« BLESSÉS DE GUERRE »

ACTION ET DROIT HUMANITAIRES (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CABOUAT
  •  • 673 mots

Février-octobre 1863 À l'initiative d'Henry Dunant, création à Genève du Comité international et des Sociétés nationales de secours aux militaires blessés. 22 août 1864 Signature de la Convention de Genève pour l'amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne. 11 mars 1865 Création de la Croix-Rouge française. 1867 La première Conférence internationale de la Croix-Rouge a […] Lire la suite

Les médias de la recherche « BLESSÉS DE GUERRE » :

Évacuation de blessés lors de l'offensive de Champagne de septembre 1915
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Jeune Angolais victime d'une mine antipersonnel
Crédits : James F Housel/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

L'enfer des tranchées
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Poste de secours en 1917
Crédits : Frank Hurley/ Three Lions/ Getty Images

photographie

DAKIN LIQUEUR DE

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 1 057 mots

Les premiers mois de la Grande Guerre firent la démonstration de la gravité sans précédent des blessures provoquées par l’armement moderne. Phénomène nouveau : sous l’effet des projectiles d’artillerie la grande majorité des plaies étaient infectées par des éclats d’obus, billes de shrapnels, débris de vêtements ou de terre… Gangrène gazeuse, tétanos et septicémies étaient à l’origine d’une mor […] Lire la suite

FONDATION DE LA CROIX-ROUGE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CABOUAT
  •  • 280 mots

Homme d'affaires genevois, Henry Dunant est témoin du carnage de Solferino le 24 juin 1859, bataille marquée par des pertes humaines considérables, effet direct du perfectionnement des armements et de l'augmentation continue des effectifs. Choqué par l'indigence des services sanitaires des armées, il participe activement aux soins bénévoles improvisés donnés aux blessés. Dans son livre largement […] Lire la suite

GENÈVE CONFÉRENCE & CONVENTIONS DE (1949)

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 1 074 mots
  •  • 1 média

Le problème de la protection des victimes de la guerre s'est posé, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec une ampleur jamais atteinte. Certaines règles figurant dans les conventions de Genève du 22 août 1864, révisées en 1905, puis en 1929, ainsi que dans les conventions de La Haye (1899 et 1907), ne paraissaient plus adaptées au caractère de guerre totale que présentèrent les conflits de 19 […] Lire la suite

GRANDE GUERRE ET SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CRONIER
  •  • 3 554 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre "Les civils face à la violence extrême " : …  La Première Guerre mondiale atteint des seuils de violence inédits tant par leur forme que par leur échelle. Les conventions de Genève (1864 et 1906) et de La Haye (1899 et 1907), qui ont fixé les principes du droit international humanitaire et du droit de la guerre, sont transgressées par les belligérants : utilisation des gaz, invasion d’États neutres ou bombardement de civils. À l’été de 1914, […] Lire la suite

GUERRE

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE, 
  • P. E. CORBETT, 
  • Victor-Yves GHEBALI, 
  • Q. WRIGHT
  •  • 14 351 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre "Traitement des blessés et prisonniers" : …  De toutes les restrictions imposées à l'action militaire sur terre et sur mer, les plus efficaces ont été celles qui concernent le traitement des ennemis blessés ou faits prisonniers. Au xvii e  siècle encore, l'usage international laissait leur sort à la discrétion des belligérants. Mais le massacre ou la mutilation des blessés inspira une horreur croissante ; au cours du xviii e  siècle furent […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) La santé aux armées

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 4 542 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Organisation sanitaire " : …  Au cours du xix e  siècle, dans la plupart des armées nationales ont été mis en place des services de santé, outils médico-militaires chargés de la préservation de la santé et de l’hygiène des troupes. En temps de guerre, ces dispositifs, qui intègrent des compétences médicales, chirurgicales et hygiénistes, ont vocation à exercer une fonction prophylactique destinée à la protection de l’armée et […] Lire la suite

SOUFFLE, traumatologie

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 857 mots

Le traumatisme par effet de souffle ou blast injury des auteurs anglo-saxons, bien individualisé cliniquement depuis la Seconde Guerre mondiale, regroupe l'ensemble des lésions et des troubles constatés chez des patients soumis aux effets d'une explosion. Ces lésions sont provoquées par l'onde de pression qui suit l'explosion et qui se propage dans l'atmosphère (blast aérien), dans l'eau (blast l […] Lire la suite