« SEMBÈNE OUSMANE (1923-2007) »

SEMBÈNE OUSMANE (1923-2007)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 681 mots
  •  • 1 média

Autodidacte, Ousmane Sembène se fait connaître d'abord comme romancier dans les années 1950. Mais, constatant le faible impact de la littérature d'expression française sur le continent noir, il choisit le cinéma pour être mieux compris de ses compatriotes. Il tourne donc le premier long-métrage africain, La Noire de... (1966) et en signera huit autres par la suite, pratiquant u […] Lire la suite

Le média de la recherche « SEMBÈNE OUSMANE (1923-2007) » :

Soldats sénégalais
Crédits : Three Lions/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

AFRICAINS CINÉMAS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 1 131 mots

L'histoire des cinémas africains se sépare difficilement de celle de la décolonisation. Il y eut d'abord des films de Blancs tournés en Afrique. Puis, à partir des années soixante, les nouveaux États africains ont été confrontés au problème de savoir quel rôle, quelle orientation, quels moyens donner au cinéma. Problème technique mais avant tout problème politique : celui de la possibilité de pro […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 567 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Le roman africain" : …  Le roman historique avait eu un précurseur avec Doguicimi (1938) de Paul Hazoumé, qui racontait les débuts (vers 1820-1830) du roi Guézo d'Abomey, dans l'actuel Bénin ; bien que le romancier ait eu manifestement l'intention d'opposer les cruautés païennes aux bienfaits apportés par le christianisme, la force épique de son récit donnait une image exaltante de l'Afrique ancienne. Le roman historiq […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE VISUELLE

  • Écrit par 
  • Damien MOTTIER
  •  • 4 464 mots

Dans le chapitre "Troisième et quatrième cinémas" : …  Les méthodes collaboratives des ethnographes-cinéastes ont également contribué à la crise l’autorité des savoirs anthropologiques, en encourageant l’essor des cinémas et des médias autochtones et en promouvant leur nécessaire étude. Dans son hommage à Margaret Mead, Rouch se félicite de cette tendance et y voit une forme d’accomplissement : « Vous voyez, chère Margaret Mead, “le travail est en cou […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis