« MÉTAUX PRÉCIEUX, histoire »

ALCHIMIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Universalis 
  •  • 13 642 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "La science de la Balance jabirienne" : …  L'œuvre considérable de Jābir ibn Hayyān, Geber en latin, compterait trois mille traités, s'il fallait en croire la tradition et même certains orientalistes. On a supposé que Jābir dont la naissance et la mort se situent, approximativement, entre 730 et 804, aurait été le nom choisi par les Ikhwān al Safā , les « Frères de la Pureté et de la Fidélité », qui eurent leur centre à Basra et y rédigère […] Lire la suite

Les médias de la recherche « MÉTAUX PRÉCIEUX, histoire » :

Florin d'or du XVe siècle
Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Métaux industriels classés d'après l'ordre chronologique de leur découverte
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Monde gréco-romain, géographie minière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

AMÉRIQUE (Histoire) Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 855 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre "L'économie" : …  C'est dans la seconde moitié du xvi e  siècle que se stabilisent, pour plus d'un siècle, les grands traits de structure de l'économie coloniale américaine. L'institution de l' encomienda , qui avait été pour les premiers pobladores une source abondante de rentes seigneuriales et de formation de capital, perd de son importance économique. Non seulement le rendement global des tributs ne cesse de […] Lire la suite

ART COLONIAL

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL, 
  • Alexis SORNIN
  •  • 8 370 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Textiles, orfèvrerie et mobilier" : …  La qualité remarquable des textiles indiens est une des raisons essentielles qui incitent les Compagnies européennes à faire du négoce en Inde. Les provinces du Gujarat et du Bengale y sont les principaux centres de production textile. L'Europe connaît à partir du xvii e  siècle une vogue de chintz, calicot, mousseline, velours et autres brocarts importés de l'Inde. Dans les années 1770, les châl […] Lire la suite

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 670 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre "Le commerce de l'Atlantique aux XVIIe et XVIIIe siècles" : …  C'est donc avec le bon vouloir de l'Angleterre, et sous sa haute surveillance, que s'est organisé le commerce à travers l'Atlantique. En temps de guerre – et ces guerres furent nombreuses, on l'a vu – la flotte britannique paralyse, et souvent même interdit, le commerce entre l'Amérique et l'Europe continentale. En temps de paix, ce commerce de métropole à colonie et retour est toléré, mais l'Ang […] Lire la suite

BIJOUX

  • Écrit par 
  • Sophie BARATTE, 
  • Catherine METZGER, 
  • Évelyne POSSÉMÉ, 
  • Elisabeth TABURET-DELAHAYE, 
  • Christiane ZIEGLER, 
  • Universalis 
  •  • 6 083 mots
  •  • 7 médias

L'homme s'est-il de tout temps paré de bijoux ? Les nombreux exemples découverts lors de fouilles archéologiques semblent le confirmer. Souvent retrouvés dans des nécropoles, les plus anciens bijoux attestent la valeur portée à la parure, à tel point importante qu'elle accompagne le défunt dans l'au-delà. L'histoire du bijou est étroitement associée aux modes mais aussi aux matériaux disponibles […] Lire la suite

BRONZE & FER, âges

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN
  •  • 3 297 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre "L'utilisation précoce des métaux natifs" : …  Certaines roches de couleur ont depuis très longtemps attiré l'attention des hommes : l'ocre, par exemple, qui est un oxyde de fer, ou quelques pierres bleues ou vertes, qui sont des carbonates de cuivre, azurite ou malachite. Mais il faut signaler aussi certains métaux natifs comme le cuivre, l'or, le platine et le fer météoritique. Ce sont les premiers métaux qui semblent avoir été travaillés. D […] Lire la suite

CHINOISE CIVILISATION Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 368 mots
  •  • 37 médias

Dans le chapitre "L'âge d'or" : …  Cependant la grande époque de l'orfèvrerie chinoise sera celle des Tang (618-907). À l'imitation de l'Iran et de l'Inde, la vaisselle d'or et d'argent va supplanter pour un temps, à la Cour, le bronze, le laque et la céramique. Les formes et les décors de l'orfèvrerie sassanide, introduits à la cour de Chang'an par les artisans, les marchands et les princes étrangers, sont bientôt adoptés, interp […] Lire la suite

CISELURE, orfèvrerie

  • Écrit par 
  • Gérard MABILLE
  •  • 667 mots

Intimement liée aux techniques de l'art des métaux précieux, l'or ou l'argent, la ciselure, phase terminale de la réalisation d'un ouvrage d'orfèvrerie, consiste à décorer celui-ci en y exécutant divers ornements, selon un relief plus ou moins accentué. Le principe de la ciselure repose sur la ductilité des métaux précieux, qualité qui leur est propre et selon laquelle ils peuvent être travaillés […] Lire la suite

