« CYRILLE D'ALEXANDRIE saint (entre 376 et 380-444) »

CYRILLE D'ALEXANDRIE saint (entre 376 et 380-444)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 428 mots

Évêque chrétien et docteur de l'Église, neveu de l'évêque Théophile d'Alexandrie. Après des études classiques et théologiques, Cyrille mena peut-être pendant un certain temps la vie monastique, puis devint clerc. Son oncle l'amena en 403 à Constantinople au concile du Chêne, qui déposa Jean Chrysostome. À la mort de Théophile, en 412, Cyrille fut él […] Lire la suite

ÉPHÈSE CONCILE D' (431)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 1 160 mots

À la suite de l'agitation provoquée par ses prédications contre le titre de Théotokos (Mère de Dieu) donné par la dévotion chrétienne à la Vierge Marie, Nestorius, patriarche de Constantinople, écrit au pape Célestin pour lui dénoncer ce qu'il considère comme une erreur. Les remous de l'affaire s'étendent jusqu'en Égypte, Cyrille d'Alexandrie à son tour écrit à ce sujet à Nestorius, puis à Célest […] Lire la suite

MONOPHYSISME

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 547 mots

Terme d'origine grecque (de monos , unique, et phusis , nature) désignant, dans le cadre des discussions relatives à la divinité et à l'humanité du Christ, un courant doctrinal complexe qui refusait les termes, ou la réalité, de la définition du concile œcuménique de Chalcédoine (451). Selon ce concile, le Christ, à la fois vrai Dieu et homme véritable, est néanmoins « une seule personne en deux n […] Lire la suite

NESTORIANISME

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 277 mots

Dans le chapitre "Nestorius" : …  Nestorius fut d'abord moine à Antioche. Il s'y forma à une école théologique qui, en christologie, mettait l'accent sur l' homme -Dieu, à la différence de celle d'Alexandrie qui considérait d'abord le Verbe fait chair. Bon orateur et volontiers pourfendeur d'hérésies, Nestorius fut appelé au siège de Constantinople par Théodose II. Sa prédication y inquiéta cependant les fidèles : il se refusait à […] Lire la suite

NESTORIUS (apr. 381-env. 451)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 459 mots

Évêque de Constantinople de 428 à 431, condamné comme hérétique au concile d'Éphèse (431). Né à Germanicie (Syrie euphratéenne), Nestorius fut probablement l'élève de Théodore de Mopsueste ; il choisit la vie monastique et fut ordonné prêtre. Sa renommée d'orateur amena Théodose II à l'appeler en 428 au siège épiscopal vacant de Constantinople. Nestorius soutint dans ses sermons qu'il ne fallait p […] Lire la suite

ORIENT ÉGLISES CHRÉTIENNES D'

  • Écrit par 
  • Irénée-Henri DALMAIS, 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 6 560 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Du modèle impérial aux autocéphalies" : …  L'histoire, au cours des temps, a elle-même bouleversé la géographie dans le cadre de laquelle s'étaient au départ constituées les communautés chrétiennes avec un évêque par cité, puis une organisation modelée sur celle de l'administration impériale dans les limites des provinces autour du chef-lieu (métropole) et selon les ensembles plus vastes établis par Dioclétien (384) sous le nom de diocèses […] Lire la suite

Recevez les offres exclusives Universalis