« JAPON, histoire, de l'ère Meiji à 1946 »

ACCORDS DE YALTA

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

Du 4 au 11 février 1945, alors que la Seconde Guerre mondiale bat encore son plein en Europe et dans le Pacifique, Roosevelt pour les États-Unis, Churchill pour le Royaume-Uni et Staline pour l'U.R.S.S. se réunissent à Yalta, en Crimée, pour préparer la paix. Cette conférence interalliée, à laquelle la France n'a pas été conviée, décide tout d'abord du partage de l'Allemagne et de Berlin en quatre […] Lire la suite

Les médias de la recherche « JAPON, histoire, de l'ère Meiji à 1946 » :

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

1939 à 1945. La Seconde Guerre mondiale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Affiches électorales au Japon
Crédits : Hulton Getty

photographie

Après le siège de Tsingtau
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les médias de « JAPON, histoire, de l'ère Meiji à 1946 »

BIRMANIE (MYANMAR)

  • Écrit par 
  • Denise BERNOT, 
  • Pierre-Arnaud CHOUVY, 
  • Renaud EGRETEAU, 
  • Bernard Philippe GROSLIER, 
  • Jean PERRIN
  •  • 29 185 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre "Les guerres anglo-birmanes" : …  Les Anglais, de leur côté, s'assurèrent un point d'appui en occupant l'île de Negrais (Hainggyi) à l'embouchure de la rivière de Bassein (1753). Alaungpaya créa un nouveau port à Dagon, village de pêcheurs môn, qui est à l'origine de la fondation de Rangoon. Il détruisit ensuite la colonie britannique de Negrais sous prétexte qu'elle avait apporté un appui aux Môn. L'un de ses successeurs, Bodawpa […] Lire la suite

CAMBODGE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Solange THIERRY, 
  • Universalis 
  •  • 25 923 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre "Le règne de Norodom Sihanouk" : …  Trois mois plus tard, le Japon obtenait de la France l'autorisation de stationner des troupes au Cambodge, d'où les forces nippones s'élancèrent, le 8 décembre 1941, pour attaquer la Birmanie et la Malaisie. Très vite, les Japonais, tout en mettant à contribution les ressources économiques du Cambodge, s'employèrent à y cultiver le nationalisme, à travers l'Institut bouddhique où ils approchèrent […] Lire la suite

CHARTE CONSTITUTIONNELLE DE MEIJI

  • Écrit par 
  • Éric SEIZELET
  •  • 195 mots
  •  • 1 média

La « Constitution de l'empire du Grand Japon » a été promulguée le 11 février 1889, date anniversaire de l'accession au trône de l'empereur Jimmu selon la tradition, et est entrée en vigueur le 29 novembre 1890, en même temps que se tenait la première session de la Diète impériale. D'inspiration autoritaire et prussienne, et à ce titre centrée sur le principe monarchique, l'abaissement du Parlemen […] Lire la suite

CHINE Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 594 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre "Politique de salut national" : …  Enfin, l'autorité du Guomindang était indirectement renforcée par la montée de la menace japonaise, devant laquelle l'opinion publique nationale avait tout naturellement tendance à se rallier au gouvernement en place. En 1931 , le Japon avait occupé la Mandchourie , sans que Nankin oppose de véritable résistance (non plus que la S.D.N., qui se borne à l'envoi d'une commission d'enquête). Quand l'e […] Lire la suite

CONFUCIUS & CONFUCIANISME

  • Écrit par 
  •  ETIEMBLE
  •  • 14 434 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Diffusion du confucianisme" : …  L'impérialisme chinois porta le confucianisme jusque dans la péninsule indochinoise au sud ; au nord-est, dans la péninsule coréenne, d'où la doctrine gagna le Japon. Au xx e siècle encore, le Vietnam en est marqué. Le culte des ancêtres y demeure un des premiers soucis, la piété filiale reste admise comme valeur suprême. On dit parfois que la « grande famille » vietnamienne n'a jamais eu le pou […] Lire la suite

CORÉE Histoire

  • Écrit par 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Ogg LI, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Universalis 
  •  • 6 282 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre " Dynastie Chosŏn (1392-1910)" : …  Créé en 1392 et reconnu par la dynastie chinoise des Ming sous le nom de Chosŏn, le nouveau royaume des Yi transféra, en 1396, la capitale de Kaesŏng à l'actuelle Séoul où, sous la protection de 27 440 soldats, le nouveau système d'administration fut installé sur le modèle de celui qui était en vigueur dans la Chine des Ming. Il était confié, toujours comme par le passé, aux yangban , dont les p […] Lire la suite

DECOUX JEAN (1884-1963) amiral français

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 491 mots

Amiral français, né à Bordeaux en 1884, mort le 21 octobre 1963 à Paris. Jean Decoux est promu contre-amiral en 1935 et devient vice-amiral et commandant en chef des forces navales françaises d'Extrême-Orient en 1939. Il est nommé gouverneur général de l'Indochine le 25 juin 1940, trois jours après la signature de l'armistice franco-allemand. Quelques semaines plus tard, les Japonais lui deman […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Développement des pays du Sud

  • Écrit par 
  • Denis COGNEAU, 
  • Philippe DE VREYER, 
  • Sylvie LAMBERT
  •  • 5 739 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "L'accumulation du capital et l'épargne" : …  Toutes les représentations classiques du développement économique, notamment celles qui ont été proposées par Ragnar Nurkse (1953), Walt Whitman Rostow (1959), Hollis Chenery (1960) comprennent une phase d'accumulation de richesses précédant le décollage. La question est alors de comprendre comment engendrer une épargne suffisante pour permettre cette accumulation primitive, source des premiers […] Lire la suite

EXTRÊME-ORIENT QUESTION D'

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 4 266 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre "Les origines" : …  Les contacts entre l'Extrême-Orient et l'Europe occidentale sont anciens. Les Portugais arrivèrent en Chine au début du xvi e  siècle. Bien accueillis, ils ne tardèrent pas à susciter la haine en raison de leurs brutalités et furent parqués dans l'îlot de Macao. Au xviii e  siècle, des Jésuites installés à Pékin jouissaient à la cour d'un prestige considérable ; mais le fanatisme de certains miss […] Lire la suite

FUKUZAWA YUKICHI (1835-1901)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 883 mots

Éducateur japonais. C'est à Nakatsu, près de la côte de l'extrême ouest de la mer Intérieure, dans l'île de Kyūshū que naquit Fukuzawa Yukichi. Issu d'une famille d'officiers très modeste, il s'initia à Nagasaki, de 1854 à 1855, aux « études hollandaises » — terme qui englobe toutes les sciences et techniques que le Japon connaît par l'intermédiaire des Pays-Bas — puis séjourna à Ōsaka, où il devi […] Lire la suite

GÉOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  •  • 6 235 mots

La géopolitique est l'enfant d'une époque, celle du scientisme triomphant et du darwinisme social. De la fin du xix e  siècle à la Seconde Guerre mondiale, toute grande puissance ou tout aspirant à la puissance veut fonder ses ambitions sur un quasi-déterminisme géographique ; la géopolitique sert alors à analyser et souvent à justifier les rapports entre puissance et espace. Après la Seconde Guer […] Lire la suite

GUADALCANAL BATAILLE DE (août 1942-févr. 1943)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 347 mots
  •  • 1 média

Série d'affrontements sur terre et sur mer, d'août 1942 à février 1943, opposant les Alliés aux forces japonaises dans le Pacifique Sud aux alentours et sur l'île même de Guadalcanal, située au sud de l'archipel des îles Salomon. Les troupes japonaises débarquent sur Guadalcanal le 6 juillet 1942, et commencent à y construire un terrain d'aviation. Le 7 août, au cours de la première offensive maje […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)

  • Écrit par 
  • Marc FERRO
  •  • 12 473 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre "L'arme américaine" : …  Les militaires allemands avaient cru qu'ils impressionneraient les Américains en coulant leurs navires se rendant en Angleterre ; en réalité, ils lésaient trop gravement les intérêts du business américain pour que celui-ci ne réagît pas. Wilson lui-même, qui avait longtemps souhaité jouer les conciliateurs et imposer ses conceptions d'une paix durable, oublia aussi vite ses discours pacifistes d […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 649 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre " La défaite du Japon" : …  À l'automne de 1944, le Japon, depuis l'été de 1943, est sur la défensive. Il se maintient certes encore sur ses positions en Chine et dans les territoires conquis depuis Pearl Harbor. Mais, outre qu'il commence à avoir de mauvais rapports avec les populations et qu'il est parfois attaqué par des résistants, surtout aux Philippines, il a perdu un grand nombre des bases qui en protégeaient les acc […] Lire la suite

HARA SATOSHI (1856-1921)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 1 181 mots

Homme d'État japonais. Appartenant à une famille de conseillers seigneuriaux du nord du Japon, Hara Satoshi fit tellement bien oublier ses origines nobiliaires par la suite qu'on l'appela « ministre issu du peuple ». Élève de l'École de droit, il interrompit ses études en 1879 pour devenir journaliste. Néanmoins, il rentra dans la fonction publique, occupa divers postes dans les ministères des Aff […] Lire la suite

HIRATA ATSUTANE (1776-1843)

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 581 mots

Philologue japonais, né à Akita, dans l'extrême nord du pays. À vingt ans, Hirata Atsutane quitte la clan d'Akita pour faire à Edo des études de littérature confucéenne, de stratégie et de médecine. La lecture de Motoori Norinaga l'amène à l'étude des classiques japonais. Il entre alors à l'école de Motoori Haruniwa, fils et successeur de Norinaga, dont il se dira le disciple posthume. Il se dégag […] Lire la suite

HIRO-HITO (1901-1989) empereur du Japon (1926-1989, ère SHŌWA)

  • Écrit par 
  • Yugi SATO
  •  • 364 mots
  •  • 3 médias

Premier prince héritier à quitter le sol japonais et à visiter l'Europe, Hiro-Hito monte sur le trône en 1926 après avoir exercé la régence pendant cinq ans. Personne « sacrée et inviolable » selon l'article 1 er de la Constitution impériale, monarque de droit divin, Hiro-Hito se voit attribuer le nom de Shōwa-tennō (futur nom, puisque, selon la coutume japonaise, il ne lui sera décerné qu'après […] Lire la suite

ICHIKAWA FUSAE (1893-1981)

  • Écrit par 
  • Patrice JORLAND
  •  • 1 176 mots

Touffe de cheveux blancs, regard pétillant derrière les lunettes sévères, dans son classique tailleur bleu, Ichikawa Fusae avait conservé l'allure de l'institutrice qu'elle avait été, un bref instant, à l'aube d'une carrière fort longue, puisqu'elle s'est achevée le 11 février 1981, après une existence active, mouvementée, et à bien des titres atypique de celles des femmes de son pays. Née le 15 m […] Lire la suite

INDONÉSIE L'Indonésie contemporaine

  • Écrit par 
  • Romain BERTRAND, 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD
  •  • 17 844 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre "L'occupation japonaise (1942-1945) et la proclamation de l'indépendance (17 août 1945)" : …  Décembre 1941 : début de la guerre du Pacifique. Avec les Alliés, les Pays-Bas déclarent la guerre au Japon . Celui-ci, déjà lancé à la conquête des possessions occidentales en Asie, et qui a repéré de longue date les richesses des Indes néerlandaises, va s'en rendre maître très rapidement. Février 1942 : les Japonais débarquent à Java . Le 8 mars, les Hollandais, qui ont refusé d'armer des milice […] Lire la suite

ISLAM (Histoire) Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD, 
  • Universalis 
  •  • 31 507 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre "Les islams extrême-orientaux peu connus" : …  À Taïwan (Formose), les tenants de l'islam sont estimés, avec une exagération certaine, par leur association officielle, à 40 000 individus, dont la moitié se recruterait, dit-on, parmi les Taïwanais « de souche », c'est-à-dire parmi les descendants des partisans de Koxinga, réfugiés sur l'île en 1661, après l'échec de l'ultime résistance des Ming à l'invasion mandchoue : en fait, on ne trouve pa […] Lire la suite

ITŌ HIROBUMI (1841-1909)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 1 275 mots
  •  • 1 média

Fils d'un valet attaché aux armées seigneuriales de Chōshū, Itō Hirobumi ne fut reconnu comme officier qu'en 1863. Il fut disciple de Yoshide Shōin, qui fut l'éducateur de la plupart des réformateurs issus de Chōshū, des premières années de Meiji. Parti clandestinement faire des études à Londres avec quatre compagnons, il revint précipitamment au Japon pour tenter d'empêcher, mais sans succès, l'i […] Lire la suite

IWASAKI YATARŌ (1834-1885)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 234 mots

Homme d'affaires japonais. Fils d'un rōnin de Tosa, Iwasaki Yatarō fut chargé dès avant Meiji, par le gouvernement seigneurial, de développer le commerce de son fief, à Nagasaki et à Ōsaka. En 1871, il hérita des biens seigneuriaux de son fief déposés à Ōsaka, et avec ce capital il fonda une maison commerciale qui s'appela d'abord Tsukumo, puis Mitsubishi. Cette affaire se développa surtout dans […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 129 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre "Le changement de régime" : …  Lors de la visite du shōgun à Kyōto, en 1863, l'empereur exprima le désir de voir le Japon débarrassé de la présence des Occidentaux . Les xénophobes extorquèrent du shōgun la décision de chasser les étrangers, « en cas de provocation de la part de ceux-ci », à compter du 25 juin 1863. À cette date, Chōshū, fief situé à l'extrémité ouest de Honshū, fit canonner un navire américain sans défense, […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 784 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "L'État maître des horloges" : …  Durant l'ère Meiji (1868-1912), l'équipe au pouvoir se trouve confrontée à la nécessité d'élaborer un modèle de développement original pour moderniser son économie. Précurseur en Asie, ce modèle se structure autour d'un État « développeur » (Christian Sautter, 1996) qui pose les bases de l'appareil industriel et coordonne l'activité des différents acteurs économiques. Placée devant l'impérieuse né […] Lire la suite

KAOHSIUNG

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 659 mots

Située au sud-ouest de Taïwan, la métropole de Kaohsiung (Gaoxiong en chinois), dotée d’un grand port international, s’étend sur 154 kilomètres carrés et comptait, en 2005, 1 500 000 habitants. Le site, baptisé en mandarin Dagou (Takou selon la prononciation locale, déformation du nom d’une tribu locale, les Makatao ou Takow), est peuplé depuis la fin de la dynastie Ming (1368-1644). Les Néerland […] Lire la suite

KATAYAMA SEN (1859-1933)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 590 mots

Pionnier du mouvement ouvrier et du mouvement révolutionnaire au Japon, Katayama Sen reflète par sa vie l'évolution du radicalisme japonais, qui le mènera d'une révolte fondée sur sa formation d'humaniste chrétien à la consécration internationale pour son dévouement à la cause de la révolution mondiale ; son élévation au rang de membre d'honneur du Komintern en est le signe. Né dans une famille pa […] Lire la suite

KAWAKAMI HAJIME (1879-1946)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 457 mots

Théoricien brillant de l'économie, Kawakami est un penseur représentatif des années vingt et trente du Japon. Après avoir écrit à l'âge de douze ans un Essai sur l'industrie japonaise qui annonce ses talents de polémiste, il se tourne vers des études de droit à l'université de Tōkyō. Il est fortement marqué par les socialistes humanitaires de l'époque, Kinoshita Naoe, Uchimura Kanzō et Abe Isoo. […] Lire la suite

KIDO TAKAYOSHI (1833-1877)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 294 mots

Homme d'État japonais. Issu d'une famille d'officiers de Chōshū, Kido Takayoshi fut disciple de Yoshida Shōin. Actif dans le gouvernement seigneurial, il fit partie des réformistes qui contribuèrent à faire évoluer la politique de leur fief de la xénophobie agressive vers la guerre civile contre le bakufu . Plus à l'aise dans les questions administratives que dans les affaires militaires, il fut l […] Lire la suite

KIRIBATI

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 1 589 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "Un archipel micronésien" : …  Le Kiribati a été peuplé il y a quelque deux mille ans par des populations d'origine micronésienne, qui parlent aujourd'hui le gilbertin et l'anglais, les deux langues nationales. Du fait de l'isolement, les sociétés insulaires prennent des caractéristiques particulières dans chaque île, depuis les communautés structurées autour d'un Big Man (titre de chef mi-électif mi-héréditaire) au nord, jusq […] Lire la suite

KISHI NOBUSUKE (1896-1987)

  • Écrit par 
  • Jean ESMEIN
  •  • 509 mots

Bureaucrate, ministre de l'Économie de guerre, criminel de guerre acquitté par le tribunal militaire de Tōkyō, Premier ministre du Japon, de février 1957 à juillet 1960. Kishi Nobusuke a attaché son nom à trois événements historiques : la signature de la déclaration de guerre aux États-Unis en 1941, en compagnie du Premier ministre Tōjō ; la fusion des partis conservateurs qui conduisit à la forma […] Lire la suite

KONOE FUMIMARO (1891-1945)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 373 mots

Homme d'État japonais. Né dans l'une des plus grandes familles de noblesse civile, Konoe Fumimaro collabora très tôt avec Saionji Kimmochi, notamment en l'accompagnant dans la délégation japonaise pour les négociations de paix en 1919, à Versailles. Membre de la Chambre des nobles à son retour, il en fut le président à partir de 1933. Ouvert au socialisme, écouté dans les milieux militaires, il fu […] Lire la suite

KOSAKU

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 578 mots

Terme qui au Japon désigne un petit cultivateur. Si du point de vue juridique le kosaku est un fermier qui s'acquitte du loyer de sa terre par une redevance fixe, payée en nature, du point de vue social il peut être assimilé à un métayer, car le montant de sa dette a été, à certaines époques, particulièrement élevé. Le kosaku désigne d'une part un rouage du système agraire qui fut en vigueur au J […] Lire la suite

KŌTOKU SHŪSUI (1871-1911)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 444 mots

Pionnier du socialisme japonais, Kōtoku Shūsui (dont le vrai nom personnel est Denjirō) évolua à la fin de sa vie vers l'anarcho-syndicalisme. Il exerça sur le mouvement socialiste du Japon une influence de premier plan par ses brillants écrits. Son nom reste associé au complot de haute trahison de 1910 dont on ne sait s'il exista vraiment, mais qui servit de prétexte à l'exécution de Kōtoku et de […] Lire la suite

KYŌTO

  • Écrit par 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Raphaël LANGUILLON-AUSSEL
  •  • 4 699 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "La modernisation de la ville sous Meiji" : …  En 1869, l'empereur Meiji quitte Kyōto et transfère la capitale à Edo, que l'on rebaptise alors Tōkyō, la « capitale de l'Est ». Si, jusqu'à cette époque, on était « monté » à Kyōto en venant d'Edo, désormais on y « descend ». Depuis lors, Kyōto a définitivement perdu son rang de première ville de l'archipel. En 1894, le mille centième anniversaire de la fondation de Heian-kyō est l'occasion pour […] Lire la suite

LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [1948] Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 750 mots

Juste avant l'ouverture des Jeux de Berlin qui vont donner lieu à la plus grande mascarade de l'histoire olympique, le C.I.O. tient sa trente-cinquième session dans la capitale du Reich. Du 29 au 31 juillet 1936, le Comité se réunit dans les locaux de l'université Friedrich-Wilhelm, la désignation de la ville d'accueil des jeux Olympiques de 1940 étant à l'ordre du jour. Deux cités sont candidate […] Lire la suite

MALAISIE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Nathalie FAU, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Universalis 
  •  • 17 296 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre "Anglais, Chinois, Indiens (xviiie-xxe s.)" : …  Les Anglais, en quête de relais sur la route maritime d'Extrême-Orient, s'installèrent d'abord dans l'îlot de Penang, cédé par le sultan de Kedah à Francis Light en 1786, puis en 1795 à Malaka, qu'ils prirent aux Hollandais, et enfin, après l'intermède des guerres napoléoniennes, dans l'île de Singapura, la « cité du lion » à l'extrême sud de la péninsule, où Stamford Raffles fonde, en 1819, une […] Lire la suite

MANDCHOURIE

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX
  •  • 1 972 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "L'enjeu des grandes puissances" : …  Dès 1803, la Mandchourie avait été ouverte par les autorités impériales à la colonisation paysanne chinoise. Ce mouvement de migration s'accentue au cours du xix e siècle et est encouragé par le gouvernement (contrairement à la politique de séclusion privilégiée de la Mandchourie suivie jusqu'au xviii e  siècle), dans la mesure où une Mandchourie presque vide résistait mal aux pressions des grand […] Lire la suite

MARINE

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 867 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre " Les puissances navales dans le monde contemporain" : …  Depuis le milieu du xix e  siècle, les possibilités techniques, le rôle et la répartition des forces navales ont complètement changé. Au risque de schématiser, on pourrait distinguer quatre phases caractéristiques : les premières expériences de la nouvelle marine de guerre (guerres de Crimée et de Sécession), l'apparition de marines nationales et le développement des marines impériales, enfin la g […] Lire la suite

MEIJI ÈRE (1868-1912)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 447 mots
  •  • 2 médias

Période de l'histoire du Japon, allant de 1868 à 1912 . Meiji est avant tout un nengō , c'est-à-dire un nom d'années. Le 23 octobre 1868, la cour impériale du Japon promulgua un décret annonçant que le nouveau nengō serait Meiji (« politique éclairée ») pour commémorer l'instauration du nouveau régime impérial. Mais, en même temps, elle modifiait la coutume se rapportant au changement de nengō. An […] Lire la suite

MÉMOIRES DE NOS PÈRES et LETTRES D'IWO JIMA (C. Eastwood)

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 1 196 mots

À compter du 19 février 1945, une bataille de trente-quatre jours opposa dans l'île d'Iwo Jima trois divisions de marines à des soldats japonais cinq fois moins nombreux. Les deux parties en présence savaient que l'île, située à quelque 1 200 kilomètres au sud de Tōkyō, constituerait la base idéale pour des raids de bombardement au cœur du territoire japonais, et les pertes furent énormes. Cli […] Lire la suite

MER DE CORAIL BATAILLE DE LA (4-8 mai 1942)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 418 mots

La bataille de la mer de Corail désigne l'affrontement naval et aérien au cours duquel une flotte américaine repoussa une force d'invasion japonaise qui se dirigeait vers Port Moresby, place stratégique sur la côte de la Nouvelle-Guinée. À la fin d'avril 1942, les Japonais s'apprêtaient à prendre le contrôle de la mer de Corail, située entre l'Australie et la Nouvelle-Guinée, en établissant des ba […] Lire la suite

MER DES PHILIPPINES BATAILLE DE LA (19-20 juin 1944)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 343 mots
  •  • 1 média

La bataille de la mer des Philippines est une bataille navale de la Seconde Guerre mondiale, qui mit aux prises la flotte japonaise et la 5 e  flotte américaine. La bataille s'est déroulée au moment du débarquement américain sur Saipan et fut baptisée la « plus grande bataille de porte-avions de la guerre », débouchant sur une victoire américaine totale. La bataille commença au matin du 19 juin, […] Lire la suite

MICRONÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis X. HEZEL
  •  • 1 900 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre " Histoire" : …  Les premiers habitants des îles Carolines orientales, comme des îles Marshall et Gilbert, viennent probablement de la région des Nouvelles-Hébrides et de Fidji au I er  millénaire avant notre ère. Les vestiges archéologiques et les caractéristiques linguistiques suggèrent que les premiers migrants ont visité l'archipel en naviguant vers l'est et se sont répandus progressivement vers l'ouest à part […] Lire la suite

MIDWAY BATAILLE DE (4-7 juin 1942)

  • Écrit par 
  • Paul VILLATOUX
  •  • 217 mots

Après leur raid victorieux sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, les Japonais s'imposent comme les maîtres des mers et des airs dans le Sud-Est asiatique. L'amiral Yamamoto Isoroku, qui dispose de 200 bâtiments et de 600 avions, décide une attaque contre l'île de Midway, située à 2 000 kilomètres au nord-ouest des îles Hawaii, clé de voûte de la défense américaine dans le Pacifique, après la chute […] Lire la suite

MINSEITŌ

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 986 mots

Parti politique japonais (1927-1940). Son nom complet est Rikken Minseitō, c'est-à-dire Parti constitutionnaliste de la politique populaire. Ses origines sont diverses et complexes. Elles remontent au Kaishintō (Parti de la réforme), fondé en 1882 par Ōkuma Shigenobu, qui avait quitté le gouvernement de Meiji, l'année précédente, pour n'avoir pas été écouté lorsqu'il avait suggéré la convocation i […] Lire la suite

MONGOLIE, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 17 572 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre "Sous le régime républicain" : …  En Mongolie-Intérieure, le problème de la sauvegarde des traditions face à la modernisation s'est posé en des termes tout particuliers. La suzeraineté, déjà lourde, des Qing s'était transformée, dès les débuts de la République chinoise, en une emprise tyrannique et destructrice de l'ordre ancien. Les six confédérations, dans lesquelles étaient groupées depuis plus de deux siècles les quarante-six […] Lire la suite

MONGOLIE, République mongole

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Marie-Dominique EVEN
  •  • 7 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre "La politique de la table rase (1928-1940)" : …  C'est en 1928, lors du VII e  congrès du parti, piloté par les représentants du Komintern, qu'a lieu le tournant radical qui verra l'application des principes révolutionnaires inscrits dans la Constitution de 1924. L'économie libérale, la distance vis-à-vis des Russes que prône Dambadorž, les tentatives de concilier bouddhisme rénové et marxisme sont balayées comme « déviation capitulationniste de […] Lire la suite

MOUNTBATTEN LOUIS (1900-1979)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 1 258 mots
  •  • 4 médias

Lord Louis Mountbatten était apparenté, de près ou de loin, à la plupart des souverains régnants de la vieille Europe : arrière-petit-fils de la reine Victoria, neveu du dernier tsar Nicolas II, il était lié au Kaiser Guillaume II, au roi d'Espagne Alphonse XIII, à Ferdinand I er de Roumanie, à Gustave VI de Suède, à Constantin I er de Grèce, au roi de Norvège Haakon VII et à Alexandre I er de […] Lire la suite

NAISSANCE DU JAPON MODERNE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 226 mots
  •  • 1 média

L'année 1868, début de l'ère Meiji, marqua la naissance du Japon moderne. Le nouvel empereur Mutsu-hito, plus tard désigné sous le nom de « Meiji Tenno » (« gouvernement éclairé »), n'avait que quatorze ans et, jusqu'à la fin des années 1870, n'exerça presque aucun pouvoir. Les affaires politiques étaient dirigées par des partisans de l'autorité impériale, qui avaient imposé par la force la dispar […] Lire la suite

NAURU

  • Écrit par 
  • Robert C. KISTE
  •  • 1 793 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre " Histoire" : …  La date et l'origine du premier peuplement de Nauru sont inconnues. Une période d'isolement relativement longue expliquerait le caractère unique de la langue locale. Le capitaine d'un baleinier anglais aperçoit l'île en 1798, mais le premier contact prolongé avec les Européens ne se fait que dans les années 1830, lorsque l'industrie baleinière gagne la Micronésie orientale. Nauru devient alors une […] Lire la suite

NICHIREN-SHŌ-SHŪ

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 382 mots

L'une des sectes de l'école bouddhiste japonaise Nichiren, le Nichiren-shō-shū (« vraie secte Nichiren »), a connu, depuis 1950, une expansion extraordinaire due principalement au prosélytisme des adeptes de la communauté laïque qui lui est associée, le Sōkagakkai . La secte fait remonter son origine à l'un des six disciples de Nichiren, Nikkō, qui construisit son propre temple, Daiseki-ji, au pie […] Lire la suite

NIMITZ CHESTER WILLIAM (1885-1966) amiral américain

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 328 mots
  •  • 2 médias

Sorti de l'académie navale d'Annapolis en 1905, Chester William Nimitz est, au cours de la Première Guerre mondiale, chef d'état-major de la flotte sous-marine dans l'Atlantique. Contre-amiral en 1939, il dirige le bureau de navigation du ministère de la Marine. Après l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, Nimitz reçoit le commandement de la flotte américaine dans le Pacifique. La fonction est l'u […] Lire la suite

OCÉANIE Histoire

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 534 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "L'afflux des migrants" : …  Dans bon nombre d'archipels, on prévoyait dans les dernières décennies du xix e  siècle la possible disparition à plus ou moins long terme des indigènes. Dans ces conditions, l'éventualité d'un développement d'activités « modernes » (plantations, mines) passait par l'importation d'une main-d'œuvre extérieure, d'autant que les insulaires s'adaptaient souvent mal aux rudes contraintes imposées aux […] Lire la suite

ŌKUBO TOSHIMICHI (1830-1878)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 508 mots

Homme d'État japonais. Né dans une famille d'humbles officiers de Satsuma, Ōkubo Toshimichi fut remarqué par ses seigneurs et put entrer dans le service financier du gouvernement du fief. Il fit partie du groupe des jeunes officiers réformistes et, à partir de 1866, il collabora avec Saigō Takamori en vue de la guerre contre le bakufu . Il entretint des relations avec les nobles civils de Kyōto fa […] Lire la suite

PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 286 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre " La guerre du Pacifique (1941-1945)" : …  La guerre de 1914 consacre donc l'hégémonie dans le Pacifique des États-Unis et du Japon, qui vont se retrouver face à face. Dans les années 1930, le Japon mène une politique d'expansion en Mandchourie (1931-1933), en Chine du Nord-Est (1933-1935), et engage les hostilités contre la Chine en juillet 1937 (occupation de la Chine du Centre et du Sud) . En même temps, il réalise une remarquable colo […] Lire la suite

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN, 
  • Universalis 
  •  • 35 700 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre "Des Indes néerlandaises à l'Indonésie" : …  Le problème politique auquel les Pays-Bas durent faire face en 1945 fut la première manifestation de ce qui allait devenir le processus mondial de la décolonisation. Ils y étaient mal préparés puisqu'ils ne possédaient pas les moyens concrets ni les idées qui leur auraient permis d'influer sur le cours des événements. Il s'avéra impossible pour les Pays-Bas de transformer quelques vues sur l'éman […] Lire la suite

PHILIPPINES

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • William GUÉRAICHE, 
  • Lucila V. HOSILLOS, 
  • Jean-Louis VESLOT, 
  • Universalis 
  •  • 21 489 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre "L'occupation japonaise" : …  Les bases philippines intégrées aux forces américaines sont bombardées le 8 décembre 1941, quelques heures après Pearl Harbor. Les troupes japonaises débarquent le 10 sur Luçon. Manille est déclarée ville ouverte le 26 décembre. Quezon s'est retiré deux jours auparavant dans la forteresse de Corregidor dans le nord-ouest du pays, d'où il part en sous-marin le 20 février 1942 pour Washington, via […] Lire la suite

PROCÈS DE NUREMBERG ET DE TOKYO

  • Écrit par 
  • Wanda MASTOR
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, des tribunaux internationaux ad hoc furent chargés de juger les grands criminels de guerre. Pour la première fois, une sanction judiciaire internationale des crimes contre la paix, des crimes de guerre et de la nouvelle catégorie des crimes contre l'humanité est expressément prévue et organisée par les vainqueurs. L'Accord de Londres du 8 août 1945 et la […] Lire la suite

RECHERCHE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre PAPON
  •  • 9 229 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre "Les origines de la recherche organisée : l'institutionnalisation de la science" : …  La science moderne est le produit d'une longue mutation accomplie, en Europe, sur environ quatre siècles à partir de l'époque de Galilée. Elle a apporté à nos sociétés à la fois une méthode pour étudier la nature et une vision nouvelle du rapport de l'homme à l'Univers et à la matière que l'on qualifie souvent de « modernité ». L'explication des phénomènes naturels en termes mécaniques ou physico […] Lire la suite

RUSSIE (Le territoire et les hommes) Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 238 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre "Une politique extérieure active" : …  La Russie de 1900 paraît puissante, appuyée sur une aristocratie que renforce une bourgeoisie anoblie, protégée par sa police et son armée. Les difficultés intérieures n'ont pas ralenti son expansion . Il est vrai que, ayant pris pied à la fin du xviii e  siècle sur le continent américain (1783), puis installé des ports et des pêcheries en Alaska et jusqu'à la latitude de la future ville de San Fr […] Lire la suite

RUSSO-JAPONAISE GUERRE (1904-1905)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

Engagée depuis la fin du xix e  siècle en Extrême-Orient, la Russie cherche à occuper la Mandchourie et à élargir son influence en Corée, où ses intérêts se heurtent à ceux du Japon. L'échec des négociations entre les deux États, en 1903, précipite le conflit. En février 1904, le Japon détruit la flotte russe en rade de Port-Arthur. L'armée japonaise, plus moderne, vient facilement à bout de l'arm […] Lire la suite

SAIGŌ TAKAMORI (1828-1877)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 470 mots

Homme d'État japonais. Né dans une famille d'humbles officiers de Satsuma, Saigō Takamori bénéficia néanmoins d'une promotion rapide et fut revêtu de missions spéciales par son daimyō pour œuvrer en faveur de l'entrée des daimyō dans le gouvernement shōgunal. C'est ainsi qu'il se trouvait à Kyōto, en 1858, lors de la répression organisée par le bakufu dans la capitale impériale. Il s'enfuit dans […] Lire la suite

SAKAI TOSHIHIKO (1870-1933)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 438 mots

Dirigeant du mouvement socialiste du Japon. Sakai Toshihiko, moraliste impénitent marqué par le confucianisme, fort doué pour les contacts humains, est le meilleur représentant de la vieille garde socialiste de ce pays, théorisante et peu portée vers l'action. Sa particularité fut l'absence d'esprit de faction et une influence assez diffuse. Insatisfait de sa position de professeur d'anglais, Saka […] Lire la suite

SAKHALINE ÎLE DE

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 792 mots

D'une superficie totale de 76 400 kilomètres carrés, l'île de Sakhaline s'étend sur une longueur de 948 kilomètres, tandis que sa largeur moyenne est de 100 kilomètres (6 km au nord, 160 km au centre). Elle est baignée par la mer d'Okhotsk et par la mer du Japon. Sa côte nord-occidentale est séparée du continent par le détroit dit la Manche de Tartarie. Si l'immense majorité de sa population est r […] Lire la suite

SATSUMA

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 644 mots

Nom d'un fief qui, sous les Tokugawa, comprenait au Japon les anciennes provinces impériales de Satsuma, d'Ōsumi et la partie sud-ouest de celle de Hyūga, c'est-à-dire l'actuel département de Kagoshima et une partie de celui de Miyazaki. Les daimyō titulaires de Satsuma étaient les Shimazu, qui avaient pour ancêtres des shugo du même nom placés par le bakufu de Kamakura dans la même région. Sou […] Lire la suite

SECONDE GUERRE MONDIALE (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 472 mots

7-8 juillet 1937 Incident au pont Marco-Polo, près de Pékin, entre Chinois et Japonais. Dans les jours qui suivent, les Japonais entament la conquête de la Chine. 1 er  septembre 1939 L'armée allemande entre en Pologne. Français et Britanniques mobilisent le lendemain et déclarent la guerre à l'Allemagne le 3. 17 juin 1940 Quelques jours après la déclaration de guerre de l'Italie au côté de l'A […] Lire la suite

SEIYŪKAI

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 993 mots
  •  • 1 média

Parti politique japonais, dont le nom complet est Rikken Seiyūkai, c'est-à-dire Association constitutionnaliste des amis de la politique (1900-1940). Fondée par Itō Hirobumi, la Seiyūkai est issue des mêmes origines que le Minseitō. Lorsque la tentative d'un gouvernement que soutenait le parti constitutionnaliste unique, animé par Ōkuma Shigenobu et Itagaki Taisuke, échoua en 1898, Itō conçut l'id […] Lire la suite

SHIMONOSEKI TRAITÉ DE (17 avr. 1895)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 184 mots

L'annexion de Formose par le Japon est réalisée par le traité de Shimonoseki (17 avril 1895) qui achève la courte guerre sino-japonaise de 1894-1895. Elle marque la véritable entrée du Japon dans le cercle restreint des puissances impérialistes de la fin du xix e  siècle. Longtemps fermé à l'influence étrangère, puis engagé dans une modernisation accélérée depuis la révolution de l'ère Meiji (1868 […] Lire la suite

SHINTŌ

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 6 546 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "Le shintō politique" : …  Ce mépris du bouddhisme, on le retrouvera chez les théoriciens officiels de l'État shōgunal des Tokugawa, et notamment chez Hayashi Razan (1583-1657), qui prône le retour au confucianisme : « Le confucianisme est vérité, le bouddhisme est mensonge ; entre mensonge et vérité, qui donc choisirait le mensonge et rejetterait la vérité ? » Quant au shintō , ils le présentent comme un approfondissement […] Lire la suite

SOCIALISME Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

  • Écrit par 
  • Daniel LIGOU
  •  • 8 110 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre "Asie et Afrique" : …  Les grands pays du Tiers Monde asiatique n'ont guère connu, avant la Première Guerre mondiale, de véritable mouvement socialiste. Le Japon est la seule exception. Le socialisme japonais est d'importation américaine et il est né dans le milieu des intellectuels formés par les missionnaires protestants ( Katayama) ou par les travailleurs émigrés à San Francisco et rentrés ensuite dans leur pays (Fus […] Lire la suite

SŌDŌMEI

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 336 mots

Centrale syndicale la plus ancienne du Japon. L'allégeance traditionnelle de la Sōdōmei à l'aile droite du mouvement ouvrier lui fit perdre peu à peu de son importance, surtout après la Seconde Guerre mondiale, au bénéfice des deux nouvelles centrales nationales : Sōhyō, fondée en 1951, qui regroupe principalement les travailleurs de la fonction et des entreprises publiques, et Zenrō, formée en 19 […] Lire la suite

SUMITOMO

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 873 mots

L'un des principaux regroupements d'entreprises de l'histoire économique japonaise, nommés zaibatsu (littéralement « cliques financières »). L'originalité du groupe Sumitomo est, depuis près de quatre siècles, la recherche constante de l'équilibre entre activités industrielles et activités bancaires. Présente dans l'industrie du cuivre (exploitation et raffinage) depuis Sumitomo Masatamo (1585-16 […] Lire la suite

SUZUKI BUNJI (1885-1946)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 417 mots

Militant du mouvement syndicaliste ouvrier et fondateur de la Société fraternelle, Suzuki Bunji a jeté les bases du syndicalisme au Japon. Ayant fait des études de droit tout en travaillant, Bunji se convertit au christianisme, et c'est à travers sa collaboration à une revue religieuse qu'il se tourne vers le socialisme et devient journaliste. En 1911, il organise le Groupe d'études des vagabonds […] Lire la suite

TAÏWAN [T'AI-WAN] (FORMOSE)

  • Écrit par 
  • Philippe CHEVALÉRIAS, 
  • Évelyne COHEN, 
  • Jean DELVERT, 
  • François GODEMENT, 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Frank MUYARD, 
  • Angel PINO, 
  • Pierre SIGWALT, 
  • Charles TESSON, 
  • Universalis 
  •  • 19 865 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "Menaces ultérieures et modernisation" : …  Taïwan attira très vite les convoitises des Occidentaux ; dès la première guerre de l'opium, les troupes anglaises avaient attaqué l'île. Après la seconde guerre de l'opium, les Occidentaux imposèrent en 1860 l'« ouverture » des ports de Tamsui (Danshui), Keelung (Jilong), Anping et Takao (Gaoxiong). La « politique de la canonnière », par laquelle les Occidentaux cherchaient à rendre docile la Ch […] Lire la suite

TATOUAGE

  • Écrit par 
  • Catherine GROGNARD, 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 798 mots

Dans le chapitre "Art de l'Orient extrême" : …  Au Japon, le tatouage connaît à la fois un sens anthropologique et social. Un texte chinois Chroniques des Wei (350 après J.C.), fait mention de « barbares de l'est » portant des tatouages sur le visage et les corps. Dans la culture Yahoi (300 av. J.-C.- 300 apr. J.-C.) de l'ancien Japon, les autochtones portent des tatouages indiquant leur rang. Le tatouage semble avoir été diffusé à partir du […] Lire la suite

THAÏLANDE

  • Écrit par 
  • Jean BOISSELIER, 
  • Achille DAUPHIN-MEUNIER, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Christian TAILLARD, 
  • Solange THIERRY, 
  • Universalis 
  •  • 24 737 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre "De la fin de la monarchie absolue à la Seconde Guerre mondiale" : …  Le 24 juin 1932, un coup d'État militaire sans effusion de sang met un terme à la monarchie absolue. L'ambition des nouveaux dirigeants est d'instaurer un régime constitutionnel garantissant l'égalité des droits et la représentativité du gouvernement. Le président de la cour d'appel de Bangkok, Phraya Manopakorn, est désigné pour diriger le gouvernement. Le nouveau pouvoir est divisé entre civils […] Lire la suite

TŌJŌ HIDEKI (1884-1948)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 281 mots
  •  • 4 médias

Général et homme d'État japonais. Né à Tōkyō, Tōjō Hideki fit sa carrière militaire sans se faire remarquer, jusqu'en 1937, où il devint chef de l'état-major de l'armée du Guangdong. Il prôna l'extension de la guerre en Chine et, rappelé au Japon, devint secrétaire d'État à l'Armée puis, en juillet 1940, ministre de l'Armée dans le deuxième cabinet Konoe. Quand celui-ci fut contraint à la démissio […] Lire la suite

TOKUGAWA YOSHINOBU (1837-1913)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 288 mots

Homme d'État japonais et dernier des shōgun . Issu de la branche cadette de Mito des Tokugawa, Tokugawa Yoshinobu fut adopté par celle de Hitotsubashi. Lorsque le shōgun Iesada mourut sans fils, en 1858, il fut proposé comme successeur par les daimyō réformistes, dont ceux de Satsuma et de Tosa. Mais le bakufu lui préféra Iemochi, de la branche de Wakayama. Celui-ci étant très jeune, les daimyō […] Lire la suite

TŌKYŌ

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 6 141 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre "D’abord une capitale politique" : …  Ancêtre de Tōkyō, Edo (« Porte de la baie ») est à l'origine un petit village de pêcheurs . Cet endroit est choisi en 1603 par le clan vainqueur des Tokugawa pour installer la nouvelle capitale. Sa situation est géopolitiquement stratégique car au centre d'un archipel dont l'occupation humaine, articulée sur un front pionnier rizicole, remonte vers l'est et le nord. Son site est commode : au conta […] Lire la suite

TŌKYŌ PROCÈS DE

  • Écrit par 
  • Éric SEIZELET
  •  • 1 097 mots

L'expression commune « procès de Tōkyō » désigne le procès mené par le tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient (International Military Tribunal for Far East, I.M.T.F.E.), qui avait été créé pour châtier les criminels de guerre nippons conformément au point n o  10 de la Proclamation de Potsdam du 26 juillet 1945. En prélude à ce procès, les arrestations de suspects débutèrent dès […] Lire la suite

TOSA

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 538 mots

Nom d'une ancienne province impériale japonaise, grand fief sous les Tokugawa, dont le territoire est devenu le département actuel de Kōchi. Pendant les guerres féodales, les daimyō Chōsokabe conquirent toute l'île de Shikoku ; Toyotomi Hideyoshi la leur enleva et plaça Yamanouchi Kazutomyo dans la seule province de Tosa, où les descendants de celui-ci restèrent daimyō jusqu'en 1869. Lors du chan […] Lire la suite

TSUSHIMA BATAILLE DE (1905)

  • Écrit par 
  • Michèle BATTESTI
  •  • 270 mots

La situation militaire de la Russie en guerre contre le Japon se dégradant en Extrême-Orient, Nicolas II décide l'envoi d'une escadre de secours (4 cuirassés à peine achevés, 11 cuirassés et croiseurs anciens ou hors d'âge, 9 destroyers). Partie de la Baltique, aux ordres de l'amiral Rodjestvensky, celle-ci parvient, après un périple de sept mois de navigation épuisante pour contourner l'Afrique p […] Lire la suite

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  •  NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD, 
  • Universalis 
  •  • 46 789 mots
  •  • 36 médias

Dans le chapitre "La guerre mondiale et la révolution d'août 1945" : …  Dès la mi-juin 1940, le Japon, qui veut resserrer le blocus de la Chine avec laquelle il est en guerre depuis trois ans, exige de la France des facilités militaires au Tonkin. Il les obtient du gouvernement de Vichy, auquel restent fidèles les autorités coloniales locales, mais il s'engage à respecter la souveraineté française sur l'Indochine (accord du 30 août 1940). En mai 1941, après avoir imp […] Lire la suite

WINGATE ORDE CHARLES (1903-1944)

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 492 mots
  •  • 2 médias

Le moins conventionnel des généraux britanniques de la Seconde Guerre mondiale : « Je ne pourrai jamais faire carrière dans l'armée dans des circonstances normales », avouait-il. Son supérieur, le général Wavell, commandant des troupes britanniques au Moyen-Orient, le comprend, qui lui confie toujours des missions exceptionnelles : après la révolte palestinienne de 1936, Wingate est chargé d'organ […] Lire la suite

YEN

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 691 mots

Dans le chapitre "La création du yen " : …  Le début de l'ère Meiji marque la naissance d'un État-nation moderne au sens occidental. Le Japon unifie alors sa monnaie par la loi relative à la frappe des monnaies (Shinka Jorei-New Coinage Act) du 10 mai 1871. Celle-ci crée une monnaie nationale, le yen , dont la centième partie est le sen et la millième le rin . Le yen est défini légalement par 0,8667 once troy (26,956 grammes) d'argent mais […] Lire la suite

YOSHINO SAKUZŌ (1878-1933)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 321 mots

Savant et homme politique japonais. Né dans le département de Miyagi, Yoshino Sakuzō fit ses études à l'université impériale de Tōkyō. Il fut invité en Chine pour enseigner le droit à l'école Beiyang, de 1906 à 1909. De retour au Japon, il devint maître de conférences avant de repartir en voyage aux États-Unis et en Europe, et d'être nommé professeur à l'université impériale de Tōkyō, en 1914. Pen […] Lire la suite

ZAIBATSU

  • Écrit par 
  • Yugi SATO
  •  • 804 mots

Clan financier (littéralement : « clique financière ») dont l'existence historique est particulière au Japon. Le zaibatsu domine l'économie nippone jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale tant par le monopole financier qu'il constitue que par un type d'organisation des industries. Comparable, sous certains aspects, aux cartels européens et américains, le zaibatsu s'en distingue avant tout […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !