« GUERRE CIVILE ESPAGNOLE (1936-1939) »

GUERRE CIVILE ESPAGNOLE (1936-1939)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

Le 17 juillet 1936 éclate au Maroc espagnol un soulèvement militaire, qui s'étend à l'Espagne dès le lendemain et vise à renverser le gouvernement de Front populaire issu des élections législatives de février. En quelques jours, les forces insurgées – dites nationalistes – rallient à elles de vastes régions, sans […] Lire la suite

Les médias de la recherche « GUERRE CIVILE ESPAGNOLE (1936-1939) » :

Espagne, la guerre civile
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Anarchistes espagnols
Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Fin de la guerre civile espagnole, 1939
Crédits : National Archives

vidéo

Francisco Franco, 1939
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les médias de « GUERRE CIVILE ESPAGNOLE (1936-1939) »

GUERRE CIVILE ESPAGNOLE (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 296 mots

14 avril 1931 Proclamation de la République espagnole. Le roi Alphonse XIII doit abandonner le pouvoir.16 février 1936 Les élections législatives portent au pouvoir le Frente popular, coalition des forces politiques de gauche soutenue par les anarchistes.17-18 juillet 1936 Un soulèvement militaire contre le gouvernement de […] Lire la suite

ANARCHISME

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Jean MAITRON, 
  • Robert PARIS, 
  • Universalis 
  •  • 13 391 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "La guerre civile et ses suites" : …  Du soulèvement franquiste jusqu'à sa victoire complète en avril 1939, sera seul évoqué ici le rôle des anarcho-syndicalistes de la C.N.T.-F.A.I. Il convient de distinguer trois domaines : l'action militaire , les rapports avec le gouvernement, les réalisations agraires et industrielles. La C.N.T. groupait alors 1 200 000 adhérents, dont 200 000 en Catalogne (l'U.G.T. socialisante 1 040 000, dont 3 […] Lire la suite

AUB MAX (1903-1972)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 189 mots

Écrivain espagnol, né à Paris. Des poésies, un roman, Luis Álvarez Petrena , 1934, plusieurs pièces de théâtre, Narciso , 1928, Teatro incompleto , 1931, Espejo de avaricia (1935, Miroir d'avarice ) marquent les débuts d'Aub. Après avoir combattu pour la République, il est enfermé dans un camp français, déporté en Algérie et émigre au Mexique (1942). C'est là qu'il écrit une œuvre abondante. Le s […] Lire la suite

BERGAMÍN JOSÉ (1895-1983)

  • Écrit par 
  • Florence DELAY
  •  • 1 173 mots

« Un oui, un non, une ligne droite, une fin » : ce dit nietzschéen qui inspira l'objectif d'affirmation et de négation de sa revue Cruz y raya peut aussi définir la vie de José Bergamín. Si l'être « bergamasque » des années trente se posait comme un être de foi en trois personnes : « foi en l'art, foi dans le jeu, foi en Dieu », avec la guerre d'Espagne s'en impose une quatrième qui se confond av […] Lire la suite

BERNANOS GEORGES (1888-1948)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 2 862 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Un dialogue avec l'Histoire" : …  Romancier du surnaturel incarné, Bernanos affirme dans ses essais politiques une même fidélité à la vision du monde christique et aux valeurs de l'Évangile qui sous-tendent ses romans. Par son ton, où s'unissent fièvre, passion et véhémence, par ses apostrophes cinglantes, ses jugements très tranchés, sa verve satirique, son œuvre politique a souvent été rattachée au courant « polémique » de la l […] Lire la suite

BLUM LÉON (1872-1950)

  • Écrit par 
  • René GIRAULT
  •  • 2 240 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Le chef de gouvernement" : …  Dix ans plus tard, voici Blum passant de la théorie à la pratique. Ayant obtenu le plus grand nombre de voix au sein de la coalition de Front populaire victorieuse, lors des élections d'avril-mai 1936 , la S.F.I.O. doit mener le gouvernement nouveau . Depuis plusieurs années, la France, influencée par la crise économique et sociale, marquée par la poussée des dictatures en Europe, vit dans un clim […] Lire la suite

BOURBON-PARME XAVIER DE (1889-1977)

  • Écrit par 
  • Louis URRUTIA-SALAVERRI
  •  • 975 mots

Né au château de Pianore, près de Viareggio en Toscane, le prince François Xavier de Bourbon-Parme et de Bragance doit à son ascendance et aux circonstances de succéder, par décret royal de cette branche dynastique, le 23 janvier 1936 au vieux prétendant carliste Alfonso Carlos I er . Jusqu'à la veille de sa mort, il va représenter le carlisme moderne, fonction qu'il remettra entre les mains de s […] Lire la suite

CAMPBELL ROY (1901-1957)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 392 mots

C'est sans doute le plus illustre poète sud-africain (il est né à Durban, dans le Natal) que Roy Campbell, fils de médecin et personnage « original » s'il en fut. Après une tentative pour s'engager comme fantassin à l'âge de quinze ans, pendant la Première Guerre mondiale, il échoue à Oxford, puis voyage en France et en Espagne. Marié en 1922, il passe quelques années au pays de Galles, pêcheur et […] Lire la suite

CARRILLO SANTIAGO (1915-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 581 mots

Santiago Carrillo fut le secrétaire général du Parti communiste d'Espagne (P.C.E.) de 1960 à 1982. Il participa activement à la transition démocratique de l'Espagne. Ardent défenseur de la liberté et de l'indépendance des partis communistes nationaux, il amena le P.C.E. à rompre avec l'Union soviétique et à s'engager sur la voie de l'eurocommunisme. Né le 18 janvier 1915 à Gijón (Asturies), Santia […] Lire la suite

COLONNE CINQUIÈME

  • Écrit par 
  • Arnaud JACOMET
  •  • 670 mots

Après le soulèvement du 18 juillet 1936 et leurs premiers succès contre les républicains, les troupes nationalistes des généraux Franco et Mola convergèrent vers Madrid. Elles étaient réparties en quatre colonnes. Cherchant le moyen de démoraliser leur adversaire, les responsables de la propagande franquiste eurent l'astuce, dans leurs émissions, de parler surtout de l'intervention proche et déci […] Lire la suite

DURRUTI BUENAVENTURA (1896-1936)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 942 mots

Peu d'hommes ont autant que Buenaventura Durruti résumé par leur destinée la part insurrectionnelle d'une époque. Il eut la sincérité de la vivre et l'habileté de la mener sans prétendre la gouverner. Son nom reste attaché aux tentatives les plus radicales de la révolution espagnole et au mouvement anarchiste, qui prêta ses revendications les plus soucieuses d'humanité au « dernier soulèvement pro […] Lire la suite

EINSTEIN CARL (1885-1940)

  • Écrit par 
  • Liliane MEFFRE
  •  • 3 041 mots

Dans le chapitre "Exil et constat d'échec" : …  L'Art du XX e  siècle renforça la notoriété internationale de Carl Einstein et connut un succès considérable : deux rééditions, remaniées en fonction de l'évolution de l'auteur et de celle des artistes, suivirent en 1928 et en 1931. Cependant, la situation étant devenue intolérable pour lui en Allemagne, Einstein s'installe définitivement à Paris en 1928. La période qui suit se caractérise par un […] Lire la suite

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 344 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre "La IIe République et la guerre civile (1931-1939)" : …  Les événements qui se sont déroulés pendant la brève durée de la II e  République et au cours de la guerre civile ont donné lieu à une énorme littérature où la propagande tient beaucoup de place. Il est difficile d'en présenter une vue objective. […] Lire la suite

EXIL LITTÉRATURES DE L'

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN
  •  • 3 314 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre "Écritures nomades" : …  Loin de la Grande Patrie – l'Espagne –, les écrivains d'Amérique de langue espagnole n'ont jamais vraiment redouté l'exil. En Argentine, par exemple, « l'exil des hommes de lettres, écrit Juan José Saer, est presque une tradition », quoique, dans le même temps, il confesse : « Aucun exil n'est volontaire. » Pourtant, contrairement aux bannis espagnols que la victoire franquiste chassa de leur pay […] Lire la suite

EXPOSITIONS UNIVERSELLES

  • Écrit par 
  • Christiane DEMEULENAERE-DOUYÈRE
  •  • 3 598 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "Face à la guerre" : …  Dans l’esprit de leurs créateurs, au milieu du xix e  siècle, les expositions internationales devaient contribuer à établir durablement la concorde entre les peuples en leur proposant un idéal de progrès et de prospérité partagés. Il reste que, si ces manifestations constituent des lieux de rencontres et d’échanges culturels pacifiques, elles sont aussi le théâtre de confrontations plus ou moins i […] Lire la suite

FRANCO FRANCISCO (1892-1975)

  • Écrit par 
  • Bartolomé BENNASSAR
  •  • 2 216 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre "Le vainqueur de la guerre civile" : …  Dès la victoire du Front populaire, le général Emilio Mola, gouverneur de Pampelune, prépara une conspiration militaire. Les conjurés souhaitaient la participation de Franco en raison de son prestige dans les troupes d'Afrique et parmi les jeunes officiers formés à Saragosse. Mais Franco, conscient des risques, hésita, jusqu'à l'assassinat du leader monarchiste José Calvo Sotelo. Lors du Mouvement […] Lire la suite

FRONT POPULAIRE

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 4 946 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "L'expérience Blum (juin 1936-juin 1937)" : …  Avant son arrivée au pouvoir, Léon Blum a tenu à définir la nature du gouvernement qu'il entend conduire, face aux exigences de l'aile révolutionnaire de son parti, dirigée par Marceau Pivert qui, dans un retentissant article du Populaire publié le 27 mai 1936 et intitulé « Tout est possible », préconisait de transformer l'exercice du pouvoir en conquête révolutionnaire du pouvoir pour fonder la […] Lire la suite

GUILLÉN NICOLÁS (1902-1989)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 460 mots

Bien qu'il n'ait pas reçu une formation classique achevée, Nicolás Guillén lut avec avidité durant sa jeunesse la littérature espagnole et latino-américaine. Né à Camargüey, cubain de sang mêlé — africain et européen —, il combine les genres et les techniques littéraires traditionnels avec une connaissance approfondie du langage, des légendes, des chansons et des sones (danses populaires) afro-cu […] Lire la suite

HEMINGWAY ERNEST (1899-1961)

  • Écrit par 
  • Roger ASSELINEAU
  •  • 2 813 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Mort de l'individualisme et « engagement »" : …  Après le succès de ses premiers romans et son second mariage, il s'était installé en 1928 à Key West, à l'extrême pointe de la Floride, toujours en marge des États-Unis. Il s'en éloigna même davantage quelques années plus tard en allant à Cuba où il résida (aux environs de La Havane) jusqu'en 1960. Tous ses loisirs se passaient à pratiquer sur son yacht, le Pilar , la pêche à l'espadon dans la mer […] Lire la suite

IBARRURI GÓMEZ DOLORES dite LA PASIONARIA (1895-1989)

  • Écrit par 
  • Pierre BROUE
  •  • 979 mots
  •  • 2 médias

Celle que le monde entier a connue sous le nom de « la Pasionaria » était née à Gallarta, bourgade minière proche de Bilbao, le 9 décembre 1895. D'ascendance à la fois basque et castillane, Dolores Ibarruri Gómez était la huitième de treize enfants. Son père était mineur de charbon, dévot et carliste. La famille avait une vie misérable. Elle eut pourtant la chance, exceptionnelle dans un tel mili […] Lire la suite

INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 9 442 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "L'entre deux-guerres" : …  Le monde intellectuel européen réagit en priorité aux événements internationaux. Cette dépendance tient fondamentalement à l'émergence de l'Union soviétique. Désormais, et jusqu'à sa chute, les intellectuels devront constamment se confronter au marxisme. L'évolution des surréalistes est, à cet égard, significative. Ils passeront de Freud à Marx et d'une « révolution poétique » à l'adhésion au Par […] Lire la suite

JUAN DE BOURBON DON (1913-1993)

  • Écrit par 
  • Françoise BARTHELEMY
  •  • 982 mots

Depuis le 15 janvier 1941, date à laquelle son père, le roi Alphonse XIII, avait abdiqué en sa faveur les droits de la couronne espagnole, don Juan de Bourbon et Battenberg voulut avoir pour seule mission d'être le porte-étendard de la maison royale. Mais cet éternel prétendant au trône d'Espagne, né le 20 juin 1913, est mort à l'âge de soixante-dix-neuf ans sans jamais avoir régné. Singulière des […] Lire la suite

KOESTLER ARTHUR (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 754 mots

Romancier de talent, essayiste aux multiples pôles d'intérêt, journaliste renommé et pamphlétaire redouté, Arthur Koestler est né à Budapest. Après des études à l'université de Vienne, il devient journaliste, voyage dans l'Europe de l'entre-deux-guerres, connaît l'Allemagne préhitlérienne et les débuts du communisme soviétique. Il séjourne également au Moyen-Orient, en Asie centrale et effectue un […] Lire la suite

LARGO CABALLERO FRANCISCO (1869-1946)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 423 mots

Né à Madrid, Francisco Largo Caballero dut gagner sa vie, comme ouvrier, dès l'âge de sept ans. Membre de l'Union générale des travailleurs (U.G.T.) dès 1890, il adhère au Parti socialiste en 1894. Il est l'un des organisateurs de la grève insurrectionnelle des Asturies d'août 1917, à la suite de laquelle il est condamné à la prison à vie, puis relâché l'année suivante. Il devient secrétaire génér […] Lire la suite

LE MONARQUE DES OMBRES (J.Cercas) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Corinne CRISTINI
  •  • 1 127 mots

Dans le chapitre "Un roman familial" : …  L’auteur, dépositaire de ce lourd passé difficile à assumer, semble comme hanté par ce sujet qu’il décide tout d’abord de ne pas révéler et qui, a posteriori, se décèle en creux dès son roman Les   Soldats de Salamine (2001), porté à l’écran par le réalisateur David Trueba. Dans cette œuvre, le narrateur s’interroge sur l’un des épisodes survenus à la fin de la guerre civile espagnole : pourquoi […] Lire la suite

LONDON ARTUR (1915-1986)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 680 mots

Né à Ostrava, London adhère à quatorze ans à la Jeunesse communiste. Trop pauvre pour poursuivre des études, il est vendeur dans le textile. Animateur de la Jeunesse communiste et du syndicat rouge dans cette vieille région minière, il connaît à quinze ans ses premiers séjours en prison pour lutte antimilitariste et participation à des grèves illégales. Le parti l'envoie à Moscou en janvier 1934 ; […] Lire la suite

MALRAUX ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 9 018 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Le romancier d'avant guerre : un héros de son temps (1920-1939)" : …  Le Malraux d'avant guerre ne s'est pas trouvé d'emblée. Seuls les spécialistes de l'œuvre s'intéresseront aux Lunes en papier (1921), écrit dans la mouvance de Max Jacob, ou même au Royaume farfelu (1928), plus tardif, dont le titre indique ce qui sera une constante, mais mineure, dans le reste de l'œuvre. Malraux va multiplier durant ces années de jeunesse des expériences assez diversifiées : a […] Lire la suite

MALRAUX CLARA (1898-1982)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 767 mots

Clara Goldschmidt, née en 1898 dans une famille de la bourgeoisie juive de Magdebourg établie à Paris, reçoit une éducation bourgeoise mais peu conventionnelle : à vingt-deux ans, elle rencontre, au local de la revue anarchisante Action , un jeune homme aux yeux et aux idées flottants pour lequel, écrira-t-elle dans Le Bruit de nos pas  : « J'abandonnerai tout, comme les Évangiles l'exigent de ceu […] Lire la suite

MERCENAIRES

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 5 183 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Brigades et volontaires internationaux " : …  En Europe, la guerre civile espagnole (1936-1939) exerce surtout un effet d'attraction auprès de volontaires, comme les dix mille Français auxquels Paris reconnaîtra le statut d'anciens combattants. André Malraux , commandant de l'escadrille de volontaires français España, obtient des sommes considérables pour rémunérer une partie des pilotes. Ceux-ci intègrent les Brigades internationales et lut […] Lire la suite

NEGRÍN JUAN (1892-1956)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 424 mots
  •  • 2 médias

Homme politique espagnol, Premier ministre de la seconde République de 1937 à 1939 puis chef du gouvernement en exil jusqu’en 1945. Né le 3 février 1892 dans une riche famille bourgeoise des Canaries, Juan López Negrín fit des études de médecine en Espagne et en Allemagne, puis devint professeur de physiologie à l'université de Madrid. En 1931, il fut élu député aux Cortes sous l'étiquette social […] Lire la suite

ORWELL GEORGE (1903-1950)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 592 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Romancier et témoin" : …  Auteur inclassable, le jeune Eric Blair avait décidé de devenir écrivain à vingt-quatre ans, mais n'avait pu passer à l'acte qu'au prix de l'inconfort matériel, adoptant dès son premier livre le pseudonyme de George Orwell, d'après le nom d'une rivière de la région où il vivait. La conversion à la littérature se fait sous le signe d'une double rupture, sociologique et politique. Né en Inde en 1903 […] Lire la suite

PRIMO DE RIVERA JOSÉ ANTONIO (1903-1936)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 535 mots

Fils aîné du général espagnol Miguel Primo de Rivera qui exerça la dictature de 1923 à 1930. Brillant avocat au barreau de Madrid, José Antonio Primo de Rivera ne fit de la politique active qu'après la mort de son père, dont il était soucieux de défendre la mémoire. Après un échec aux élections législatives d'octobre 1931, il étudia les récentes expériences fasciste et nazie, qu'il jugea inapplica […] Lire la suite

REQUETÉS

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 425 mots

En Espagne, le terme requetés désigne les miliciens de la communion traditionaliste (carlisme). Il est tiré du refrain de la chanson de marche du 3 e  bataillon navarrais pendant la guerre carliste de 1833. Ce refrain disait : «  Vamos andando, tápate, que se te vé el requeté  » (Marchons et habille-toi, car on te voit le... requeté). Ce surnom donné au bataillon fut, par la suite, étendu à tous […] Lire la suite

SENDER GARCÉS RAMÓN JOSÉ (1901-1982)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 1 775 mots

Dans le chapitre "L'écrivain engagé : l'action sociale" : …  Ramón José Sender Garcés est né en 1901 dans un petit village de l'Aragon, Chalamera de Cinca, d'une famille appartenant à la bourgeoisie moyenne. Il explique lui-même par cette origine aragonaise le primitivisme qui imprègne toute son œuvre. Après des études secondaires, il monte à Madrid et fait ses débuts dans divers journaux. En 1923, il accomplit son service militaire au Maroc, où l'Espagne m […] Lire la suite

VALLEJO CÉSAR (1892-1938)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 392 mots

Dans le chapitre "« Pour exprimer ma vie, je ne possède que ma mort »" : …  Écrites entre 1923 et 1937 les pièces groupées sous le titre Poemas en prosa, poemas humanos expriment en un long soliloque les mêmes obsessions, la même méditation sur le destin de l'homme « vivant, entrant en fureur, / frappant, analysant, entendant, frémissant, / mourant, se soutenant, se situant, pleurant [...] ». Le langage du poète jaillit comme une source tumultueuse, lumineuse ou troublée […] Lire la suite