« TECHNIQUES HISTOIRE DES, XIXe s. »

ADER CLÉMENT (1841-1925)

  • Écrit par 
  • Pierre MÉRAND
  •  • 532 mots
  •  • 1 média

À la fin du xix e siècle, la translation dans l'atmosphère repose encore sur le principe des aérostats : seul un gaz plus léger que l'air peut enlever une machine volante, le poids de l'ensemble étant alors inférieur à celui de l'air déplacé. Pour s'envoler sans le secours du gaz, le véhicule, de poids supérieur à celui de l'air qu'il déplace, aurait évidemment besoin d'une puissance ascensionnel […] Lire la suite

Les médias de la recherche « TECHNIQUES HISTOIRE DES, XIXe s. » :

Aéroplane Pénaud-Gauchot
Crédits : DR

photographie

Alexander Graham Bell
Crédits : ullstein bild/ Getty Images

photographie

Atelier de William Henry Fox Talbot
Crédits : William Henry Fox Talbot/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Automobile Delamare-Deboutteville
Crédits : A. Gigli/ D.R.

photographie

Afficher les médias de « TECHNIQUES HISTOIRE DES, XIXe s. »

ARITHMOMÈTRE DE THOMAS DE COLMAR

  • Écrit par 
  • Valéry MONNIER
  •  • 1 104 mots
  •  • 1 média

L’arithmomètre occupe une place prépondérante dans l’histoire du calcul mécanique. Il a été inventé en 1820 par le Français Charles-Xavier Thomas (1785-1870), assureur parisien plus connu sous le nom de Thomas de Colmar. Avec cinq mille exemplaires construits entre 1850 et 1910, c’est la première machine à calculer à avoir été produite en série et commercialisée dans le monde . L’arithmomètre est […] Lire la suite

AUTOCHROME

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 233 mots

Décrite simultanément en 1869 par Louis Ducos du Hauron et par Charles Cros, la sélection trichrome, ou reproduction automatique des couleurs, consistait à prendre, sur trois films en noir et blanc, trois photographies distinctes du même sujet à travers trois filtres bleu, vert et rouge. Ainsi réalisait-on l'analyse des composantes primaires d'un sujet coloré, dont la restitution était obtenue par […] Lire la suite

AUTOMOBILE DELAMARE-DEBOUTTEVILLE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LOUBET
  •  • 214 mots
  •  • 1 média

Le 12 février 1884, le Français Édouard Delamare-Deboutteville dépose, sous le numéro 160 267, le premier brevet concernant une automobile . Il s'agit d'un véhicule de transport mis au point en 1883 avec l'aide de Léon Malandin : pourvu d'une banquette avant et d'une plate-forme arrière, il est équipé de quatre roues, d'un moteur bicylindre horizontal fonctionnant au gaz de pétrole, d'une transmis […] Lire la suite

BAYARD HIPPOLYTE (1801-1887)

  • Écrit par 
  • Anne de MONDENARD
  •  • 2 127 mots
  •  • 2 médias

Hippolyte Bayard est considéré comme un des quatre inventeurs de la photographie aux côtés des Français Joseph-Nicéphore Niépce, Jacques-Louis-Mandé Daguerre et de l'Anglais William-Henri Fox Talbot. Inventeur certes, mais malheureux et amer. On lui doit en effet le procédé du positif direct, qui n'a pas été reconnu par les pouvoirs publics et qu'il a finalement peu pratiqué. Bayard est aussi et […] Lire la suite

BELL ALEXANDER GRAHAM (1847-1922)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY, 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 899 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Une vie consacrée à la physiologie de la parole" : …  Né le 3 mars 1847 à Édimbourg (Écosse) , Alexander Graham Bell a été fortement influencé dans ses travaux par son père, Alexander Melville Bell, et son grand-père, Alexander Bell, tous deux très impliqués dans la recherche sur les troubles du langage et de l’élocution. Après avoir étudié durant une année à l’université d’Édimbourg (1864-1865), il entame des recherches sur la physiologie de la paro […] Lire la suite

BERLINER EMILE (1851-1929)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 238 mots

Inventeur américain d'origine allemande, né le 20 mai 1851 à Hanovre, mort le 3 août 1929 à Washington (D.C.). Emile (ou Emil) Berliner émigre aux États-Unis en 1870. En 1877, un an après l'invention du téléphone par Alexander Graham Bell, il conçoit un transmetteur et, en testant celui-ci, découvre que cet instrument peut servir de récepteur téléphonique. À cette invention, Berliner en ajoute d'a […] Lire la suite

BESSEMER sir HENRY (1813-1898)

  • Écrit par 
  • James Patrick SAVILLE, 
  • Universalis 
  •  • 879 mots

Ingénieur et industriel britannique, né le 19 janvier 1813 à Charlton (Hertfordshire) et mort le 15 mars 1898 à Londres, surtout connu pour avoir développé le premier procédé industriel de fabrication de l'acier (alliage de fer et de carbone de teneur intermédiaire entre le fer et la fonte). Fils d'un ingénieur et fondeur de caractères typographiques, Henry Bessemer montre très tôt des disposition […] Lire la suite

BEWICK THOMAS (1753-1828)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 660 mots

Graveur à Newcastle, Bewick est l'un des « pères » du livre illustré romantique. Il a mis en valeur et fait reconnaître la validité de la technique du bois de bout : la plaque faite d'aubier de buis est coupée perpendiculairement au sens des fibres, et non parallèlement, comme dans le bois de fil. L'utilisation d'un bois dur et la coupe de la plaque autorisent l'emploi de l'outil de la gravure nob […] Lire la suite

BLANQUART-EVRARD LOUIS-DÉSIRÉ (1802-1872)

  • Écrit par 
  • Laure BOYER
  •  • 811 mots

Chimiste et négociant en drap, Louis-Désiré Blanquart-Evrard est l'un des personnages clés des débuts de la photographie. Il joua un rôle déterminant dans le développement du calotype en France et dans la diffusion des premiers albums photographiques. Louis-Désiré Blanquart-Evrard est né à Lille en 1802. Pratiquant lui-même la photographie, il améliore en 1847 le procédé inventé par Talbot – le ca […] Lire la suite

BOGIE ou BOGGIE

  • Écrit par 
  • Bertrand DREYFUS
  •  • 214 mots

Chariot sur lequel pivote le châssis d'un wagon pour lui permettre de s'inscrire dans les courbes. Les bogies, dont l'invention remonte aux environs de 1830, sont eux-mêmes constitués d'un châssis à deux essieux, plus rarement un ou trois, relié au châssis du véhicule par une articulation à axe vertical jouant le rôle de cheville ouvrière. Certains bogies sont en outre dotés d'un degré de liberté […] Lire la suite

BOIS DE BOUT, gravure

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 879 mots

Après avoir connu de grandes heures dans les débuts du livre illustré, la gravure sur bois n'a survécu aux xvii e et xviii e  siècles qu'à titre ornemental dans le texte. Elle était réservée aux fleurons, bandeaux et culs-de-lampe, tandis que la gravure sur métal, plus noble, dominait pour les planches d'illustration proprement dite, présentées en hors-texte ; le bois gravé était presque tombé en […] Lire la suite

BRAMAH JOSEPH (1748-1814)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 455 mots
  •  • 1 média

Joseph Bramah est l'un des mécaniciens anglais les plus remarquables du tournant du xix e  siècle, tant pour ses propres inventions que pour celles des ingénieurs qui, passés par son atelier, ont bâti l'industrie de la machine-outil britannique. Ébéniste de formation, Joseph Bramah, né le 13 avril 1748 à Stainborough dans le Yorkshire, s'est rapidement révélé un inventeur prolifique dans des appl […] Lire la suite

BRAUN KARL FERDINAND (1850-1918)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 272 mots

Né le 6 juin 1850 à Fulda (Allemagne), Karl Ferdinand Braun fit ses études universitaires à Marburg et à Berlin. Après une thèse sur l'oscillation des cordes élastiques, il obtint divers postes d'enseignant qui le menèrent successivement à Würzburg, Leipzig, Marburg, Strasbourg (alors allemande), Karlsruhe et Tübingen où il resta dix ans avant de retourner, en 1895, à Strasbourg, comme directeur d […] Lire la suite

BRITANNIA BRIDGE

  • Écrit par 
  • Michel COTTE
  •  • 192 mots

Avec la réalisation du Britannia Bridge s'ouvre l'ère des grands ouvrages d'art métalliques de la révolution industrielle. Ce pont, permettant de franchir un bras de mer séparant le pays de Galles de l'île d'Anglesy, a été construit entre 1846 et 1850 par Robert Stephenson (1803-1859), déjà célèbre pour ses locomotives à vapeur. Comme les ponts suspendus ne sont pas assez rigides pour le trafic fe […] Lire la suite

BRUNEL MARC ISAMBARD (1769-1849) et ISAMBARD KINGDOM (1806-1859)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 1 011 mots

Marc Isambard Brunel, le père, ingénieur français émigré, est né le 25 avril 1769 à Hacqueville (Eure) et mort le 12 décembre 1849 à Londres. Après avoir passé six années dans la marine, il rentre en France en 1793, en pleine période de la Terreur. Ses sympathies royalistes l'obligent rapidement à s'exiler aux États-Unis. Devenu ingénieur en chef de la ville de New York, il édifie de nombreux bât […] Lire la suite

BUGATTI ETTORE (1881-1947)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LÉVIS
  •  • 459 mots
  •  • 2 médias

L'un des plus prestigieux constructeurs français d'automobiles, Ettore Bugatti naît à Milan et étudie d'abord la sculpture, avant de se consacrer à la mécanique. Il travaille chez différents constructeurs, notamment Mathis, Deutz et de Dietrich, avant de monter, en 1909, ses propres ateliers à Molsheim en Alsace. Il y produisit jusqu'en 1939 des voitures de sport et de compétition, les unes et les […] Lire la suite

CAGNIARD DE LA TOUR CHARLES baron (1777-1859)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 156 mots

Physicien et ingénieur français, élève de l'École polytechnique, Cagniard de La Tour est l'auteur de nombreuses inventions. En 1819, il invente la sirène qui porte son nom. Cette sirène est actionnée à l'air comprimé dont le débit réglable permet de faire varier la vitesse de rotation d'un disque métallique, et donc la hauteur du son émis. On dispose ainsi d'une source sonore de fréquence variable […] Lire la suite

CALCUL ET RATIONALISATION (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 725 mots

1623 L'astronome allemand Wilhelm Schickard invente une « horloge à calcul ». Mais celle-ci disparaît dans un incendie et Schickard ne poursuit pas ce projet qui n'aura donc aucune influence historique. 1637 René Descartes, dans le Discours de la méthode , définit la méthode rationnelle de résolution des problèmes : diviser chaque difficulté en opérations ou en éléments aussi simples que possibl […] Lire la suite

CAYLEY sir GEORGE (1773-1857)

  • Écrit par 
  • Tom D. CROUCH, 
  • Universalis 
  •  • 337 mots

Inventeur anglais, né en décembre 1773 à Scarborough (Yorkshire), mort en décembre 1854 à Brompton (Yorkshire). Fasciné par le vol depuis son enfance, George Cayley réalise toute une série d'essais et d'expériences destinés à mieux comprendre les principes de l'aérodynamique dans le but de concevoir des aéronefs. Ses premiers travaux, publiés en 1809, révèlent surtout les avantages du profilage, […] Lire la suite

CHANUTE OCTAVE (1832-1910)

  • Écrit par 
  • Tom D. CROUCH, 
  • Universalis 
  •  • 492 mots

Ingénieur américain d'origine française, né le 18 février 1832 à Paris et mort le 23 novembre 1910 à Chicago (Illinois), qui fut l'un des pionniers de l'aéronautique. Octave Chanute immigre aux États-Unis avec son père en 1838, lorsque ce dernier, alors professeur au Collège de France, est nommé vice-président du Jefferon Collège en Louisiane. Il y fréquente des écoles privées à New York. Il est d […] Lire la suite

CHARLES TELLIER ET LA CHAÎNE DU FROID

  • Écrit par 
  • Paul FOURNIER
  •  • 236 mots
  •  • 1 média

Le Français Charles Tellier (Amiens, 1828-Auteuil, 1913 ), spécialiste des applications du froid artificiel et des premiers matériels frigorifiques, installe trois machines à compression d'éther méthylique sur un vieux voilier transformé en bateau à vapeur. Il isole ensuite la cale de ce bateau (qu'il appellera le Frigorifique ) pour y maintenir artificiellement, en tout temps et sous toutes les l […] Lire la suite

CHEMIN DE FER : LIGNE LIVERPOOL-MANCHESTER

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 188 mots
  •  • 1 média

Le 15 septembre 1830 était inaugurée la première ligne régulière de chemin de fer, laquelle devait servir de modèle à toutes les autres, tant pour le matériel que pour l'exploitation : la ligne Liverpool-Manchester. Pour l'établir, George Stephenson (1781-1848), l'ingénieur en chef de la compagnie du Liverpool and Manchester Ry, eut seul à résoudre tous les problèmes : traction, voies, ponts, tun […] Lire la suite

CHEMINS DE FER

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BERNARD, 
  • Daniel BRUN, 
  • Universalis 
  •  • 12 423 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "Un peu d'histoire" : …  Deux cents ans avant la locomotive, le rail était né. Dès le début du xvii e  siècle, les mines de Newcastle utilisaient des chariots dont les roues, munies d'un rebord, roulaient sur des longrines de bois, fixées sur des traverses. Ces longrines furent ensuite protégées contre l'usure par des plaques de métal. C'était une préfiguration du rail. La locomotive remonte aux premières années du xix e […] Lire la suite

CHRISTIAN GÉRARD JOSEPH (1778-1832)

  • Écrit par 
  • Jan SEBESTIK
  •  • 364 mots

D'abord professeur de physique et de mathématiques au lycée de Bruxelles, lié d'amitié avec des mathématiciens (dont Lazare Carnot) et des philosophes parisiens, Christian fut nommé, en 1816, directeur du Conservatoire royal des arts et métiers. Il est chargé de réorganiser cette institution, qui devient sous sa direction (et sous la supervision du duc de La Rochefoucauld-Liancourt) une « haute éc […] Lire la suite

CHROMOLITHOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Françoise LEMPERT
  •  • 170 mots

Procédé de lithographie permettant d'obtenir des tirages en plusieurs couleurs par impressions successives. Le dessin est tracé sur une pierre parfaitement lisse avec un crayon gras ou encore une encre grasse ; le gras est fixé sur la pierre par une gomme arabique. Après avoir humecté la pierre, l'imprimeur y passe un rouleau d'encre grasse. Cette encre ne se dépose que sur les parties non grasses […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 534 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre "L'analyse photographique du mouvement" : …  De très nombreux chercheurs, principalement des physiologistes, réussissent, dès 1852, à analyser photographiquement le mouvement, par une suite d'instantanés. Mais leurs techniques font appel à un matériel encombrant (plaques photographiques et installation de plusieurs appareils, ou plaques rotatives). Dans les deux cas (Muybridge , 1878, et Étienne Marey, « fusil photographique », 1882 ), on ne […] Lire la suite

CONSIDÈRE ARMAND (1841-1914)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 480 mots
  •  • 1 média

Polytechnicien et ingénieur des Ponts et Chaussées, Armand Gabriel Considère est l'inventeur du béton fretté, un type de béton armé adapté essentiellement aux poteaux et aux pieux. Le procédé consiste à armer la structure de ferraillages transversaux, généralement en hélices ou en spires et renforcés longitudinalement, ce qui lui confère une très forte résistance à la compression tout en limitan […] Lire la suite

CROS CHARLES (1842-1888)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 633 mots
  •  • 1 média

Personnage hors du commun, autodidacte de génie qui fut également attiré par la littérature et par la science. Descendant d'une lignée de professeurs, né à Fabrezan (Aude), Charles Cros fait ses études sous la direction de son père. En 1860, il entre comme surveillant à l'Institution des sourds-muets et commence des études de médecine qu'il ne tarde pas à abandonner. À partir de ce moment-là, sa […] Lire la suite

DAGUERRE LOUIS JACQUES MANDÉ (1787-1851)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 531 mots

Louis Jacques Mandé Daguerre naît le 18 novembre 1787 à Cormeilles-en-Parisis et passe son enfance à Orléans. Il entre comme apprenti dessinateur chez un architecte, avant de travailler à Paris, dans l'atelier de Degotti, le fournisseur de décors pour l'Opéra. Daguerre participe bientôt à des mises en scène pour l'Ambigu et l'Opéra-Comique. Dix ans après son mariage avec Louise Georgine Arrowsmith […] Lire la suite

DAGUERRÉOTYPE

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 1 024 mots
  •  • 3 médias

On désigne par daguerréotype le procédé photographique mis au point en 1839 par J. L. M. Daguerre à partir de la découverte de l'héliographie par Nicéphore Niepce. Mais, alors que le procédé de Niepce restait peu performant (lenteur et complexité des différentes opérations, faible sensibilité de la substance sensible : le bitume de Judée, etc.), Daguerre réalise le premier procédé photographique […] Lire la suite

DAIMLER GOTTLIEB (1834-1900)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 342 mots
  •  • 1 média

Ingénieur allemand, né à Schorndorf (Wurtemberg) et mort à Cannstatt (aujourd'hui Stuttgart-Bad Cannstatt), près de Stuttgart. D'abord ouvrier mécanicien, puis directeur des ateliers Otto, en Allemagne, Daimler est devenu un spécialiste du moteur. Dès 1875, il a pris un brevet pour un moteur fonctionnant au gaz ou au pétrole. En 1885, il construit un premier moteur à deux temps, à cylindre vertic […] Lire la suite

DIESEL MOTEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LOUBET
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

Ingénieur de l'École polytechnique de Munich, Rudolf Diesel (1858-1913) met au point un moteur à pétrole dont le rendement thermique est supérieur à celui des mécaniques existantes. Il dépose pour ce moteur à deux temps à pression constante un brevet en 1892, puis en expose les principes en 1893 dans Théorie et construction du moteur thermique rationnel. Son moteur utilise des huiles lourdes, l'i […] Lire la suite

DIESEL RUDOLF (1858-1913)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 456 mots

Ingénieur allemand, né à Paris. Ingénieur frigoriste dans une entreprise parisienne de machines à glace, Diesel étudie le projet d'un moteur à ammoniac. Des circonstances particulières l'obligent à s'installer en Allemagne où, finalement, avec l'aide d'une société augsbourgeoise, la Maschinenfabrik Augsbourg, il concevra la moins onéreuse et la plus efficace des machines thermiques à combustible […] Lire la suite

DION ALBERT marquis de (1856-1946)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 325 mots
  •  • 2 médias

Industriel français, né à Nantes et mort à Paris. Après Bollée (1873), de Dion va créer, en association avec Bouton et Trépardoux, fabricants de jouets mécaniques, la deuxième entreprise française de véhicules à vapeur (1881). Une chaudière, due à Trépardoux, équipe d'abord un quadricycle (1883). En 1885, l'entreprise construit un tricycle à vapeur , puis un phaéton avec sa chaudière au milieu de […] Lire la suite

DIORAMA

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 880 mots

Procédé de peinture en trompe l'œil mis au point en 1822 par Daguerre et Bouton, dont le principe repose sur l'idée de l'illusion : le diorama doit faire oublier au spectateur que ce qu'il voit n'est pas la réalité mais une représentation à deux dimensions. Le diorama n'est qu'un des avatars du panorama inventé par le peintre écossais Robert Batter qui réalise en 1792 à Londres une Vue de la flot […] Lire la suite

DRAISIENNE

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 852 mots
  •  • 1 média

Objet de locomotion en bois doté de deux roues (reliées par une poutre) et d’une barre de direction (« dirigeoir ») à l’avant, la draisienne a été inventée en 1817 par le baron allemand Karl Friedrich Drais von Sauerbronn (1785-1851), qui lui a donné son nom. Considérée comme l’ancêtre du vélo, elle avançait grâce à son utilisateur qui, à califourchon dessus, poussait avec ses pieds sur le sol. L […] Lire la suite

DREYSE JOHANN NIKOLAUS von (1787-1867)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 229 mots

Industriel allemand, né et mort à Sömmerda, près d'Erfurt, inventeur du fusil qui arma les troupes prussiennes de 1844 à 1870. Ancien ouvrier de l'armurier français Pauly, Dreyse trouve chez celui-ci l'idée d'une « carabine à fermeture arrière » qui avait été refusée pour deux raisons : ses fuites de gaz étaient excessives et sa cadence de tir trop rapide, ce qui, en incitant le fantassin au gaspi […] Lire la suite

DUCOS DU HAURON LOUIS (1837-1920)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 1 143 mots

Physicien et photographe français, Louis Ducos du Hauron peut être considéré comme le précurseur des procédés modernes de la photographie en couleurs. […] Lire la suite

DYNAMITE-GOMME

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 291 mots

Depuis le xiv e  siècle, la poudre noire – substance à base de salpêtre, de soufre et de charbon de bois – servait non seulement de force propulsive mais aussi d’explosif pour les mines et les bombes. Vers 1800 apparurent les premiers chlorates et fulminates, utilisés surtout en petites quantités pour l’amorçage par percussion. Au milieu du xix e  siècle, la chimie permet la nitration de matières […] Lire la suite

DYNAMO

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 237 mots
  •  • 1 média

Le Belge Zénobe Gramme (1826-1901) met au point, en 1869, le premier générateur de courant électrique continu : la machine dynamo-électrique, appelée couramment dynamo. Son but est de convertir l'énergie mécanique en électricité. Les seuls moyens d'engendrer du courant continu à cette époque sont les piles ou accumulateurs, mais leur puissance est limitée. Gramme présente son invention à l'Académ […] Lire la suite

EASTMAN GEORGE (1854-1932)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 346 mots

Inventeur et industriel américain. George Eastman est né le 12 juillet 1854 à Waterville (État de New York). La mort prématurée de son père l'oblige à chercher du travail dès l'âge de quatorze ans. Employé par une compagnie d'assurances puis par une banque, il complète sa formation en autodidacte. À vingt-quatre ans, il découvre la photographie et se passionne pour cette technique, passant ses nu […] Lire la suite

EDISON THOMAS (1847-1931)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 567 mots
  •  • 2 médias

On prête quelque deux mille brevets à Edison, de formation autodidacte, mais étonnamment fertile en inventions les plus diverses, qui vont du microphone au télégraphe duplex, d'une nouvelle lampe à incandescence au kinétoscope annonçant le cinématographe. Pour l'essentiel, le phonographe lui assurait déjà la célébrité . Dans son laboratoire de Menlo-Park, à Orange (New Jersey), Edison s'intéresse […] Lire la suite

EIFFEL GUSTAVE (1832-1923)

  • Écrit par 
  • Frédéric SEITZ
  •  • 1 599 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre "Le constructeur métallique" : …  Comme beaucoup d'ingénieurs constructeurs de la fin du xix e  siècle, Gustave Eiffel prône une utilisation du métal – matériau alors nouveau – qui met en valeur non seulement ses caractéristiques constructives, mais aussi ses propriétés plastiques. Les réalisations des Établissements Eiffel exploitent toutes les qualités mécaniques du fer : sa résistance, son élasticité, sa légèreté, sa durabil […] Lire la suite

ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS, 
  • Françoise KATZANEVAS
  •  • 7 896 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre "De l'objet de curiosité à la matière première de l'industrie" : …  Le caoutchouc naturel est fourni surtout par des plantes d'origine américaine. Cortés lui-même avait été séduit par les balles rebondissantes avec lesquelles jouaient les Aztèques. Ceux-ci utilisaient en fait le latex d'un arbuste, Castilloa elastica , que les Espagnols utilisèrent pour imperméabiliser vêtements et chaussures. La première observation scientifique du caoutchouc est due à Charles […] Lire la suite

ÉLECTRONIQUE INDUSTRIE

  • Écrit par 
  • Michel-Henri CARPENTIER
  •  • 14 366 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre " Évolution des concepts" : …  Les équipements électroniques utilisent les propriétés de l'électron : sa charge électrique, les champs électromagnétiques que créent ses mouvements, et plus récemment son spin . Toutefois, le terme « électronique » est réservé en pratique aux applications où l'on contrôle le comportement des électrons de façon relativement sophistiquée, par opposition aux équipements « électriques », même si la d […] Lire la suite

EMPIRE SECOND (1852-1870)

  • Écrit par 
  • Marc BASCOU, 
  • Adrien DANSETTE, 
  • Universalis 
  •  • 21 072 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre "Le mirage de l'industrialisation" : …  Si le xix e  siècle est un siècle d'inventions – innombrables sont les brevets déposés par des auteurs qui appartiennent à l'histoire anonyme du temps –, encore faut-il distinguer les vraies inventions des simples perfectionnements apportés à des techniques anciennes ou des substituts aux méthodes artisanales, proposés pour produire à meilleur compte. D'emblée, les contradictions sont flagrantes e […] Lire la suite

FER, FONTE ET ACIER (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 582 mots

— 1700-— 1500 Début de l'industrie du fer avec les premières traces, au Sud du Caucase, de foyers permettant la réduction (élimination d'oxygène) de minerais de fer au charbon de bois. Vers — 1250 Une lettre du roi hittite Hattusil III mentionne une épée en fer. — 1100-— 800 Réduction de minerais de fer au charbon de bois en Grèce. — 700 Réduction de minerais de fer en Europe du Sud. — 500 Ré […] Lire la suite

FIL DE FER BARBELÉ

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 452 mots
  •  • 1 média

Initialement simple accessoire agricole conçu pour contenir le bétail dans les prairies américaines, le fil de fer barbelé devient rapidement un véritable enjeu dans la conquête de l’ouest des États-Unis, entre éleveurs et fermiers, entre colons et Indiens, avant de s’imposer aujourd’hui comme un symbole de la guerre et de l’emprisonnement. Le premier brevet du fil de fer barbelé (souvent appelé s […] Lire la suite

FORTIN JEAN NICOLAS (1750-1831)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 263 mots

Mécanicien français, né à Mouchy-la-Ville (Île-de-France) et mort à Paris. Après l'expérience du premier ballon à hydrogène (Charles, 1783), l'Académie des sciences se préoccupe des aérostats qui posent surtout deux problèmes : la production rationnelle du gaz et l'imperméabilité de l'enveloppe. Consulté parmi d'autres, Fortin étudiera les meilleurs procédés pour obtenir un tissu léger, solide et […] Lire la suite

FOURNEYRON BENOÎT (1802-1867)

  • Écrit par 
  • Florence HACHEZ-LEROY
  •  • 930 mots
  •  • 1 média

Ingénieur civil des Mines, Benoît Fourneyron a été l’un des acteurs majeurs de l’introduction du machinisme en France, grâce à des travaux fondés sur les calculs mathématiques. Il a mis au point en 1827 un modèle de turbine, la première capable de fonctionner en totale immersion . Son invention a permis de développer la mécanisation de l’industrie, en transformant le mouvement de l’eau en énergie […] Lire la suite

FREIN WESTINGHOUSE

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 664 mots
  •  • 1 média

La mise au point, en 1869, d’un système de freinage à air comprimé par l’ingénieur américain George Westinghouse (1846-1914) a représenté une étape décisive dans la sécurité ferroviaire. Auparavant, le freinage des convois de chemin de fer se faisait généralement par l’intermédiaire de gardes-freins (ou serre-freins), c’est-à-dire d’agents postés sur un ou plusieurs wagons et qui, au coup de sif […] Lire la suite

FULTON ROBERT (1765-1815)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 474 mots

Mécanicien américain, né à Little Britain (aujourd'hui Fulton), en Pennsylvanie et mort à New York. Pour torpiller des navires de guerre anglais, deux Américains, Bushnell et Fulton, inventent, dans le dernier quart du xviii e siècle, les deux premiers submersibles capables de naviguer en plongée. Si l'unique expérience de la Tortue de Bushnell (1776), en rade de New York, est à peine convaincan […] Lire la suite

GARES, architecture

  • Écrit par 
  • Karen BOWIE
  •  • 5 339 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Les « halles » métalliques" : …  Les grandes halles, si caractéristiques des gares du xix e  siècle, témoignent d'évolutions importantes. Le terme « halle » est d'ailleurs ambigu en soi. Doit-on parler de « hall » ou de « halle » ? Le mot « hall » vient de l'anglais, où il peut signifier vestibule. En français, en architecture ferroviaire, il peut désigner aussi bien la salle des pas perdus que la zone d'accès aux trains. Le ter […] Lire la suite

GAZ D'ÉCLAIRAGE

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 688 mots

Vers 1610, le savant flamand Van Helmont a appelé « esprits » des composés volatils qu'il avait obtenus à la suite de diverses réactions. Esprit se dit ghoast en flamand ( ghost en anglais). Ce mot, déformé en gaz, devait connaître une prodigieuse carrière internationale. Le gaz d'éclairage, provenant de la distillation de la houille en vase clos, n'est pas un composé chimique défini, mais un mé […] Lire la suite

GAZ D'ÉCLAIRAGE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 154 mots

L'Écossais William Murdock (1754-1839) est à la fois le premier utilisateur du gaz d'éclairage et un inventeur qui permet de réaliser des progrès dans les moteurs à vapeur au sein de l'entreprise de Matthew Boulton et James Watt. Le gaz d'éclairage est issu de la distillation de la houille à l'abri de l'air : il est principalement constitué d'hydrogène, de méthane et de monoxyde de carbone. Auteur […] Lire la suite

GIRARD PHILIPPE DE (1775-1845)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 209 mots

Inventeur et industriel français, né à Lourmarin (Provence) et mort à Paris. En 1804, Napoléon lance un concours, doté d'un prix de un million, pour une machine qui permettrait de filer convenablement le lin, l'étirage mécanique ne parvenant pas encore à donner aux fibres la qualité requise. Philippe de Girard inventera cette machine, installée à Paris (1815). Préalablement trempée dans une solut […] Lire la suite

GREAT WESTERN

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 229 mots

En 1838, le Great Western , bateau à vapeur en bois de 1 340 tonneaux, relie Bristol à New York en quinze jours et demi. Il arrive quelques heures après le Sirius (mais ce dernier était parti quelques jours auparavant), premier bateau à traverser l'Atlantique en se servant exclusivement de la vapeur. Conçu par l'ingénieur Isambard Kingdom Brunel, le Great Western comporte deux chaudières associé […] Lire la suite

HALL CHARLES MARTIN (1863-1914)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 669 mots
  •  • 1 média

Chimiste américain, Charles Martin Hall a mis au point en 1886, en même temps que le Français Paul Héroult, un procédé électrolytique (c'est-à-dire qui utilise le courant électrique pour activer les réactions chimiques) d'extraction de l'aluminium. Isolé seulement depuis 1825 par le chimiste danois Christian Œrsted, l'aluminium est obtenu à partir de l'alumine, un oxyde d'aluminium tiré de la ba […] Lire la suite

HÉLIOGRAVURE

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 225 mots

Cousin issu de germain de Nicéphore Niépce (1765-1833), l'inventeur de l'héliographie nommée par la suite photographie, Abel Niepce de Saint-Victor (1805-1870) propose en 1853 une technique d'impression sur papier des images photographiques. Par une lettre datée du 23 mai, il indique comment, après avoir repris les recherches de Nicéphore Niépce sur les propriétés du bitume de Judée soumis à l'ac […] Lire la suite

HÉROULT PAUL LOUIS TOUSSAINT (1863-1914)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 717 mots
  •  • 1 média

Paul Louis Toussaint Héroult est un métallurgiste et inventeur français connu pour avoir mis au point en 1886 un procédé de production d'aluminium par électrolyse de l'alumine. Cette technique a couramment été nommée procédé Hall-Héroult, l'Américain Charles Martin Hall l'ayant développée simultanément et indépendamment. Mais au-delà de l'extraction de l'aluminium, le nom de Héroult reste égal […] Lire la suite

HOWE ELIAS (1819-1867)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 390 mots
  •  • 1 média

L’Américain Elias Howe est moins connu que son compatriote Isaac Merritt Singer (1811-1875) ou le Français Barthélemy Thimonnier (1793-1857), mais c’est pourtant ce mécanicien qui a mis au point la machine à coudre dans le principe qui subsiste aujourd’hui . Né le 9 juillet 1819 à Spencer (Massachusetts), Howe est considéré outre-Atlantique comme le véritable inventeur de la toute première machine […] Lire la suite

HYATT JOHN WESLEY (1837-1920)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 709 mots
  •  • 1 média

Industriel et inventeur américain, John Wesley Hyatt a mis au point le Celluloïd, une des premières matières plastiques artificielles. Il a fondé plusieurs sociétés à Albany (État de New York) pour exploiter ce nouveau matériau et a déposé de nombreux brevets sur des procédés de fabrication très variés. John Wesley Hyatt est né le 28 novembre 1837 à Starkey, dans l’État de New York. Sans formation […] Lire la suite

IMAGE ANIMÉE

  • Écrit par 
  • Laurent MANNONI
  •  • 4 390 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre "La fantasmagorie" : …  La technique des projections lumineuses et animées évolue très vite. Durant les années 1790, des physiciens imaginent un nouveau genre de spectacle lumineux, la fantasmagorie, qui renoue avec le passé sulfureux de la lanterne de peur. De grandes séances d’images lumineuses, animées, en couleurs et sonores, sont données à Paris à partir de 1792, par le magicien Paul Philidor puis par Étienne-Gaspar […] Lire la suite

INVENTION DU PNEUMATIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LOUBET
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

Un vétérinaire écossais, John Boyd Dunlop, invente un bandage en caoutchouc pour les roues du tricycle de son fils, sans avoir connaissance des travaux de Robert William Thomson. Ce dernier avait, en effet, déposé un brevet sur une roue dite « en cuir remplie d'air », brevet tombé vite dans l'oubli. Dunlop, qui sait depuis longtemps travailler les feuilles de caoutchouc pour se confectionner des g […] Lire la suite

INVENTION DU TÉLÉPHONE

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 489 mots
  •  • 1 média

Le 14 février 1876, l'Américain d'origine anglaise Alexander Graham Bell dépose un brevet pour un système de transmission de la voix. Quelques heures plus tard, son compatriote Elisha Gray fait de même. Ce sont les recherches menées à partir de 1870 pour transmettre simultanément plusieurs messages sur la même ligne du télégraphe (inventé en 1837), en utilisant le courant alternatif et non continu […] Lire la suite

JACQUARD JOSEPH-MARIE (1752-1834)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 370 mots

Mécanicien français, né à Lyon et mort à Oullins (Rhône). À la fin du xviii e siècle, le tissage des étoffes brochées s'effectuait encore à la main. Les fils de chaîne, entre lesquels on passait les fils de trame polychromes du dessin, étaient soulevés par des « tireurs de lacs ». Tisserand comme son père, Joseph-Marie Jacquard recherche dès 1790 un mécanisme susceptible de lever automatiquement […] Lire la suite

KIBALTCHITCH NIKOLAÏ IVANOVITCH (1853-1881)

  • Écrit par 
  • Frederick I. ORDWAY III
  •  • 207 mots

Inventeur et révolutionnaire russe, membre de la société secrète Narodnaïa Volia (Volonté du peuple), Kibaltchitch est l'auteur du premier projet d'engin volant propulsé par fusée et piloté par l'homme élaboré en Russie. En 1871, il entre à l'Institut des ingénieurs des voies de communications, puis, en 1873, à l'Académie de médecine et de chirurgie. D'octobre 1875 à juin 1878, il est détenu pour […] Lire la suite

KING AUGUSTA ADA, comtesse de Lovelace (1815-1852)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 306 mots

Mathématicienne anglaise, Ada Augusta King (ou encore Ada Lovelace) créa un programme pour le prototype de calculateur numérique conçu par Charles Babbage, dont elle était l'assistante. Elle fut pour cela appelée la première programmatrice. Augusta Ada Byron naît le 10 décembre 1815 à Piccadilly Terrace, dans le Middlesex (auj. à Londres). Ses parents, le célèbre poète lord Byron et Annabella Mil […] Lire la suite

KONSTANTINOV KONSTANTIN IVANOVITCH (1818-1871)

  • Écrit par 
  • Frederick I. ORDWAY III
  •  • 394 mots

Le savant russe Konstantinov a fait de nombreuses découvertes dans le domaine de l'artillerie, des fusées et de la construction d'appareils de précision. Il termine l'École d'artillerie en 1836. Il est nommé commandant, et chargé de la section des fusées de Saint-Pétersbourg en 1849. Konstantinov organise entre 1859 et 1861 des cycles de conférences sur les fusées pour les officiers d'artillerie. […] Lire la suite

KRUPP LES

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 633 mots
  •  • 4 médias

L'ascension de l'entreprise Krupp au début du xix e  siècle, sa toute-puissance de 1870 à 1960 et sa dislocation en 1967 constituent un parfait symbole de l'évolution de la sidérurgie à l'époque contemporaine en Allemagne, ainsi que des armements et des guerres modernes. Venue du commerce, la famille Krupp s'intéresse à la fonderie à la fin du xviii e  siècle et y place ses avoirs. Friedrich Krupp […] Lire la suite

LANGLEY SAMUEL PIERPONT (1834-1906)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 490 mots

Pionnier de l'aviation, astronome et physicien américain. Bien que n'ayant pas suivi d'études supérieures, Samuel Pierpont Langley, né le 22 août 1834 à Roxbury (Massachusetts) dans une famille prospère de grands commerçants, débute sa carrière d'astronome comme assistant à l'observatoire de Harvard. En 1867, il accepte de prendre la direction de l'observatoire d'Alleghany et devient professeur de […] Lire la suite

LA PHOTOGRAPHIE EN FRANCE. TEXTES ET CONTROVERSES: UNE ANTHOLOGIE, 1816-1871, André Rouillé - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Paul-Louis ROUBERT
  •  • 1 069 mots

Dans le chapitre "Le champ du débat" : …  Afin de clarifier la présentation de ces sources, André Rouillé a privilégié une présentation chronologique articulée autour du débat sur le statut entre art et industrie des images photographiques. Il dessine ainsi les grandes lignes d'une autre histoire de la photographie : celle des nombreux défis que se fixent les intervenants, de 1839 jusqu'au début des années 1870, alors que la photographie […] Lire la suite

LE BRIS JEAN-MARIE (1817-1872)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 1 020 mots
  •  • 1 média

Le Français Jean-Marie Le Bris n’était pas seulement un marin : il fut aussi un précurseur de l’aviation, inspiré par le vol plané des grands oiseaux . […] Lire la suite

LECLANCHÉ GEORGES (1839-1882)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 263 mots

Inventeur français qui a mis au point en 1866 la pile qui porte son nom. Né en 1839 à Paris, d'un père juriste fermement engagé dans l'opposition au second Empire, Georges Leclanché accompagne sa famille en exil en Grande-Bretagne où il fait ses premières études. De retour en France, après une formation à l'École centrale des arts et manufactures, il est engagé par la Compagnie des chemins de fer […] Lire la suite

LE DAGUERRÉOTYPE FRANÇAIS (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 966 mots

L'organisation, au musée d'Orsay, d'une exposition majeure consacrée aux premiers temps de la photographie en France ( Le Daguerréotype français. Un objet photographique , 13 mai-17 août 2003), présentée ensuite au Metropolitan Museum of Art de New York (22 septembre 2003-4 janvier 2004), illustre la place prise par cette institution dans les études photographiques. Pour le grand public comme pou […] Lire la suite

LE LIVRE DE TOUS LES MÉNAGES (N. Appert)

  • Écrit par 
  • Paul FOURNIER
  •  • 279 mots

En publiant Le Livre de tous les ménages, ou l'Art de conserver pendant plusieurs années toutes les substances animales et végétales , le Français Nicolas Appert (Châlons-sur-Marne, 1749-Massy, 1841) retrace les expériences qu’il mène depuis une vingtaine d’années, d'abord dans la cuisine de sa confiserie à Paris, puis dans ses ateliers successifs d'Ivry-sur-Seine, de Massy et de Paris. Cet ouvrag […] Lire la suite

LEVASSOR ÉMILE (1843-1897)

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 446 mots
  •  • 1 média

Ingénieur en mécanique, le Français Émile Levassor, associé de René Panhard, a joué un rôle important dans l’histoire de l’automobile. Émile Constant Levassor naît le 21 janvier 1843 à Marolles-en-Hurepoix (Essonne) dans une famille d’agriculteurs. Il poursuit des études à l’École centrale de Paris, où il rencontre René Panhard. Devenu ingénieur, il part d’abord en Belgique pour travailler au sei […] Lire la suite

LILIENTHAL OTTO (1848-1896)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 262 mots
  •  • 1 média

On doit à Otto Lilienthal, ingénieur allemand né à Anklam, les premières expériences rigoureuses sur le vol d'une machine de poids spécifique supérieur à celui de l'atmosphère et dépourvue de moteur. De 1890 à 1896, en Poméranie, au cours de quelque deux mille cinq cents glissades en planeur, il étudie les possibilités de sustentation des surfaces courbes, la stabilité contre le vent, les conditio […] Lire la suite

LIPPMANN GABRIEL (1845-1921)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 295 mots

Physicien français, Gabriel Lippmann, né le 16 août 1845 à Hollerich (Luxembourg), fait ses études à l'École normale supérieure, puis à Heidelberg et à Berlin. Sa thèse, Relations entre les phénomènes électriques et capillaires (1875), le conduit à fabriquer un électromètre capillaire extrêmement sensible. Nommé professeur à la Sorbonne et directeur du laboratoire de physique, il étudie la polari […] Lire la suite

LUMIÈRE LOUIS (1864-1948)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 647 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un industriel franc-comtois spécialisé dans la fabrication de matériel photographique, Louis Lumière ne prétendit jamais au titre de cinéaste, se contentant de celui, plus humble, de physicien, doublé d'un bricoleur passionné qui se consacra jusqu'à la fin de ses jours à des recherches sur la photographie en couleurs, la stéréo-synthèse et le film en relief. Il n'« inventa » point du jour […] Lire la suite

LUNETTES ET TÉLESCOPES (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 627 mots

1609-1610 Galilée réalise les premières observations du ciel à travers une lunette. 1653 Christiaan Huygens invente un oculaire perfectionné pour les lunettes, qu'il décrit dans un manuscrit, Tractatus de refractione et telescopiis . 1668 Isaac Newton invente le télescope. 1672 Cassegrain met au point un télescope comportant un miroir parabolique concave principal et un miroir hyperbolique con […] Lire la suite

MACADAM

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 864 mots
  •  • 1 média

L’évidence trompeuse avec laquelle est utilisé dans le langage courant le terme « macadam » pour désigner le revêtement des routes constitue un abus de langage manifeste et masque la mise au point progressive et complexe d’une invention décisive survenue au début du xix e  siècle dans le but de faciliter le roulement sur les chaussées. Le macadam était initialement une technique révolutionnaire d […] Lire la suite

MACHINE À COUDRE DE THIMONNIER

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 195 mots

Le Français Barthélémy Thimonnier brevète, en 1830, la première machine à coudre. Celle-ci, construite en bois, peut effectuer une couture continue à un fil, en point de chaînette. Pour confectionner des uniformes militaires, Thimonnier en fabrique 80 exemplaires. C'est l'Américain Elias Howe qui améliore ensuite cette machine, en combinant un second fil, une aiguille et une navette. Il dépose un […] Lire la suite

MACHINE À FABRIQUER LE PAPIER EN CONTINU

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 247 mots

Après avoir conçu son projet en 1798, le Français Louis-Nicolas Robert, alors contremaître à la papeterie Didot à Essonnes, obtient un brevet l'année suivante pour construire une machine « à faire du papier d'une très grande longueur ». Celle-ci doit assurer toutes les opérations nécessaires pour obtenir un ruban continu de 10 à 12 mètres de longueur, remédiant ainsi aux inconvénients de la fabric […] Lire la suite

MACHINE À FILER LE LIN DE GIRARD

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 477 mots

Au printemps de 1810 paraît dans Le Moniteur , journal officiel du premier Empire, le règlement d'un concours pour la réalisation d'une machine industrielle à filer le lin. Napoléon I er promet un prix d'un million de francs à celui qui, avant mai 1813, inventera une telle machine. L'opération de filage du lin se faisait encore manuellement à cette époque. Dès juillet 1810, Philippe de Girard e […] Lire la suite

MACHINE ANALYTIQUE DE BABBAGE

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

À partir de 1820, le mathématicien anglais Charles Babbage (1792-1871) mobilise ses vastes connaissances pour résoudre un problème épineux : comment éviter les erreurs dans les tables mathématiques, ces dernières étant, à cette époque, des instruments essentiels pour le développement des sciences et des techniques ? L'enjeu lié à ces tables est tel que les pouvoirs publics anglais décident de fina […] Lire la suite

MACHINE À STATISTIQUES D'HOLLERITH

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 226 mots

Hermann Hollerith (1860-1929), ingénieur américain en mécanique, invente un système de perforatrices, de trieuses et d'additionneuses à cartes, qui va permettre de dépouiller rapidement le recensement des États-Unis de 1890. Sur chaque carte, divisée en lignes et en colonnes, les perforations représentent, selon un code simple, les caractéristiques d'un individu : âge, sexe, métier, situation fami […] Lire la suite

MACHINES-OUTILS (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 243 mots

1751 Tour à charioter en fer du Français Jacques Vaucanson. 1751 Machine à raboter du Français Nicolas Focq. 1775 Machine à aléser de l'Anglais John Wilkinson. 1795 Tour à fileter du Français Senot. 1797 Tour parallèle de l'Anglais Henry Maudslay. 1798 Brevet pour un tour à fileter de l'Américain David Wilkinson. 1814 Raboteuse de l'Anglais James Fox. 1815 Raboteuse de l'Anglais Richard R […] Lire la suite

MAÎTRISE DE LA NAVIGATION (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain BOULAIRE
  •  • 667 mots

Vers — 4000 Premières représentations de bateaux à voiles en Mésopotamie et en Égypte. L'essentiel de la manœuvre se fait toujours à la rame, la voile n'étant qu'un complément en cas de vents favorables. 553 Procope de Césarée parle de la voile latine : triangulaire, elle permet de mieux manœuvrer que les seules voiles carrées pour lesquelles un vent portant fort et bien orienté est nécessaire. […] Lire la suite

MARCONI ET LA TÉLÉGRAPHIE SANS FIL

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 222 mots
  •  • 1 média

En 1896, l'Italien Guglielmo Marconi dépose, en Grande-Bretagne, son premier brevet pour protéger ses réalisations originales de transmission à distance de signaux Morse par ondes électromagnétiques. Marconi a le soutien technique de sir William Preece, l'ingénieur en chef du British Post Office, qui l'aide à acquérir la notoriété. Pour développer son dispositif de télégraphie sans fil, Marconi s' […] Lire la suite

MARCONI GUGLIELMO (1874-1937)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 507 mots
  •  • 2 médias

Physicien et inventeur italien né à Bologne et mort à Rome. Dans l'histoire de la télégraphie sans fil, Guglielmo Marconi intervient au moment où des découvertes fragmentaires mais capitales n'attendent plus que d'être combinées entre elles. L'oscillateur de Hertz (1888) et le tube à limaille de Branly assurent déjà, respectivement, l'émission et la détection des ondes électromagnétiques. Il rest […] Lire la suite

MAREY ÉTIENNE-JULES (1830-1904)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 690 mots
  •  • 3 médias

Médecin et physiologiste français qui a perfectionné la méthode graphique pour l'enregistrement de l'activité physiologique. Né à Beaune, Marey étudie à Dijon et vient à Paris en 1850 s'inscrire à la faculté de médecine. Interne à l'hôpital Cochin (1854), il se passionne pour la physique et travaille en 1857 sur l'élasticité artérielle et la propagation des ondes dans les liquides. Sa thèse, en 1 […] Lire la suite

MARTIN PIERRE-ÉMILE (1824-1915)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 526 mots
  •  • 1 média

Pierre-Émile Martin, métallurgiste français, réussit le 8 avril 1864 la première fusion d'un mélange de fonte et de fer, sur la base d'un procédé d'obtention de l'acier par oxydo-réduction imaginé par René-Antoine Ferchault de Réaumur dès 1722. Cette technique prendra le nom de procédé Siemens-Martin. Pierre-Émile Martin naît le 17 août 1824 à Bourges, dans une famille de maîtres de forges de la […] Lire la suite

MAXIM HIRAM (1840-1916)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 932 mots
  •  • 1 média

Inventeur aux multiples talents, le Britannique d’origine américaine Hiram Stevens Maxim est surtout connu pour la mitrailleuse qui porte son nom, beaucoup moins, pour les aéroplanes dont il reste pourtant l’un des plus grands précurseurs. Issu d’une famille très modeste, Hiram Stevens Maxim est né le 5 février 1840 à Brockway’s Mills, près de Sangerville, dans le Maine (États-Unis). Dès 1854, il […] Lire la suite

MÉTALLURGIE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Nicole CHÉZEAU
  •  • 195 mots
  •  • 1 média

Le passage de la métallurgie du fer et de la fonte à celle de l'acier ouvre l'ère de la technologie moderne. L'utilisation massive, après 1880, de l'acier, matériau aux possibilités prometteuses mais encore indéfinies, incite les producteurs et les consommateurs à effectuer des recherches sur ses propriétés. Ces études, fruit d'une collaboration étroite entre les industriels et les scientifiques, […] Lire la suite

MOISSONNEUSE DE MCCORMICK

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 204 mots

L'Américain Cyrus Hall McCormick dépose, en 1834, un brevet pour une machine faucheuse, tirée par un cheval, en vue de réduire l'importante main-d'œuvre que nécessite la moisson et qui est insuffisante aux États-Unis. Même s'il parvient à vendre quelques unités par an de cette moissonneuse mécanique, ce n'est qu'en 1844 qu'une visite dans le Midwest le convainc de l'intérêt d'une telle machine et […] Lire la suite

MORSE SAMUEL FINLEY (1791-1872)

  • Écrit par 
  • Carleton MABEE, 
  • Universalis 
  •  • 765 mots

Peintre et inventeur américain né le 27 avril 1791 à Charlestown (Massachusetts), mort le 2 avril 1872 à New York. Après des études à la Phillips Academy d'Andover (Massachusetts), Samuel Finley Breese Morse poursuit son cursus à l'université de Yale. Sa curiosité est éveillée par des conférences sur l'électricité, phénomène alors largement incompris. tandis qu'il se plaît à peindre des portraits […] Lire la suite

MOTEUR À EXPLOSION

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LOUBET
  •  • 243 mots

Dans la bataille technique que se livrent les partisans de la vapeur, de l'électricité et du pétrole, les nombreux ingénieurs adeptes du moteur à essence sont de leur côté en pleine rivalité. Au sein de la société Gauthier à Paris, le Wallon Étienne Lenoir (1822-1900) accomplit une réalisation déterminante. En 1860, s'inspirant des travaux de Paul Hugon, il parvient à mettre au point un moteur à […] Lire la suite

MOTO

  • Écrit par 
  • Simon PALATCHI
  •  • 3 588 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "Les pionniers" : …  Le premier deux-roues à moteur est français. En 1868, Louis Guillaume Perreaux dépose le brevet de son « Vélocipède à grande vitesse ». Deux roues, un guidon et un moteur à vapeur dans le cadre qui entraîne la roue arrière : les bases de la moto sont établies. Après cette géniale invention, qui sera modifiée plusieurs fois par son créateur, d'autres bricoleurs talentueux tentent à leur tour de dé […] Lire la suite

MOUILLARD LOUIS-PIERRE (1834-1897)

  • Écrit par 
  • Hugues AUCHÈRE
  •  • 998 mots
  •  • 1 média

Artiste et ornithologue, le Français Louis-Pierre Mouillard, né à Lyon le 30 septembre 1834 et mort au Caire le 20 septembre 1897, est aussi considéré comme un des précurseurs du vol à voile. Jeune homme, Mouillard s'intéresse au vol des oiseaux alors qu'il poursuit ses études à l'École des beaux-arts, d'abord à Lyon, puis à Paris. En 1856, après la mort de son père, il décide de s'installer en Al […] Lire la suite

MUSÉE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 11 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "L'empire des musées" : …  Nous vivons encore aujourd'hui, en matière de musées, sur l'œuvre de la Révolution et sur ses répercussions. En nationalisant les collections royales et les biens de l'Église et des émigrés, les hommes de la Constituante et de la Convention mettaient en application l'idée, déjà en germe dans l'esprit des Lumières, que le patrimoine culturel, jusque-là aux mains d'une minorité de privilégiés, étai […] Lire la suite

NIÉPCE NICÉPHORE (1765-1833)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 007 mots
  •  • 1 média

Il n'est pas rare que des querelles d'antériorité, concernant des découvertes anciennes, finissent par rendre impossible ou oiseuse l'attribution de celles-ci. Il n'est pas rare non plus qu'un filou « exploite » la trouvaille d'autrui et tente de s'en faire passer pour l'inventeur : l'histoire des sciences parvient généralement à le démasquer. Mais qu'un inventeur quelque peu chimérique voie sa cr […] Lire la suite

NOBEL ALFRED (1833-1896)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 840 mots
  •  • 2 médias

La poudre noire et le coton-poudre sont les seuls explosifs pratiquement employés, quand Ascanio Sobrero découvre en 1846, à Turin, la nitroglycérine (1846). L'action de l'acide azotique sur la glycérine, elle-même identifiée depuis 1779, a permis d'obtenir ce nouveau produit qui recèle une force explosive jusqu'alors inconnue. La nitroglycérine apparaît cependant inutilisable, à moins d'être maît […] Lire la suite

OSCILLOSCOPE CATHODIQUE

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 336 mots

S'appuyant sur les travaux du Britannique William Crookes (1832-1919), qui inventa le tube à rayons cathodiques, le physicien allemand Karl Ferdinand Braun (1850-1918) conçoit en 1897 un montage qui lui permet de rendre visible la forme d'un signal électrique. dans un tube à vide, Braun dispose une électrode (la cathode) qui émet un faisceau d'électrons en direction d'un écran (relié à l'anode) re […] Lire la suite

OTTO NIKOLAUS (1832-1891)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 364 mots

Ingénieur allemand né à Holzhausen et mort à Cologne. Tandis qu'Alphonse Beau de Rochas formule la théorie du cycle à quatre temps pour le moteur à explosion (1862), Nikolaus Otto construit en Allemagne, très empiriquement, un moteur du même genre. Mais à l'encontre de la théorie de Beau de Rochas, il ne prévoit pas de volume mort pour la phase de compression du gaz : il obtient ainsi une explosio […] Lire la suite

"PALÉOPHONE" DE CHARLES CROS ET PREMIER ENREGISTREMENT DE LA VOIX HUMAINE PAR EDISON

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 351 mots
  •  • 2 médias

Enregistrer les sons puis les reproduire au moyen d'un appareil est une quête fort ancienne. Alors qu'il séjourne à Sablé au début de 1877, Charles Cros rédige une courte note, « Procédé d'enregistrement et de reproduction des phénomènes perçus par l'ouïe », dans laquelle il expose le principe de ce qu'il nomme « Paléophone » (« voix du passé ») : « Un index léger est solidaire du centre de figure […] Lire la suite

PANHARD & LEVASSOR

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 1 196 mots
  •  • 2 médias

Société française de construction d’automobiles, Panhard & Levassor – qui doit son nom à ses deux associés René Panhard (1841-1908) et Émile Levassor (1843-1897) – a marqué les débuts de l’industrie automobile. Fondée en 1886, cette marque est passée sous le contrôle total de Citroën en 1965. Cette même année, lors du traditionnel Salon de l’automobile de Paris installé porte de Versailles, les […] Lire la suite

PANHARD RENÉ (1841-1908)

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 435 mots
  •  • 1 média

Ingénieur en mécanique et cofondateur de la marque Panhard & Levassor en 1886, le Français René Panhard a été l’un des pionniers de l’industrie automobile. Il occupe la place du fondateur de cette dynastie bourgeoise d’entrepreneurs, de financiers et de juristes français dont les origines sont bretonnes. Louis François René Panhard (dit René Panhard) naît à Paris le 27 mai 1841. Il est le fils a […] Lire la suite

PARACHUTE

  • Écrit par 
  • Christian GRAVAT
  •  • 1 233 mots

Matériel aérien, le parachute sert à décélérer aérodynamiquement la vitesse d'un mobile, laquelle peut avoir pour origine la pesanteur ou la propulsion. La décélération est obtenue en offrant au vent relatif de l'air par rapport au mobile une surface supérieure à celle de ce dernier. C'est ainsi qu'un homme tombant en chute libre à une vitesse moyenne d'environ 50 mètres par seconde voit celle-ci […] Lire la suite

PASTEURISATION

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 587 mots
  •  • 1 média

La pasteurisation est un procédé de conservation de certains aliments (lait, crème, bière, jus de fruits, etc.) par chauffage à une température définie pour chacun d'eux (de 60 à 90  0 C), sans ébullition, pendant un temps bref également défini, suivi d'un refroidissement rapide. Les aliments peuvent ensuite être conditionnés. Le processus vise à diminuer très significativement la quantité de m […] Lire la suite

PAXTON JOSEPH (1803-1865)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 758 mots
  •  • 3 médias

Le xix e  siècle a donné naissance à un type de manifestation spectaculaire qui contribue à symboliser ses structures socio-économiques fondamentales : les expositions universelles. Elles scandent les transformations vers lesquelles le siècle est orienté. Elles situent les étapes progressives de l'industrialisation. Elles prétendent exhiber les conquêtes du machinisme. La présentation des produits […] Lire la suite

PÉNAUD ALPHONSE (1850-1880)

  • Écrit par 
  • Hugues AUCHÈRE
  •  • 1 321 mots
  •  • 2 médias

Inventeur et théoricien de l'aviation, le Français Alphonse Pénaud, né à Paris le 31 mai 1850 et mort le 22 octobre 1880 en cette même ville, est considéré comme l'un des plus brillants précurseurs de l'aviation. D'une famille de marins – son père est amiral –, Pénaud se destine tout naturellement à l'École navale, mais, à la suite d'un problème de santé, il doit y renoncer. Alors âgé de vingt ans […] Lire la suite

PHOTOGRAPHIE Histoire des procédés photographiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 7 284 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "Le processus d'invention" : …  D'une manière générale, la photographie peut être définie comme un procédé physico-chimique de reproduction qui met en œuvre un dispositif optique associé à un matériau sensible dont les propriétés physiques ou chimiques sont modifiées par l'absorption de lumière. La première série lexicale cohérente, articulée autour du mot photographie, est proposée par l'astronome britannique John Herschel (179 […] Lire la suite

PHOTOGRAPHIE Objectifs photographiques

  • Écrit par 
  • Pascal MARTIN
  •  • 5 520 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "La naissance de l'objectif" : …  Dès 1816, le Français Nicéphore Niépce (1765-1833) caractérise l'objectif qui équipe sa chambre en bois comme « une espèce d'œil artificiel, un tuyau susceptible de s'allonger et portant un verre lenticulaire ». Ses connaissances en optique sont rudimentaires, et il cherchera en vain à améliorer son objectif afin de rendre les images qu'il obtient plus nettes et plus lumineuses. Ainsi, cette même […] Lire la suite

PHOTOGRAPHIE Sensitométrie

  • Écrit par 
  • Bernard LEBLANC
  •  • 8 497 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "Historique" : …  Avec les premiers procédés photographiques, l'utilisateur préparait lui-même ses plaques avant de les exposer. Il était donc parfaitement illusoire d'élaborer un système cohérent de sensibilité. L'industrialisation des plaques sèches, dans les années 1870, diminua la variabilité des caractéristiques des émulsions. À partir de 1876, Ferdinand Hurter et Vero Charles Driffield mirent au point l'esse […] Lire la suite

PIXII NICOLAS CONSTANT (1776-1861)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 187 mots

Après la découverte des courants induits par Faraday, Pixii construit, pour Ampère, un appareil de laboratoire qui transforme l'énergie mécanique en énergie électrique : la magnéto-génératrice, couramment appelée magnéto (1832). Une bobine en fer à cheval (induit), sur laquelle on enroule un fil conducteur gainé de soie, est suspendue, branches vers le bas, entre deux montants. À sa rencontre se d […] Lire la suite

PLANEUR

  • Écrit par 
  • Bertrand DREYFUS
  •  • 492 mots
  •  • 2 médias

Véhicule aérien plus lourd que l'air, dépourvu de moteur, capable d'accomplir un vol soutenu . Bien que de nombreux inventeurs aient contribué au développement du planeur, le plus célèbre de tous les pionniers du vol plané est l'Allemand Otto Lilienthal (1848-1896) , qui commence en 1867 à faire, en compagnie de son frère Gustav, des expériences sur la portance et la résistance de l'air. En 1896, […] Lire la suite

PLANTÉ GASTON (1834-1889)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 180 mots

Né à Orthez le 22 avril 1834 et mort à Bellevue (Hauts-de-Seine) le 21 mai 1889, Gaston Planté fut le premier à concevoir et fabriquer un accumulateur électrique. En 1859, il proposa d'utiliser des électrodes en plomb plongées dans l'acide sulfurique afin de pouvoir recharger aisément un système capable de stocker l'énergie électrique. Planté avait compris qu'une batterie ordinaire s'épuisait lor […] Lire la suite

PLASTIQUES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 4 109 mots

Dans le chapitre "Un premier âge" : …  Vers le milieu du xix e  siècle, la pénurie en ivoire devint préoccupante. En Europe et aux États-Unis, on en faisait notamment des boules de billard. Une firme qui produisait celles-ci, Phelan & Collander, lança un concours pour un produit de remplacement : l'inventeur recevrait 10 000 dollars, somme alors considérable. L'Anglais Alexander Parkes (1813-1890), inventeur prolifique, trouva en 1856 […] Lire la suite

POPOV ALEKSANDR STEPANOVITCH (1859-1906)

  • Écrit par 
  • Reginald Leslie SMITH-ROSE, 
  • Universalis 
  •  • 639 mots

Physicien et ingénieur russe, né le 4 (16 dans le calendrier grégorien) mars 1859 à Tourinskie Roudniki (auj. Krasnotourinsk), près de Perm (Russie), mort le 31 décembre 1905 (13 janvier 1906 dans le calendrier grégorien) à Saint-Pétersbourg. Fils d'un prêtre orthodoxe, Aleksandr Stepanovich Popov commence son éducation au séminaire et pense entrer dans les ordres. Mais, attiré par les mathématiqu […] Lire la suite

PREMIER "KODAK"

  • Écrit par 
  • Bernard LEBLANC
  •  • 204 mots

L'Américain George Eastman (1854-1932) invente en 1888 l'appareil photographique pour tous. À cette occasion, il crée une nouvelle marque facile à prononcer dans toutes les langues : « Kodak ». Pour promouvoir son produit, il lance le slogan « Appuyez sur le bouton, nous faisons le reste » ( You press the button, we do the rest ). En effet, cet appareil, vendu 25 dollars et chargé pour 100 vues, é […] Lire la suite

PREMIER PUITS DE PÉTROLE

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 192 mots
  •  • 1 média

Le 27 août 1859, l'Américain Edwin L. Drake extrait pour la première fois du pétrole par forage, à une profondeur d'une vingtaine de mètres, à Titusville, en Pennsylvanie. Il s'inspire pour cela des techniques de forage des puits de sel. Un lourd trépan creuse le sol en étant suspendu au bout d'un câble qui lui transmet depuis la surface un mouvement alternatif créé par un balancier. Dans cette vi […] Lire la suite

PRÉSENTATION DU CINÉMATOGRAPHE LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 245 mots
  •  • 1 média

Le 28 décembre 1895, Antoine Lumière présente, au salon indien du Grand Café, 14, boulevard des Capucines, à Paris, l'invention de ses fils Auguste (1862-1954) et Louis (1864-1948), le Cinématographe. L'image animée existe depuis 1894, avec le Kinétoscope de Thomas Edison et W. K. L. Dickson. Mais elle n'est encore visible que par un seul spectateur à la fois, par l'entremise d'une boîte munie d' […] Lire la suite

PROCÉDÉ INDUSTRIEL DE FABRICATION DE L'ACIER

  • Écrit par 
  • Nicole CHÉZEAU
  •  • 253 mots
  •  • 1 média

L'acier, alliage de fer et de carbone de teneur intermédiaire entre le fer et la fonte, est encore au milieu du xix e  siècle un métal coûteux utilisé pour la fabrication d'outils de qualité. Avec le développement des chemins de fer et de l'armement, la nécessité d'une production en masse se fait sentir. Le premier procédé industriel de fabrication de l'acier date de 1856 ; il est dû à l'Anglais H […] Lire la suite

PROCÉDÉ INDUSTRIEL DE FABRICATION DE L'ALUMINIUM

  • Écrit par 
  • Nicole CHÉZEAU
  •  • 188 mots

Le Français Henri Sainte-Claire Deville (1818-1881) inventa en 1854 le premier procédé industriel de fabrication de l'aluminium. Celui-ci consiste à décomposer le chlorure double NaCl-AlCl 3 par le sodium en présence d'un fondant. L'alumine nécessaire à la préparation de ce chlorure était obtenue en traitant un minerai de bauxite par le carbonate de soude dans des fours chauffés à haute températ […] Lire la suite

QUI A PEUR DES FEMMES PHOTOGRAPHES ? (exposition)

  • Écrit par 
  • Armelle CANITROT
  •  • 1 308 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "De l’album de famille au tableau vivant" : …  L’exposition Qui a peur des femmes photographes ? 1839-1945 qui se déploie sur deux sites, au musée de l’Orangerie pour la période allant de 1839 à 1919, et au musée d’Orsay de 1918 à 1945, se propose ainsi de (re)considérer leur place dans l’histoire de la photographie en présentant la production féminine de cette période en Europe et aux États-Unis. Orchestrée par Thomas Galifot, conservateur a […] Lire la suite

RENAULT LOUIS (1877-1944)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LÉVIS
  •  • 722 mots
  •  • 4 médias

L'un des plus grands constructeurs d'automobiles français. Louis Renault, né à Paris, construisit son premier véhicule en 1898, à l'âge de vingt et un ans . Cette première voiture, entièrement fabriquée par son inventeur, à l'exception du moteur (le moteur était un de Dion d'une puissance de 1,75 cheval-vapeur), comportait un chassis à tubes et une transmission par arbre et différentiel, ce qui co […] Lire la suite

ROEBLING JOHN AUGUSTUS (1806-1869)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 471 mots
  •  • 2 médias

Les ponts ne relèvent pas à proprement parler de l'architecture : on confie généralement leur construction à des ingénieurs n'ayant aucune formation architecturale, Maillart étant l'exception la plus remarquable de cette pratique dévalorisante. Roebling est l'un de ces ingénieurs, dont le style (ou l'absence de style) allait tant influencer les architectes rationalistes du xx e  siècle (comme en t […] Lire la suite

ROLLS-ROYCE

  • Écrit par 
  • Bertrand DREYFUS
  •  • 643 mots
  •  • 3 médias

Firme britannique de construction automobile et aéronautique, fondée en 1906 à Manchester par un mécanicien de grand talent, Frederick Henry Royce (1863-1933), et un jeune aristocrate anglais, féru de sports mécaniques, Charles Stewart Rolls (1877-1910). Celui-ci fut le premier aviateur à faire l'aller et retour sans escale entre l'Angleterre et la France, un an après la mémorable traversée de la […] Lire la suite

SEGUIN MARC (1786-1875)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 315 mots

Ingénieur et inventeur français, né le 20 avril 1786 à Annonay (Ardèche), mort le 24 février 1875 dans cette même ville. Neveu de Joseph Montgolfier, inventeur du célèbre ballon à air chaud, Marc Séguin s'intéresse très tôt à la mécanique. Il mène ses travaux en dilettante mais obtient tant de succès qu'en 1822 ses expériences sur la résistance des câbles métalliques s'avèrent très prometteuses. […] Lire la suite

SOUS-MARINS (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain BOULAIRE
  •  • 597 mots

1624 Le physicien hollandais Cornelius Van Drebbel fait naviguer un bateau en bois couvert de cuir suiffé sous la surface de la Tamise (Grande-Bretagne) pendant quelques instants : le bateau est propulsé par douze rameurs. 1775 L'Américain David Bushnell invente un submersible, le Turtle , engin en bois de forme ovoïde rappelant celle de la tortue (d'où son nom), occupé par un seul homme qui le […] Lire la suite

STEPHENSON GEORGE (1781-1848)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 718 mots

Ingénieur anglais, né le 9 juin 1781 à Wylam, près de Newcastle, mort le 12 août 1848 à Chesterfield. Fils d'un mécanicien assurant le fonctionnement d'une pompe de Newcomen dans une mine de charbon de Newcastle, George Stephenson doit travailler très jeune, sans même être allé à l'école. À l'âge de dix-neuf ans, il est responsable lui aussi d'une pompe Newcomen. C'est à cette période qu'il appren […] Lire la suite

STÉRÉOSCOPIE

  • Écrit par 
  • Josette CACHELOU
  •  • 617 mots
  •  • 2 médias

La sensation de relief dans la vision provient de ce que les deux yeux ne voient pas le même objet sous le même angle. La stéréoscopie comprend donc toutes les méthodes qui permettent d'obtenir une impression de relief, que ce soit en observant un objet à travers un instrument d'optique ou que ce soit en restituant une seule image en relief à partir de deux photographies. De toute manière, la stér […] Lire la suite

SWAN JOSEPH WILSON (1828-1914)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 388 mots

Physicien et chimiste britannique qui fit des découvertes importantes dans les domaines de l'électricité et de la photographie. Né le 31 octobre 1828 à Sunderland, Joseph Wilson Swan débute comme apprenti dans une pharmacie du Sunderland, avant de codiriger une fabrique de produits chimiques à Newcastle-upon-Tyne. Dès 1850, il travaille à la réalisation d'une ampoule lumineuse à partir de filamen […] Lire la suite

TALBOT WILLIAM HENRY FOX (1800-1877)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 539 mots
  •  • 1 média

Amateur éclairé, William Henry Fox Talbot s'est distingué dans le domaine des sciences, notamment en mathématique et chimie, mais également en linguistique, archéologie et botanique. Son intérêt pour l'étude de la lumière, de l'optique et de la représentation du réel sur papier orientent ses recherches vers un nouveau procédé de reproduction du paysage à l'aide d'une chambre claire. Il améliore c […] Lire la suite

TECHNIQUES HISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 7 200 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre " La civilisation industrielle" : …  Les premiers ponts en fonte, navires à vapeur et usines métallurgiques voient le jour dès avant 1800, mais la grande expansion industrielle de l'Europe, puis de l'Amérique du Nord, se fait au cours du xix e  siècle. La France suit le même chemin que l'Angleterre au cours de la première moitié de ce siècle avec la mise en place d'une industrie mécanique particulièrement florissante. Les trois domai […] Lire la suite

TÉLÉGRAPHE ÉLECTRIQUE DE MORSE

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 260 mots

En 1820, le physicien Danois Hans Christian Œrsted découvre la déviation d'une aiguille aimantée par un courant électrique. S'intéressant par curiosité à l'électroaimant (à travers les travaux d'Ampère), qui met en œuvre ce principe, le peintre Américain Samuel Finley Morse commence à réfléchir, en 1832, à l'exploitation des phénomènes électriques pour la communication à distance. Grâce à une aide […] Lire la suite

TELLIER CHARLES (1828-1913)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 394 mots
  •  • 1 média

Surnommé le « père du froid », l'ingénieur français autodidacte Charles Tellier a marqué l'histoire des techniques par ses travaux sur la conservation des aliments, ainsi que sur les divers usages de l'ammoniac dans les transports et l'énergie. Charles Tellier est né le 29 juin 1828 à Amiens dans la Somme. Un premier brevet lui est délivré en 1859 pour l'obtention de froid à partir de l'éther mét […] Lire la suite

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 617 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "Du xixe au xxe siècle" : …  En décimant et en ruinant la noblesse, la Révolution française fut néfaste pour l'industrie dentellière. Au début du xix e  siècle, la reprise s'avéra difficile, les femmes s'habillant comme des vestales, les hommes abandonnant une fois pour toutes la dentelle dans leur costume. Déjà à l'époque du Consulat, Bonaparte essaya, avec succès, de ranimer dans ses États des industries de luxe qui avaien […] Lire la suite

TRACTION FERROVIAIRE (France) (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc COMBE
  •  • 1 048 mots

Octobre 1829 La Rocket des Britanniques George et Robert Stephenson marque les débuts véritables de la locomotive à vapeur moderne. Elle intègre des éléments structurels définitifs qui sont l'échappement de la vapeur issue des cylindres dans la cheminée, la chaudière tubulaire à tubes de fumée, mise au point par le Français Marc Seguin, la boîte à feu indépendante de la chaudière et l'attaque di […] Lire la suite

U.I.T. (Union internationale des télécommunications)

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 1 097 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "À l’origine, l’Union télégraphique internationale (U.T.I.) " : …  Le télégraphe électrique est né aux États-Unis en 1844 des inventions de Samuel Morse (1791-1872). Il s’est répandu très rapidement dans tous les pays d’Europe à partir de 1849. Dès cette même année, la Prusse et l'Autriche ont conclu une convention concernant « l'établissement et l'utilisation de télégraphes électromagnétiques pour l'échange de dépêches d’État ». L’établissement de liaisons trans […] Lire la suite

VÉLO ou BICYCLETTE

  • Écrit par 
  • Philippe TÉTART
  •  • 8 170 mots

Dans le chapitre " Premiers pas de la vélocipédie (1817-1870)" : …  Le 12 juillet 1817, à Mannheim, un Allemand, le baron Karl Drais von Sauerbronn, assis à califourchon sur une poutre en bois reliant deux roues, parcourt 14,4 kilomètres en une heure par la seule poussée de ses pieds. Quatre ans plus tard, il dépose le brevet du « vélocipède » –  stricto sensu une machine permettant d'avancer avec vélocité par l'action des pieds. Objet révolutionnaire, sa draisi […] Lire la suite

VOL DE CLÉMENT ADER

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 215 mots
  •  • 1 média

Dans le parc du château d'Armainvilliers (Seine-et-Marne), à l'est de Paris, le Français Clément Ader (1841-1925) parvient, le 9 octobre 1890, à faire décoller par la seule puissance de son moteur une étrange machine volante, sorte de grosse chauve-souris mécanique à vapeur, baptisée Éole . Un doute s'établit sur la réalité de ce premier vol d'un plus lourd que l'air, car aucun officiel assermenté […] Lire la suite

VUE DE LA FENÊTRE DE LA PROPRIÉTÉ DU GRAS À SAINT-LOUP-DE-VARENNES (N. Niépce)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 215 mots
  •  • 1 média

L'étude des matières réagissant à la lumière conduit Nicéphore Niépce (1765-1833) à impressionner dès 1816 un papier enduit de chlorure d'argent placé au fond d'une chambre noire. Ces premières « rétines », images automatiques du réel, ont un rendu négatif (les noirs apparaissent en blanc et les blancs en noir). En outre elles noircissent et sont instables. Après plusieurs années de recherches, Ni […] Lire la suite

WATT JAMES (1736-1819)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 1 214 mots
  •  • 1 média

James Watt est généralement reconnu comme l’homme qui a fait de la machine à vapeur le véritable moteur de la civilisation industrielle, en apportant à la machine de Thomas Newcomen (appelée alors « pompe à feu ») des perfectionnements fondamentaux. Mais cet ingénieur écossais est un personnage plus complexe que le simple inventeur qu’on voit généralement en lui. Il a construit une carrière origi […] Lire la suite

WESTINGHOUSE GEORGE (1846-1914)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 771 mots
  •  • 1 média

George Westinghouse est l'archétype de l'entrepreneur-inventeur américain du xix e  siècle. Son nom reste attaché à la société de matériel électrique Westinghouse Electric Company, qu'il a fondée en 1886. George Westinghouse , né le 6 octobre 1846 à Central Bridge, dans l'État de New York, grandit à Schenectady, ville où son père tient un atelier de matériel agricole. Il rejoint l'armée à l'âge d […] Lire la suite

WRIGHT WILBUR (1867-1912) & ORVILLE (1871-1948)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 522 mots
  •  • 1 média

Précurseurs de l'aviation américaine, nés respectivement à Millville (Indiana) et à Dayton (Ohio). Fabricants de bicyclettes à Dayton, les deux frères Wilbur et Orville Wright s'intéressent aussi à l'aéronautique. Pour commencer ils expérimentent, jusqu'en 1903, des planeurs lancés sur les dunes de Kitty Hawk (Caroline du Nord) en tenant compte des travaux de l'Allemand Lilienthal. Dans le même te […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !