« RÉSEAUX TROPHIQUES ou CHAÎNES ALIMENTAIRES, écologie »

BIOCÉNOSES

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 9 782 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Structure trophique »  : […] Les échanges trophiques représentent au niveau de la biocénose ce que sont les processus de nutrition chez l'individu. Cette structure est définie en premier lieu par les relations trophiques qui existent entre les diverses espèces de la biocénose : ce sont les chaînes alimentaires , qu'il vaut mieux d'ailleurs appeler réseaux trophiques , car les interrelations y sont innombrables. De fait, un p […] Lire la suite

BIOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Daniel GOUJET
  •  • 11 054 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Fonctionnement des biocénoses »  : […] On appellera microbiosphère l'espace métabolique à l'intérieur duquel une plante ou un animal absorbe, transforme et rejette ce que lui offre le milieu. Les ressources gazeuses, liquides et solides que contiennent l'air et le sol sont caractéristiques des divers habitats par leur qualité, leur quantité, leur rapport et leur périodicité : lumière, chaleur, énergie, eau, oxygène, dioxyde de carbone […] Lire la suite

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 878 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les réactions dans les écosystèmes océaniques »  : […] Le phosphore qui est transporté dans l'océan sous forme particulaire sédimente rapidement et est incorporé au sédiment marin. La portion qui entre à l'état dissous passe très vite dans le cycle biologique, si bien que les teneurs des eaux superficielles sont très faibles : le phosphore est en général un élément limitant pour la production primaire et le phytoplancton en est très avide. Les eaux p […] Lire la suite

DIOXINES

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 455 mots
  •  • 2 médias

Les dioxines constituent une classe regroupant quelque 210 composés organiques polychlorés désignés sous le sigle général de PCDD (polychlorodibenzodioxines). Elles se forment par oxydation lors de la combustion incomplète de divers dérivés aromatiques chlorés, ou encore au cours de réactions secondaires lors de la synthèse de chlorophénols. Les dioxines, chimiquement stables, donc non biodégrada […] Lire la suite

ÉCOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick BLANDIN, 
  • Denis COUVET, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 20 598 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Organisation trophique »  : […] Un des problèmes majeurs de l'écologie est la description et la compréhension de la structure trophique des principaux écosystèmes. Cette structure trophique est constituée par les relations qui lient les organismes consommés à ceux qui les consomment, relations dont l'ensemble forme le réseau trophique du système. Ce terme traduit bien mieux que celui de chaînes alimentaires les relations innomb […] Lire la suite

ÉCOSYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Luc ABBADIE
  •  • 6 380 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'organisation trophique des écosystèmes »  : […] Les écosystèmes peuvent être caractérisés par une organisation et une dynamique, comme les autres niveaux d'organisation (individu, population, communauté) de l'écologie. La description et la quantification des interactions alimentaires entre les organismes, supports de la circulation de la matière et de l'énergie, sont parmi les moyens les plus souvent utilisés pour représenter les écosystèmes. L […] Lire la suite

EXTINCTIONS BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 8 278 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une collision cosmique »  : […] En 1980, par un article resté célèbre, publié dans Science , Luis Alvarez et ses collaborateurs annonçaient la découverte dans les strates sédimentaires, à la limite Crétacé-Tertiaire, d'un enrichissement notable en iridium, qu'ils interprétaient comme la conséquence de la collision d'une énorme météorite avec la Terre. Le cataclysme provoqué par cet impact aurait été la cause des extinctions surv […] Lire la suite

FAUNE SAUVAGE

  • Écrit par 
  • Romain JULLIARD, 
  • Pierre PFEFFER, 
  • Jean-Marc PONS, 
  • Dominique RICHARD, 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 14 135 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les problématiques de l'exploitation »  : […] Depuis quelques décennies, le concept de durabilité s'est imposé pour définir les règles qui devraient présider à l'exploitation des ressources de la planète. Ces règles sont celles de la régulation de la consommation, de façon à ne pas épuiser les ressources. Il s'agirait donc de fixer des niveaux de prélèvement supportables pour les espèces, ce qui implique plusieurs conditions. Un principe prél […] Lire la suite

FLEUVES

  • Écrit par 
  • Lazare BOTOSANEANU, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 9 686 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Trophologie et flux énergétique »  : […] La nourriture est le facteur essentiel qui explique les microdistributions des animaux des eaux courantes, distributions qui sont généralement calquées sur celles des ressources trophiques. On distingue la chaîne des herbivores, qui repose directement sur la production primaire des plantes vivantes, et celle des détritivores, qui s'appuie sur le matériel allochtone mort, plus ou moins décomposé p […] Lire la suite

INTERACTIONS, écologie

  • Écrit par 
  • Pierre JOUVENTIN
  •  • 1 403 mots

Dans le chapitre « Un élément clé de l'écologie »  : […] Cette science de l'habitat (sens étymologique du mot écologie) étudie les conditions d'existence des êtres vivants, homme compris, et leurs interactions entre eux (facteurs biotiques) comme avec le milieu physique (facteurs abiotiques). La superficie de notre planète (biosphère) héberge des êtres vivants constitués en communautés de plantes et d'animaux (biocénoses) qui se développent sur diff […] Lire la suite

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - L'écosystème marin

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 1 820 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Particularités du monde vivant »  : […] Une particularité des organismes marins est leur gamme de taille très étendue, depuis le picophytoplancton, dont le diamètre est inférieur au micromètre, jusqu'aux plus grands cétacés comme le rorqual bleu qui peut atteindre plus de 30 mètres de longueur et un poids de plus de 130 tonnes. Il en résulte une chaîne alimentaire comportant plusieurs niveaux  : picophytoplancton → microzooplancton → pr […] Lire la suite

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie pélagique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 7 198 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Problèmes d'écologie planctonique »  : […] Le maillon le plus important de la chaîne alimentaire du plancton proprement dit est celui qui conditionne l'utilisation du phytoplancton par le zooplancton herbivore. C'est dans cet esprit qu'on a beaucoup étudié l'abondance respective des populations phytoplanctoniques et zooplanctoniques (fig. 2 ). Tantôt (rapport direct) phytoplancton et zooplancton présentent des maximums à peu près simultané […] Lire la suite

PARASITISME

  • Écrit par 
  • Claude COMBES, 
  • Louis EUZET, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 6 247 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cycles biologiques »  : […] La consommation d'énergie pour la recherche de la nourriture, importante pour les prédateurs, est extrêmement réduite pour les parasites ; par contre, les modalités de la reproduction sont complexes. L'individu hôte étant mortel, le parasite doit le quitter pour atteindre un nouvel individu hôte, ce qui implique un passage dans le milieu extérieur. Sauf rares exceptions, le cycle biologique d'un […] Lire la suite

PLANCTON

  • Écrit par 
  • Stéphane GASPARINI
  •  • 3 251 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le plancton, source de nourriture »  : […] En assurant près de 45 p. 100 de la production primaire de la planète, le phytoplancton est un acteur majeur de la production de matière organique à partir de l'énergie du soleil et se trouve ainsi à la base de nombreuses chaînes alimentaires. Tout comme les plantes terrestres, le phytoplancton a non seulement besoin de lumière et de dioxyde de carbone mais aussi de sels nutritifs pour assurer sa […] Lire la suite

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Circulation des polluants dans les réseaux trophiques »  : […] En réalité, tous les êtres vivants présentent, certes à des degrés divers, cette propriété de pouvoir bioconcentrer dans leur organisme toute substance peu ou pas biodégradable, tant minérale (mercure par exemple) qu'organique. De ce fait, il apparaîtra des phénomènes d'amplification biologique des polluants dans tout écosystème contaminé. En effet, les organismes qui ont ainsi concentré telle ou […] Lire la suite

PRÉHISTOIRE - Alimentation

  • Écrit par 
  • Hervé BOCHERENS
  •  • 1 940 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nous sommes ce que nous mangeons »  : […] L'os se forme à partir des éléments chimiques apportés par la nourriture, notamment le carbone et l'azote, qui serviront à la synthèse du collagène. Cette protéine fibreuse très stable constitue la matrice organique de l'os, et représente environ 20 p. 100 de son poids sec à l'état frais. Tous les collagènes contiennent à peu près les mêmes quantités de carbone et d'azote mais, selon les aliments […] Lire la suite

SPÉLÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe RENAULT, 
  • Raymond TERCAFS, 
  • Georges THINÈS
  •  • 11 740 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'écosystème souterrain »  : […] On appelle « écosystème » un milieu biologique limité par un certain nombre de barrières physiques et dans lequel vivent des communautés animales et végétales. Ces communautés ont des relations entre elles et avec le milieu environnant. Le but de l'écologie est de dégager ces rapports, de les quantifier et de proposer des théories générales qui expliquent ces peuplements. Le milieu souterrain con […] Lire la suite

TELLURIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger DAJOZ
  •  • 4 881 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le fonctionnement des écosystèmes interstitiels »  : […] On ne sait encore que peu de chose sur le fonctionnement des écosystèmes interstitiels, qui fait actuellement l'objet de nombreuses recherches. Le potentiel biotique des espèces interstitielles. La fécondité est souvent très faible chez les espèces interstitielles, les œufs étant réduits en nombre et augmentés en dimensions. L'hydre Halammohydra produit de un à quatre œufs ; beaucoup de Crustacés […] Lire la suite

TRANSFERT ÉNERGÉTIQUE & TROPHIQUE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 182 mots

Dans un écosystème, un flux d'énergie lumineuse assure la production primaire chez les végétaux chlorophylliens. Ceux-ci sont la source alimentaire dont vont disposer les consommateurs herbivores (eux-mêmes ressource nutritive pour les carnivores). Il existe donc une circulation de matière organique qui, partant des plantes vertes, traverse les maillons consécutifs de l'écosystème. Cette matière […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !