« WUWEI [WOU-WEI], philosophie chinoise »

CHINOISE (CIVILISATION) La pensée chinoise

  • Écrit par 
  • Claude GRÉGORY
  •  • 3 431 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "Wu et dao" : …  Avant d'évoquer le dao – et l'on ne peut guère que l'évoquer – il faut mettre en exergue le mot wu , sans doute le plus important de la langue chinoise. Jusqu'en 1911, année de son effondrement, le trône des empereurs de Chine était surmonté d'un panneau de laque qui portait l'inscription wuwei , généralement rendue par : non-agir, ne pas agir, ne pas intervenir (Kaltenmark), venue du fond des âg […] Lire la suite

DAODE JING [TAO-TÖ KING] - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Catherine DESPEUX
  •  • 770 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Enseignements du Dao" : …  La Voie, c'est le chemin, la méthode, l'art de la communication entre le ciel et la terre, mais aussi entre les puissances sacrées et les hommes. C'est le pouvoir mystérieux du devin, du magicien, ou du roi. Aux époques historiques, on prêtait aux rois et aux empereurs une vertu (Dao ou Daode) capable de faire régner l'ordre non seulement parmi leurs sujets mais encore dans la nature tout entière […] Lire la suite

LAOZI [LAO-TSEU]

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

Sage taoïste de l'Antiquité chinoise, auteur présumé du livre qui porte son nom ( Laozi ) et qui est plus connu sous le titre de Daode jing , Livre de la Voie et de la Vertu . De la vie de Laozi (littéralement, le « Vieux Maître ») ne sont connues que des légendes : aucune identification avec un personnage historique n'a été possible jusqu'ici. La première biographie du Vieux Maître par Sima Qian […] Lire la suite

ZHUANGZI (TCHOUANG-TSEU) (Zhuang Zhou) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre MARSONE
  •  • 1 117 mots

Dans le chapitre "Une intuition mystique" : …  La négation de la valeur du langage et de la rationalité ne sont cependant qu'un aspect de la démarche du Zhuangzi . La destruction du langage appelle son dépassement et « l'oubli des paroles » est la voie qui ouvre à une méditation dépourvue de support. La connaissance vraie surmonte aisément l'obstacle du langage : « Connaître la Voie est facile. Ce qui est difficile, c'est de ne pas en parler. […] Lire la suite