« SÉQUENCE, musique »

SÉQUENCE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 331 mots

Forme de composition liturgique monodique qui proliféra du ixe au xive siècle. On en connaît près de 4 500 séquences ; Pie V, au concile de Trente, réduisit leur nombre à cinq dans la liturgie romaine : Lauda Sion, Stabat Mater […] Lire la suite

Le média de la recherche « SÉQUENCE, musique » :

Notation neumatique
Crédits : AKG

photographie

CANTILÈNE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 302 mots

Littéralement, « complainte lyrique ». Cette forme élémentaire de chant profane monodique, sorte d'hymne en langue romane, à caractère lyrique ou épique, en se développant jusqu'au x e siècle aurait donné naissance à la chanson de geste (théorie de Gaston Paris, rejetée par Joseph Bédier, mais reprise récemment avec modifications par Jacques Chailley). L'improvisation y a tenu sans doute beaucoup […] Lire la suite

ESTAMPIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 334 mots

Avec l'estampie apparaît, aux xiii e et xiv e  siècles, la première musique instrumentale indépendante de paroles préexistantes ; il s'agit probablement d'un genre inspiré par les musiques à danser, nées en France, et qui se développa tout particulièrement en Angleterre ; l'estampie passa également en Italie ( istanpida ou balletto ). Jean de Grouchy (alias Johannes de Grocheo) énumère, au début […] Lire la suite

MOTET

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 044 mots

Dans le chapitre "Les origines" : …  Le passage de la monophonie à la diaphonie, ou chant à deux voix, s'effectua à la fin du ix e  siècle. Les principes de cette diaphonie se trouvent consignés dans le traité Musica enchiriadis du Pseudo-Hucbald. Ainsi est décrit sous sa forme la plus primitive le genre connu sous le nom d' organum  : une vox principalis exécutait le thème liturgique, tandis qu'une vox organalis se développait pa […] Lire la suite

MOYEN ÂGE La littérature latine savante

  • Écrit par 
  • Alain MICHEL
  •  • 3 264 mots

Dans le chapitre "La tradition antique détruite et sauvée (VIe-Xe s.)" : …  Il fallait d'abord survivre à la barbarie. Dès le vii e siècle, la plupart des écoles latines allaient être fermées. Mais on disposait de plusieurs messages, qui venaient d'Augustin, Martianus Capella, Boèce et Cassiodore. Ils disaient que la culture antique, représentée surtout par Virgile, Cicéron, Platon et Aristote, pouvait s'accorder à la tradition chrétienne. Mais, dans l'immédiat, on assis […] Lire la suite

NOTKER BALBULUS ou LE BÈGUE (840 env.-912)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 258 mots

Moine bénédictin de Saint-Gall en Suisse, poète, historien, épistolier et musicologue, surtout célèbre en raison de la paternité d'une quarantaine de séquences qu'on lui attribue habituellement. À l'abbaye de Saint-Gall, de grande renommée à cette époque, il fut l'élève d'Ison, commentateur de Prudence et de Moengal, moine irlandais ancien abbé de Bangor. Comme les lettrés contemporains, Notker ab […] Lire la suite

REQUIEM

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 1 298 mots
  •  • 1 média

Dans la liturgie romaine, le propre des différentes messes porte le nom des premiers mots de l'introït : la messe des funérailles s'appelle ainsi proprement « messe Requiem  ». C'est à l'importance prise par cette cérémonie, en particulier pour des raisons de protocole royal ou princier, autant qu'à l'attirance du thème, à la richesse, à la beauté et à la variété des textes liturgiques, que la me […] Lire la suite