« SPIEGELMAN ART (1948- ) »

SPIEGELMAN ART (1948- )

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 281 mots

Peu de bandes dessinées ont été considérées dès leur parution comme des événements culturels majeurs. Ce fut cependant le cas de Maus, autobiographie sous forme de bande dessinée animalière, dans laquelle Art Spiegelman présente simultanément le témoignage de son père sur la Shoah et ses difficultés relationnelles avec ses parents. Aux État […] Lire la suite

Le média de la recherche « SPIEGELMAN ART (1948- ) » :

Art Spiegelman, Maus
Crédits : 1973, 1980,1982,1983,1984,1985,1986 by Art Spiegelman / Flammarion, 1987, pour l'édtion française

photographie

MAUS (A. Spiegelman)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 185 mots
  •  • 1 média

C'est en 1980, dans le premier numéro de la revue d'arts graphiques Raw dont il était l'un des fondateurs, que l'Américain Art Spiegelman (né en 1948) commença à publier la bande dessinée Maus, dont la parution en deux volumes (le premier en 1986, le second en 1991) fut saluée par la critique comme un événement […] Lire la suite

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 067 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre "États-Unis" : …  Les super-héros continuent à régner sur les comic books , et bénéficient de dessinateurs talentueux comme Neal Adams, le Canadien d'origine britannique John Byrne, Mike Magnola ou Jim Steranko. L'année 1970 voit la naissance de deux événements qui deviendront annuels : la parution du Comic Book Price Guide de Robert Overstreet, tentative de recensement et de cotation de tous les fascicules paru […] Lire la suite

ROMAN GRAPHIQUE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 2 244 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Et l’underground vint…" : …  À la même époque, certains auteurs américains cherchent eux aussi à se démarquer de la production courante et récusent le terme réducteur de comics . La voie avait été tracée dans les années 1960 par leurs confrères de la bande dessinée contestataire, dite underground, qui se définissaient comme auteurs de comix , le « x » final, allusion aux films classés X, signifiant qu’ils ne voulaient se plie […] Lire la suite