« CYTOLOGIE VÉGÉTALE »

AQUAPORINES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 2 340 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aquaporines des plantes »  : […] Chez les végétaux, les aquaporines ont pour rôle principal le maintien de la teneur des cellules en humidité. Cette fonction s'effectue par ouverture et fermeture des pores associés à ces protéines. Ainsi, elles contrôlent les débits d'eau à l'échelle cellulaire. Mais ces flux d'eau ne sont pas constants, étant soumis à des rythmes qui sont fonction du jour et de la nuit, ainsi que de l'heure du […] Lire la suite

BERNARD NOËL (1874-1911)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 421 mots

Botaniste français. Né à Paris, Noël Bernard a consacré sa très brève existence à l'étude des phénomènes de symbiose entre les orchidées et les micro-organismes endotrophes. Il démontra que la germination des graines des orchidées ne pouvait avoir lieu qu'à la suite de l'infestation de leurs tissus par des symbiotes spécifiques de cette famille (ceux-ci sont considérés actuellement comme des basid […] Lire la suite

BRYOPHYTES

  • Écrit par 
  • Suzanne JOVET
  •  • 5 098 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le système conducteur des Bryophytes »  : […] Chez beaucoup d'espèces (certaines Hépatiques, les Sphaignes), le tissu conducteur est très réduit : le parenchyme présente des pores ou des ponctuations fines et nombreuses qui facilitent la circulation de l'eau entre les cellules. Dans quelques genres d'Hépatiques ( Pallavicinia , Symphyogyna ), le gamétophyte est parcouru par un ou plusieurs faisceaux centraux constitués de cellules à parois ép […] Lire la suite

BUVAT ROGER (1914-2001)

  • Écrit par 
  • Arlette NOUGARÈDE
  •  • 845 mots

Biologiste, spécialiste de cytologie végétale, Roger Buvat, né à Puteaux le 9 août 1914, est décédé à Marseille le 28 janvier 2001. Ancien élève de l'École normale supérieure, il fut agrégé-préparateur, assistant à la Sorbonne, professeur titulaire (1956) détaché à l'E.N.S., puis professeur à Luminy (Marseille) où il termina sa carrière. Il dirigea tout d'abord le laboratoire de botanique de l'E.N […] Lire la suite

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Cellule végétale »  : […] Une cellule du tissu vert friable que renferme une feuille d'épinard (parenchyme palissadique) d'une feuille d'épinard est de forme prismatique et mesure 60 μm de haut et 20 μm de large. De forme prismatique (fig. 4), elle est délimitée par une paroi rigide de 0,1 μm d'épaisseur, riche en polysaccharides. C'est un cytosquelette extracellulaire dont les constituants sont synthétisés par la cellu […] Lire la suite

CHAROPHYCÉES

  • Écrit par 
  • Robert CORILLION
  •  • 2 498 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Cytologie »  : […] La structure en siphon des cellules internodales est l'un des traits originaux des Charophycées : l'entrenœud peut atteindre des dimensions considérables (de 10 à 20 cm chez quelques espèces) sans se cloisonner et il est multinucléé. La paroi cellulaire est formée par un constituant cellulosique de nature inconnue (absence des celluloses I et II) ; dans le genre Chara , plus rarement chez Nitella […] Lire la suite

CHLOROPHYLLES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 3 556 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « État des chlorophylles « in vivo » »  : […] Les chlorophylles sont localisées dans les membranes internes des chloroplastes des cellules végétales. Ces membranes forment des sortes de sacs (thylacoïdes) à la cohésion desquels les chlorophylles participent. Les bactériochlorophylles des Bactéries phototrophes sont incorporées dans les membranes des vésicules des cellules bactériennes. Alors que la dispersion des molécules de chlorophylles da […] Lire la suite

CHLOROPLASTES

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 875 mots

Dans les cellules chlorophylliennes des végétaux supérieurs, il existe deux modes de fixation du gaz carbonique (CO 2 ou dioxyde de carbone)  : le type de fixation en C 3 et le type en C 4 ainsi désignés en fonction du nombre d'atomes de carbone de la molécule photosynthétisée (voir plus loin). À chaque type métabolique correspondent des organites chlorophylliens (chloroplastes) structurale […] Lire la suite

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ponts cytoplasmiques entre cellules contiguës »  : […] Dans un organe, les cellules sont accolées les unes aux autres. Leur individualisation par leur membrane plasmique est bien visible au microscope, et encore plus chez les végétaux du fait de la présence d‘une paroi rigide externe. Cela ne signifie nullement que les cellules sont totalement isolées les unes des autres. Chez les végétaux, des structures appelées plasmodesmes sont des ponts établis […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Différenciation cellulaire végétale »  : […] Chez les végétaux supérieurs ( Cormophytes), dans le jeune embryon issu de l'œuf, les cellules ont une organisation voisine et toutes se divisent. Progressivement, les cloisonnements se restreignent à certaines cellules, les cellules méristématiques. Ces cellules gardent des caractères embryonnaires et constituent des foyers de prolifération active et coordonnée ou méristèmes. Le fonctionnement […] Lire la suite