COLONISATION

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 7 700 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "Constitution des deux premiers empires coloniaux" : …  Les deux pays qui vont ouvrir la voie sont le Portugal et l' Espagne. Cette antériorité n'est pas due à une « vocation » particulière. Elle ne tient pas seulement à la situation géographique. Le Portugal est le seul pays d'Europe qui a, du fait de la crise du xiv e  siècle, connu un changement profond dans ses structures sociales : la victoire de la bourgeoisie des ports sur la féodalité rurale. Q […] Lire la suite

COMMERCE INTERNATIONAL Politique du commerce extérieur

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLOCHON
  •  • 7 554 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Mercantilisme bilatéralisme et protectionnisme éducateur" : …  La politique économique autonome est celle qu'un État choisit librement, de sa propre initiative, et qu'il peut modifier quand il le veut. Cet unilatéralisme apparaît sous sa forme extrême dans le courant mercantiliste. Celui-ci domine la pensée et la politique économiques européennes entre le xv e  siècle et le début du xviii e  siècle. Il repose sur l'idée selon laquelle la richesse des société […] Lire la suite

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 247 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "La querelle de l'argent" : …  Le choix de l'ancrage nominal du dollar oppose deux partis. D'un côté, les partisans de l'or ( goldbugs ), industriels et banquiers de l'Est, défenseurs acharnés de la sound money et des mécanismes de marché, sauf quand il s'agit de protéger par les tarifs douaniers les industries naissantes. Pour eux, l'étalon or est international et ses contraintes déflationnistes garantissent une émission mon […] Lire la suite

ELDORADO

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 1 684 mots

Dans le chapitre "Les illusions de la conquête" : …  En dépit de sa force et de sa persistance, le mythe de l'Eldorado n'a été qu'une légende parmi celles, très nombreuses, qui ont constamment soutenu les espérances des conquistadores. Au vrai, c'est l'entreprise américaine tout entière qui baigne dans un climat de merveilleux dès le premier voyage de Colomb, convaincu qu'il touchait aux splendeurs de Cipango et du Cathay. Au contact du Nouveau Mon […] Lire la suite

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 344 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre "Une économie fondée sur l'agriculture et le commerce" : …  Le pays est foncièrement rural. La géographie y détermine trois zones fondamentales. D'abord l'Espagne humide de la côte cantabrique avec ses prairies et ses vergers, considérée à l'époque comme pauvre. Puis l'Espagne méditerranéenne, au climat chaud et sec, où s'opposent le secano , collines où règne l'association classique blé-vigne-olivier, et le regadío , plaines irriguées peu étendues, mais t […] Lire la suite

EXPLORATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 13 773 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "La quête de nouvelles richesses" : …  Les métaux précieux, l'or puis l'argent, fondent et entretiennent les entreprises ibériques. Une fois l'immense razzia opérée sur les vaincus et par la collecte des stocks accumulés (il y faut quelque cinq ans) qui chargent jusqu'à couler les premiers galions, il faut aller chercher le minerai. La quête se fait par étapes : étapes techniques, étapes géographiques d'exploration et de découverte de […] Lire la suite

LIVRE TOURNOIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 4 512 mots

Dans le chapitre " La recherche d'une monnaie stable" : …  La répétition trop fréquente des mutations engendre évidemment une instabilité du système des paiements et de l'économie tout entière. Ainsi, de 1330 à 1360, on relève pas moins de 55 mutations de toutes sortes, chacune s'accompagnant d'une tentative de restauration de la bonne monnaie. La stabilisation ne commence à se produire qu'à partir de 1514 avec la création par Louis XII du teston, une mo […] Lire la suite

MARTELAGE

  • Écrit par 
  • Gérard MABILLE
  •  • 265 mots

Grâce à la malléabilité des métaux précieux, conséquence de leur ductilité, la mise en forme des ouvrages d'orfèvrerie peut s'effectuer à froid, par simple martelage. Pour ce faire, les seuls outils nécessaires sont le marteau et sa contrepartie, une enclume appelée tas ou bigorne . C'est à partir d'un lingot que l'orfèvre obtient tout d'abord une feuille circulaire, le flan  ; puis, en frappant […] Lire la suite

MINES, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Claude DOMERGUE
  •  • 12 763 mots
  •  • 1 média

L'importance des métaux dans les civilisations antiques peut se mesurer aux symboles qu'ils représentent dans la succession des temps, depuis le mythe des races – d'or, d'argent, de bronze, de fer – chez Hésiode ( viii e  siècle av. J.-C.) jusqu'aux grandes périodes – Âges du cuivre, du bronze, du fer – que les archéologues intercalent entre la préhistoire et l'histoire. Sans les métaux en effet, […] Lire la suite

MONNAIE Histoire de la monnaie

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 9 774 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre " Les instruments monétaires avant la monnaie" : …  On a cru longtemps – après Aristote, Nicolas Oresme ( Traité des monnaies , 1370), Guillaume Budé – que la monnaie, sous forme métallique, avait peu à peu remplacé le simple troc, et cela à une date assez récente ( viii e - vii e  s. av. J.-C.). L'ethnologie et l'archéologie ont prouvé que les choses s'étaient passées de façon quelque peu différente : le troc proprement dit est une vue de l'espri […] Lire la suite

NAISSANCE DE LA MONNAIE MÉTALLIQUE

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 193 mots
  •  • 1 média

Le berceau de la monnaie fut l'Anatolie, et plus précisément le royaume de Lydie. L'Asie Mineure avait déjà été la terre du roi Midas qui, selon la légende, possédait la faculté de changer en or tout ce qu'il touchait. Pour se débarrasser de ce pouvoir redoutable, il se plongea dans les eaux du Pactole ; les Lydiens purent désormais recueillir dans cette rivière les paillettes d'électrum, cet alli […] Lire la suite

NOUVELLE FRAPPE D'OR EN OCCIDENT

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 226 mots

Pour la première fois depuis le début du ix e  siècle, une monnaie d'or est émise dans une principauté latine. En 1018, la comtesse Ermessende de Catalogne fait frapper des mancusos , pièces d'or dont le nom provient de l'arabe ( manqūsh  : « gravé »). Cet événement manifeste une évolution importante en Occident : la pénurie d'or qui, dès l'époque carolingienne, avait conduit à l'abandon dans la […] Lire la suite

ORFÈVRERIE

  • Écrit par 
  • Gérard MABILLE
  •  • 5 556 mots
  •  • 3 médias

La notion d'orfèvrerie ne peut se réduire à une définition simple. En effet, s'il est vrai que cet art est intimement lié au travail des métaux précieux, dont il sera nécessaire également de proposer une définition rigoureuse, il n'en est pas moins vrai que la seule présence de ces matériaux ne saurait constituer une définition absolue ; ainsi, les monnaies et médailles, souvent frappées en or ou […] Lire la suite

PALÉOCHRÉTIEN ART

  • Écrit par 
  • François BARATTE, 
  • Françoise MONFRIN, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 503 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "Le triomphe de l'imagerie biblique" : …  L'Orient prend peu à peu une place prépondérante, exerçant son influence sur les ateliers occidentaux, Ravenne notamment. Une importante innovation technique, à la fin du v e  siècle, qu'avaient précédée quelques essais sporadiques, permet de saisir le rôle essentiel de Constantinople : ce sont les poinçons d'argenterie, apposés sur certaines pièces par les services du Comte des Largesses sacré […] Lire la suite

PLATINE ET PLATINOÏDES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GUERLET, 
  • Roger LACROIX, 
  • Jean-Louis VIGNES, 
  • Universalis 
  •  • 3 060 mots
  •  • 8 médias

Le platine est un métal précieux, c'est-à-dire un métal auquel deux caractères dominants confèrent un prestige et une valeur qui furent à l'origine les attributs exclusifs de l'argent et, plus encore, de l'or : rareté et inaltérabilité. Cette dernière propriété permet à ces métaux de conserver leur éclat dans des circonstances où tous les autres se ternissent ou se dégradent et d'exister dans le […] Lire la suite

POINÇONS, métaux précieux

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 1 105 mots

Les premiers témoignages que l'on trouve en France d'une empreinte appelée poinçon datent du xiii e siècle ; ils attestent une reconnaissance de titre légal dans l'usage du métal précieux employé, or ou argent. Au cours du siècle suivant les documents laissent penser que, parallèlement, un autre poinçon, signature de l'orfèvre ou poinçon de maître , pouvait être apposé ; il deviendra obligatoire […] Lire la suite

PREMIERS SALAIRES, PREMIÈRES AMENDES

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 189 mots

Dès la III e  dynastie d'Ur (— 2113-— 2006), on connaît la valeur relative de différents métaux : en raison de sa plus grande rareté, le fer a une valeur supérieure à celle de l'or ; quant au cuivre, il vaut de 80 à 140 fois moins que l'argent. On n'ignore pas non plus le prix des produits agricoles, ni le montant de certains « salaires ». Un bœuf représentait alors 75 sicles d'argent de 8 gramme […] Lire la suite

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix !