« TRANSSIBÉRIEN, chemin de fer »

KHABAROVSK

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 225 mots

Capitale du territoire homonyme de la Fédération de Russie (788 600 km 2 , 1 436 570 hab. au recensement de 2002), Khabarovsk, dont le nom a pour origine celui d'un explorateur du xvii e  siècle, fut fondée en 1858 et comptait 578 000 habitants en 2006. La ville, située au point de convergence de plusieurs voies de communication, a une zone d'influence étendue. Construite sur la rive droite du fle […] Lire la suite

Le média de la recherche « TRANSSIBÉRIEN, chemin de fer » :

Construction du chemin de fer
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

OMSK

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 286 mots

Capitale de la région homonyme de Russie (139 700 km 2 , près de 2 100 000 hab. ), la ville d'Omsk comptait 1 134 800 habitants en 2007. Créée en 1716, en qualité de forteresse sur la rive droite de l'Irtych à la confluence de l'Om, et dotée du statut de ville en 1782, elle végéta tant que ne fut pas entreprise la colonisation rurale, puis l'industrialisation de la Sibérie méridionale. C'est la mi […] Lire la suite

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 170 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre "L'homme en Sibérie" : …  Face à la démesure de l'espace et des éléments, l'occupation humaine est longtemps restée faible. Rapidement conquise par les Cosaques au cours du xvii e  siècle, la Sibérie ne comptait que 1,2 million d'habitants en 1775, dont un quart seulement d'indigènes. La population russe restait concentrée sur le liseré méridional de steppe boisée, le long de la piste (le « trakt »). Les immenses forêts, v […] Lire la suite

TCHELIABINSK

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 387 mots

Créée dès 1736, donc avant la plupart des villes de l'Oural d'aujourd'hui, la cité de Tcheliabinsk resta pourtant à l'état de petite bourgade jusqu'au moment où, en 1892, le Transsibérien, prolongé au cours des deux décennies suivantes jusqu'au Pacifique, allait en faire la porte d'entrée de la Sibérie moderne. Dès lors, dans une ville située au pied d'un col donnant accès à l'ouest à la vallée de […] Lire la suite