« U.R.S.S., histoire »

U.R.S.S. Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 741 mots
  •  • 55 médias

Depuis le début des années 1990, la disparition de l'URSS, l'accès aux sources historiques, la libération de la mémoire ont ouvert une nouvelle étape qui permet de mieux comprendre le passé récent, mais encore largement méconnu d'un des pays qui ont le plus marqué l'histoire du xxe siècle. Rarement illusions, erreurs de jugement ont été aussi largemen […] Lire la suite

Les médias de la recherche « U.R.S.S., histoire » :

1939 à 1945. La Seconde Guerre mondiale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

1945 à 1962. La décolonisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

1962 à 1989. De la guerre froide à la détente
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Accords S.A.L.T.
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les médias de « U.R.S.S., histoire »

ACCORDS DE YALTA

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

Du 4 au 11 février 1945, alors que la Seconde Guerre mondiale bat encore son plein en Europe et dans le Pacifique, Roosevelt pour les États-Unis, Churchill pour le Royaume-Uni et Staline pour l'U.R.S.S. se réunissent à Yalta, en Crimée, pour préparer la paix. Cette conférence interalliée, à laquelle la France n'a pas été conviée, décide tout d'abord du partage de l'Allemagne et de Berlin en quatre […] Lire la suite

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 114 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre "Le grand frère soviétique (1948-1961)" : …  Au moment même de sa rupture avec la Yougoslavie en 1948, des techniciens soviétiques arrivaient en Albanie. Les Soviétiques voulaient éviter qu'une fraction pro-yougoslave ne se développât dans l'Europe de l'Est, et ils espéraient gagner un accès stratégique en Méditerranée ; 15 000 ingénieurs soviétiques séjournèrent en Albanie, contribuèrent à la formation de cadres, à l'achèvement des premiers […] Lire la suite

ALEXIEVITCH SVETLANA (1948- )

  • Écrit par 
  • Hélène MÉLAT
  •  • 1 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Un portrait social et existentiel" : …  En choisissant de toucher aux points névralgiques de l’U.R.S.S. du xx e  siècle, comme dans son choix et sa présentation des témoignages, Svetlana Alexievitch ne prétend pas à la neutralité. Elle dénonce un État qui dévore ses sujets, l’incurie d’un pouvoir qui envoie à une mort presque certaine des soldats non préparés, mal équipés, des liquidateurs à peine protégés. Un État qui n’assume pas les […] Lire la suite

ALEXIS II (1929-2008) patriarche de Moscou (1990-2008)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 789 mots

Patriarche de l'Église orthodoxe russe de 1990 à 2008, Alexis II est issu d'une vieille famille de hobereaux prussiens, les von Ridiger, implantée à Tallinn, la capitale de l'Estonie, et convertie à l'orthodoxie. Né le 23 février 1929, Alexeï Mikhaïlovitch Ridiger grandit dans le milieu des Russes blancs exilés dans les pays Baltes indépendants depuis 1918. Son père était pope. En 1944, l'Estoni […] Lire la suite

ALIEV GAÏDAR (1923-2003)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 630 mots
  •  • 1 média

Dernier des apparatchiks soviétiques, Gaïdar Aliev – Heydar Aliyev, en azéri – a régné sans partage sur l'Azerbaïdjan. Appelé affectueusement « Baba », grand-père, par les Azéris, Gaïdar Aliev, de lointaine origine kurde, est né le 10 mai 1923 au Nakhitchevan, enclave azéri entre l'Arménie soviétique et la Turquie kémaliste. Après des études d'ingénieur, il entre en 1944 au N.K.V.D., l'ancêtre du […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) Le processus de réunification

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 2 739 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "Unité et division" : …  L'Allemagne unie de 1990 est beaucoup plus petite que celle de 1871, déjà amputée de 11 p. 100 de son territoire après le traité de Versailles, en 1919. L'Allemagne « dans les frontières de 1937 », à laquelle se réfèrent les quatre vainqueurs du III e  Reich hitlérien à partir de 1945, correspond au territoire amputé de 1919, auquel s'ajoute la Sarre, rattachée au Reich après un plébiscite ; les a […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 516 mots
  •  • 6 médias

La Deutsche Demokratische Republik (D.D.R., en français R.D.A.) s'est comportée, de sa création en 1949 à la chute du Mur de Berlin en 1989, comme la démocratie populaire la plus fidèle à Moscou et comme l'une des plus réticentes à faire place aux aspirations libérales qui se manifestaient dans le camp socialiste. De prime abord, cette attitude peut sembler paradoxale car l'Allemagne de l'Est fu […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 391 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "Statut et souveraineté" : …  Le projet d'Europe communautaire, lancé à partir de 1950 avec la C.E.C.A. et la Communauté européenne de défense, ne peut se réaliser avec une Allemagne privée de politique étrangère. Le 6 mars 1951, la « petite révision » du statut d'occupation reconnaît à la République fédérale le droit d'exercer partiellement une action extérieure, puis d'avoir un ministre des Affaires étrangères. Avec l'entrée […] Lire la suite

ALPHABÉTISATION

  • Écrit par 
  • Béatrice FRAENKEL, 
  • Léon GANI, 
  • Aïssatou MBODJ
  •  • 8 963 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Le modèle « révolutionnaire »" : …  Le modèle d'une alphabétisation de longue durée caractérise de nombreux pays d'Europe de l'Ouest. Le xx e  siècle voit l'émergence d'un autre modèle, celui de l'alphabétisation rapide des populations par décision politique, dans le contexte des grandes révolutions et de la décolonisation. En premier lieu, on citera le Japon, précurseur en la matière, où le mot d'ordre « Instruisez-vous » est lancé […] Lire la suite

AMALRIK ANDREI (1938-1980)

  • Écrit par 
  • Hélène CARRERE D'ENCAUSSE
  •  • 1 235 mots

Andrei Alexeïevitch Amalrik est né à Moscou en 1938 dans une famille d'intellectuels d'origine française. Fils d'historien, il se tourne aussi vers l'histoire et, à travers elle, découvre ce qui, dans le système soviétique, lui est intolérable. À des études secondaires moyennes ont succédé de brillantes études à l'université de Moscou, qui s'achèvent par la présentation d'un mémoire sur les origin […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE Évolution géopolitique

  • Écrit par 
  • Georges COUFFIGNAL
  •  • 7 514 mots

Dans le chapitre "Guérillas et dictatures militaires" : …  La guerre froide vint renforcer ces données traditionnelles, fournissant une justification géopolitique à une relation de domination jusqu'alors fondée avant tout sur un intérêt national bien compris. Le facteur politico-stratégique va désormais primer sur le facteur économique. Elle rendit aussi les phénomènes politiques beaucoup plus complexes, particulièrement en Amérique centrale et dans la […] Lire la suite

ANDROPOV IOURI VLADIMIROVITCH (1914-1984)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 321 mots

Homme politique soviétique né le 15 juin 1914 à Nagoutskaia (province de Stavropol, Russie), mort le 9 février 1984, à Moscou. Fils d'un ouvrier des chemins de fer, Iouri Andropov travaille d'abord en tant que télégraphiste, projectionniste et batelier sur la Volga avant de suivre des études techniques, puis de s'inscrire à l'université de Petrozavodsk. Il organise le komsomol de la région de Iar […] Lire la suite

ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Edmond JOUVE, 
  • Jean JOUZEL, 
  • Gérard JUGIE, 
  • Claude LORIUS
  •  • 16 481 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre "La deuxième vague" : …  En premier lieu se sont manifestés deux États sud-américains : le Chili et l' Argentine. Ils revendiquent l'un et l'autre de larges secteurs empiétant sur celui que se sont attribué les Britanniques. Le premier invoque la théorie des quadrants (en géométrie, le quadrant est le quart de la circonférence). Le second fait valoir la théorie de la contiguïté ou de la continuité , reposant sur l'analo […] Lire la suite

ARCHITECTURE & ÉTAT AU XXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Anatole KOPP
  •  • 3 970 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "L'ère stalinienne" : …  En Union soviétique, c'est pendant la période stalinienne – c'est-à-dire entre le début des années trente et le milieu des années cinquante – que l'État tentera d'exprimer ses objectifs par les moyens de l'architecture. Cette période succède à celle des années vingt au cours de laquelle des groupes d'architectes aux conceptions différentes (constructivistes, rationalistes, partisans du classicis […] Lire la suite

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 944 mots

Dans le chapitre "L'intérêt stratégique et militaire de l'Arctique et son évolution" : …  Avant la Seconde Guerre mondiale, l'Arctique était considéré comme un milieu très hostile, difficilement pénétrable et dépourvu de véritable signification stratégique, du moins du côté américain, bien qu'il ait été le théâtre de quelques opérations militaires dans des détroits. L'intérêt stratégique de ces régions s'est véritablement révélé après 1945, à la suite des progrès techniques de l'aviati […] Lire la suite

ARDZINBA VLADISLAV (1945-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 253 mots

Homme politique abkhaze, Vladislav Ardzinba fut le premier président (1994-2005) de la république autonome autoproclamée d'Abkhazie. Né le 14 mai 1945 à Eshera, dans la République socialiste soviétique autonome d'Abkhazie, intégrée à la Géorgie, Vladislav Grigoriévitch Ardzinba étudie l'histoire de 1962 à 1966 à l'Institut pédagogique de Soukhoumi, la capitale de l'Abkhazie. Il poursuit son cursu […] Lire la suite

ARMÉE BLANCHE

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 456 mots
  •  • 4 médias

Cette expression désigne ordinairement les diverses formations militaires qui ont combattu le pouvoir bolchevique en Russie de 1918 à 1922. Si leur but premier était le renversement du nouveau régime, certains de leurs chefs continuaient à se référer au pouvoir issu de la révolution de Février, tandis que la majorité d'entre eux aspiraient au retour à l'autocratie. Dès août 1917, un premier regrou […] Lire la suite

ARMÉE Doctrines et tactiques

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 8 017 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "Moteur et guerre totale" : …  Le fait que la guerre ait échappé à ceux qui prétendaient la maîtriser n'implique-t-il pas une faille dans la conception volontariste de Clausewitz ? Ayant écrit avant la révolution industrielle, ce dernier n'a-t-il pas sous-estimé le poids du facteur technique ? Celui-ci dicterait-il, de manière autonome et indépendamment des choix politiques rationnels prévus par Clausewitz, les conditions concr […] Lire la suite

ARMÉE ROUGE, U.R.S.S.

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 584 mots
  •  • 1 média

Après la révolution d'Octobre, le Conseil des commissaires du peuple adopte un décret concernant l'armée : tout le pouvoir est confié aux soviets et aux comités militaires, le commandement devient éligible et une armée permanente de volontaires est instaurée. Entre le 15 et le 28 janvier 1918 est signé le décret portant création de l'Armée rouge ouvrière et paysanne (R.K.K.A. : Raboče-Krest'janska […] Lire la suite

ARMÉNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALEM, 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Sirarpie DER NERSESSIAN, 
  • Kegham FENERDJIAN, 
  • Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, 
  • Kegham TOROSSIAN
  •  • 23 787 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre "Le génocide" : …  Laissant une forte autonomie à ses minorités, l'Empire ottoman se raidit de plus en plus au fur et à mesure de son déclin politique et économique. Désormais, les réformes appliquées aux minorités chrétiennes seront le fruit de la pression des grandes puissances. Cet état de fait étant vécu comme une humiliation par les musulmans de l'Empire, les minorités vont être en butte à nombre d'exactions, […] Lire la suite

AZERBAÏDJAN

  • Écrit par 
  • Raphaëlle MATHEY, 
  • Ronald Grigor SUNY, 
  • Universalis 
  •  • 6 553 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "Une brève indépendance " : …  À la suite de la victoire des bolcheviks en 1917 et du retrait des troupes russes hors du Caucase durant la Première Guerre mondiale, les leaders azeris rejoignirent les Arméniens et les Géorgiens pour une brève expérience d'autonomie transcaucasienne (février-avril 1918). Une tentative plus brève encore d'unité au sein d'une république fédérative indépendante de Transcaucasie (avril-mai) échoua […] Lire la suite

BABI YAR

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 859 mots
  •  • 1 média

Le grand ravin de Babi Yar, situé à la limite septentrionale de la ville de Kiev, en Ukraine, servit de charnier pour des victimes principalement juives que des groupes de S.S. allemands tuèrent entre 1941 et 1943. Après un premier massacre de Juifs à Babi Yar, le lieu continua de servir pour l'exécution de prisonniers de guerre soviétiques et de Roms, ainsi que de Juifs. Les Soviétiques parlère […] Lire la suite

BALTES PAYS

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 1 320 mots

Dans le chapitre "D'une occupation l'autre" : …  Leur situation géographique, entre le Reich et l'U.R.S.S., a une seconde fois associé le destin des trois pays. Annexés par Moscou à la suite du pacte germano-soviétique de 1939 qui mit un terme aux vingt années d'indépendance, les trois Républiques devinrent en 1940 des Républiques socialistes soviétiques. La guerre germano-soviétique (22 juin 1941-1944) eut des conséquences tragiques. Outre l'ex […] Lire la suite

BERLIN CONFÉRENCE DE (1954)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 244 mots
  •  • 1 média

Du 25 janvier au 18 février 1954, la Conférence de Berlin réunit les ministres des Affaires étrangères de France, de Grande-Bretagne, des États-Unis et de l'U.R.S.S. à l'initiative des Occidentaux qui adressèrent à Moscou une note commune le 15 juillet 1953 proposant de discuter des problèmes allemands et autrichiens. L'idée fut lancée par Churchill le 20 avril 1953, après la mort de Staline. Ce […] Lire la suite

BICHKEK, anc. FROUNZE

  • Écrit par 
  • Julien THOREZ
  •  • 488 mots
  •  • 2 médias

Bichkek, dénommée Frounze de 1926 à 1990, est la capitale du Kirghizstan, pays d'Asie centrale indépendant depuis 1991. Implantée sur le piémont septentrional du Tianshan (chaîne de l'Alatau kirghize) entre 700 et 900 mètres, dans l'oasis drainée par le Tchou, la ville est localisée à proximité de la frontière avec le Kazakhstan, ce qui lui confère une situation périphérique à l'échelle de la r […] Lire la suite

BIÉLORUSSIE

  • Écrit par 
  • Yann RICHARD, 
  • Ioulia SHUKAN
  •  • 7 722 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "La Biélorussie soviétique" : …  La Première Guerre mondiale accéléra la désagrégation de l'empire russe et accrut l'audience des mouvements politiques nationalistes, parfois avec l'aide des occupants allemands. Un Comité national biélorussien fut créé à Minsk en mars 1917. Le 25 mars 1918, un congrès pan-biélorussien proclama la République populaire de Biélorussie. Mais, après la capitulation allemande, les bolcheviks reprirent […] Lire la suite

BLINDÉS MATÉRIELS

  • Écrit par 
  • Patrice VENTURA
  •  • 7 308 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre "Les blindés soviétiques et russes" : …  Les chars soviétiques et russes ont été massivement produits dès le lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Ils sont connus sous l'appellation « T » suivie d'un numéro. Rustiques, les chars russes laissent peu de place aux membres d'équipage, dont le confort n'est pas considéré comme prioritaire. Cela impliquait d'ailleurs de recruter des hommes d'équipage de petite taille. Massivement exportés, […] Lire la suite

BONNER ELENA GEORGIEVNA (1923-2011)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 462 mots

Dissidente soviétique et militante des droits de l'homme, Elena Bonner était une figure respectée de la lutte pour le respect des droits humains en Union soviétique et en Russie. Cofondatrice, en 1976, du groupe Helsinki de Moscou, le plus ancien mouvement de défense des droits de l'homme de Russie, elle était l'épouse du physicien dissident Andreï Sakharov, Prix Nobel de la paix en 1975. Elena Ge […] Lire la suite

BOUKHARINE NICOLAS IVANOVITCH (1888-1938)

  • Écrit par 
  • Pierre FRANK
  •  • 1 676 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "À la droite du parti" : …  Vers la fin de l'année 1920, face aux difficultés nées notamment du problème paysan, on assiste chez Boukharine au début d'une évolution. À cette époque aussi, il se prononce pour des méthodes de direction plus rigoureuses ; il appuie Trotski contre Lénine dans la discussion sur la question syndicale : il préconise entre autres une « mobilisation pour la production », par l'intermédiaire des synd […] Lire la suite

BOULGANINE NIKOLAÏ ALEXANDROVITCH (1895-1975)

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 345 mots
  •  • 1 média

Maréchal de l'U.R.S.S., Boulganine fut président du Conseil des ministres de l'Union soviétique de 1955 à 1958. Fils d'un employé de bureau de Nijni-Novgorod, Boulganine adhère au Parti bolchevik en 1917. De 1918 à 1922, il travaille dans la Tcheka, puis il est affecté jusqu'en 1927 au Conseil supérieur de l'Économie nationale. Son ascension commence en 1931, année où il devient président du sovie […] Lire la suite

BREJNEV LEONID ILITCH (1906-1982)

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 722 mots
  •  • 1 média

Né en Ukraine dans une famille d'ouvriers, Leonid Brejnev entre au Komsomol en 1923 et au P.C.U.S. (Parti communiste de l'Union soviétique) en 1931. Après avoir obtenu en 1935 son diplôme d'ingénieur métallurgiste, il devient permanent du parti en 1937 et travaille en Ukraine sous la direction de Khrouchtchev. En 1938, il est, comme secrétaire du comité régional de Dniepropetrovsk, remarqué par Kh […] Lire la suite

BREST-LITOVSK PAIX DE (mars 1918)

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 574 mots
  •  • 1 média

Au lendemain de la révolution d'Octobre, le 26 octobre (8 novembre) 1917, le Congrès des soviets promulgue un décret demandant l'ouverture immédiate de pourparlers de paix avec les puissances centrales, mais les pays de l'Entente se déclarent absolument opposés à cette proposition. Le gouvernement bolchevique engage malgré tout séparément des négociations au début de décembre 1917. L'armistice ent […] Lire la suite

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 998 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre "La République populaire bulgare" : …  À partir de septembre 1944, des changements profonds s'opèrent dans la société bulgare. L'ancienne structure sociale, fondée sur la propriété privée, la monarchie constitutionnelle et les élites traditionnelles, est détruite. Un nouvel ordre social commence à s'établir sous la couverture de l'occupation du pays par l'armée soviétique. Sur cette base, l'Union soviétique contrôle et oriente le dével […] Lire la suite

CALENDRIERS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul PARISOT
  •  • 9 907 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre " La réforme grégorienne de 1582" : …  L'année julienne de 365,25 jours est légèrement trop longue comparée à l'année de saisons de 365,2422 jours : elle l'emporte de 0,0078 jour/an et le calendrier julien va retarder de 3 jours en quatre siècles, ainsi que l'ont constaté les Pères de l'Église réunis au concile de Nicée en 325. Sosigène a prétendu fixer « définitivement » l'équinoxe de printemps au 25 mars mais, en 325, il l'a rétrogr […] Lire la suite

CAMBODGE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Solange THIERRY, 
  • Universalis 
  •  • 25 923 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre "De la République populaire du Kampuchéa à l'État du Cambodge" : …  Constatant que les Khmers rouges renonçaient à la solidarité socialiste au profit d'une politique ultranationaliste et antivietnamienne, la République socialiste du Vietnam s'inquiéta d'être prise en tenailles entre une Chine hostile au Nord et un Cambodge prochinois et belliqueux au Sud. C'est la principale raison de son intervention militaire au Cambodge, et non le souci de venir en aide, en pr […] Lire la suite

CAMP D'EXTERMINATION

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 606 mots
  •  • 2 médias

Les camps d'extermination construits par les nazis ( Vernichtungslager ) étaient des camps de concentration destinés spécifiquement à l'anéantissement de masse ( Vernichtung ) des individus considérés comme indésirables dans l'espace du III e  Reich et des territoires conquis par les Allemands. Les victimes de ces camps furent pour la plus grande part des Juifs, mais aussi des Roms, des Slaves […] Lire la suite

CASPIENNE, géopolitique

  • Écrit par 
  • Garik GALSTYAN
  •  • 7 458 mots

Avec une superficie de près de 400 000 kilomètres carrés, la mer Caspienne est la plus grande étendue d'eau continentale du monde. Elle est entourée d'un premier cercle de pays, constitué par la Russie, l'Azerbaïdjan, le Turkménistan, le Kazakhstan et l'Iran. Cinq autres États, positionnés en une sorte de croissant méridional, sont directement liés à la région caspienne : la Turquie, la Géorgie, […] Lire la suite

CASTRO FIDEL (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY
  •  • 2 547 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre "Le leader révolutionnaire" : …  En 1959, Castro affirme à Jules Dubois, journaliste au Chicago Tribune , qu'il n'est pas et n'a jamais été communiste. Mais le 16 avril 1961, il proclame le caractère socialiste de la révolution. Il se dit également marxiste-léniniste et assure qu'il l'a toujours été et le sera jusqu'à sa mort. Reconstruction a posteriori ou vérité cachée par tactique politique, les biographes sont en désaccord. I […] Lire la suite

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO, 
  • Universalis 
  •  • 17 147 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "Divisions politiques" : …  Avant l'éclatement de l'Union en 1991, plus du quart des entités nationales soviétiques étaient concentrées au Caucase : 14 sur 52 que comptait l'U.R.S.S., en tout plus de 23 millions d'habitants. Trois républiques fédérées : Arménie (3 354 000 hab.), Azerbaïdjan (7 174 000 hab.), Géorgie (5 471 000 hab.). Neuf républiques autonomes, dont une rattachée à l'Azerbaïdjan : le Nakhitchevan (300 000 ha […] Lire la suite

C.E.I. (Communauté des États indépendants)

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 3 693 mots
  •  • 4 médias

La Communauté des États indépendants (C.E.I.) a été constituée en 1991 à l'initiative du président de la Russie, Boris Eltsine. Alors que l'U.R.S.S. était en pleine décomposition depuis le putsch dirigé contre son président, Mikhaïl Gorbatchev, en août 1991, puis le référendum sur l'indépendance de l'Ukraine le 1 er  décembre de la même année, les présidents de la Russie, de l'Ukraine et de la Bi […] Lire la suite

CHEVARDNADZE EDOUARD (1928-2014)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 888 mots
  •  • 1 média

Homme de la transition gorbatchévienne, Edouard Chevardnadze fut président de la République (1992-2003) d’une Géorgie indépendante, avant d’être chassé par la révolution des roses. Edouard Chevardnadze est né le 25 janvier 1928 dans le village de Mamati en Géorgie occidentale. À vingt ans, il adhère au Parti communiste de l’Union soviétique (P.C.U.S.) et obtient en 1959 un diplôme d’historien pol […] Lire la suite

CHOSTAKOVITCH DMITRI (1906-1975)

  • Écrit par 
  • André LISCHKE
  •  • 2 766 mots
  •  • 1 média

Sa vie a fait de Dmitri Chostakovitch le témoin de quelques-uns des événements les plus dramatiques de son siècle : la révolution de 1917, la Seconde Guerre mondiale, les répressions staliniennes et les espoirs de la déstalinisation. Déterminée par le devoir de s’adresser en premier lieu à son peuple, et à travers lui au monde entier, son œuvre monumentale, dominée par ses quinze symphonies et au […] Lire la suite

C.I.O. (Comité international olympique)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 359 mots

Dans le chapitre "Histoire d'une institution incontournable" : …  Le C.I.O. naît donc le 23 juin 1894 à la Sorbonne à Paris. Il compte alors treize membres : Pierre de Coubertin et Ernest Callot (France), Dimitrios Vikelas (Grèce), lord Ampthill et Charles Herbert (Grande-Bretagne), William Milligan Sloane (États-Unis), José Benjamín Zubiaur (Argentine), Leonard Albert Cuff (Nouvelle-Zélande), Jirí Guth (Bohême), Ferenc Kemény (Hongrie), Viktor Balck (Suède), Al […] Lire la suite

COLLECTIVISATION EN U.R.S.S.

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 306 mots

La collectivisation des terres en U.R.S.S., après un premier essai infructueux qui proposait aux paysans une entrée volontaire dans les kolkhoz, ne prit effet qu'en octobre 1929, mais alors sous une forme autoritaire. Cette collectivisation fait suite à l'échec de la N.E.P. qui avait pour but de préserver l'alliance entre les ouvriers et les paysans. Dans une Russie soviétique où 96 p. 100 de la p […] Lire la suite

COMMUNISME DANS LE MONDE JUSQU'À LA CHUTE DE L'URSS (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 709 mots

1848 Karl Marx et Friedrich Engels font paraître le Manifeste du parti communiste , dans lequel ils en appellent à une union internationale des travailleurs contre la bourgeoisie capitaliste. Septembre 1864 Création à Londres de la I re  Internationale, qui est dissoute dès 1876 au terme de nombreuses dissensions internes. Juillet 1889 Création à Paris de la II e  Internationale, dont le pacifi […] Lire la suite

COMMUNISME Histoire

  • Écrit par 
  • Annie KRIEGEL
  •  • 13 863 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "La révolution d'Octobre" : …  La victoire inattendue des bolcheviks en Russie à l'issue de la seconde révolution, dite « d'Octobre » (nov. 1917) , apparaît comme l'événement décisif d'une toute nouvelle conjoncture qui se développe entre deux pôles : la signature d'une paix séparée sur le front oriental et l'espoir d'une révolution prolétarienne à court terme en Occident. Pour marquer la rupture avec le passé et la II e  Inter […] Lire la suite

COMMUNISME Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 516 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "La propriété collective des moyens de production" : …  Les pays socialistes ont institué la propriété collective des moyens de production, en pratique par nationalisation du capital privé et transfert à l'État des biens confisqués à leurs propriétaires (la Yougoslavie constituant un cas unique, où la propriété socialiste a pris la forme de propriété « sociale » de tout le peuple, et non de l'État). Une différence formelle a distingué des autres le […] Lire la suite

COMMUNISME Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 116 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre "La question nationale dans la stratégie de la IIIe Internationale" : …  Confrontée aux querelles nationales et aux conflits frontaliers qui agitent en permanence l'Europe centrale dans l'entre-deux-guerres, la III e Internationale n'a pas arrêté une position de principe de nature à lui donner une ligne de conduite homogène et cohérente dans ce domaine. Les débats théoriques qui agitaient le mouvement social-démocrate avant la Première Guerre mondiale n'ont plus cours […] Lire la suite

CONQUEST ROBERT (1917-2015)

  • Écrit par 
  • Alexandre SUMPF
  •  • 992 mots

Conservateur assumé et anticommuniste notoire, l’historien britannique Robert Conquest a inlassablement dénoncé pendant cinquante ans la nature violente du régime soviétique. Si ceux qui le voulaient étaient informés depuis les écrits des déçus exilés Boris Souvarine ou Victor Serge dans les années 1930, sans oublier Trotski ou l’affaire Kravtchenko en 1946-1950, Robert Conquest a le premier démo […] Lire la suite

CORÉE DU NORD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Universalis 
  •  • 9 005 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "Fondation de la République populaire démocratique de Corée" : …  En 1945, l'armée soviétique, qui occupait la partie nord de la péninsule, reconnut le Comité populaire comme pouvoir représentatif des Coréens. Dès octobre, Kim Il-sung, né le 15 avril 1912, apparut devant la foule. Le 8 février 1946, Kim Il-sung, alors secrétaire général du Parti du travail (Parti communiste au début) fondé le 10 octobre 1945, devint président du Comité populaire provisoire. À […] Lire la suite

CORÉE DU SUD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Stéphane THÉVENET, 
  • Universalis 
  •  • 11 410 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre "La présidence de Roh Tae-woo" : …  En 1987, le climat social se dégrada. La mort d'un étudiant au cours d'un interrogatoire policier en avril provoqua des manifestations d'étudiants qui dégénérèrent en mouvements de protestation populaire. Face à cette situation, Roh Tae-woo, candidat à la présidence, annonça, le 29 juin, des mesures de démocratisation et de libéralisation : élection du président au suffrage universel tant réclamé […] Lire la suite

CORÉE GUERRE DE (1950-1953)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 267 mots
  •  • 1 média

Après la Seconde Guerre mondiale, la Corée est occupée par les Soviétiques au nord et par les Américains au sud. En 1948 naissent officiellement, de part et d'autre du 38 e  parallèle, deux États distincts et bientôt rivaux : la Corée du Nord, communiste, de Kim Il-sung et la Corée du Sud de Syngman Rhee, soutenue par les États-Unis. Le 25 juin 1950, les troupes nord-coréennes envahissent la Corée […] Lire la suite

CRONSTADT MARINS DE

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 1 092 mots
  •  • 2 médias

Au cours de la révolution de 1905-1907, les marins de la flotte de la mer Noire et de la Baltique jouent un rôle considérable. Ceux de Cronstadt se soulèvent à deux reprises. Le premier soulèvement est consécutif au manifeste du tsar (17 oct. 1905) qui déclenche toute une série de meetings de protestation, notamment le 23. Les équipages revendiquent l'amélioration du service et, sous forme d'ultim […] Lire la suite

CUBA

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY, 
  • Janette HABEL, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Jean Marie THÉODAT, 
  • Victoire ZALACAIN
  •  • 24 460 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre "Conflits avec l'impérialisme nord-américain" : …  Au début de 1960, les événements se précipitent et vont déclencher une accélération du processus de rupture avec les États-Unis. Irrité par l'expropriation de 1 200 000 hectares appartenant à ses citoyens, l'État fédéral ne renouvelle pas le Sugar Act et décide le 10 octobre l'embargo total sur les exportations et importations cubaines en vertu de l'Export Control Act. À partir du mois de juillet […] Lire la suite

CUBA CRISE DE (1962)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 192 mots
  •  • 1 média

Au milieu du mois d'octobre 1962, des avions espions nord-américains découvrent que des rampes de missiles menaçant directement l'intégrité des États-Unis ont été installées par l'U.R.S.S. sur l'île de Cuba, tombée dans le camp de la révolution socialiste depuis l'accession de Fidel Castro au pouvoir en 1959. Le 22 octobre, le président Kennedy ordonne l'encerclement naval de l'île, mobilise d'imp […] Lire la suite

DANILOV VIKTOR PETROVITCH (1925-2004)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 808 mots

Viktor Petrovitch Danilov fut le plus grand spécialiste de l'histoire de la paysannerie russe et soviétique au xx e  siècle et, parmi la communauté des historiens russes, l'un des plus respectés représentants de cette « génération des années 1960 » qui s'était engagée – autant que le permettaient les circonstances – dans la brèche ouverte en 1956 par le XX e  congrès du P.C.U.S. Né en 1925 dans u […] Lire la suite

DANUBE

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 513 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Le Danube de toutes les Hongries" : …  C'est environ 1 000 kilomètres après sa source que le Danube quitte le monde germanique et alpin pour entrer dans le milieu carpatique. Le fleuve pénètre d'abord en Slovaquie, dont il arrose la capitale, Bratislava (447 000 habitants en 2005). Après la prise de Budapest par les Ottomans en 1541, la ville était devenue la capitale de la Hongrie des Habsbourg, sous son nom allemand de Presbourg. […] Lire la suite

DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 8 472 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "La fin des démocraties populaires" : …  À la fin des années 1980, les impulsions données par Mikhaïl Gorbatchev, afin de faire évoluer la société soviétique vers le pluralisme politique et l'économie de marché, constituent un prodigieux encouragement pour tous ceux qui veulent réformer le système communiste, en U.R.S.S. et dans les démocraties populaires. Elles sont allées beaucoup plus loin et plus vite que ne l'espéraient les contes […] Lire la suite

DÉPÉRISSEMENT DE L'ÉTAT

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DEMALDENT
  •  • 1 070 mots

Jusqu'en 1845, Marx avait développé, en jeune hégélien de gauche, une critique purement philosophique de l'État ; L'Idéologie allemande pose les fondements d'une critique théorique, menée au nom du matérialisme historique. L'État est le produit nécessaire d'une société divisée en classes inconciliables : il est le pouvoir organisé de la classe dominante pour maintenir l'exploitation des classes […] Lire la suite

DÉSTALINISATION

  • Écrit par 
  • Ilios YANNAKAKIS
  •  • 1 392 mots
  •  • 3 médias

La période qui suit le XX e  congrès du P.C.U.S. (févr. 1956) est habituellement désignée comme étant celle de la « déstalinisation ». Dans le vocabulaire politique occidental, hormis le vocabulaire communiste, le terme de déstalinisation est usuellement opposé à celui de « stalinisme ». En réalité, ce terme ne traduit que malaisément et partiellement les changements que subissent après le XX e  c […] Lire la suite

DIATCHENKO VASSILI PETROVITCH (1902-1971)

  • Écrit par 
  • Joëlle LE GOFF
  •  • 924 mots

Docteur ès sciences économiques et nommé professeur de cette même discipline en 1943, Diatchenko est membre du P.C.U.S. depuis 1922. Diplômé de la faculté d'économie de l'Institut polytechnique de Leningrad en 1929, il exerce jusqu'en 1947 les fonctions d'enseignant-chercheur. Il travaille aussi à l'Académie des sciences à partir de 1947, puis, jusqu'en 1956, est successivement directeur adjoint, […] Lire la suite

DOUCHANBÉ

  • Écrit par 
  • Julien THOREZ
  •  • 492 mots
  •  • 1 média

Douchanbé est la capitale du Tadjikistan , république d'Asie centrale indépendante depuis 1991. Localisée sur le piémont de la chaîne de Hissar, la ville est située dans le centre-ouest du pays, à proximité de la frontière de l'Ouzbékistan. Douchanbé a été fondée par les autorités soviétiques sur l'emplacement d'un village, au moment de la formation du territoire national tadjik en 1924, alors […] Lire la suite

DOUDAEV DJOKHAR (1944-1996)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 681 mots

Père de l'indépendance de la Tchétchénie en 1991, celui qui se faisait appeler le « loup tchétchène » n'aura pas assisté à la débâcle de l'armée russe, ni à la signature d'un accord de paix à l'automne de 1996. Le destin de Djokhar Doudaev se confond avec la tragédie de son peuple. Accusés d'avoir collaboré avec l'occupant nazi, plusieurs peuples du Caucase et de la Russie méridionale sont déporté […] Lire la suite

DUBČEK ALEXANDRE (1921-1992)

  • Écrit par 
  • Jacques RUPNIK, 
  • Universalis 
  •  • 1 329 mots
  •  • 1 média

Le dirigeant communiste slovaque Alexander Dubček restera dans l'histoire comme l'homme symbole du Printemps de Prague en 1968, une des rares tentatives effectuées dans les démocraties populaires pour se démarquer de la rigueur du système soviétique. Tout en donnant des gages de fidélité à Moscou, il considère que le « socialisme à visage humain » est compatible avec l'orthodoxie et tolère une l […] Lire la suite

ÉCHEC DE L'INSURRECTION HONGROISE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 242 mots
  •  • 1 média

Le 4 novembre 1956, huit divisions soviétiques, appuyées par l'aviation, prenaient d'assaut Budapest et d'autres villes hongroises, pour réprimer le mouvement des insurgés qui, depuis le début du mois d'octobre, réclamaient l'organisation d'élections libres. Le 23 octobre déjà, les forces de l'ordre hongroises avaient tiré sur une manifestation d’étudiants. Moscou avait alors accepté le retour au […] Lire la suite

ÉCLATEMENT DE L'U.R.S.S.

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 244 mots
  •  • 1 média

L'Union des républiques socialistes soviétiques, née en décembre 1922 afin d'unir les diverses composantes de l'ancienne Russie tsariste dans une communauté de destin issue de la révolution d'Octobre 1917, disparaît de la scène internationale en décembre 1991, au terme d'un processus de désagrégation qui n'a duré que quelques mois. À l'origine de l'éclatement de l'U.R.S.S. se trouvent les réformes […] Lire la suite

EFIMOV BORIS (1900-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 183 mots

Caricaturiste russe. Boris Yefimovitch Efimov, né Boris Fridland, est le fils d'un cordonnier juif de Kiev. Le dessin est d'abord pour lui un passe-temps et projette de devenir avocat quand éclatent la Première Guerre mondiale, puis la révolution bolchevique de 1917. Adepte de la cause bolchevique, il se rend à Moscou et devient dessinateur d'affiches pour le nouveau régime. Il travaille pour Iz […] Lire la suite

ÉGYPTE L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 316 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre "L'affirmation de l'Égypte à l'extérieur" : …  Menant à l'intérieur une politique faite à la fois de persuasion et de répression, il met en œuvre à l'extérieur, dans les années suivantes, une ligne de conduite conforme à sa vision de la place de son pays dans le monde et du rôle que lui-même était appelé à jouer. Ses vues étaient définies dès 1954 dans son petit ouvrage Philosophie de la révolution . Abdel Nasser situait l'Égypte au centre de […] Lire la suite

ELTSINE BORIS (1931-2007)

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 867 mots

Boris Eltsine , premier président de la fédération de Russie, a joué un rôle majeur dans les mutations postsoviétiques, rôle diversement évalué dans son pays. Né le 1 er  février 1931 dans le district de Sverdlovsk, il présente le profil typique de sa génération : un père paysan devenu ouvrier, la survie quotidienne difficile dans un bourg de l'Oural, un diplôme d'ingénieur, le travail, d'abord co […] Lire la suite

EMPRUNTS RUSSES

  • Écrit par 
  • René GIRAULT
  •  • 736 mots

À la veille de la Première Guerre mondiale, la France se classe au deuxième rang parmi les puissances capitalistes exportatrices de capitaux, avec environ 40 à 45 milliards de francs-or expédiés à l'étranger. Le quart de ce montant est allé vers l'Empire russe, allié politique et pays dont le développement économique est très rapide : on peut estimer à 12 340 millions de francs-or les capitaux par […] Lire la suite

ENGAGEMENT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE, 
  • Jacques LECARME, 
  • Christiane MOATTI
  •  • 11 615 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "La politisation de l'artiste" : …  Les guerres qui se sont succédé au cours du siècle – les guerres coloniales (Maroc, Indochine, Algérie...), la Seconde Guerre mondiale, l'Occupation, la Résistance, les camps de concentration, la guerre nucléaire, la guerre froide – ont tour à tour fourni aux écrivains non seulement un matériau dramatique, et le plus souvent tragique, à profusion, mais les ont transformés en acteurs. Beaucoup y on […] Lire la suite

ÉRYTHRÉE

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Roland MARCHAL
  •  • 5 549 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "La victoire du nationalisme érythréen" : …  Ces divisions ne pouvaient durer, car elles signifiaient à terme la disparition de la guérilla. À partir de 1966, différents secteurs du F.L.E. s'interrogent sur cette crise, d'autant que les liens avec d'autres mouvements de libération ou avec des États poussent à un aggiornamento. Celui-ci prend deux formes : une scission qui est à l'origine du Front populaire de libération de l'Érythrée (F.P.L. […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') Des fusées aux lanceurs

  • Écrit par 
  • Frederick I. ORDWAY III, 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 11 382 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "La constitution des arsenaux stratégiques de la guerre froide" : …  En 1945, les puissances victorieuses de l'Allemagne héritent du savoir-faire nazi. Alors que la guerre froide s'instaure, la priorité est accordée à la réalisation de missiles balistiques porteurs de l'arme nucléaire. Il s'agit d'abord de missiles capables de franchir quelques centaines de kilomètres, puis, vers 1955, de missiles dits à portée intermédiaire (de 2 500 à 3 000 km). Par rapport au V […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') Des pionniers à la fin de la guerre froide

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 14 714 mots
  •  • 37 médias

Dans le chapitre "La présence humaine dans l'espace" : …  La présence de l'homme dans l'espace – autrement dit les vols habités – constituent l'élément le plus symbolique et le plus médiatique des activités spatiales. Elle débute le 12 avril 1961, avec la révolution effectuée par le Soviétique Iouri Gagarine autour de la Terre. Au cours de la décennie 1960, le vol habité répond à plusieurs objectifs : apprendre à vivre dans l'espace en augmentant progre […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') La militarisation de l'espace

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 420 mots

Dans le chapitre "L'arsenalisation de l'espace" : …  La panoplie des systèmes qui vient d'être évoquée concerne des moyens passifs dont le but n'est pas de porter le combat dans l'espace. Cependant, du côté américain comme du côté soviétique, les militaires exprimèrent très tôt leur intention de s'engager dans cette seconde voie. Notons que le lancement du Spoutnik-1 soviétique, en 1957, ayant fait naître la crainte, aux États-Unis, d'un second Pea […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') L'espace et l'homme

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 057 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre " L'espace pour connaître l'Univers" : …  L'espace a indéniablement permis d'accomplir dans la connaissance de l'Univers un bond de géant qui aurait été impossible avec les seuls instruments terrestres. Les progrès qui ont été accomplis durant le premier demi-siècle de l'ère spatiale sont plus importants que ceux qui avaient été réalisés dans tous les siècles précédents. Près de 200 sondes ont été lancées vers la plupart des objets du s […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 923 mots
  •  • 31 médias

Dans le chapitre "La première fusée moderne" : …  De 1937 au début de 1945, une intense activité de recherches militaires sur les fusées va se développer en Allemagne, à Peenemünde. D'un côté, la Luftwaffe y entreprend la construction de divers types de missiles air-air, air-sol, sol-air et sol-sol, de l'autre, la Wehrmacht s'engage notamment dans la voie des missiles balistiques sol-sol à longue portée. En 1945, de l'ordre de 12 000 ingénieurs […] Lire la suite

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 150 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "La première indépendance" : …  Dans le nouveau pays, tout était à faire : mettre en place des institutions, établir une Constitution, créer une monnaie. Les aspirations démocratiques ont fait adopter une Constitution presque idéale, mais inapplicable dans les faits. Il faut admirer cependant que des législateurs inexpérimentés aient décidé que les femmes voteraient (en 1920), qu'ils aient approuvé une réforme agraire qui liquid […] Lire la suite

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES, 
  • Universalis 
  •  • 12 425 mots
  •  • 10 médias

La question des relations Est-Ouest remonte à la révolution russe de 1917 ; elles se sont développées à partir d'une trame qui n'a pas beaucoup changé jusqu'à la disparition de l'U.R.S.S., en décembre 1991 ; elles reposaient sur l'existence de deux blocs cimentés par la dépendance, l'allégeance ou l'alliance ; elles ont connu des phases diverses, marquées tantôt par l'aiguisement des antagonismes […] Lire la suite

ÉTHIOPIE

  • Écrit par 
  • Jean CHAVAILLON, 
  • Jean DORESSE, 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean LECLANT, 
  • Hervé LEGRAND, 
  • Jacqueline PIRENNE, 
  • R. SCHNEIDER, 
  • Universalis 
  •  • 24 519 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre "Les dernières années de la junte militaire" : …  Pour cacher ce bilan négatif, le chef de l'État organise des parades militaires et prononce des discours fleuves. Mais, en mai 1989, une tentative de coup d'État est menée contre Mengistu. Organisé au plus haut niveau de l'état-major militaire, ce putsch éclate à l'occasion d'une visite présidentielle en Allemagne de l'Est. Il est rapidement et violemment réprimé par les services de renseignement […] Lire la suite

FERRO MARC (1924-2021)

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 1 026 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Épreuves historiques, travail d’historien" : …  La vie de Marc Ferro est marquée par des événements et des engagements précoces qui orienteront en partie ses intérêts de recherche. Né à Paris le 24 décembre 1924, élève au lycée Racine, il connaît l’exode en 1940, puis le départ en zone non occupée en 1941, pour échapper à la politique antisémite de Vichy dont sa mère sera victime en déportation. Étudiant à Grenoble à partir de 1942, il rejoint […] Lire la suite

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 524 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre "La Finlande nouvelle (1919-1929)" : …  Il fallait d'abord asseoir la situation internationale du pays. Les rapports avec la Russie rouge, très mauvais en raison de la guerre civile (appelée par les « blancs » « guerre de libération »), s'étaient encore aggravés avec la participation d'éléments ultranationalistes à l'expédition d'Aunus en avril 1919. Pour éviter un conflit durable, les Finlandais acceptèrent de signer en octobre 1920 la […] Lire la suite

FROUNZE MIKHAÏL VASSILIEVITCH (1885-1925)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 484 mots

Né au Turkestan d'un père officier de santé, Frounze poursuit ses études à l'Institut polytechnique de Saint-Pétersbourg ; il s'affilie aux cercles révolutionnaires d'étudiants et d'ouvriers, puis adhère au Parti social-démocrate, y adoptant les positions de la tendance bolchevique (1903). Expulsé de Saint-Pétersbourg en 1904 à la suite d'une manifestation, il travaille à Moscou puis à Ivanovo-Voz […] Lire la suite

FUTUR ANTÉRIEUR. L'AVANT-GARDE ET LE LIVRE YIDDISH (exposition)

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 1 289 mots
  •  • 1 média

L'exposition Futur antérieur. L'avant-garde et le livre yiddish (1914-1939) qui s'est tenue au musée d'Art et d'Histoire du judaïsme (M.A.H.J.) à Paris, du 11 février au 17 mai 2009, fut une révélation à bien des égards. Elle permit de réfuter l'image folkloriste qui colle à la littérature et à l'art du yiddishland, en révélant leur inscription dans les mouvements modernistes qui naissent à la fi […] Lire la suite

GAGARINE IOURI ALEXEÏEVITCH (1934-1968)

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 1 015 mots
  •  • 1 média

Cosmonaute soviétique , premier homme à être allé dans l'espace, Iouri Alexeïevitch Gagarine naît le 9 mars 1934 dans une famille d'ouvriers de Klouchino (oblast de Smolensk, dans l'ouest de la Russie, aujourd'hui Gagarine). Après ses études secondaires, il devient apprenti fondeur à Lioubertsy, ville proche de Moscou, puis entre au collège industriel de Saratov, sur la Volga. Il devient membre d […] Lire la suite

GELS ET DÉGELS. UNE AUTRE HISTOIRE DU CINÉMA SOVIÉTIQUE (rétrospective)

  • Écrit par 
  • Lucien LOGETTE
  •  • 861 mots

Comme Bernard Eisenschitz le souligne dans sa Préface à Gels et dégels. Une autre histoire du cinéma soviétique 1926-1968 , catalogue de la manifestation dont il était le programmateur et qui a fait les beaux soirs du Centre Georges-Pompidou, du 3 décembre 2002 au 24 février 2003 (après avoir fait les beaux jours du festival de Locarno en août 2000), l'histoire du cinéma soviétique n'avait pas ét […] Lire la suite

GÉNOCIDE

  • Écrit par 
  • Louis SALA-MOLINS
  •  • 8 501 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Un crime entre Blancs" : …  Ce détour par l'idéologie est nécessaire pour comprendre pourquoi, à Nuremberg d'abord, à l'O.N.U. ensuite, il ne parut point excessif ou scandaleux de voir les puissances victorieuses condamner les nazis pour avoir installé dans la blanchitude – racialement homogène selon des critères de classification vieux et dignes comme Buffon – un nuancier qui culminait à l'Aryen et inventait des déficits d' […] Lire la suite

GÉOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  •  • 6 235 mots

Dans le chapitre "Les pionniers anglo-américains de la géopolitique" : …  Dans cette perspective, le premier géopoliticien, même s'il n'est pas classé comme tel, est certainement l'amiral américain Alfred Thayer Mahan (1840-1914). Toute sa réflexion est sous-tendue par une interrogation de patriote ou de nationaliste : comment son pays, les États-Unis, peut-il devenir une puissance mondiale ? Mahan étudie la rivalité entre la France et l'Angleterre, de Louis XIV à Napo […] Lire la suite

GÉORGIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Régis GAYRAUD, 
  • David Marshall LANG, 
  • Kalistrat SALIA, 
  • Universalis 
  •  • 15 766 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre "L'incorporation à l'U.R.S.S." : …  En janvier 1921, la république de Géorgie est reconnue de jure par les Alliés. Cela n'empêche pas l'Armée rouge d'installer un régime soviétique à Tbilissi un mois plus tard. Le 12 mars 1922, la Géorgie est donc officiellement annexée à l'U.R.S.S. au sein de la république fédérative socialiste soviétique de Transcaucasie. Staline et Ordjonikidzé, tous deux géorgiens, vont soviétiser le pays sans […] Lire la suite

GERÖ ERNÖ (1898-1980)

  • Écrit par 
  • Pierre KENDE
  •  • 1 484 mots

Né et mort à Budapest, Ernö Gerö (de son vrai nom, Singer) fut un représentant typique de la seconde génération du Komintern, celle qui est venue aux affaires après l'éviction des chefs historiques du bolchevisme première manière. Son nom est toutefois associé, avant tout, à l'insurrection populaire hongroise de 1956 qu'il est censé avoir provoquée tant par l'incompréhension de la situation que pa […] Lire la suite

GOMUŁKA WŁADYSŁAW (1905-1982)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 762 mots
  •  • 1 média

Né à Krosno (Galicie), Gomułka est élevé dans la tradition socialiste et adhère à seize ans à l'organisation de jeunesse du Parti socialiste polonais. En 1926, il entre au Parti communiste et se signale par ses qualités d'agitateur. Secrétaire du syndicat de la chimie, il organise une grève à Łódź en 1932 et est incarcéré. Libéré pour raison de santé, il reprend ses activités et est à nouveau arrê […] Lire la suite

GORBATCHEV MIKHAÏL (1931- )

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 2 018 mots
  •  • 1 média

Le nom de Mikhaïl Gorbatchev restera associé à la fin de la guerre froide. Le dernier secrétaire général du Parti communiste de l'Union soviétique, en lançant un processus de démocratisation, la perestroïka, dont il espérait qu'il redynamiserait le pays, a précipité la chute d'un régime que l'on croyait inébranlable et ouvert la voie à la réunification de l'Europe. […] Lire la suite

GORCHKOV SERGUEÏ GUEORGUEVITCH (1910-1988)

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 518 mots

L'amiral Gorchkov a fait de la marine de guerre soviétique, dont le rôle était essentiellement limité à la surveillance des frontières maritimes au début des années 1960, un instrument privilégié de la politique internationale de l'U.R.S.S. ainsi qu'une composante majeure dans l'équilibre des forces nucléaires et conventionnelles face aux puissances occidentales et aux États-Unis en particulier. A […] Lire la suite

GOSBANK

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 436 mots

La Gosbank, appellation abrégée de la Gosoudarstvennyï Bank, était la Banque d'État de l'U.R.S.S.. Sa fondation en 1921 a marqué la fin de la période du « communisme de guerre » et l'instauration de la Nouvelle politique économique (N.E.P.), et consacré l'abandon de l'idée d'une économie non monétaire, idée que les dirigeants communistes de l'U.R.S.S. avaient un moment entretenue après la révoluti […] Lire la suite

GOSPLAN

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 235 mots

Comité du plan d'État, organe central de la planification soviétique, le Gosplan dépendait du Conseil des ministres de l'U.R.S.S. et traduisait, dans des plans nationaux spécifiques, les objectifs fixés par le Parti communiste et le gouvernement. Créé en février 1921, le Gosplan était, à l'origine, un conseil consultatif auprès du gouvernement, qui n'avait d'autre fonction que d'exercer une influe […] Lire la suite

GOULAG

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 3 867 mots
  •  • 1 média

Trois ans à peine après la parution, en Occident, du livre phare d'Alexandre Soljenitsyne L'Archipel du Goulag (1973) , le terme Goulag (pour Glavnoie Oupravlenie Laguerei , Direction principale des camps) fait son entrée dans le Grand Robert . La reconnaissance du sigle-symbole Goulag marque un aboutissement, celui d'un long et douloureux cheminement entrepris il y a plus d'un demi-siècle par q […] Lire la suite

GRETCHKO ANDREÏ ANTONOVITCH (1903-1976)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 412 mots

Né dans la région de Rostov-sur-le-Don, Gretchko s'engage dans l'Armée rouge à l'âge de seize ans. Il y reste après la guerre civile. Il entre alors à l'Académie militaire Frounze, dont il est diplômé en 1936, puis à l'Académie de l'état-major. Nommé général au début de la guerre de 1941, il se bat à Kharkov, dans le Caucase et en Ukraine. Il conduit ses troupes jusqu'en Tchécoslovaquie. Après les […] Lire la suite

GROMYKO ANDREÏ ANDREÏEVITCH (1909-1989)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 394 mots
  •  • 2 médias

Né à Starye Gromyki, près de Minsk, en Biélorussie, Andreï Andreïevitch Gromyko a fait ses études à l'Institut d'économie de Moscou. Après avoir enseigné l'économie pendant quelques années, il entre en mars 1944 dans la carrière diplomatique. Il dirige au ministère le département Amérique, puis part à Washington comme conseiller d'ambassade. En 1943, âgé seulement de trente-cinq ans, il est nommé […] Lire la suite

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 968 mots
  •  • 29 médias

L'expression « guerre froide » a été employée pour la première fois par le prince Juan Manuel d'Espagne, au xiv e  siècle, pour désigner l'interminable conflit qui opposait alors les Rois Catholiques aux Maures d'Andalousie. Non certes qu'il ne fît pas couler le sang. Mais il présentait cette double originalité de n'avoir pas été précédé d'une déclaration de guerre et d'être voué à s'achever sans […] Lire la suite

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 3 554 mots

L’expression « guerre froide » désigne le conflit qui opposa les États-Unis et l’URSS durant la seconde moitié du xx e  siècle. Trois traits fondamentaux la caractérisent : d’abord, la nature indirecte de l’affrontement, d’où l’adjectif « froide » qui qualifie cette « guerre » ; ensuite, la dimension de ses enjeux, qui opposent deux superpuissances pour la domination du monde, au risque d’un confl […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 649 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre "La « drôle de guerre »" : …  À l'ouest, l'armée française a lancé une timide offensive dans la forêt de la Warndt, et conquis quelques centaines de kilomètres carrés. Mais les quatre divisions britanniques n'ont pris position en France que le 3 octobre. Certes, la France et le Royaume-Uni ont rejeté, le 6 octobre, les propositions de paix de Hitler qui reconnaissaient le fait accompli en Pologne. Le 16 octobre 1939, une contr […] Lire la suite

HELSINKI (JEUX OLYMPIQUES D') [1952] Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 724 mots

Du 19 au 21 juin 1947, le C.I.O. tient sa quarantième session à Stockholm, la réunion étant consacrée à l'élection des villes d'accueil des Jeux de la XV e  olympiade, en 1952. Un an plus tôt, en juin 1946, Londres avait été choisie, sans vote formel, pour organiser les Jeux de 1948. Cette fois, dix villes, dont cinq métropoles des États-Unis, sont candidates. Dès le second tour de scrutin, Helsin […] Lire la suite

HITLER ADOLF (1889-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 4 770 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "Le chef de guerre" : …  Le déclenchement du conflit fut accueilli avec morosité par la population allemande. La victoire sur la Pologne était prévisible, mais qu'allait-il se passer avec la France et le Royaume-Uni ? Après les mois d'inactivité de la « drôle de guerre », la série de victoires allemandes du printemps et de l'été 1940, qui aboutirent à l'occupation de la Norvège, du Danemark, de la Belgique, des Pays-Bas e […] Lire la suite

HODJA ou HOXHA ENVER (1908-1985)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER
  •  • 1 204 mots
  •  • 1 média

Né en 1908 à Gjirokastër, Enver Hodja (ou Hoxha) dirigea l'Albanie de 1945 à 1985. Fils d'un commerçant tosque de religion musulmane, il bénéficia, en 1930, d'une bourse du gouvernement albanais pour l'université de Montpellier. À Paris, il entreprit sa formation politique auprès d'un petit groupe de communistes albanais en exil. En 1933, il devint le secrétaire particulier du consul honoraire d'A […] Lire la suite

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER, 
  • Universalis 
  •  • 32 218 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre "La Hongrie sous le communisme (1945-1989)" : …  Le fait d'avoir de 1941 à 1944 (et même au-delà) combattu aux côtés de l'Allemagne nazie a livré la Hongrie, pays vaincu, à la puissance soviétique. S'y installant dès l'automne de 1944, les Soviétiques ont dans un premier temps (1945-1948) toléré qu'il y règne une relative liberté sous la forme d'un parlementarisme à l'occidentale, encore que le nouveau régime ait dû se plier à la volonté de la p […] Lire la suite

HUSÁK GUSTÁV (1913-1991)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 900 mots
  •  • 2 médias

Né à Bratislava, Gustáv Husák adhère au mouvement communiste alors qu'il est étudiant. Pendant la guerre, il prend une part active au travail clandestin du parti. Il est l'un des organisateurs du soulèvement de la Slovaquie en 1944. Il est alors nommé membre du præsidium du comité central et vice-président du Parti communiste en Slovaquie. De 1946 à 1950, il préside le Conseil des commissaires (qu […] Lire la suite

IAKOVLEV ALEXANDRE (1923-2005)

  • Écrit par 
  • Cécile VAISSIÉ
  •  • 732 mots

Mort le 18 octobre 2005 à Moscou, Alexandre Iakovlev suscitait des controverses depuis vingt ans. Certains le considèrent comme le « père de la perestroïka », la restructuration qui aurait permis de démocratiser l'U.R.S.S. D'autres lui reprochent la disparition de l'U.R.S.S., tandis que d'autres encore se demandent si, par ses revirements abrupts, il n'a pas contribué à discréditer les idées de li […] Lire la suite

INDE (Le territoire et les hommes) Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS, 
  • Universalis 
  •  • 22 981 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre "Indira Gandhi, du populisme à l'autoritarisme " : …  À la mort de Nehru, Lal Bahadur Shastri, un vétéran du Congrès, prend la tête du gouvernement. Il se révèle un véritable chef dans la conduite de la guerre de 1965, mais il meurt en janvier 1966 à Tachkent d'une crise cardiaque lors des négociations de paix. L'establishment congressiste, que la presse appelle « le Syndicat », jette alors son dévolu sur Indira Gandhi, la fille de Nehru, qui lui se […] Lire la suite

INTERNATIONALE SYNDICALE ROUGE

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 1 040 mots

La scission syndicale n'a jamais été un objectif stratégique de l'Internationale communiste. Et cependant, du 3 au 19 juillet 1921, se tient à Moscou le congrès constitutif de l'Internationale syndicale rouge. Le schisme était certes prévisible, mais les bolcheviks avaient souvent pensé, dans un premier temps, regrouper partis et syndicats dans une même internationale, comme cela s'était produit e […] Lire la suite

INTERVENTION SOVIÉTIQUE EN AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 248 mots
  •  • 1 média

Décidée à soutenir un gouvernement communiste luttant contre une guérilla d'inspiration musulmane, dans un pays frontalier qu'elle juge indispensable à sa sécurité, mais aussi inquiète devant la vague islamique qui vient de l'emporter en Iran, l'Union soviétique tire prétexte du traité soviéto-afghan de 1978 pour envoyer, un an plus tard, un corps expéditionnaire qui occupe bientôt la capitale, Ka […] Lire la suite

IOFFE ADOLF ABRAMOVITCH (1883-1927)

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 385 mots

L'un des grands noms de la jeune diplomatie soviétique, Ioffe fut l'un des plus fidèles amis de Trotski. Issu d'une grande famille bourgeoise de Crimée, il adhère au P.O.S.D.R. alors qu'il est encore lycéen. En 1903, il part étudier à Berlin où il séjourne avec des interruptions jusqu'en mai 1906, date à laquelle il est expulsé pour son activité révolutionnaire. Il est l'un des quatre membres du b […] Lire la suite

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 463 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre "Réalisme et fermeté" : …  Lorsque le Baas prend le pouvoir, il trouve dans l'Union soviétique un allié sur lequel il s'appuie pour hâter l'entrée du P.C.I. au sein du Front progressiste. En avril 1972, un traité d'amitié et de coopération consacre l'établissement de liens privilégiés politiques, économiques et militaires. Mais une appréciation différente du conflit israélo-arabe et la dégradation manifeste des relations e […] Lire la suite

IRAN Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Universalis 
  •  • 22 450 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre "Le règne de Mohammad Reza" : …  Lorsque se déclencha la Seconde Guerre mondiale, l'Iran se déclara neutre et le demeura jusqu'à la fin du mois d'août 1941. L'attaque allemande contre l'Union soviétique, le 22 juin 1941, fit de l'Iran le lieu de jonction des Britanniques et des Soviétiques, pour une fois alliés dans ce pays contre un ennemi commun. En effet l'Iran était la voie la plus pratique pour faire parvenir des armes aux […] Lire la suite

ISLAM (Histoire) Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD, 
  • Universalis 
  •  • 31 507 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre "Colonisation et peuples musulmans" : …  Dans la théorie politique de l'U.R.S.S., un certain nombre de groupements non slaves, qui avaient été progressivement inclus dans l'Empire russe entre le xvi e et le xix e  siècle et qui étaient catalogués comme peuples musulmans sous l'ancien régime, détenaient, depuis le courant des années 1920 et 1930, le label de « nations » et de « nationalités » et occupaient des territoires qui leur étaien […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 129 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre "L'occupation américaine et le redémarrage (1945-1955)" : …  Au cours de la période d'occupation (1945-1952), le Japon, comme l'Allemagne vaincue, a connu un bouleversement radical de ses institutions et la mise en place de fondements politiques, économiques, juridiques et intellectuels nouveaux. L'attitude des autorités d'occupation à l'égard du Japon a toutefois évolué parallèlement au développement de la guerre froide en Asie et dans le reste du monde. […] Lire la suite

JEUX OLYMPIQUES Les dissensions au sein du bloc de l'Est et les Jeux

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 810 mots

Quand débutent les compétitions olympiques à Melbourne, la Hongrie est à feu et à sang. Le pays souhaite se libérer du joug stalinien, un vaste mouvement populaire prend forme en octobre 1956, de grandes manifestations s'organisent, les travailleurs créent des conseils ouvriers et prennent la direction des usines. Imre Nagy, entraîné par ce mouvement populaire, constitue un gouvernement dans lequ […] Lire la suite

JEUX OLYMPIQUES Les Jeux et la guerre froide

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 932 mots

Les Jeux d'hiver de Lake Placid, en 1980, se déroulent alors que la guerre froide connaît un moment de haute tension. En décembre 1979, l'Armée rouge a pénétré en Afghanistan pour soutenir militairement le régime communiste de Babrak Karmal. Le président des États-Unis Jimmy Carter, affaibli par le marasme économique et par l'affaire des otages de Téhéran (une soixantaine d'Américains sont séques […] Lire la suite

KÁDÁR JÁNOS (1912-1989)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 1 176 mots
  •  • 2 médias

D'origine paysanne, János Kádár est né à Somogy, en Hongrie occidentale. Ouvrier métallurgiste, il adhère en 1932 au Parti communiste clandestin et participe peu après à la direction de l'organisation de jeunesse à laquelle il appartient depuis 1931 ; l'une et l'autre organisation étant interdites, il est à diverses reprises incarcéré par la police du régent Horthy. La Gestapo l'arrête en 1944, ma […] Lire la suite

KAGANOVITCH LAZAR MOÏSSEÏEVITCH (1893-1991)

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 528 mots
  •  • 1 média

Juif ukrainien originaire du village de Kabany, près de Kiev, Lazar Kaganovitch est apprenti cordonnier lorsqu'il adhère au Parti ouvrier social démocrate de Russie en 1911. Au lendemain de la révolution, il dirige les organes du Parti communiste et de l'État soviétique à Nijni-Novgorod aux côtés de Molotov et d'Anastase Mikoyan. En 1920, il est nommé chef du gouvernement du Turkestan et est alor […] Lire la suite

KALMOUKS

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 1 488 mots

Dans le chapitre "La République socialiste soviétique autonome des Kalmouks" : …  L'avènement du régime communiste va infliger de nouvelles épreuves à ceux des Kalmouks (les Buzāva surtout) qui avaient lié leur destin à l'armée Wrangel. L'exil les mène successivement à Istanbul, puis en Bulgarie ou en Tchécoslovaquie, enfin, pour beaucoup d'entre eux, en France où une colonie buzāva assez importante se fixe à partir de 1924, perpétuant depuis lors un culte lamaïque encore vivac […] Lire la suite

KĀRMAL BABRAK (1929-1996)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 435 mots

Homme d’État afghan, né le 6 janvier 1929 près de Kaboul, mort le 3 décembre 1996 à Moscou. Fils d’un général de bonne famille, Babrak Karmal vient au marxisme à l’université de Kaboul dans les années 1950. Après avoir purgé cinq années de prison pour ses activités politiques, il fait son service militaire avant de reprendre des études de droit. Membre fondateur du Parti démocratique du peuple af […] Lire la suite

KATYŃ

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 715 mots

L'une des affaires les plus mystérieuses de la Seconde Guerre mondiale, le massacre de Katyń a pendant très longtemps envenimé les relations polono-soviétiques. Au début de 1943, les Allemands annoncèrent la découverte, dans la forêt de Katyń (près de Smolensk en Russie), de huit fosses communes contenant les cadavres momifiés de vingt-deux mille officiers polonais. Ces derniers avaient été abattu […] Lire la suite

KAZAKHSTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ, 
  • Universalis 
  •  • 8 861 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre "Souverainetés russe et soviétique" : …  Les revers essuyés par les Kazakhs aux prises avec les Oirats retardèrent sans aucun doute l'émergence d'un État kazakh unifié et firent même décliner le niveau général de la vie culturelle. Ils rendirent également les Kazakhs moins capables encore de résister aux empiètements de la Russie depuis le nord. La progression vers la steppe kazakhe débuta par la construction d'une ligne de forts –  Omsk […] Lire la suite

KEKKONEN URHO KALEVA (1900-1986)

  • Écrit par 
  • Karl KOEHLER
  •  • 569 mots
  •  • 1 média

Fils d'un bûcheron du nord de la Finlande, Urho Kaleva Kekkonen entreprend des études de droit que sa famille arrive péniblement à lui payer. Partisan de « la Finlande aux Finlandais », il entrera au Parti agrarien. Député en 1936, Kekkonen sera onze fois ministre ou Premier ministre avant d'être élu président de la République en 1956. Confortablement réélu en 1962 et en 1968, contre des communist […] Lire la suite

KHALDEÏ EVGUENI (1917-1997)

  • Écrit par 
  • Gabriel BAURET
  •  • 809 mots
  •  • 1 média

Le photographe Evgueni Khaldeï est né le 10 mars 1917, à Donetsk (Yuzovka puis Stalino), grande ville industrielle d'Ukraine. Sa famille qui est juive est victime d'un pogrom alors qu'il a un an : sa mère en voulant le protéger meurt d'une balle qui la traverse et vient se loger dans le corps de l'enfant. Élevé par ses grands-parents, il commence à travailler à l'âge de onze ans, employé à une tâc […] Lire la suite

KHRENNIKOV TIKHON (1913-2007)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 926 mots

L'histoire n'aurait peut-être pas retenu le nom de ce compositeur s'il n'avait joué un rôle déterminant dans l'application de la politique stalinienne en matière culturelle. Tikhon Nikolaïevitch Khrennikov voit le jour à Elets, en Russie centrale ( oblats de Lipetsk), le 10 juin (28 mai, ancien style) 1913, dans une famille modeste où tout le monde joue de la guitare russe ou de la mandoline et c […] Lire la suite

KHROUCHTCHEV NIKITA SERGUEÏEVITCH (1894-1971)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 1 760 mots
  •  • 4 médias

Pendant une dizaine d'années, de 1953 à 1964, Nikita Sergueiëvitch Khrouchtchev fut le chef de l'Union soviétique . Il fut alors célèbre dans le monde entier, à tel point que les journaux occidentaux prirent l'habitude de le désigner par la lettre « K ». Communiste depuis sa jeunesse, formé à l'école du parti, il se distinguait de la plupart de ses collègues par une personnalité riche en couleurs, […] Lire la suite

KIEV

  • Écrit par 
  • Richard Antony FRENCH, 
  • Yann RICHARD, 
  • Universalis 
  •  • 2 442 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "La période soviétique " : …  Kiev étant le foyer du nationalisme ukrainien, le gouvernement soviétique transfère la capitale de la nouvelle république socialiste soviétique d'Ukraine à Kharkov. La ville, qui ne retrouvera son statut qu'en 1934, entreprend de redresser son économie en ruine. Elle développe de nouveaux secteurs (machines-outils, électricité, chimie) pendant les premiers plans quinquennaux, de 1928 à 1940. En 1 […] Lire la suite

KIRGHIZSTAN

  • Écrit par 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ, 
  • Universalis 
  •  • 5 537 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre "Histoire" : …  On peut remonter le fil de l'histoire kirghize au moins jusqu'au i er  siècle avant notre ère. L'aire de peuplement des premiers Kirghizes se situait probablement dans la vallée du haut Ienisseï, en Sibérie centrale, et ils ont pu appartenir à la culture de Tashtyk ( i er  siècle av. J.-C.- v e  siècle apr. J.-C.), mélange de peuples européens et asiatiques. Les sources chinoises et musulmanes des […] Lire la suite

KOLTCHAK ALEXANDRE VASSILIEVITCH (1873-1920)

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 611 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un ingénieur militaire de la marine, issu d'une petite noblesse d'Ukraine d'origine turque, où l'on est officier de marine de père en fils, Alexandre Vassilievitch Koltchak entre à quinze ans à l'Académie navale. C'est un savant océanographe spécialiste de l'Arctique et brillant officier de marine ; il prend part à l'expédition dans l'archipel de la Nouvelle-Sibérie (1900-1903). En 1904, il […] Lire la suite

KOMINFORM

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 988 mots

Entre le 22 et le 27 septembre 1947 se tient en Pologne la réunion constitutive du Kominform (Bureau d'information des partis communistes). Ni par les tâches qu'il s'est fixées ni par les structures qu'il s'est données, ce nouvel organisme, qui se définit comme une instance de coordination et d'échange d'expériences, ne peut être considéré comme une nouvelle Internationale. Organisme restreint, c […] Lire la suite

KOMSOMOL

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 763 mots

Abréviation de Vsesoyouznyï leninski kommounistitcheski soyouz molodeji (Union communiste léniniste pan-soviétique de la jeunesse), le Komsomol fut, après les syndicats, la plus importante organisation de masse soviétique. Organisation de jeunesse dépendante du Parti communiste de l'Union soviétique, le Komsomol était implanté, grâce à ses 400 000 organisations de base, dans les écoles, les facul […] Lire la suite

KONDRATIEFF NIKOLAÏ DIMITRIEVITCH (1892-1938)

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 809 mots

Nikolaï Dimitrievitch Kondratieff est né le 4 mars 1892 dans une famille paysanne, où il était l'aîné de dix enfants. Après avoir réussi son baccalauréat comme candidat libre en 1911, il entre à la faculté de droit de Saint-Pétersbourg où il s'intéresse essentiellement à l'histoire et à l'économie. Ses brillants résultats semblent le destiner au professorat mais, en 1917, la révolution de Février […] Lire la suite

KONIEV IVAN STEPANOVITCH (1897-1973) maréchal soviétique

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 384 mots
  •  • 1 média

Maréchal de l'U.R.S.S., Koniev fut l'un des grands chefs militaires de la Seconde Guerre mondiale. Né près d'Arkhangelsk, où il va travailler, il sert dans l'armée tsariste pendant la Première Guerre mondiale. En 1918, il adhère au Parti communiste et rejoint l'Armée rouge. Pendant la guerre civile, il combat les légions tchécoslovaques en Sibérie et les forces japonaises en Extrême-Orient. En 19 […] Lire la suite

KOSSYGUINE ALEXEÏ NIKOLAÏEVITCH (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 747 mots
  •  • 1 média

Fils d'un ouvrier, Alexeï Kossyguine est né à Saint-Pétersbourg. À l'âge de quinze ans il s'engage dans l'Armée rouge. Démobilisé, il s'inscrit à une école technique de sa ville natale. Il travaille de 1924 à 1929 dans les coopératives de Sibérie, revient à Leningrad (nom de Saint-Pétersbourg de 1924 à 1991) pour y suivre les cours de l'institut textile. Ingénieur diplômé, il prend la direction de […] Lire la suite

KOURSK BATAILLE DE (5 juill.-23 août 1943)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 351 mots

Cherchant à reprendre l'offensive sur le front de l'Est où ils ne cessent de reculer depuis la bataille de Stalingrad, les Allemands choisissent de porter un grand coup aux alentours de la ville de Koursk, dans l'ouest de la Russie. Les lignes soviétiques y forment en effet un immense saillant qui s'étend sur 240 kilomètres du nord au sud et s'enfonce tel un coin de 160 kilomètres de profondeur à […] Lire la suite

KROUPSKAÏA NADEJDA KONSTANTINOVNA (1869-1939)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 526 mots

Née à Saint-Pétersbourg, Nadejda Konstantinovna Kroupskaïa, fille de militaire, doit interrompre ses études à l'âge de quatorze ans à la suite de la mort de son père. Tolstoïenne convaincue, elle enseigne de 1891 à 1896 dans une école du dimanche et donne des cours du soir aux travailleurs. C'est à cette époque qu'elle découvre le marxisme et devient une militante active. Elle est parmi les fondat […] Lire la suite

LANCEMENT DE SPOUTNIK-1

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 293 mots
  •  • 1 média

Le 4 octobre 1957, le premier satellite artificiel de la Terre, Spoutnik-1, est lancé par l'U.R.S.S. Depuis 1955, la compétition pour la conquête de l'espace était engagée entre les États-Unis et l'Union soviétique. Contre toute attente chez les Occidentaux, les Soviétiques seront les premiers à disposer d'une fusée suffisamment puissante pour lancer un satellite. Celle-ci est issue du missile bal […] Lire la suite

LE JEUNE STALINE (S. Sebag Montefiore)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 1 090 mots

Après le succès mondial de Staline : la cour du Tsar rouge , le journaliste britannique, romancier et présentateur de télévision Simon Sebag Montefiore s'est attaqué à la jeunesse du futur dictateur dans Le Jeune Staline (Calmann-Lévy, Paris, 2008). Dès l'introduction, l'auteur annonce son parti pris de narrer par le menu la « vie intime et secrète » de Staline car, explique-t-il, « les personna […] Lire la suite

LE MÉTÉOROLOGUE (O. Rolin) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 333 mots

Dans le chapitre "« Un homme d’autrefois »" : …  Le romancier français travaillait à un film documentaire sur la bibliothèque disparue des îles Solovki, quand il a découvert Alexeï Féodossiévitch Vangengheim, l’auteur d’un livre n’existant qu’en un exemplaire, illustré de dessins faits à la main et destinés à une petite fille. Descendant de la petite noblesse, membre du Parti communiste, Vangengheim dirigea le service hydro-météorolique unifié […] Lire la suite

LÉNINE (1870-1924)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 896 mots
  •  • 5 médias

Fondateur et bâtisseur de l'État soviétique, qui affiche d'emblée sa forte spécificité par rapport aux États existants, Lénine est l'un des hommes politiques qui a le plus profondément marqué le xx e  siècle. Véritable icône pour des centaines de millions de nouveaux croyants en une religion inédite, le communisme, Lénine apparaît aujourd'hui, avec le recul du temps et la faillite du système poli […] Lire la suite

LETTONIE

  • Écrit par 
  • J. A. ANDRUPS, 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 8 218 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "La Première Guerre mondiale" : …  Ce conflit permit l'émergence de l'idée d'indépendance. La formation d'un corps de tirailleurs lettons contribua au renforcement de l'idée nationale. Créé en dépit de l'opposition de l'état-major russe, il convainquit les Lettons que leur avenir dépendait d'eux-mêmes plutôt que de la Russie. La révolution d'Octobre hâta les changements. Le corps des tirailleurs se divisa, une partie rallia le camp […] Lire la suite

LEWIN MOSHE (1921-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 358 mots

Historien spécialiste de l'Union soviétique, et plus particulièrement de l'histoire sociale du stalinisme. Né en 1921 à Vilnius (Wilno, alors en Pologne) dans une famille juive, il est sauvé par des soldats de l'Armée rouge alors que sa famille est massacrée par les nazis. Séjournant en U.R.S.S. jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, il apprend à en connaître le peuple et la langue. Il s'e […] Lire la suite

LITUANIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • D.A. SEALEY
  •  • 8 147 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "Sur le chemin de l'indépendance" : …  La déclaration de guerre de l'Allemagne à la Russie en 1914 changea le cours des événements. Occupés par les troupes allemandes à partir de 1915, les Lituaniens, d'abord accueillants, rejetèrent les tentatives de germanisation forcée mais, avec l'accord des occupants, ils mirent en place une autorité politique, le conseil lituanien (Taryba), qui réclama immédiatement l'indépendance. Celle-ci fut […] Lire la suite

LITVINOV WALLACH FINKELSTEIN dit MAXIME MAXIMOVITCH (1876-1951)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 436 mots

L'un des grands artisans de la diplomatie soviétique, Maxime Litvinov en dirige les destinées de 1930 à 1939. Militant du mouvement ouvrier dès la fin du xix e  siècle, il adhère au Parti ouvrier social-démocrate de Russie en 1898. Froid, discret et efficace, sachant admirablement manœuvrer, il devient à Londres, en 1902, dès son exil, l'un des proches de Lénine. Bolchevik dès 1903, il accomplit d […] Lire la suite

LOUKACHENKO ALEXANDRE (1954- )

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 658 mots

Homme politique biélorusse, président de la République depuis 1994. Né le 30 août 1954 à Kopys, dans l'oblast de Vitebsk (Nord-Est), Alexandre Loukachenko effectue ses études à l'Institut d'enseignement de Moguilev et à l'Académie d'agriculture de Biélorussie. Dans les années 1970, il occupe le poste d'instructeur politique et sert dans l'armée durant cinq ans. Il est actif au sein des organisatio […] Lire la suite

LYSSENKO (AFFAIRE)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 414 mots
  •  • 5 médias

Trofim Denissovitch Lyssenko , technicien agricole soviétique, connut une carrière fulgurante. Né le 29 septembre 1898 à Karlovka en Ukraine (province de Poltava) dans une famille de paysans, il reçoit une formation pratique dans une école d'horticulture et devient technicien agricole. Si Lyssenko reconnaît volontiers sa faible formation scientifique, il se targue d'être un homme de terrain hors p […] Lire la suite

MANDELSTAM NADEJDA (1899-1980)

  • Écrit par 
  • Hélène CARRERE D'ENCAUSSE
  •  • 769 mots

Nadejda Iakovlevna Khazina est née à Saratov le 31 octobre 1899 , dans une famille juive infiniment cultivée. À ce milieu, elle doit une éducation très poussée et ouverte sur le monde extérieur. Elle étudie la peinture à Kiev avec une artiste d'avant-garde, Alexandra Exter. Elle voyage longuement en Europe occidentale où elle développe sa connaissance des langues et des littératures. Sa pratique […] Lire la suite

MANNERHEIM CARL GUSTAF EMIL baron von (1867-1951) maréchal finlandais

  • Écrit par 
  • Karl KOEHLER
  •  • 617 mots
  •  • 2 médias

Né dans une famille de vieille souche suédoise (la Finlande fut colonie suédoise pendant six siècles avant de devenir en 1809 un grand-duché rattaché à l'Empire russe), Mannerheim commence sa carrière militaire dans l'armée tsariste. Il participe à la guerre russo-japonaise de 1904-1905, parcourt la Chine et l'Asie centrale, devient général et aide de camp de Nicolas II, commande une division de c […] Lire la suite

MARINE

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 867 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre " Les puissances navales dans le monde contemporain" : …  Depuis le milieu du xix e  siècle, les possibilités techniques, le rôle et la répartition des forces navales ont complètement changé. Au risque de schématiser, on pourrait distinguer quatre phases caractéristiques : les premières expériences de la nouvelle marine de guerre (guerres de Crimée et de Sécession), l'apparition de marines nationales et le développement des marines impériales, enfin la g […] Lire la suite

MASKHADOV ASLAN (1951-2005)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 674 mots

Dirigeant indépendantiste tchétchène non radical, le président Aslan Maskhadov a été tué par les services de sécurité russes le 8 mars 2005 dans le petit village de Tolstoï-Yurt, à 15 kilomètres au nord de la capitale tchétchène, Grozny. Sa disparition laisse les faucons de Moscou et les islamistes radicaux tchétchènes face à face. Aslan Maskhadov est né le 21 septembre 1951 dans le district de Ka […] Lire la suite

MELBOURNE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1956] Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 254 mots

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, le C.I.O. semble vouloir accélérer sa propre histoire et tenter d'oublier la grande Histoire. Dès 1946, il confie à Londres l'organisation des jeux Olympiques d'été de 1948, les « Jeux de l'espoir ». Un an plus tard, le Comité désigne Helsinki ville d'accueil des Jeux d'été de 1952 – dont on ne sait pas encore qu'ils constitueront une inoubliable réussite  […] Lire la suite

MERCENAIRES

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 5 183 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Reconvertis et supplétifs du néo-colonialisme" : …  Apparaissent alors d'anciens militaires, issus des troupes d'élite. Il s'agit principalement de Français, souvent anciens des guerres d'Indochine et d'Algérie, de Belges ou encore d'Anglo-Saxons, rompus aux techniques de la guérilla et de l'encadrement de supplétifs. Et les avantages financiers ne sont pas toujours au rendez-vous. Quelques noms ont marqué cette période : le colonel Trinquier (1908 […] Lire la suite

MIKOYAN ANASTASSI IVANOVITCH (1895-1978)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 334 mots
  •  • 1 média

Homme d'État soviétique, spécialiste du commerce et des transports, Mikoyan a fait partie de l'équipe dirigeante pendant des décennies, aussi bien sous Staline qu'après sa mort, et fut l'un des artisans de la déstalinisation. Arménien né en Géorgie, Mikoyan fait ses études au séminaire. À sa sortie, en 1915, il adhère au bolchevisme. Il est l'un des dirigeants du comité de Bakou lors de la révolut […] Lire la suite

MOLDAVIE

  • Écrit par 
  • Barbara BUCKMASTER, 
  • Keith Arnold HITCHINS, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Yann RICHARD, 
  • Universalis 
  •  • 8 599 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "La Première Guerre mondiale et la révolution russe" : …  Lors de la Première Guerre mondiale, les puissances centrales incitèrent la Roumanie à se ranger de leur côté, en lui offrant de lui rendre la Bessarabie. La balance pencha néanmoins en faveur des Alliés, autant en raison de la contre-proposition faite par ces derniers de restituer à la Roumanie la Transylvanie et la Bucovine, que du sentiment francophile du peuple roumain ; de sorte que, en 1916 […] Lire la suite

MONGOLIE, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 17 572 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre " La Mongolie-Intérieure" : …  Dans les derniers jours de 1911, la République est proclamée en Chine. Les princes khalkha, qui ne s'étaient jamais sentis liés qu'à leur suzerain Qing, se déclarent aussitôt indépendants de la Chine. De ce jour, le destin des trois unités nées des conquêtes mandchoues en Asie centrale va se séparer . La Mongolie-Intérieure, formée des tribus méridionales ralliées dès les premières décennies du x […] Lire la suite

MONGOLIE, République mongole

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Marie-Dominique EVEN
  •  • 7 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre "Le coup de force chinois et les premiers révolutionnaires mongols" : …  Profitant des troubles en Russie, la Chine renforce sa présence dès l'automne de 1918. Chen Yi, le représentant de Pékin à Urga, persuade le Bogda-khan de renoncer à l'autonomie en échange de la garantie des droits de la noblesse et du clergé mongols. En novembre 1919, avant que cette proposition soit discutée par le Parlement mongol, le commandant militaire chinois Xu Shuzheng, dit « Petit Xu », […] Lire la suite

MOSCOU

  • Écrit par 
  • Galia BURGEL, 
  • Catherine GOUSSEFF, 
  • Roger PORTAL
  •  • 8 389 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre " Moscou contemporain" : …  Restaurée dans son rôle de capitale en mars 1918, Moscou est devenue la ville modèle de l'U.R.S.S., incarnant le centre de gravité politico-administratif et économique d'un État très centralisé. Les transformations de la ville depuis lors reflètent le rythme de l'évolution du pays, ponctuée par d'importantes périodes de croissance et déterminée par un système de planification aux objectifs ambitie […] Lire la suite

MOSCOU (JEUX OLYMPIQUES DE) [1980] Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 006 mots

Le 23 octobre 1974, le C.I.O., réuni pour sa soixante-quinzième session à Vienne, accorde l'organisation des XIX es  jeux Olympiques d'été à Moscou : chose inhabituelle, le détail du vote est tenu secret, mais il semble que Moscou ait obtenu quarante-neuf voix, Los Angeles douze. Pour la première fois, les Jeux se déroulent donc dans un pays communiste. Un choix logique : il semblait difficile que […] Lire la suite

MUTINS DE LA MER NOIRE

  • Écrit par 
  • René LEMARQUIS
  •  • 998 mots
  •  • 1 média

En 1919, et particulièrement en avril, des mutineries de marins français éclatent en mer Noire. Quelle était la situation dans cette Russie méridionale un an après octobre 1917 ? La Russie connaît à la fois la guerre civile et l'intervention étrangère. En Ukraine, les Allemands soutiennent l' hetman Skoropadski qui sera vite éliminé par Petlioura. Plus au sud, opère le général blanc Denikine. D'a […] Lire la suite

NAGY IMRE (1896-1958)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 782 mots
  •  • 2 médias

Né en Transylvanie hongroise (département de Somogy), Nagy resta très marqué par son origine paysanne et calviniste qui le portait à s'opposer aux grands propriétaires terriens et au cléricalisme catholique dominant. En cela il se distinguait des autres dirigeants communistes hongrois qui provenaient de la bourgeoisie urbaine. Autre trait caractéristique, ses liens avec l'U.R.S.S. où il rallia, à […] Lire la suite

NASSER GAMAL ABDEL- (1918-1970)

  • Écrit par 
  • Anouar ABDEL-MALEK
  •  • 1 990 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "Unité arabe et option socialiste" : …  La deuxième étape (1956-1961) est celle de la conjonction entre l'intensification de l'action étatique en matières économique et culturelle, à l'intérieur, et la politique d'unité organique entre les États arabes, notamment par la constitution de l'Égypte et de la Syrie en République arabe unie (févr. 1958-sept. 1961) , rejointe à différents moments et sous d'autres modalités par d'autres pays ar […] Lire la suite

NATIONS UNIES

  • Écrit par 
  • Jacques FOMERAND, 
  • Cecelia M. LYNCH, 
  • Karen MINGST
  •  • 16 708 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Échec des premières négociations" : …  En raison du pouvoir de destruction massif révélé par la conception et l'utilisation de la bombe atomique pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Assemblée générale mit en place dès 1946 la Commission à l'énergie atomique, pour aider à réfléchir aux mesures d'urgence visant à contrôler l'énergie nucléaire et à réduire les armes nucléaires. Les États-Unis ont alors poussé à la mise en œuvre du plan […] Lire la suite

N.E.P.

  • Écrit par 
  • René GIRAULT
  •  • 1 574 mots

Dans l'histoire de l'Union soviétique, la N.E.P. (Nouvelle Politique économique ; en russe, Novaja Ekonomičeskaja Politika ) représente un épisode particulier, celui où les bolcheviks semblent tourner le dos à la révolution communiste accomplie trois années plus tôt. Parenthèse hérétique dans la progression vers le communisme, cette période est marquée sur le plan économique par l'utilisation de p […] Lire la suite

N.E.P. EN U.R.S.S.

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

En mars 1921 se tient à Moscou le X e  congrès du Parti bolchevique, dans un contexte de crise aiguë que traduisent de multiples soulèvements ruraux et la révolte des marins de Kronstadt. Pressé par les circonstances, Lénine fait adopter une Nouvelle Politique économique, la N.E.P., qui rompt avec les principes du communisme de guerre. Il s'agit, d'une part, de réconcilier le monde paysan avec le […] Lire la suite

NESTERENKO VASSILI (1934-2008)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 940 mots

Le physicien biélorusse Vassili Borissovitch Nesterenko restera dans l'Histoire comme un ardent défenseur des victimes de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Né le 2 décembre 1934, dans le village de Krasny Kout, dans la province de Lugansk, en Ukraine, Nesterenko est diplômé de l'université de technologie de Moscou en 1958 puis suit les cours supérieurs de l'Institut des moteurs de l'Académi […] Lire la suite

ODER-NEISSE LIGNE

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 537 mots
  •  • 4 médias

Les Britanniques, les Américains et les Soviétiques s'étaient mis d'accord, à la Conférence de Téhéran du 28 novembre au 1 er  décembre 1943, sur le principe d'un déplacement vers l'ouest de la Pologne après la guerre, ce pays obtenant aux dépens de l'Allemagne des compensations aux territoires cédés d'autre part à la Russie. On ne définit pas officiellement les nouvelles frontières à Téhéran, en […] Lire la suite

ŒUVRES D'ART & PRISES DE GUERRE (1945)

  • Écrit par 
  • Klaus GOLDMANN
  •  • 2 666 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "Le pillage des nazis" : …  En Allemagne, les nazis ont dès 1933 transgressé ces règles en mettant en œuvre, par exemple, l'opération de proscription des œuvres d'art condamnées au nom de leur idéologie ; un certain nombre d'entre elles furent réunies à Munich en 1937 à l'exposition Entartete Kunst (« art dégénéré »). Ils ont alors retiré des collections publiques des œuvres d'art moderne et les ont vendues. Ils ont de plu […] Lire la suite

OÏRAT

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 2 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Le XXe siècle" : …  À l'époque moderne et jusqu'à la fin de 1991, les frontières de l' U.R.S.S., de la République populaire de Mongolie (R.P.M.) et de la République populaire de Chine (R.P.C.), en coupant à travers l'ancien territoire des Mongols occidentaux, ont fragmenté entre trois nations les pauvres restes de ce grand peuple conquérant. Leur peuplement le plus compact se trouve en Mongolie, où ils partagent ave […] Lire la suite

OLYMPIADES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 134 mots

Le mouvement sportif ne s'est pas structuré en épousant unanimement les idées de Pierre de Coubertin. En effet, durant le premier xx e  siècle, les organisations ouvrières internationales refusent l'approche élitiste du baron. Le C.I.O. se voit présenté par celles-ci comme un « ramassis d'aristocrates et de bourgeois » qui, sous couvert d'universalisme, prône le libéralisme et le colonialisme et […] Lire la suite

OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

  • Écrit par 
  • André FONTAINE, 
  • Pierre MELANDRI, 
  • Guillaume PARMENTIER, 
  • Universalis 
  •  • 16 182 mots
  •  • 11 médias

L' Alliance atlantique est née de l'échec des plans américains pour l'après-guerre. On peut dire qu'elle a été l'instrument privilégié de la politique de rechange que les États-Unis ont dû improviser pour préserver ce qui pouvait l'être du système que l'O.N.U., le F.M.I., la B.I.R.D. et le G.A.T.T. incarnaient et qui, dans leur esprit, aurait dû être étendu au monde entier. L'échec de leur projet […] Lire la suite

OUSTINOV DIMITRI (1908-1984)

  • Écrit par 
  • Hélène CARRERE D'ENCAUSSE
  •  • 1 097 mots

La carrière du maréchal Oustinov, ministre de la Défense de l'U.R.S.S. durant huit ans, illustre les problèmes de la cohabitation des pouvoirs civil et militaire dans ce pays. Dimitri Oustinov naquit dans une famille ouvrière russe de Kouibychev (l'actuelle Samara) le 30 octobre 1908. L'armée et le parti furent deux données inséparables de sa vie politique et professionnelle. Si l'armée fut toujo […] Lire la suite

OUZBÉKISTAN

  • Écrit par 
  • Edward ALLWORTH, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Julien THOREZ, 
  • Anne TOURNEVILLE, 
  • Universalis 
  •  • 7 670 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Pouvoirs russe et soviétique" : …  Bien que l'isolement géographique de l'Asie centrale ait ralenti l'avance des forces russes vers le sud, Boukhara fut envahie en 1868, et Khiva en 1873 ; les deux khanats devinrent alors des protectorats russes. À Kokand, une émeute fut écrasée en 1875 et le khanat fut annexé officiellement l'année suivante, ce qui achevait la conquête du territoire ouzbek par les Russes ; la région fut intégrée […] Lire la suite

PACTE DE VARSOVIE, en bref

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

La signature du pacte de Varsovie, huit ans après le début de la guerre froide, parachève la construction du bloc communiste en Europe orientale. Désireux de réagir à l'entrée de la République fédérale d'Allemagne dans l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (signé le 4 avril 1949), les dirigeants soviétiques mettent en place une alliance militaire défensive avec sept pays (République démocr […] Lire la suite

PASCAL PIERRE (1890-1983)

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 2 114 mots

Pierre Pascal est issu d'une souche auvergnate « sans fortune, mais forte de santé et de jugement ». Son grand-père était ouvrier aux chemins de fer, son père devint professeur de lettres et « monta » à Paris. L'accession de Pierre Pascal à l'École normale supérieure, en 1910, couronnait cette sage et sûre ascension sociale, typique de la III e  République. La méticulosité, un goût invétéré pour l […] Lire la suite

PAULUS FRIEDRICH VON (1890-1957)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 388 mots
  •  • 1 média

Fils d'un fonctionnaire, Paulus est lieutenant en 1909, capitaine en 1914 et colonel en 1938. Il est alors l'un des spécialistes allemands des blindés. Après les campagnes de Pologne et de France, où il assiste Reichenau, il devient chef adjoint de l'état-major général de la Wehrmacht. En 1942, il est nommé commandant en chef de la VI e  armée, qu'il mène, au cours de l'été, jusqu'à la Volga et à […] Lire la suite

PERSONNALITÉ CULTE DE LA

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 319 mots
  •  • 1 média

Introduite par Khrouchtchev lors du XX e  congrès du Parti communiste de l'Union soviétique (P.C.U.S.) pour donner une explication des « erreurs » et des crimes de Staline, l'expression de culte de la personnalité est ambiguë, car elle permet de suggérer tout à la fois que celui-ci fut la victime de ce culte et qu'il l'aménagea . Mais, quel que soit le sens prédominant, une remarquable modificatio […] Lire la suite

PETERHOF, Russie

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 878 mots
  •  • 1 média

L'ensemble des palais et des jardins de Peterhof se trouve sur la côte sud du golfe de Finlande, à mi-chemin entre Saint-Pétersbourg et Cronstadt. La première mention de Peterhof date de 1705. En 1710, Pierre I er y fit construire un petit palais de bois ; pour entreprendre ensuite, quatre ans plus tard, la création d'une grande résidence impériale. Lors de son voyage en France, en 1716, Pierre I […] Lire la suite

PHILBY KIM (1912-1988)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 983 mots
  •  • 1 média

Mort à Moscou le 11 mai 1988, Harold Adrian Russell (dit Kim) Philby a été l'un des espions soviétiques les plus célèbres de l'après-Seconde Guerre mondiale . En compagnie de ses trois principaux camarades, Guy Burgess, Donald MacLean et Anthony Blunt, il a constitué le groupe habituellement désigné comme le « cercle des espions de Cambridge » (dénomination par ailleurs contestable), et l'une des […] Lire la suite

PIMÈNE SERGE IZVEKOV (1910-1990) patriarche de Moscou (1971-1990)

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 818 mots

Né dans une famille de condition modeste de la région de Moscou, à Bogorodsk, le 23 juillet 1910, Serge Izvekov avait pris l'habit monastique très jeune, en 1927, et c'est alors qu'il avait reçu le nom de Pimène. Il fut ordonné prêtre en 1932 alors que les persécutions contre l’Église battaient leur plein. Ses biographies officielles présentent une lacune dans sa vie entre 1935 et 1945. Des versio […] Lire la suite

PODGORNY NIKOLAÏ VIKTOROVITCH (1903-1983)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 570 mots

Né dans une famille d'ouvriers à Karlovka près de Poltava en Ukraine, ouvrier d'usine à l'âge de quinze ans, Nikolaï Viktorovitch Podgorny adhère au Komsomol après la révolution. Il est envoyé en 1923 dans une école pour ouvriers puis obtient un diplôme d'ingénieur de l'industrie alimentaire. Il adhère au Parti communiste en 1930. Ingénieur dans une sucrerie, il est nommé en 1939 commissaire adjoi […] Lire la suite

POLITBURO

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 241 mots

Créé à la réunion du comité central du Parti ouvrier social-démocrate russe (P.O.S.D.R.) du 10 au 23 octobre 1917 sur la proposition de Dzerjinski, le bureau politique est un organe permanent formé de membres du comité central qui se doit d'assurer la direction politique du parti entre les plénums du comité central. En fait, il commença à fonctionner comme tel à partir du VIII e congrès du parti […] Lire la suite

POLITIQUE Les régimes politiques

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU
  •  • 8 505 mots

Dans le chapitre "Les gouvernements monocratiques" : …  Le gouvernement monocratique est le mode d'exercice du pouvoir clos. Tous les mécanismes constitutionnels sont destinés à servir l'idéologie des hommes qui détiennent le pouvoir. La qualification de monocratique rend compte à la fois de l'unité de cette idéologie et de la puissance que mettent en œuvre les gouvernants. La monocratie est la condamnation de toutes les formes de pluralisme ; on peut […] Lire la suite

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 333 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre "Politique étrangère" : …  La présence ininterrompue de troupes soviétiques en Pologne depuis 1944 et l'accord de 1945 avec l'U.R.S.S. (renouvelé en 1965 et en 1985), concernant l'établissement des liens d'amitié, d'aide mutuelle et de coopération économique, sont devenus les facteurs fondamentaux de toute politique étrangère polonaise, désormais sous l'influence décisive de l'U.R.S.S. La Pologne est, depuis 1949, membre du […] Lire la suite

POTSDAM ACCORDS DE (juill.-août 1945)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 438 mots
  •  • 1 média

La Conférence de Potsdam du 17 juillet au 2 août 1945 réunit pour la dernière fois avant 1955 les chefs de gouvernement des États-Unis (Truman), de l'U.R.S.S. (Staline) et de la Grande-Bretagne (Churchill, puis Attlee après la victoire des travaillistes) . Les principaux problèmes évoqués furent la procédure de préparation des traités de paix avec les satellites de l'Allemagne ; les problèmes alle […] Lire la suite

PRAGUE INTERVENTION DE (1968)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 860 mots
  •  • 2 médias

Le 20 août 1968, vers vingt-trois heures, des dizaines de milliers de parachutistes soviétiques débarquent à l'aérodrome de Prague , transportés en avions-cargos Antonov 24 à partir de Moscou et de Lvov. Quelques instants auparavant, des soldats est-allemands et polonais, soviétiques, hongrois et bulgares avaient franchi les frontières nord, est et sud du pays, où ils étaient massés depuis trois m […] Lire la suite

PRAGUE (PRINTEMPS DE)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 989 mots
  •  • 2 médias

La période de libéralisation et de démocratisation du système socio-politique tchécoslovaque dite Printemps de Prague a été préparée dès le début des années 1960. À partir de 1961, le pays subit en effet une crise sans précédent : le système d'économie extensive, calqué sur celui de l'U.R.S.S., ne convient plus à ce pays industrialisé ; de 1961 à 1965, le taux de croissance stagne puis baisse, de […] Lire la suite

PREMIER HOMME DANS L'ESPACE

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 293 mots
  •  • 2 médias

De 1957 à 1965, l'U.R.S.S. devancera ses adversaires américains en accomplissant la plupart des grandes premières spatiales : après le premier satellite artificiel (Spoutnik-1, 4 octobre 1957), le premier animal dans l'espace (la chienne Laïka à bord de Spoutnik-2, 3 novembre 1957), les premières sondes lunaires (Luna-1 à 3 en 1959), un nouvel exploit va être accompli, celui de l'envoi du premier […] Lire la suite

PREOBRAJENSKI EVGUENI ALEXEÏEVITCH (1886-1937)

  • Écrit par 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 929 mots

Né dans une famille de petits fonctionnaires, Preobrajenski connaît, dès le lycée, les cercles d'études marxistes. Militant et bolchevik à dix-huit ans, il participe après 1907 à la lutte clandestine. Arrêté, il intervient lorsque Kerenski, son avocat, qui sera en 1917 chef du gouvernement provisoire, veut le disculper ; envoyé au bagne, il demeure convaincu qu'en manifestant sa conviction devant […] Lire la suite

PRÊT-BAIL LOI DU (1941)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 342 mots

Loi promulguée le 11 mars 1941 autorisant le président des États-Unis, Franklin D. Roosevelt, à aider le Royaume-Uni, sans entrer dans la guerre, par le prêt, la location ou la vente de tout matériel militaire jugé nécessaire et contre un remboursement différé. La loi du prêt-bail (Lend Lease Act) eut une influence considérable sur le cours de la Seconde Guerre mondiale. Les Américains purent alor […] Lire la suite

PRIMAKOV EVGUENI (1929-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 528 mots
  •  • 1 média

Evgueni Maximovitch Primakov est né le 29 octobre 1929 à Kiev, en U.R.S.S. (aujourd’hui en Ukraine). Il est élevé par sa mère à Tbilissi, en République socialiste soviétique de Géorgie. Il gardera toujours le secret sur sa jeunesse et ne confirmera ni n’infirmera les allégations prétendant que ses parents étaient juifs, que son père avait disparu dans une purge stalinienne, ou encore que son véri […] Lire la suite

PROCÈS POLITIQUES DANS LES DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 996 mots

Les procès politiques qui se sont déroulés dans les démocraties populaires de l'Europe de l'Est prennent leur origine dans le tournant de la guerre froide qui poussa Staline à intégrer celles-ci plus complètement à l'Union soviétique. On y passe de l'expérience nationaliste et gradualiste à la « dictature du prolétariat » en adoptant la thèse stalinienne de l'exacerbation de la lutte de classes d […] Lire la suite

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 426 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre " Guerre froide et conflit israélo-arabe" : …  La Seconde Guerre mondiale fait basculer le Moyen-Orient dans la guerre froide. Sa longue frontière commune avec l' U.R.S.S. et l'importance des ressources pétrolières indispensables à la reconstruction de l'Europe suffisent à l'expliquer. La guerre froide commence en Iran lorsque les Soviétiques refusent de se retirer du pays et apportent leur soutien aux expériences autonomistes des Azéris et […] Lire la suite

PROPRIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Georges ROUHETTE
  •  • 11 301 mots

Dans le chapitre "Propriété coopérative" : …  Dans les sociétés socialistes, la propriété coopérative était tenue pour un stade du processus de collectivisation, un degré de socialisation des moyens de production, une forme de propriété socialiste. Elle se présentait cependant différemment selon qu'on y voyait une étape vers la propriété étatique ou un moment du processus de dépassement de la propriété d'État. La propriété coopérative que c […] Lire la suite

RAKOVSKI KHRISTIAN GUEORGUIEVITCH (1873-? 1941)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 539 mots

Bulgare de naissance, roumain de nationalité, français d'éducation, russe par ses sympathies et sa culture, Rakovski, qui s'illustra à la tête du gouvernement soviétique d'Ukraine et dans la diplomatie soviétique, était, dès avant 1914, l'une des personnalités connues du mouvement ouvrier international. C'est en tant que militant révolutionnaire bulgare qu'il vient en Suisse, en 1890, où il devien […] Lire la suite

RAPALLO ACCORD DE (1922)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 452 mots
  •  • 1 média

Accord germano-soviétique décidant la reprise des relations diplomatiques et commerciales entre l'U.R.S.S. et l'Allemagne de Weimar, signé le 16 avril 1922 à Rapallo, petite ville de la Riviera génoise. Depuis la fin de la Première Guerre mondiale, les soviets se heurtent à la politique du « cordon sanitaire » suggérée par Foch et pratiquée par les gouvernements de Paris et de Londres pour faire é […] Lire la suite

RÉALISME SOCIALISTE

  • Écrit par 
  • John BERGER, 
  • Howard DANIEL, 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 3 542 mots
  •  • 1 média

Le réalisme socialiste est la doctrine officielle dans le domaine de l'art en vigueur tant en U.R.S.S. que dans les pays directement soumis à son hégémonie politique. Cette doctrine a trouvé sa formulation complète au cours du premier congrès des écrivains soviétiques qui se tint à Moscou en août 1934. Le réalisme socialiste exige de l'artiste « une représentation véridique, historiquement concrè […] Lire la suite

RESTITUTION DES BIENS CULTURELS

  • Écrit par 
  • Krzysztof POMIAN
  •  • 6 802 mots

Dans le chapitre "Les pillages pendant la Seconde Guerre mondiale" : …  Le dossier des œuvres d'art pillées par les nazis dans les pays qu'ils ont occupés est clos pour l'essentiel, la plupart des œuvres ayant été restituées dans l'immédiat après-guerre. Restent toutefois des familles juives spoliées auxquelles leurs biens n'ont pas été rendus et qui ont dû parfois intenter des procès pour les récupérer. En France, afin de permettre aux éventuels ayants droit de reco […] Lire la suite

RIGA

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 712 mots
  •  • 2 médias

La capitale actuelle de la Lettonie est fondée en 1201 par l'évêque Albert de Buxhövden, envoyé pour convertir les « derniers païens d'Europe ». Il bâtit non loin de l'embouchure de la Daugava une cité qu'il nomme Riga, dont les armes rappellent l'origine germanique (tours de Hambourg et clés de Brême). Cette cité est érigée bientôt en évêché par Rome et devient le centre de la conquête réalisée […] Lire la suite

ROUBLE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG, 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 813 mots

À la limite du xiii e et du xiv e siècle, le rouble apparaît en Russie, à Novgorod. À une époque où le pays ignorait la frappe de la monnaie, ce terme semble avoir désigné les lingots d'argent, appelés aussi grivny , qui servaient aux paiements importants. À Moscou et en Russie centrale, au moment où reprend la frappe de la monnaie d'argent dans toutes les principautés (à Moscou, sous le règne d […] Lire la suite

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 35 002 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre "L'abandon aux puissances de l'Axe" : …  Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la politique extérieure de la Roumanie avait été entièrement orientée vers la France. Les objectifs étaient similaires : maintien d'un statu quo territorial avantageux et protection contre le bolchevisme, ce qui explique l'adhésion sans réserves de la Roumanie à la Petite-Entente de 1921 (avec la Tchécoslovaquie et la Yougoslavie) et à l'entente balkan […] Lire la suite

ROUSSET DAVID (1912-1997)

  • Écrit par 
  • Annette WIEVIORKA
  •  • 812 mots
  •  • 1 média

En 1946 paraît aux Éditions du Pavois dans la collection Le Chemin de la vie dirigée par Maurice Nadeau, L'Univers concentrationnaire . Le long article, paru dans trois livraisons successives de La Revue internationale , écrit en trois semaines par David Rousset lors de sa convalescence à son retour de déportation, est devenu un livre, qui obtient le prix Renaudot. Rousset a forgé un adjectif, «  […] Lire la suite

RUSSES REVUES LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 984 mots

En Russie, la revue littéraire est une vieille tradition. De nombreux grands écrivains furent rédacteurs de revues ; Pouchkine et Dostoïevski, par exemple, fondèrent les leurs. Ces revues ont joué un rôle très important dans la vie littéraire : presque toutes les grandes œuvres du xix e  siècle y furent publiées avant de l'être en livres. Les revues représentent comme partout des écoles littéraire […] Lire la suite

RUSSIE (Le territoire et les hommes) Économie

  • Écrit par 
  • Julien VERCUEIL
  •  • 5 383 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre "La laborieuse sortie de l’économie planifiée" : …  Au début des années 1980, l’écart de développement économique entre l’URSS et l’Occident devient criant. À l’Ouest, le rythme des innovations s’accélère. En URSS, les blocages de la planification centralisée s’accentuent et entraînent inefficacité, gaspillage et pénurie. « L’accélération », premier mot d’ordre de Mikhaïl Gorbatchev, arrivé à la tête du parti en 1985, ne donnant pas les résultats […] Lire la suite

SAINT-PÉTERSBOURG

  • Écrit par 
  • Elena Matveïevna DOROCHINSKAÏA, 
  • Richard Antony FRENCH, 
  • Grigory IOFFE, 
  • Mary McAULEY, 
  • Universalis 
  •  • 5 502 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "Le chemin vers la révolution" : …  La magnificence impériale contrastait fortement avec la croissance du prolétariat industriel de Saint-Pétersbourg. Au cours du xix e  siècle, l'essor industriel de la ville fut accéléré par l'amélioration des communications et l'extension du commerce. En 1810-1811, de nouvelles voies fluviales remplacèrent un système obsolète. En 1813, le premier vaisseau à vapeur russe fut construit à Saint-Péter […] Lire la suite

SAKHALINE ÎLE DE

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 792 mots

D'une superficie totale de 76 400 kilomètres carrés, l'île de Sakhaline s'étend sur une longueur de 948 kilomètres, tandis que sa largeur moyenne est de 100 kilomètres (6 km au nord, 160 km au centre). Elle est baignée par la mer d'Okhotsk et par la mer du Japon. Sa côte nord-occidentale est séparée du continent par le détroit dit la Manche de Tartarie. Si l'immense majorité de sa population est r […] Lire la suite

SATELLITES ESPIONS

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 218 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Les satellites de reconnaissance pendant la guerre froide" : …  En 1957, les Américains constatent que leurs grandes villes sont désormais à la portée des armes nucléaires soviétiques. Leurs services de renseignement estiment alors que l'U.R.S.S. disposera à court terme d'un nombre de missiles balistiques bien supérieur à celui des États-Unis. C'est le missile gap . Le 24 octobre de cette année-là, vingt jours après le lancement de Spoutnik-1, le Conseil des […] Lire la suite

SECONDE GUERRE MONDIALE (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 472 mots

7-8 juillet 1937 Incident au pont Marco-Polo, près de Pékin, entre Chinois et Japonais. Dans les jours qui suivent, les Japonais entament la conquête de la Chine. 1 er  septembre 1939 L'armée allemande entre en Pologne. Français et Britanniques mobilisent le lendemain et déclarent la guerre à l'Allemagne le 3. 17 juin 1940 Quelques jours après la déclaration de guerre de l'Italie au côté de l'A […] Lire la suite

SERVICES SECRETS

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 8 742 mots

Dans le chapitre "Compétitions et rivalités durant la guerre froide" : …  Aux États-Unis, avec la fin du second conflit mondial, l'O.S.S. est dissous le 1 er  octobre 1945. Toutefois, à la fin de la même année, le président Harry Truman reconstitue d'urgence un pôle de renseignement au profit de la Maison Blanche, convaincu d'une difficile cohabitation avec le monde communiste, menaçant la sécurité des États-Unis. Les sections en charge de l'espionnage et du contre-espi […] Lire la suite

SHAIKHET ARKADI (1889-1959)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 675 mots

Figure représentative du « documentaire artistique » de la photographie soviétique, Arkadi Samoïlovich Shaikhet naît en 1889 dans la ville de Nicolaïev en Ukraine où il accomplira ses études primaires avant de suivre un apprentissage dans l'atelier de serrurerie d'un chantier naval. À l'âge de vingt ans, il s'installe à Moscou où sa dextérité lui vaut d'être employé comme retoucheur dans un ateli […] Lire la suite

SHOAH

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 5 912 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "Les conditions de réalisation du génocide" : …  À l'évidence, l'extermination des juifs ne fut pas accomplie par le seul Hitler ni par la seule S.S. Il faut donc s'interroger sur ce qui a rendu possible une entreprise criminelle aussi massive, sur les conditions qui l'ont permise, sur les cercles concentriques des responsabilités. Parmi les conditions favorables, il faut mentionner, en premier lieu, le secret. L'extermination fut menée avec un […] Lire la suite

ŠIK OTA (1919-2004)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 887 mots

Né à Plzeň, Ota Šik est d'abord technicien dans l'industrie électrique. En 1940, il adhère au Parti communiste tchécoslovaque (P.C.T.) et connaît la déportation à Mauthausen, où il restera cinq ans sans cesser de militer. De 1947 à 1952, il étudie à l'Institut d'études politiques et sociales de Prague, où il sera, de 1952 à 1958, assistant puis professeur d'économie politique. Malgré une attitude […] Lire la suite

SLÁNSKY RUDOLF SALZMANN dit RUDOLF (1901-1952)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 1 070 mots

Membre du Parti communiste tchécoslovaque depuis sa fondation, dirigeant des Jeunesses communistes, journaliste puis secrétaire régional dans les fiefs communistes d'Ostrava et de Kladno (1925-1928), Rudolf Slánsky, de son vrai nom Rudolf Salzmann, s'oppose à la conception social-démocrate d'un parti ouvert représentée par Šmeral. En 1928, au VI e congrès de l'Internationale communiste, il se pro […] Lire la suite

SLIPYJ JOSYP (1892-1984)

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 757 mots

Né à Zazdrist, près de Lvov, et ordonné prêtre en 1917, le cardinal Josyp Slipyj (Kobernyckyj-Dyčkowskyj) enseigna la théologie avant d'être nommé, en 1939, coadjuteur du métropolite André Szeptyckyj, chef de l'Église ukrainienne catholique, auquel il succéda le 1 er  novembre 1944. À la suite du pacte germano-soviétique, l'U.R.S.S. occupa une première fois l'Ukraine occidentale (1939-1941) ; puis […] Lire la suite

SMOLENSK

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 732 mots

Capitale de la région administrative (oblast) russe homonyme, Smolensk, qui comptait 317 900 habitants en 2006, étend ses différents quartiers sur les deux rives du haut Dniepr. Placée au cœur d'une région agricole couverte encore en grande partie de forêts, la ville est née au voisinage de hauteurs dessinant la ligne de partage des eaux entre les trois bassins fluviaux du Dniepr, de la Dvina occi […] Lire la suite

SOCIALISME Les Internationales

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 7 764 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Essai de périodisation" : …  Créée pour être la machine de guerre contre un monde qui, croyait-on, allait s'écrouler, l'Internationale communiste doit, après le reflux de la vague révolutionnaire, s'adapter à partir de 1921 à des conditions générales tout autres que celles qui ont présidé à sa naissance, alors qu'elle reste organiquement liée à la nouvelle Russie. De 1921 à 1928, le capitalisme se stabilise en Europe ; en U. […] Lire la suite

SOCIALISTES ART DANS LES PAYS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Louis MARCORELLES, 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 12 602 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "L'épanouissement de l'avant-garde russe de 1910 à 1922" : …  Parallèlement au bouillonnement social qui agite la Russie du début du xx e  siècle et qui culmine dans la révolution sociale de 1917, les arts plastiques connaissent en ce pays un développement remarquable, sous l'influence du fauvisme et du cubisme (Matisse, Bonnard, Picasso) introduits par les collectionneurs Stchoukine et Morosov. Kasimir Malevitch, d'abord marqué par l'académisme, fauve de 1 […] Lire la suite

SOKOLOVSKI VASSILI DANILOVITCH (1897-1968)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 180 mots

Maréchal de l'U.R.S.S., Sokolovski fut l'un des grands chefs militaires de la Seconde Guerre mondiale. Né dans une famille de paysans, il s'engage volontairement dans l'Armée rouge en 1918 et il adhère au parti communiste en 1931. En 1921, il est diplômé de l'Académie de l'état-major. Au Turkestan en 1922, il participe à la liquidation du mouvement des Basmatchi. Son ascension dans la hiérarchie d […] Lire la suite

SOUSLOV MIKHAÏL ANDREÏEVITCH (1902-1982)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 431 mots

Fils de paysans, né dans la région de Saratov, Souslov adhère au Parti communiste en 1921. Après des études d'économie politique, il est nommé professeur à l'université de Moscou et responsable de la section de propagande. En 1933, il est envoyé dans l'Oural pour y conduire les purges ordonnées par Staline. En 1937, il est nommé secrétaire du parti pour la région de Rostov-sur-le-Don, puis secréta […] Lire la suite

SOUVARINE BORIS (1895-1984)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MAITROT
  •  • 848 mots

Boris Souvarine naît à Kiev le 5 novembre 1895, dans une famille pauvre ; son père est ouvrier sertisseur. Boris Lifschitz — qui trouvera son pseudonyme de Souvarine dans le Germinal de Zola — arrive en France en 1898. Autodidacte de l'aristocratie ouvrière, il obtient un diplôme d'ouvrier d'art à la veille de sa mobilisation en 1913. Attiré par les idées socialistes, il milite très tôt à la S.F. […] Lire la suite

STAKHANOVISME

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 208 mots

Le mouvement stakhanoviste doit son nom au mineur de choc Alexeï Grigorievitch Stakhanov (1905-1977). Lors d'un concours organisé par le Komsomol, ce mineur du Donbass accomplit quatorze fois la norme dans l'extraction du charbon le 31 août 1935. Cette performance, à laquelle fut faite une énorme publicité, a été le point de départ de toute une campagne soutenue et encouragée par le parti communis […] Lire la suite

STALINE JOSEPH VISSARIONOVITCH DJOUGACHVILI dit (1879-1953)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 474 mots
  •  • 7 médias

De tous les grands hommes politiques du xx e  siècle, Staline est sans doute celui qui a pesé le plus longtemps sur les affaires mondiales et transformé le plus en profondeur son pays. Churchill et Lénine n'ont exercé une influence majeure que cinq ans durant, Roosevelt et Hitler douze ans, tandis que Staline a, pendant un quart de siècle, influé directement sur le destin non seulement de près de […] Lire la suite

SVOBODA LUDVÍK (1895-1979)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 1 024 mots

Soldat dans l'armée austro-hongroise, Ludvík Svoboda déserte en 1917 pour rejoindre les rangs de la Légion tchèque qui combat en Russie. Il ne prend pas alors le parti des bolcheviks comme le fait la minorité de légionnaires communisants menée par l'écrivain Jaroslav Hašek ; après avoir quitté la légion en 1920, il sert dans l'armée tchèque de 1922 à 1929. De 1931 à 1934, il est professeur dans un […] Lire la suite

TACHKENT

  • Écrit par 
  • Julien THOREZ
  •  • 906 mots
  •  • 1 média

Tachkent [selon l'étymologie populaire de taš , « pierre », et de kent , « ville » ; anciennement ̌C̄ač] est la capitale de l'Ouzbékistan, pays d'Asie centrale indépendant depuis 1991. Située sur le piémont occidental du Tianshan, la ville s'est développée au cœur de l'oasis irriguée par le Tchirtchik et ses affluents. Malgré sa proximité avec la frontière kazakhstanaise qui, dans le contexte pos […] Lire la suite

TADJIKISTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ, 
  • Universalis 
  •  • 5 850 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre " Histoire" : …  Les Tadjiks sont les descendants directs de peuples iraniens dont la présence continue est attestée en Asie centrale et dans le nord de l'Afghanistan à partir du milieu du I er  millénaire avant notre ère. Les ancêtres des Tadjiks constituaient le noyau de l'ancienne population du Khorezm et de la Bactriane, qui faisait partie de la Transoxiane (Sogdiane). Ils furent englobés dans l'Empire perse […] Lire la suite

TALLINN

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 667 mots
  •  • 2 médias

Tallinn, longtemps appelée Reval par les Allemands, est la capitale de l'Estonie. Dès 1154, le géographe arabe Al-Idrīsī note l'existence, sur les bords du futur golfe de Finlande, d'un lieu habité appelé Kolovan. Tallinn doit son nom aux premiers envahisseurs danois qui, en 1219, débarquent sur la côte baltique et fondent à l'emplacement de la forteresse estonienne de Lindanise une cité qu'ils n […] Lire la suite

TCHÉCOSLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Michel LARAN, 
  • Jacques RUPNIK
  •  • 12 946 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre "Occupation et libération (1939-1945)" : …  L'administration du protectorat fut confiée au baron von Neurath, assisté par le secrétaire d'État K. Frank (un des dirigeants des Allemands des Sudètes) et des services correspondant aux différents ministères. Dans chaque province, l'autorité était exercée par un Oberlandrat. Les Allemands tinrent à conserver en poste le président Hácha, un ministère et des fonctionnaires tchèques. Ils patronnère […] Lire la suite

TCHERNENKO CONSTANTIN OUSTINOVITCH (1911-1985)

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 574 mots

Issu d'une famille paysanne de la région de Krasnoïarsk, en Sibérie, Constantin Oustinovitch Tchernenko entre au Parti communiste d'Union soviétique en 1931 après avoir exercé, selon sa biographie officielle, le métier d'ouvrier agricole. Il appartient à la génération de ceux dont la carrière politique est accélérée par la terreur stalinienne des années trente au cours desquelles il entre dans l' […] Lire la suite

TCHERNOBYL

  • Écrit par 
  • François-Xavier COGNÉ, 
  • Roland MASSE
  •  • 6 560 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "Conséquences médicales et sanitaires de l'accident" : …  Pendant plus de trois ans après l'accident, les efforts pour en limiter les conséquences au niveau des populations ont été considérés par l'U.R.S.S. comme un sujet exclusivement de son ressort. Ce n'est qu'à partir de 1990 que des échanges puis des collaborations internationales ont commencé à se développer. Celles-ci ont joué un rôle essentiel dans l'analyse et la compréhension des conséquences […] Lire la suite

TCHERNOMYRDINE VIKTOR STEPANOVITCH (1938-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 621 mots

Ancien président de Gazprom, Viktor Tchernomyrdine fut Premier ministre de la Russie de 1992 à 1998. Viktor Stepanovitch Tchernomyrdine naît le 9 avril 1938 à Cherny-Otrog, dans la région d'Orenbourg, à la frontière avec le Kazakhstan. Après avoir servi dans l'armée soviétique de 1957 à 1960, il travaille comme technicien dans une raffinerie pétrolière de 1960 à 1967, et obtient une licence par co […] Lire la suite

TCHÉTCHÈNES

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 871 mots

Les Tchétchènes forment, après les Russes, le groupe ethnique le plus important du Caucase du Nord. Lors du recensement russe de 2010, ils étaient au nombre de 1 431 000 dans la Fédération de Russie, dont 1 200 000 dans la république de Tchétchénie et 93 000 au Daghestan. Les « Nakhtcho » (Tchétchènes, d'où le nom de la branche dite « nokh » des langues caucasiennes qui, en dehors du tchétchène, c […] Lire la suite

TCHITCHERINE GUEORGUI VASSILIEVITCH (1872-1936)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 416 mots

Issu d'une famille aristocratique, personnage à part dans le milieu socialiste et communiste russe, Tchitcherine fut l'un des grands diplomates du jeune État soviétique. Entré en 1896 comme archiviste au ministère des Affaires étrangères, il émigre en 1904 à Berlin où il se rapproche du Parti social-démocrate allemand et devient un ami de Karl Liebknecht, puis adhère au groupe de Berlin du Parti o […] Lire la suite

TOMSKI MIKHAÏL PAVLOVITCH EFREMOV dit (1880-1936)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 385 mots

Dirigeant des syndicats soviétiques dans les années vingt, une des figures éminentes du « bloc de droite », aux côtés de Boukharine et de Rykov, Tomski appartient à la vieille garde bolchevique éliminée par Staline. Ayant adhéré au mouvement social-démocrate en 1904, militant ouvrier, Tomski se consacre avant tout à la création des syndicats en Russie : en 1905, celui des métallurgistes à Revel, e […] Lire la suite

TOTALITARISME

  • Écrit par 
  • Brigitte STUDER
  •  • 1 367 mots

Dans le chapitre "Du phénomène au concept" : …  Il faut imputer à la Première Guerre mondiale l'origine du phénomène. Les ruptures dues à la violence et au caractère « total » du conflit militaire, le génocide des Arméniens, l'irruption des masses dans la politique et la polarisation radicale qui s'ensuit déstabilisent profondément les sociétés européennes. En Russie, en Italie et en Allemagne, des partis de masse aux programmes inconciliables […] Lire la suite

TOUVA ou TUVA RÉPUBLIQUE DE

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 1 079 mots

République de la fédération de Russie située au cœur de l'Asie, entre la Sibérie (territoires de l'Altaï à l'ouest et de Krasnoïarsk au nord, région d'Irkoutsk au nord-est, République bouriate à l'est) et la Mongolie (au sud, région de la dépression des grands lacs mongols) : la capitale de Touva (ou Tuva), Kyzyl, est réputée représenter le centre géométrique du continent asiatique. Cerné par de h […] Lire la suite

TREPPER LÉOPOLD (1904-1982)

  • Écrit par 
  • Catherine GORSKI
  •  • 1 250 mots

Chef de l'Orchestre rouge, le plus important réseau du service de renseignements soviétique durant la Seconde Guerre mondiale, connu de la Gestapo sous le nom de Jean Gilbert, fiché à la Sûreté française sous le pseudonyme de Dom, codé par les Soviétiques sous celui de Otto, Léopold Trepper est mort à soixante-dix-sept ans à Jérusalem le 19 janvier 1982. Né en Pologne à Nowy-Targ, le 23 février 19 […] Lire la suite

TROISIÈME REICH (1933-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 9 969 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre "Des victoires éclairs à l'effondrement" : …  De 1939 à 1942, l'armée allemande remporta sur tous les fronts une série de victoires dont quelques-unes furent foudroyantes. De création récente, la Wehrmacht était une armée dotée de cadres jeunes, fortement mécanisée, pourvue d'un matériel moderne (chars, avions en piqué ou Stukas) qui écrasa des adversaires souvent mal préparés . La Pologne fut battue en moins de trois semaines. Au printemps s […] Lire la suite

TURKESTAN RUSSE

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 647 mots

La région d'Asie centrale, qui est limitée au nord par la Sibérie, au sud par l'Iran, l'Afghanistan, l'Inde et le Tibet, à l'ouest par la mer Caspienne, à l'est par la Mongolie et le désert de Gobi, et qui est peuplée en majorité de musulmans turcs, est appelée Turkestan, une dénomination conventionnelle. Sa partie orientale est le Xinjiang, ou Turkestan chinois. Sa partie occidentale forme le Tur […] Lire la suite

TURKMÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard DUPAIGNE
  •  • 1 786 mots

Les Turkmènes remontent aux anciens Oghuz, qui, vers le vii e  siècle, formaient une fédération de vingt-quatre clans établis en Mongolie. Au x e  siècle, les Oghuz se fixent entre l'Aral et la Caspienne, où ils s'islamisent. À la fin du x e  siècle, une importante fraction suit les Seldjoukides jusqu'en Turquie. À partir de la fin du x e  siècle, le mot « Turkmen » apparaît chez les auteurs arabe […] Lire la suite

TURKMÉNISTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ, 
  • Universalis 
  •  • 5 223 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre " Histoire" : …  On peut suivre le développement d'habitats humains dans le sud du Turkménistan de la période paléolithique à nos jours. Certaines des plus anciennes traces d'agriculture en Asie centrale furent découvertes à une trentaine de kilomètres au nord d'Achkhabad (aujourd'hui Achgabat) et appartiennent à la culture néolithique de Djeitun, qu'on peut dater du v e  millénaire avant notre ère. La culture de […] Lire la suite

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 741 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre "De la politique d’ukrainisation à la Renaissance fusillée" : …  Désireuse, dans le but de gagner l’adhésion des différents peuples, de prendre le contrepied de la politique tsariste russificatrice, l’U.R.S.S. va engager une politique en faveur des langues et des cultures nationales, dite d’« enracinement ». Menée entre 1923 et 1932, la politique d’ukrainisation a ainsi favorisé une véritable effervescence culturelle, scientifique et éducative, dont témoignent […] Lire la suite

ULBRICHT WALTER (1893-1973)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 848 mots
  •  • 1 média

Né à Leipzig dans une famille de condition modeste, Ulbricht est d'abord apprenti, puis ouvrier ébéniste. Tôt, il s'affilie à une association de jeunesse socialiste, et entre au S.P.D. (Parti social-démocrate) à dix-neuf ans. Au sein de ce parti, il se lie au courant spartakiste, puis participe en décembre 1918 avec celui-ci à la création du K.P.D. (Parti communiste allemand). Membre du bureau du […] Lire la suite

VAINBERG MOISSEÏ SAMUILOVITCH ou MIECZYSŁAW (1919-1996)

  • Écrit par 
  • Pierre-É. BARBIER
  •  • 1 591 mots

Dans le chapitre "Sous l'égide de Chostakovitch" : …  Né dans une famille juive polonaise le 8 décembre 1919 à Varsovie, où son père est compositeur et violoniste, Moisseï Samuilovitch Vainberg tint, au soir de sa vie, à reprendre le prénom de Mieczysłlaw, qui marque ses origines (dans les pays anglo-saxons, son patronyme est généralement écrit Weinberg ou Vaynberg). À l'âge de douze ans, il est admis dans la classe de piano de Józef Turczyński au Co […] Lire la suite

VARSOVIE INSURRECTION DE (1944)

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 897 mots
  •  • 2 médias

Éclatant le 1 er  août 1944 et écrasée le 2 octobre 1944, l'insurrection de Varsovie est certainement l'un des faits d'armes les plus glorieux de la nation polonaise. Cette insurrection qui n'a pas son pareil dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale a pourtant coûté un prix démesuré pour le résultat obtenu : des dizaines de milliers de combattants morts, soit les armes à la main, soit assassi […] Lire la suite

VARSOVIE (PACTE DE)

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI, 
  • Universalis 
  •  • 6 014 mots
  •  • 6 médias

« Il y a aujourd'hui sur la terre deux grands peuples [...] les Russes et les Anglo-Américains [...] chacun d'eux semble appelé par un dessein secret de la Providence à tenir un jour dans ses mains les destinées de la moitié du monde. » Cette prophétie d'une singulière lucidité que prononça Alexis de Tocqueville dans le contexte de politique internationale de 1835 préfigurait la bipolarisation d […] Lire la suite

VAVILOV NIKOLAÏ IVANOVITCH (1887-1943)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 300 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Un botaniste voyageur " : …  On peut distinguer trois aspects dans le travail accompli par Vavilov et ses collaborateurs. Le premier, classique, a été de produire de nouvelles souches de plantes cultivées, surtout des céréales, par croisements entre des variants de plantes et par sélection des hybrides porteurs de caractères intéressants d’un point de vue agricole. Ce travail de génétique appliquée aux plantes, continuation […] Lire la suite

VILNIUS, VILNIOUS ou WILNO

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 690 mots
  •  • 1 média

Capitale de la Lituanie. Vilnius, Vilnė, Vilna, Wilno : les quatre noms reçus par la ville reflètent la complexité de son histoire. Établie au confluent de la Neris et de la Vilnia, à quelques kilomètres de la frontière avec la Biélorussie, Vilnius est actuellement excentrée dans le sud-est du pays, à 300 kilomètres de la mer. La ville est fondée en 1320 par le grand-duc Gediminas qui y installe […] Lire la suite

VINGTIÈME CONGRÈS DU PARTI COMMUNISTE DE L'U.R.S.S. (1956)

  • Écrit par 
  • Ilios YANNAKAKIS
  •  • 1 480 mots
  •  • 1 média

Ouvert le 14 février 1956, au Grand Palais du Kremlin, trois ans après la mort de Staline, le XX e  congrès du Parti communiste de l'U.R.S.S. accueille à ses délibérations les délégations de cinquante-cinq partis communistes et ouvriers. À la tribune d'honneur des invités ont pris place les représentants des partis au pouvoir et ceux des grands partis communistes des pays capitalistes : Zhu De, Bi […] Lire la suite

VOLGOGRAD, anc. TSARITSYNE puis STALINGRAD (1925-1961)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 317 mots

Située sur la Volga, Volgograd (anc. Tsaritsyne, puis Stalingrad) est une ville du sud-ouest de la Russie, chef-lieu de la région ( oblast ) éponyme. Sa fondation remonte à l'édification de la forteresse de Tsaritsyne en 1589, qui avait pour vocation de protéger les territoires russes récemment acquis dans la vallée de la Volga. Au cours de la guerre civile russe (1918-1920), Joseph Staline or […] Lire la suite

WERTH NICOLAS (1950- )

  • Écrit par 
  • Catherine GOUSSEFF
  •  • 1 264 mots
  •  • 1 média

À l’avant-scène du renouveau historiographique de l’U.R.S.S. lié à la disparition de cet État et à l’ouverture de ses archives, Nicolas Werth s’est imposé comme l’un des historiens majeurs du xx e  siècle soviétique. C’est au pan le plus sombre de cette histoire, celui du système de répression stalinien, qu’il a consacré la majeure part de ses travaux. Chercheur passionné, mais aussi passeur de m […] Lire la suite

WRANGEL PIOTR NIKOLAÏEVITCH baron (1878-1928)

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 384 mots
  •  • 1 média

Balte d'origine suédoise, Wrangel est le seul vrai monarchiste avec l'amiral Koltchak parmi les généraux blancs. Sa famille, originaire de l'actuelle Basse-Saxe, a donné à la Suède, à l'Allemagne et à la Russie un grand nombre d'officiers qui se sont illustrés sur les champs de bataille européens. Diplomé de l'École des mines et de l'Académie d'état-major, il devient en 1904 officier de la garde i […] Lire la suite

YALTA (ACCORDS DE)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 761 mots
  •  • 4 médias

Conférence qui réunit, du 4 au 11 février 1945, Roosevelt, Churchill et Staline . D'une très grande importance, elle posait les bases de la paix. Les principaux problèmes étaient l'organisation des Nations unies, l'occupation de l'Allemagne, de la Pologne et des Balkans, et l'éventualité d'une intervention soviétique contre le Japon. Les Britanniques et les Américains suivirent à l'égard de l'U.R. […] Lire la suite

YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Catherine LUTARD, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Universalis 
  •  • 15 297 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre "La rupture Tito-Staline" : …  La rupture entre Tito et Staline reflète une situation extrêmement complexe et ambiguë. Belgrade, d'une part, opposait une résistance à l'hégémonie soviétique et, d'autre part, adoptait des mesures draconiennes traduisant le durcissement du monopole politique du Parti communiste et l'absence de changement fondamental de son cadre idéologique. Il semble que la rupture de 1948 ne soit pas le fruit d […] Lire la suite

ZINOVIEV GRIGORI EVSEÏEVITCH RADOMYLSKI dit (1883-1936)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 586 mots
  •  • 2 médias

Autodidacte, Zinoviev commence par militer dans les cercles d'éducation politique du sud de la Russie. En 1902, il se rend à l'étranger, où il rencontre Plekhanov et Lénine. Bolchevik dès 1903, il milite dans le sud de la Russie. En mars 1906, il regagne Saint-Pétersbourg, où il est membre du comité du parti. L'une de ses principales activités est d'ordre journalistique : il dirige la plupart des […] Lire la suite