« ALLONGEMENT, science des matériaux »

ACIER - Technologie

  • Écrit par 
  • Louis COLOMBIER, 
  • Gérard FESSIER, 
  • Guy HENRY, 
  • Joëlle PONTET
  •  • 14 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Propriétés des aciers »  : […] L'évaluation des possibilités d'utilisation des divers aciers dans les états variables auxquels ils peuvent être amenés par des traitements se fait en déterminant un certain nombre de grandeurs relatives aux diverses propriétés du métal. Les plus courantes, sinon les plus importantes, se rattachent, d'une part, à la ténacité de l'acier, c'est-à-dire à la résistance opposée aux déformations, d'aut […] Lire la suite

ÉLASTICITÉ

  • Écrit par 
  • Michel CAZIN, 
  • Michel KOTCHARIAN
  •  • 8 722 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Signification physique du module de Young et du coefficient de Poisson »  : […] Sur une tige cylindrique de section droite S, on marque deux traits distants de l 0 sur une même génératrice . Aux deux extrémités de la tige, on applique suivant son axe une force F x au moyen d'une machine de traction. La tige s'allonge et la distance des deux traits devient où ε 11 est la dilatation linéaire suivant O x . L'état de contrainte dans cette barre, à une distance suffisante des e […] Lire la suite

ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS, 
  • Françoise KATZANEVAS
  •  • 7 914 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Aspect moléculaire »  : […] Pour répondre à ces caractéristiques mécaniques, un élastomère est constitué de longues chaînes moléculaires, appelées macromolécules, qui sont repliées sur elles-mêmes au repos : c'est la pelote statistique. Les interactions entre chaînes sont faibles (faible cohésion) et sous l'action d'une contrainte externe, les chaînes possèdent de très nombreuses possibilités conformationnelles (par rotatio […] Lire la suite

FER - L'élément métallique

  • Écrit par 
  • Simone TALBOT-BESNARD
  •  • 2 794 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques mécaniques »  : […] La limite d'élasticité telle qu'on la définit habituellement dans un essai de traction est la force pour laquelle les allongements cessent d'être proportionnels à l'effort : c'est la limite d'élasticité proportionnelle σ p . Quand le fer est à l'état recuit ou vieilli, on observe généralement une limite d'élasticité supérieure LES et une limite d'élasticité inférieure LEI (fig. 2) . La limite d'é […] Lire la suite

MÉTAUX - Superplasticité des métaux

  • Écrit par 
  • Georges CIZERON
  •  • 6 874 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Influence de la température »  : […] De façon schématique, pour un matériau susceptible d'un comportement superplastique, il est admis que le phénomène ne se manifeste qu'au-delà d'une température supérieure à une valeur critique, de l'ordre de la moitié de la température de fusion. On peut toutefois être plus explicite en distinguant les deux effets principaux qu'exerce la température ; cela peut être illustré en prenant comme exemp […] Lire la suite

POLYMÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 5 143 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Propriétés »  : […] On distingue polymères thermoplastiques et thermodurcissables. Les premiers subissent, sous élévation de température, une fusion réversible. Les seconds, soumis à un chauffage prolongé après fusion, souvent réticulés, atteignent l'infusibilité. Ils sont durs et rigides, d'où leur nom. Ils sont aptes au moulage par compression, sous des pressions de quelques dizaines de mégapascals (MPa). Les prem […] Lire la suite

RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX

  • Écrit par 
  • Jean LEMAITRE
  •  • 6 596 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Traction ou compression simple »  : […] Sur la section considérée, le torseur des efforts extérieurs se réduit à la force normale . La contrainte normale constante dans la section vaut σ = F/S et la déformation vaut ε = F/ES. Si la section est une fonction de la coordonnée d'axe y , le déplacement d'allongement ou de raccourcissement de l'élément de longueur L 0 est : Par exemple, le calcul de la contrainte dans la paroi d'un réservoir […] Lire la suite

TEXTILE

  • Écrit par 
  • Eugène AMOUROUX, 
  • Jean-Yves DRÉAN, 
  • Claude FAUQUE, 
  • André PARISOT, 
  • Marc RENNER, 
  • Richard A. SCHUTZ
  •  • 23 395 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Structures et comportements »  : […] Au niveau primaire, il importe que les fibres soient constituées de macromolécules linéaires, sans fonction chimique toxique labile, comprenant en moyenne au moins de cinquante à cent motifs de base. La disposition de ces molécules linéaires dans la fibre, avec une orientation privilégiée dans le sens de sa longueur, conduit à une structure complexe comprenant des zones où le rangement des macromo […] Lire la suite

URANIUM

  • Écrit par 
  • Bernard BOUDOURESQUES, 
  • Jean CARALP, 
  • Jeanne LEHMANN, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 235 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Croissance anisotrope »  : […] La croissance anisotrope se caractérise par un allongement dans la direction cristallographique  b et un raccourcissement dans la direction  a , cela sans variation de volume ni modification de structure. Ce phénomène a été découvert en 1955 ; il n'est pas spécifique de l'uranium et on l'observe dans d'autres métaux anisotropes tels que le zirconium et le cadmium. Le mécanisme est resté longtemps […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !