« HOME RULE »

HOME RULE

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 508 mots

L'expression signifie « autonomie interne » et a pu être employée dans des occasions variées. Historiquement, elle appartient à l'Irlande : elle est la revendication, à partir de 1870, d'un mouvement pour « un gouvernement autonome » qui, opposé à la violence révolutionnaire et peu convaincu des chances d'obtenir une complète indépendance, a décidé de formuler cette revendication minimale.Le group […] Lire la suite

IRLANDE

  • Écrit par 
  • David GREENE, 
  • Pierre JOANNON
  •  • 16 195 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "Parnell et la guerre agraire" : …  Le pays est en crise. Les propriétaires continuent d'extorquer des rentes exorbitantes et d'évincer les paysans avec la dernière brutalité . L'émigration draine des milliers d'Irlandais vers le Nouveau Monde. Une série de mauvaises récoltes fait planer la menace d'une nouvelle famine. Mais, cette fois-ci, la paysannerie renâcle. Michael Davitt, un ancien fenian, fonde la Ligue agraire et en offre […] Lire la suite

PARNELL CHARLES STEWART (1846-1891)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 332 mots
  •  • 1 média

Homme politique et nationaliste irlandais. Né dans une famille de petits propriétaires fonciers d'origine anglo-irlandaise et de confession protestante, Parnell entre au Parlement en 1875. Séduit par l'idéologie des Fenians et par le mouvement en faveur du Home Rule, il devient à partir de 1877 le chef de la fraction irlandaise des Communes et lance la tactique de l'obstruction systématique. Deux […] Lire la suite

ROYAUME-UNI Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 856 mots
  •  • 67 médias

Dans le chapitre " L'Angleterre édouardienne" : …  Prolongée jusqu'en 1914 par les premières années du règne de George V , l'Angleterre édouardienne tire son nom du bref règne d' Édouard VII (1901-1910) . Elle correspond à la Belle Époque en France, impression de l'après-guerre, mais qui tient aussi à la relève, sur le trône, d'une reine vieille et moralisante par un souverain renommé pour son goût des plaisirs et des loisirs. Ses sujets ont de f […] Lire la suite

UNIONISTES

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 608 mots

Nom donné aux partisans, en Angleterre et en Irlande, du maintien partiel ou total de l'Irlande dans le Royaume-Uni. Il est employé publiquement en 1885-1886 par ceux des libéraux britanniques qui sont hostiles au projet de Gladstone d'accorder un Home Rule aux Irlandais. Derrière Joseph Chamberlain, une coalition de radicaux et de whigs constitue le Parti libéral unioniste qui présente des candid […] Lire la suite