EMBRYOPHYTES ou CORMOPHYTES ou ARCHÉGONIATES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves DUBUISSON, 
  • Sabine HENNEQUIN
  •  • 3 239 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques des Embryophytes »  : […] Les Embryophytes regroupent les lignées actuelles suivantes : les Hépatiques ou Marchantiophytes, les Anthocérotes ou Anthocérotophytes, les mousses vraies ou Bryophytes stricto sensu, les Lycophytes (regroupant lycopodes, sélaginelles et isoètes), les Monilophytes (fougères, prêles et psilotes) et les Spermatophytes ou plantes à graines (regroupant les Gymnospermes et les Angiospermes) . Les Emb […] Lire la suite

ÉPICTÈSE

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 471 mots

Propriété des cellules végétales de pratiquer une absorption supplémentaire de sels minéraux pour maintenir leur pression osmotique interne légèrement supérieure à celle du milieu. L'épictèse (du grec : ktésis , acquisition, épi , en supplément) fut découverte par le physiologiste français Lapicque en 1925 sur l'algue brune Ectocarpus . Comme il est de règle chez les végétaux, les vacuoles ont une […] Lire la suite

MÉRISTÈMES

  • Écrit par 
  • Arlette NOUGARÈDE
  • , Universalis
  •  • 3 232 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Aspect cytologique et cytochimique »  : […] L'examen cytologique (Buvat, 1956 ; Catesson, 1964, 1974) révèle, d'autre part, que le cambium est susceptible de variations importantes suivant les saisons. En avril, après le repos hivernal, le cytoplasme dense des initiales fusiformes renferme une multitude de petites vacuoles. Le chondriome est très court. En mai et juin et au début de juillet, les vacuoles s'agrègent en une grande vacuole un […] Lire la suite

PHYTOCHROME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOULY, 
  • René HELLER, 
  • Émile MIGINIAC
  •  • 3 155 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mécanismes d'action »  : […] Une fois la lumière absorbée, les propriétés moléculaires du phytochrome sont modifiées, ce qui affecte, très probablement, les interactions de la protéine phytochrome avec d'autres constituants cellulaires, aboutissant, finalement, à des modifications de la croissance et du développement. Deux modalités d'action majeures ont été décrites. La première concerne le fonctionnement des membranes cell […] Lire la suite

PHYTOGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Yves DEMARLY
  •  • 4 517 mots

Depuis 1960, l' amélioration des plantes a connu, tant en France qu'à l'étranger, des résultats spectaculaires qui se traduisent par des progrès quotidiens dans notre vie. Citons, entre cent exemples, l'extension des zones de culture de maïs grâce aux hybrides précoces, la création de céréales à paille courte, tolérant de fortes fumures azotées, résistantes à la verse et assurant une productivité […] Lire la suite

PLASMOLYSE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 123 mots

En cytologie végétale, départ de l'eau hors de la cellule végétale parce que les molécules d'eau se trouvent attirées par une solution extérieure de pression osmotique plus élevée que celle de la solution vacuolaire, de telle sorte que le contenu cytoplasmique de la cellule se rétracte et se décolle plus ou moins complètement de la paroi pecto-cellulosique (cessation de la turgescence). Au laborat […] Lire la suite

PLASTES

  • Écrit par 
  • Roger BUVAT, 
  • Gérard LEDOIGT
  •  • 5 702 mots
  •  • 4 médias

Les plastes sont des organites propres aux cellules des végétaux chlorophylliens, c'est-à-dire des Algues, des Bryophytes et des végétaux vasculaires ou végétaux supérieurs. Les chlorophylles, pigments de la photosynthèse, se trouvent exclusivement dans les plastes et sont généralement associées à des quantités variables de pigments caroténoïdes. D'après leur teneur en ces divers pigments, on di […] Lire la suite

PROTOPLASTES

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 963 mots

On obtient expérimentalement des protoplastes au laboratoire à partir de cellules bactériennes ou végétales. On appelle protoplaste bactérien une cellule bactérienne (provenant d'une bactérie Gram+) libérée de sa paroi mucopolysaccharidique, généralement après hydrolyse puis dissolution des « muréines » de cette paroi par une enzyme extraite du blanc d'œuf, le lysozyme. Le protoplasme de la cellu […] Lire la suite

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves végétales

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 8 610 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Réserves lipidiques »  : […] Les lipides ou corps gras sont emmagasinés dans les cotylédons, l' albumen, plus rarement dans le périsperme ou l'axe hypocotylé ou encore dans le mésocarpe du fruit (olive, palmier à huile) ; les plantes dites oléagineuses en renferment ainsi de grandes quantités . Les teneurs en matières grasses sont sujettes à variation, étant influencées par les facteurs saisonniers et géographiques, d'une par […] Lire la suite

SÉCRÉTIONS VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET, 
  • Jean-Charles MESTRE
  •  • 2 801 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Cytophysiologie »  : […] On distingue deux processus physiologiques de sécrétion au niveau cellulaire selon qu'il s'agit de la sécrétion de substances hydrophiles ou hydrophobes. Dans le premier type, caractérisé par la sécrétion de substances hydrophiles , l' appareil de Golgi joue un rôle prépondérant : les vésicules émises par les dictyosomes apparaissent remplies d'une substance en général glucidique (mucilage et nect […] Lire la suite

THALLE

  • Écrit par 
  • Jean FELDMANN, 
  • Marie-Thérèse L'HARDY-HALOS
  •  • 3 946 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le fonctionnement des méristèmes et modes de croissance »  : […] La croissance des thalles filamenteux est assurée par les divisions actives de cellules méristématiques. Dans les thalles les moins évolués où la croissance est diffuse, les cellules actives sont nombreuses et éparses ; leurs cloisonnements sont seulement transversaux (filaments unisériés) ou à la fois transversaux et longitudinaux (filaments plurisériés). Dans les thalles plus évolués où la croi […] Lire la suite

THÉORIE CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 3 639 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L’émergence de la théorie cellulaire et ses premières formulations (1800-1839) »  : […] Ce foisonnement théorique au sujet des constituants du vivant ne fit que s’intensifier lors des premières décennies du xix e  siècle. Pour ne citer qu’un exemple, le biologiste allemand Lorenz Oken (1779-1851) imagina en 1805 la théorie des infusoires. Selon lui, les êtres vivants étaient composés d’organismes élémentaires répandus dans le monde, s’associant lors du développement embryonnaire et […] Lire la suite

TISSUS VÉGÉTAUX

  • Écrit par 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 3 838 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les techniques de l'histologie végétale »  : […] Historiquement, les premières observations de tissus de plantes sont très anciennes et remontent au xvii e  siècle. Elles sont pratiquement contemporaines de la construction des premiers microscopes. Les descriptions de R. Hooke dans sa célèbre Micrographia (1665) , de A. Van Leeuwenhoek (1674), de M. Malpighi (1674), de N. Greew (1685) établirent des faits et introduisirent des termes encore util […] Lire la suite

TURGESCENCE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 376 mots

En cytologie végétale, pression qui applique naturellement le cytoplasme contre la paroi cellulaire pecto-cellulosique, et qui, en vertu du principe de l'action et de la réaction, peut être considérée dans le sens inverse (pression de membrane ou de paroi, sur la masse cytoplasmique). L'origine de la turgescence se trouve dans les corps dissous (sels notamment) dans l'eau cellulaire, principalemen […] Lire la suite

VACUOLE VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 826 mots

La cellule végétale typique (cellule foliaire, cellule corticale de racine ou de tige) renferme une grande vacuole centrale, ce qui signifie que le protoplasme de cette cellule est creusé d'une vaste dépression remplie d'une solution saline ou colloïdale diluée — le liquide vacuolaire — et bordée par une membrane simple, le tonoplaste . Certains colorants « vitaux », comme le rouge neutre, envahi […] Lire la suite

VÉGÉTAL

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 2 013 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Quelles sont les caractéristiques d’une cellule végétale ? »  : […] Il est difficile de décrire une cellule végétale « type » puisque l’on retrouve des différences structurales entre les cellules des diverses lignées d’algues, ou entre des types cellulaires distincts existant au sein d’un même organisme végétal pluricellulaire. En plus des organites typiquement eucaryotes tels que le noyau et les mitochondries, une cellule végétale possède généralement trois struc […] Lire la suite

MITOSE

  • Écrit par 
  • Nina FAVARD
  •  • 6 509 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Mécanismes de la cytodiérèse »  : […] Mitose et cytodiérèse sont des événements distincts mais coordonnés dans le temps et dans l'espace . Mitose et cytodiérèse aboutissent ensemble à la formation de deux cellules filles de nouvelle génération issues de la division d'une cellule parentale. Les mécanismes de ces deux événements sont cependant bien distincts et nécessitent, comme on l'a vu plus haut, l'élaboration d'édifices moléculair […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !