« PANAMÁ AFFAIRE DE »

PANAMÁ AFFAIRE DE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 662 mots

Le plus grand scandale financier et politique de la IIIe République fut provoqué par la liquidation judiciaire de la Compagnie universelle du canal interocéanique en février 1889. Ferdinand de Lesseps, qui jouissait d'une popularité immense à la suite du percement du canal de Suez, était à la tête de l'entreprise de […] Lire la suite

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 229 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre "Deux décennies de convulsions" : …  L'Europe des années 1880 connaît une grave récession économique. Les mutations politiques, sociales et économiques déstabilisant les sociétés d'Europe vont précipiter le rapprochement des diverses tendances antijuives, donnant naissance à l'antisémitisme moderne. En France, avec l'arrivée des républicains anticléricaux, le clergé et les milieux aristocratiques sont écartés du pouvoir. On est en pl […] Lire la suite

EIFFEL GUSTAVE (1832-1923)

  • Écrit par 
  • Frédéric SEITZ
  •  • 1 599 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre "Le constructeur métallique" : …  Comme beaucoup d'ingénieurs constructeurs de la fin du xix e  siècle, Gustave Eiffel prône une utilisation du métal – matériau alors nouveau – qui met en valeur non seulement ses caractéristiques constructives, mais aussi ses propriétés plastiques. Les réalisations des Établissements Eiffel exploitent toutes les qualités mécaniques du fer : sa résistance, son élasticité, sa légèreté, sa durabil […] Lire la suite

LESSEPS FERDINAND vicomte de (1805-1894)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 237 mots

Diplomate, Ferdinand de Lesseps occupa des postes successifs en Égypte, où il devint l'ami du prince héritier Sa‘īd. Ministre à Madrid, puis à Rome en 1849, au moment de l'intervention des troupes françaises, il y signa un accord qui dépassait ses pouvoirs et fut désavoué. Il quitta alors la diplomatie. Après l'accession au trône de son ami Sa‘īd pacha (1854), il conçut le projet d'un percement de […] Lire la suite

PANAMÁ

  • Écrit par 
  • David GARIBAY, 
  • Lucile MÉDINA-NICOLAS, 
  • Alain VIEILLARD-BARON
  •  • 9 933 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "Les sociétés françaises du canal (1875-1903)" : …  En 1875 est fondée à Paris la Société civile du canal interocéanique du Darién, dont l'âme est le lieutenant Louis Napoléon Bonaparte Wyse ; celui-ci effectue, en compagnie d'Armand Reclus et de l'ingénieur colombien (panaméen) Pedro J. Sosa, deux expéditions en Amérique centrale et obtient de Bogotá l'autorisation de construire le canal. Mais c'est le congrès de Paris d'août 1879 qui marque vrai […] Lire la suite

PANAMÁ CANAL DE

  • Écrit par 
  • Wayne D. BRAY, 
  • Burton L. GORDON, 
  • Norman J. PADELFORD, 
  • William E. WORTHINGTON Jr., 
  • Universalis 
  •  • 2 908 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Construction et exploitation du canal" : …  Dès le xvi e  siècle, les Espagnols, conscients de l'intérêt d'un canal percé dans l'isthme de l'Amérique centrale, envisagent deux tracés, l'un au Panamá, l'autre au Nicaragua. Le choix du Panamá s'impose avec la construction d'une ligne de chemin de fer dans le pays au milieu du xix e  siècle. Le tracé du canal longera celui de la voie ferrée. La première tentative de percer un canal voit le jou […] Lire la suite

ROUVIER MAURICE (1842-1911)

  • Écrit par 
  • Pierre BARRAL
  •  • 343 mots

Né à Aix, Rouvier travaille pendant sa jeunesse dans la branche marseillaise de la banque grecque Zafiropoulos et y acquiert une excellente formation financière. Élu député en 1871, il appartient aussitôt à l'équipe qui entoure Gambetta au journal La République française  ; il se prépare ainsi à devenir, dix ans plus tard, un des jeunes ministres du cabinet Gambetta avec le portefeuille du commerc […] Lire la suite

TROISIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Louis GIRARD
  •  • 14 492 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre "La « question sociale », l'« apaisement » et l'alliance russe (1890-1898)" : …  Le boulangisme avait révélé le trouble profond du pays, né des inquiétudes nationales et du malaise social. La France se sentait isolée devant la menace allemande. Désormais, la droite reprendra à son compte un nationalisme dont le soutien à l'armée et aux entreprises coloniales sont les thèmes majeurs. Le boulangisme a été, à sa façon, un « pré-socialisme ». Après lui, le socialisme révèle sa pui […] Lire la suite