1949), le repli des savants dans leur laboratoire hors de la cité et de ses combats. Il fait ainsi écho aux comptes rendus des Annales d'histoire économique et sociale, où son ami Lucien Febvre, alors professeur au Collège de France, n'hésite pas à discréditer l'érudition sans finalité en souhaitant que la société supprime une activité aussi inutile. […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) La reproduction en art

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 2 030 mots
  •  • 4 médias

Irreproductibilité des œuvres d'art L'irreproductibilité de l'œuvre d'art est aujourd'hui un dogme solidement ancré. Il s'appuie sur le fait que l'œuvre, concrétion matérielle d'une pensée vivante, est achevée au terme d'un processus qui ne peut jamais être reconduit à l'identique. Au mieux, la copie qui parviendrait à surmonter ces obstacles serait une simple imitation de l'apparence à laquelle manquerait irrémédiablement ce que l'historien de l'art autrichien Otto Pächt, dans Question de méthode en histoire de l'art (1977), nomme la « parenté interne ». […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) L'anonymat dans l'art

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 1 097 mots
  •  • 4 médias

En l'absence de toute indication de cette nature l'œuvre d'art devrait être, au sens strict du terme, considérée comme anonyme. La recherche de l'identification Les historiens d'art ne peuvent évidemment se résigner à cet état de fait. Face au problème de l'œuvre d'art, signée ou non, leur démarche est triple. Toute indication fournie par l'œuvre elle-même doit être critiquée car elle peut avoir été ajoutée à l'œuvre (signature apocryphe) ou être, comme l'œuvre elle-même, le résultat d'une falsification. […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) Le faux en art

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN
  •  • 6 715 mots

La spéculation dont les œuvres d'art sont l'objet assure d'ailleurs la prospérité des faussaires. La sensibilité artistique ne peut qu'être émoussée chez un collectionneur pour qui une œuvre d'art représente une valeur boursière ou un avantage fiscal. La détection des faux Expert, critique et connaisseur La détection des contrefaçons exige non seulement une grande expérience, mais un flair particulier qui permet de discerner aussitôt les éléments anormaux d'une œuvre d'art, même si celle-ci apparaît au premier abord digne d'intérêt et conforme à une manière ou à un style connus. […] Lire la suite

ART (Le discours sur l'art) Sémiologie de l'art

  • Écrit par 
  • Louis MARIN
  •  • 3 569 mots

Une sémiologie de l'art engage son existence et la nature de ses fondements dans sa prétention à la scientificité : dans la mesure où elle est langage de quelque chose (du visible) qui n'est peut-être pas langage, ou, en tout cas, qui l'est autrement ; dans la mesure aussi où elle est langage sur ce qui doit nécessairement rester en dehors du champ du langage et qui se présente comme un défi au langage, une science de l'art est-elle possible ? L'objet même qu'est la peinture ou l'art en général ne se dérobe-t-il point, par essence, à ce qui constitue l'essence de tout projet scientifique ? La position du problème de la sémiologie comme science générale des signes découvre chez Saussure une ambiguïté qui tient à cette science même : la linguistique ne peut se constituer comme science que si elle s'intègre dans une science générale des signes, mais cette science générale des signes autres que les signes linguistiques ne pourra se constituer que sur le modèle de la linguistique comme science. […] Lire la suite

QUESTIONS DE MÉTHODE EN HISTOIRE DE L'ART, Otto Pächt - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 267 mots

Autre cible de Pächt : l'histoire de l'art de Gombrich, en ce qu'elle séparerait trop radicalement les symboles de la représentation effective, et surtout dans sa tendance à transformer les œuvres d'art en « mosaïques d'emblèmes ». La sévérité d'Otto Pächt à l'égard de l'iconologie, conquérante à l'époque où il écrit, apparaissait déjà dans une formule lapidaire prononcée en 1964 : « de l'histoire de l'art pour les aveugles ». […] Lire la suite

IMAGE ET CULTE. UNE HISTOIRE DE L'ART AVANT L'ÉPOQUE DE L'ART, Hans Belting - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 011 mots

Dans son œuvre, partiellement traduite en français, Hans Belting (né en 1935) poursuit deux interrogations fondamentales, l'une sur l'histoire de la relation référentielle entre le corps et les images, l'autre sur l'histoire de l'art comme structure de représentation et mise en forme d'un discours spécialisé (Hans Belting, L'histoire de l'art est-elle finie ?, trad. […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) La signature des œuvres d'art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 1 046 mots
  •  • 1 média

Que penser alors de cette obstination obtuse mais rentable du public amateur qui continue de stimuler un marché personnalisé, concurrentiel de l'art ? La signature se trouve ainsi au centre même de l'histoire contemporaine. Hypertrophiée sur le marché des valeurs individuelles, elle correspond à une production fondée sur la mort et l'absence (Yves Klein) du producteur et sur la découverte du vide fascinant qui sépare chaque lettre de son propre nom. […] Lire la suite

ART POUR L'ART

  • Écrit par 
  • Florence FILIPPI
  •  • 1 084 mots

L'histoire littéraire tend à confondre l'art pour l'art et le cénacle poétique constitué autour de la revue Le Parnasse contemporain (1866) et consacré près de trente ans plus tard, en 1893, par la parution des Trophées de José Maria Heredia. Pourtant, l'idée que l'œuvre d'art n'a d'autre fin qu'elle-même est une préoccupation centrale des théories esthétiques du xixe siècle, qui dépasse largement le cercle des parnassiens. […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) L'attribution

  • Écrit par 
  • Enrico CASTELNUOVO
  •  • 6 559 mots
  •  • 1 média

On ne pense plus que la lecture du style est le but ultime de l'histoire de l'art ; cette dernière propose à sa recherche une thématique de plus en plus vaste : la naissance de l'œuvre d'art dans ses rapports avec la perception et la psychologie des profondeurs, le sens et l'histoire de son contenu, sa destination, son utilité et son rôle social et culturel. […] Lire la suite

ART (Le discours sur l'art) Iconologie

  • Écrit par 
  • Jan BIALOSTOCKI
  •  • 4 355 mots

Méthode de l'histoire de l'art Origines de la nouvelle méthode : Aby Warburg Pour W.S. Heckscher l'iconologie comme méthode est née en 1912. Cette année-là, en effet, Aby Warburg présenta au Congrès international d'histoire de l'art à Rome un rapport qui fit sensation sur les fresques peintes par Francesco Cossa et ses collaborateurs au palais Schifanoia de Ferrare. […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) L'œuvre

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 2 290 mots
  •  • 4 médias

Qu'est-ce donc que l'art ? Le philosophe américain Nelson Goodman a proposé de remplacer cette question par une autre : « Quand y a-t-il art ? » Quand quelqu'un, quand « je » le décide. Le monde antique ne distinguait guère l'artiste de l'artisan, l'œuvre étant l'ouvrage produit par un savoir-faire technique. L'Histoire naturelle de Pline ou les écrits de Pausanias manifestent pourtant qu'on savait distinguer parmi les objets d'art ceux qui méritaient l'admiration. […] Lire la suite

HISTOIRE (Domaines et champs) Histoire économique

  • Écrit par 
  • Michel MARGAIRAZ
  •  • 4 543 mots
  •  • 1 média

Dès lors, l'histoire économique prend aussi place dans des domaines qui ne lui sont pas spécifiques. Ainsi, l'histoire de la mobilité sociale et urbaine, celle des migrations ou encore celle des productions culturelles incluent les évolutions propres aux mutations du travail, de la formation, des marchés, des produits ou des capitaux. Des travaux récents sur l'histoire du livre ou celle des œuvres artistiques font leur part aux marchés de l'édition ou de l'art, à ce qu'on appelle l'histoire de l'économie culturelle. […] Lire la suite

AIX-LA-CHAPELLE, histoire de l'art et archéologie

  • Écrit par 
  • Noureddine MEZOUGHI
  •  • 1 001 mots
  •  • 2 médias

Aix connut son apogée quand Charlemagne s'y installa définitivement, en 794. Il entreprit alors la construction d'un vaste palais sur un plan régulier imité de l'Antiquité romaine. L'ensemble a malheureusement disparu, à l'exception de la célèbre chapelle. Les fouilles archéologiques sont impuissantes à en restituer le luxe, conçu à l'image de la cour byzantine, que Charlemagne voulait égaler. […] Lire la suite

ENCADREMENT DES ŒUVRES, histoire de l'art occidental

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 2 362 mots

Cette intérêt pour le cadre, a priori « en marge » de l’œuvre d’art, justifie chaque année une large part des budgets d'acquisition des grands musées mondiaux. Plus que l'histoire du goût, c'est l'histoire de la vision des œuvres d'art qui est ici en cause. Aujourd'hui, le visiteur habitué des expositions internationales peut jouer à distinguer, de manière parfois subtile, un cadre de musée d'un cadre de collection privée, un cadre de la National Gallery de Londres d'un cadre de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, ou encore un cadre ancien d'un cadre d'origine. […] Lire la suite

ART (Aspects culturels) Public et art

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 6 256 mots
  •  • 1 média

En ce sens, l'art n'a pu être perçu comme tel qu'à travers l'émergence d'un public susceptible de le faire exister, tant matériellement, à travers les œuvres, que symboliquement, comme catégorie mentale. On conçoit alors l'importance, pour l'esthétique, d'une bonne appréhension du public de l'art grâce aux instruments fournis par l'histoire et l'économie, la psychologie et la sociologie, qui viennent enrichir les réflexions plus traditionnelles de la philosophie et de la phénoménologie. […] Lire la suite

ART (Aspects culturels) Le marché de l'art

  • Écrit par 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Alain QUEMIN
  •  • 6 249 mots
  •  • 2 médias

Dès lors, l'art sera l'objet, non seulement de placement, mais de désir ou/et de distinction. Le marché de l'art ancien Le marché de l'art ancien est celui de la rareté et du jugement de l'histoire. Chaque œuvre est singulière et irremplaçable : elle est bien, dans l'hypothèse idéale, le produit unique du travail indivis d'un créateur unique. L'offre potentielle est fixée et la raréfaction croissante. […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) Création contemporaine

  • Écrit par 
  • Paul ARDENNE
  •  • 3 573 mots
  •  • 2 médias

Le concept d'œuvre d'art, et d'« art », de facto, s'étire dorénavant sans se rompre à l'instar de l'espace cosmique selon la théorie du big bang. En son nom se tiennent réunis en fin de course, tous légitimes, un Jeff Koons qui expose des sculptures végétales géantes en forme de caniche, un Anselm Kiefer qui peint de grandes toiles d'histoire métaphoriques dans la manière classique où il est question de la double fin de l'Histoire et de la haute culture humaniste, un Joël Hubaut qui fait de l'autostop vêtu en mousquetaire près d'un supermarché appartenant à une chaîne de magasins dont le slogan commercial est « Les mousquetaires de la distribution » (2005), un Santiago Sierra qui fait creuser dans le sud de l'Espagne un champ de tombes à des travailleurs clandestins africains qu'il rémunère (2002), un Pierre Joseph qui apprend le japonais (1997), un Olafur Eliasson qui reconstitue un vortex (1998), une Sylvie Blocher qui organise à Sevran, en banlieue parisienne, un Campement urbain (2004) où les résidents de cette zone socialement déprimée et à fort quotient d'immigration sont conviés à venir profiter d'espaces d'isolement conçus pour eux, un Ricardo Mbarak qui décide, parce que tel est soudain son bon plaisir, de ne rien faire, un Laurent Tixador et un Abraham Poincheval qui creusent sous terre, pendant vingt jours et à raison d'un mètre par jour (2008), en le rebouchant derrière eux, un tunnel, entre autres. […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 837 mots
  •  • 1 média

Fondations : historismes et méthodisme La fracture révolutionnaire de 1789 constitue une rupture pour la conscience historique contemporaine : il y a désormais un temps avant et un temps après la Révolution, lequel annonce un nouveau régime d'historicité et un moment de fondation : celui de l'archive, du patrimoine et de l'histoire. Comme le notait l'historien bâlois Jacob Burckhardt (1818-1897) : « Presque tous les peuples européens ont vu ce qu'on appelle le terrain historique se dérober sous leurs pieds, que ce soit dans l'État, l'Église, l'art ou la vie », effondrement qui appelait un nouveau rapport à l'histoire et un nouveau mode de réflexion de et sur l'histoire. […] Lire la suite

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE L'HISTOIRE DE L'ART. LE PROBLÈME DE L'ÉVOLUTION DU STYLE DANS L'ART MODERNE, Heinrich Wölfflin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 330 mots

Dernier contraste : à l'absolue « clarté » exigée par l'art classique – dont Wölfflin se sert, on le voit, comme d'une véritable norme régulatrice – s'oppose l'« obscurité » relative dont l'art de Rembrandt est sans doute l'exemple le plus abouti. Ambiguïtés du formalisme Que le « regard ait sa propre histoire », selon Wölfflin, et qu'à l'histoire de l'art conçue comme celle des artistes il soit possible de substituer une « histoire de l'art sans noms », voilà qui ouvrait un programme de recherche infiniment prometteur, mais marquait en même temps un véritable repli. […] Lire la suite

JOHANN JOACHIM WINCKELMANN. ENQUÊTE SUR LA GENÈSE DE L'HISTOIRE DE L'ART (É. Décultot)

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 030 mots

L'histoire de l'art, écrit-on souvent, commencerait avec Johann Joachim Winckelmann (1717-1768) assignant pour la première fois aux œuvres de l'art antique une véritable histoire, c'est-à-dire des styles, des cycles et des territoires. Cette formation de ce que l'on décrit communément comme un nouveau paradigme, une rupture épistémologique profonde, on la trouve en tout premier lieu dans les ouvrages essentiels du savant allemand, en 1755 dans les Réflexions sur l'imitation des œuvres grecques, puis en 1767 dans l'Histoire de l'art dans l'Antiquité. […] Lire la suite

ART CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 12 432 mots
  •  • 4 médias

Elle va commander toute la conception du « moderne », et notamment une conception de l'histoire excluant la répétition : même si les accomplissements de l'art antique sont remarquables, il n'y aurait aucun sens à les reproduire dans la mesure où chaque œuvre comporte une partie intemporelle par quoi nous avons accès à elle, et une autre tenant aux circonstances du temps et des mœurs. […] Lire la suite

ART NOUVEAU

  • Écrit par 
  • Françoise AUBRY
  •  • 8 824 mots
  •  • 23 médias

Dresser anticipait ainsi la vogue des magasins d'art de la fin du siècle comme La Maison d'Art (1894) de Bruxelles, L'Art nouveau (1895) de Bing et la Maison moderne (1899) de Meier-Graefe à Paris. Il fera faillite très rapidement (1881-1883), et une grande partie de son stock sera repris par les Magasins Liberty. Le nom de Dresser est resté dans l'histoire du design à cause des objets créés à son retour du Japon, où il voyage en 1876-1877 : il rejette tout ornement au profit de la forme pure servie par la beauté du matériau. […] Lire la suite

ART DE COUR

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 4 801 mots
  •  • 1 média

Paul de Limbourg, dont Millard Meiss a dégagé magistralement la supériorité de main sur ses frères, peignit le semage et le hersage du champ devant le Louvre de Charles V (octobre) avec une récession calculée de l'espace plat fuyant et des tonalités de perspective atmosphérique qui constituent des innovations capitales pour l'histoire de l'art : l'Italie les redécouvrira séparément au xve siècle. […] Lire la suite

ART & THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges DIDI-HUBERMAN
  •  • 6 741 mots
  •  • 1 média

La situation est d'autant plus confuse qu'aux grandes mutations théologico-politiques se superpose un moment de rupture radicale dans l'histoire de l'art : on pourrait presque dire qu'à cette époque, justement, une histoire de l'art se réinvente, une histoire de l'art autonome telle que le grand ouvrage de Vasari en aura porté le témoignage le plus explicite. […] Lire la suite

ART SACRÉ

  • Écrit par 
  • Françoise PERROT
  •  • 5 359 mots

Mais le modelé réapparaît déjà dans l'art religieux avec Cimabue [...]. Aujourd'hui, nous avons fait le chemin inverse en revenant à l'art abstrait. J'y suis arrivé de mon côté à la même époque que les débuts du cubisme, avec la division de la forme ramenée à ses éléments essentiels » (entrevue avec G. Cattaui, Fribourg, Suisse, vers 1950). Une fois encore, l'histoire du vitrail est exemplaire. […] Lire la suite

ART BRUT

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Hervé GAUVILLE
  •  • 2 837 mots
  •  • 1 média

Elles n'obéissent à aucune règle en vigueur sur le marché de l'art. Non qu'elles échappent à toute forme d'évaluation, mais celles et ceux qui les produisent sont définitivement à l'abri des aléas économiques. Ils ne recherchent ni richesse ni gloire, sinon sur le mode flamboyant ou pathétique du fantasme. L'art brut dans son histoire L'art brut trouve son origine dans la seconde moitié du xixe siècle, à partir du moment où, peu à peu, les productions de marginaux commencent à être regardées, sinon comme des œuvres artistiques, du moins comme des constructions originales de l'imaginaire. […] Lire la suite