« DENISOVA HOMMES DE ou DÉNISOVIENS »

DENISOVA HOMMES DE ou DÉNISOVIENS

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 3 823 mots
  •  • 4 médias

Les Dénisoviens, ou hommes de Denisova, représentent un groupe d'homininés qui a été défini en 2010 grâce à l'étude de l'ADN d’un fragment d’une phalange de la main. Ce vestige osseux (appelé Denisova 3) avait été découvert en 2008 dans une cavité du sud de la Sibérie (Russie), en bordure des montagnes de l'Altaï, appelé […] Lire la suite

Les médias de la recherche « DENISOVA HOMMES DE ou DÉNISOVIENS » :

Grotte de Denisova
Crédits : Jean-Guillaume Bordes, Université de Bordeaux

photographie

Fragments de la phalange distale de l’homme de Denisova ayant permis de définir cette lignée humaine
Crédits : Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology

photographie

Mandibule de Xiahe (Chine)
Crédits : Dongju Zhang, Lanzhou University

photographie

Reconstitution de la phalange complète de l’homme de Denisova
Crédits : photo de la phalange : Eva-Maria Geygl, IJM, CNRS, Université de Paris ; reconstruction virtuelle : Bence Viola, Department of Anthropology, University of Toronto, Canada

photographie

CHASSEURS-CUEILLEURS (archéologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 726 mots

Dans le chapitre "Avant Homo sapiens" : …  On ne peut actuellement dire grand-chose des plus anciennes formes humaines, qui vivaient il y a 5 à 7 millions d’années, comme Sahelanthropus tchadensis (ou « Toumaï »), Orrorin tugenensis (dit aussi Millenium ancestor ) ou encore les Ardipithèques – d’autant qu’elles sont encore très mal connues et qu’il est certain que beaucoup d’autres restent à découvrir. On en sait beaucoup plus sur les […] Lire la suite

HOMO LUZONENSIS ou HOMME DE CALLAO ou HOMME DE LUÇON

  • Écrit par 
  • Dominique GRIMAUD-HERVÉ
  •  • 1 555 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Une nouvelle espèce ?" : …  Selon Florent Détroit, auteur principal de l’étude de ces fossiles, « cette mosaïque de caractères primitifs et modernes n’a encore jamais été rencontrée chez aucune espèce humaine, fossile ou actuelle, connue », raison pour laquelle une nouvelle espèce, Homo luzonensis , a dû être créée. Il faut bien comprendre qu’en paléontologie la définition biologique de l’espèce, qui repose avant tout sur le […] Lire la suite

LINGJING SITE ARCHÉOLOGIQUE DE

  • Écrit par 
  • Isabelle CREVECOEUR
  •  • 1 407 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Les restes humains" : …  Les deux crânes les plus complets, Xuchang 1 et Xuchang 2, ont été retrouvés fragmentés (respectivement en 26 et 16 morceaux) et dispersés dans une zone circonscrite au sein de la couche 11 . L’absence de distorsion postérieure au dépôt a permis une reconstruction manuelle de ces deux individus. Xuchang 1 est représenté par une grande partie de la voûte crânienne et une portion de la base du crâne […] Lire la suite