« CHINOIS ART »

CHINOISE CIVILISATION Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 368 mots
  •  • 37 médias

Les tendances esthétiques chinoises ordonnent les créations artistiques selon une hiérarchie profondément différente de celle de l'Occident : elles tiennent compte de leur lien plus ou moins direct avec l'esprit. L'écriture – et donc la calligraphie, véhicule par excellence de la pensée – prend ainsi la première pl […] Lire la suite

Les médias de la recherche « CHINOIS ART » :

Amulette provenant d'Anyang, Chine
Crédits : D.R.

photographie

Bannière en soie, Chine
Crédits : D.R.

photographie

Brouette chinoise
Crédits : AKG

photographie

Buddha Sakyamuni
Crédits : International Dunhuang Project/ Middle Way Education ; CC BY-SA 3.0

photographie

Afficher les médias de « CHINOIS ART »

AI WEIWEI (1957- )

  • Écrit par 
  • John M. CUNNINGHAM
  •  • 1 095 mots
  •  • 1 média

Artiste contestataire chinois, Ai Weiwei est l'auteur d'une œuvre aux multiples facettes, allant des installations sculpturales aux projets architecturaux en passant par la photographie et la vidéo. Salué par la critique internationale, il subit dans son pays diverses formes de répression, les autorités chinoises n'appréciant guère la dimension souvent provocatrice et subversive de son art, ni so […] Lire la suite

ART CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 12 432 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "Les marchés émergents" : …  En Europe, le marché de l'art russe est soutenu par les grosses fortunes récentes et les œuvres d'auteurs russes, modernes et actuelles, ont connu de fortes hausses, les acheteurs se montrant fermement attachés à leur art national. Il n'empêche que les oligarques interviennent également sur le marché de l'art international, à New York ou à Londres, pour acquérir des œuvres phares de l'art occident […] Lire la suite

ART DE LA CALLIGRAPHIE (Chine)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 193 mots

En Chine, l'écriture témoigne de recherches esthétiques dès ses débuts, comme le montrent les inscriptions sur bronze des Zhou occidentaux (vers —  1050- —  771). Puis, avec l'essor de la classe des fonctionnaires lettrés à partir des Han ( —  206-220) et l'invention dans leur milieu de l'écriture cursive, la calligraphie devient un art complet. Cependant, vers 350, une dimension nouvelle devait ê […] Lire la suite

ART DU BRONZE EN CHINE

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 171 mots

La métallurgie apparaît tardivement en Chine, vers — 2000, dans la culture de Qijia, qui couvrait une partie du Qinghai et du Gansu. Fondus ou martelés, en alliage cuivreux ou en cuivre pur, les premiers objets sont menus (couteaux, outils, ornements, miroirs, etc.). Vers — 1500, ou un peu avant, on commença à fondre des vases rituels ornés en Chine centrale, à Erlitou (Henan). L'abondance des min […] Lire la suite

ATELIER, art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 5 946 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "L'atelier européen du XVe au XVIIe siècle. Périmètre technique et espace imaginaire" : …  On note alors une décomposition progressive de la structure corporative, une dégradation des traditions de travail que sauvegardaient la rigidité féodale de l'apprentissage et les contrôles de qualité, moins de contraintes, moins de secret dans les recettes d'atelier. Avec les guerres d'Italie apparaissent les artistes de Cour et les premières manufactures. C'est François I er qui inaugure la man […] Lire la suite

AVANT-GARDE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure BERNADAC, 
  • Nicole BRENEZ, 
  • Antoine GARRIGUES, 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 10 106 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre "L'Asie entre tradition et créativité" : …  Chaque continent semble abriter un pays précurseur et moteur, fortement lié à la scène européenne. En Asie, c'est le cas du Japon qui, tout au long du xx e  siècle, a entretenu des liens étroits avec les mouvements de l'avant-garde occidentale, de Dada à Fluxus, dont témoignent tant les artistes du groupe Gutai que la figure singulière de On Kawara, à mi-chemin entre art conceptuel et tradition ze […] Lire la suite

BOUDDHISME (Arts et architecture) La pagode

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS
  •  • 1 670 mots
  •  • 1 média

Monument bouddhique, la pagode chinoise, aux destinations votive, commémorative et de reliquaire, a deux sources : l'une, proprement chinoise, qui vient du pavillon à étages de l'époque Han ; l'autre, indienne, à partir du stūpa d'une part et du sikhara d'autre part. Dès le v e siècle, la pagode fut transmise aux royaumes coréens avec la religion nouvelle. S'il ne subsiste dans la péninsule coré […] Lire la suite

CÉRAMIQUE

  • Écrit par 
  • Marcelle BRUNET, 
  • Jeanne GIACOMOTTI, 
  • André PECKER
  •  • 2 864 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre "Céramiques dures (grès, porcelaines et faïences fines)" : …  Si, dès l'époque de la pierre polie, les hommes de la vallée du fleuve Jaune pratiquaient l'art de la poterie ornée, l'apport essentiel de l' Extrême-Orient (Chine, Corée, Japon) à la céramique est la pâte dure, imperméable, cuite à haute température. Les recherches pour les grès opaques et « proto-porcelaines », qui remonteraient aux premières dynasties chinoises, plus de mille ans avant notre è […] Lire la suite

CERNUSCHI MUSÉE, Paris

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 1 469 mots

Dans le chapitre "Au confluent des arts" : …  La présentation reprend la couleur rouge d’origine des murs, en l’intégrant au fond de la plupart des vitrines. D’entrée de jeu, le goût d’Henri Cernuschi est évoqué par des pièces chinoises ou japonaises qu’il avait acquises mais qui sommeillaient dans les réserves ou étaient peu mises en valeur dans les salles. C’est notamment le cas de la Pagode en « bleu et blanc » qu’il supposait être un mod […] Lire la suite

CHINE : L'ÉNIGME DE L'HOMME DE BRONZE (exposition)

  • Écrit par 
  • Viviane REGNOT
  •  • 934 mots

L'exposition Chine  : l'énigme de l'homme de bronze. Archéologie du Sichuan (XII e -III e   s. av. J.-C.) , un des sommets de l'année de la Chine en France, eut lieu du 14 octobre 2003 au 28 janvier 2004 à la salle Saint-Jean de l'Hôtel de Ville de Paris. Elle avait pour commissaires Gilles Béguin, directeur du musée Cernuschi et Alain Thote, directeur d'études à l'École des hautes études (IV e   […] Lire la suite

CIZHOU, céramique chinoise

  • Écrit par 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT
  •  • 404 mots

Plusieurs sites du district de Cizhou, au Hebei, et du Henan ont donné naissance à une catégorie de céramiques, exceptionnelle parmi celles de la dynastie Song (960-1279). Plus que sur la délicatesse des formes et la qualité des couvertes, elle met en effet l'accent sur le décor, avec une recherche d'effets de contrastes, souvent violents. À en juger par l'abondance de la production et par la duré […] Lire la suite

DINGLING TOMBEAU DU

  • Écrit par 
  • Marie-Thérèse BOBOT
  •  • 355 mots

Un des treize mausolées impériaux des Ming situés au nord de Pékin au milieu d'arbres centenaires, le Dingling (tombeau de la Tranquillité) est celui de l'empereur qui régna sous le nom de Wanli de 1573 à 1620. À vingt-deux ans, en 1584, Wanli commença son tombeau, qui coûta une somme considérable ; il fut terminé en 1590. L'histoire raconte que Wanli y donna une réception. On ignorait tout de la […] Lire la suite

DU DRAGON À L'EMPEREUR : TRÉSORS ARCHÉOLOGIQUES DE LA CHINE (expositions)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 933 mots

Deux expositions, aussi remarquables l'une que l'autre, ont été montrées à Paris, à la Cité de la musique (21 novembre 2000-25 février 2001) et au Petit Palais (2 novembre 2000-28 janvier 2001), permettant au public d'apprécier certains aspects de la civilisation chinoise qui lui sont encore peu connus. Les expositions archéologiques chinoises se sont multipliées. En les « prêtant » contre monnaie […] Lire la suite

ÉCRITURE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis 
  •  • 2 596 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "La calligraphie chinoise" : …  Apanage de l’élite intellectuelle et sociale des lettrés fonctionnaires, la calligraphie est en Chine l’art majeur. Après la normalisation des sinogrammes par Li Si, ministre du « premier auguste empereur » Qin Shi Huangdi, les deux formes standards – « écriture de chancellerie » (隶书 lishu) et « petite sigillaire » (小篆 xiaozhuan) – sont la source des styles postérieurs développés à partir de la dy […] Lire la suite

ELISSEEFF VADIME (1918-2002)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 841 mots

La carrière de Vadime Elisseeff est intimement liée à la vie du musée Cernuschi à Paris – l'un des rares musées en Occident dont les collections soient exclusivement consacrées à l'art chinois – qu'il dirigea de 1956 à 1982. Et pourtant, ses activités professionnelles, entre l'U.N.E.S.C.O. et le Centre de documentation pour la Chine contemporaine, comme ses sujets d'intérêt (le dialogue Orient-Oc […] Lire la suite

INVENTION DE LA PORCELAINE

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 172 mots

L'invention de la porcelaine en Chine au vii e  siècle fait suite à une longue série d'innovations dans le domaine de la céramique. Il fallait en effet réunir plusieurs conditions pour fabriquer des céramiques à la fois dures, blanches et translucides. La pâte doit être parfaitement pure, qu'il s'agisse de kaolin en Chine du Nord ou de pierre à porcelaine en Chine du Sud. À Jingdezhen (Jiangxi), […] Lire la suite

IVOIRE

  • Écrit par 
  • Eugen von PHILIPPOVICH
  •  • 3 090 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "Chine" : …  L'ivoirerie chinoise est très ancienne (1300 av. J.-C. env.). Les « ivoires médicaux » représentant une femme couchée sont spécifiquement chinois. Sur ces petites figurines à diagnostic était marqué ou indiqué le siège de la maladie, car, dans les grandes familles, le médecin ne pouvait toucher le corps d'une dame. On connaît peu de pièces anciennes, alors que les ivoires des temps modernes (à pa […] Lire la suite

JARDIN DE LA "POLITIQUE DES SIMPLES", Suzhou (Chine)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 222 mots

L'idéal érémitique a conduit de nombreux lettrés chinois à se retirer sur leurs terres après avoir passé quelques années en poste comme fonctionnaire loin de leur région d'origine. Cette retraite fut souvent pour eux l'occasion de créer un jardin. Conçu pendant la première moitié du xvi e  siècle par un ancien censeur impérial déchu de ses fonctions, le Zhuozhengyuan , le jardin de la Politique de […] Lire la suite

JULLIEN FRANÇOIS (1951- )

  • Écrit par 
  • Daniel BOUGNOUX
  •  • 1 122 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre "Une pensée du multiple" : …  Cette saisie qui se veut pragmatique, et non pas simplement technique, inspire deux ouvrages également importants pour déconstruire notre conception du temps et de l'espace. Du « temps » , Éléments d'une philosophie du vivre (2001) examine comment une succession de moments qualitatifs tisse les processus vivants : percevoir (épouser) la durée ou les saisons incite à « vivre à propos », comme l'éc […] Lire la suite

KERIYA, MÉMOIRES D'UN FLEUVE (exposition)

  • Écrit par 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS
  •  • 1 139 mots

Modeste par sa taille, l'exposition Keriya , mémoires d'un fleuve. Archéologie et civilisation des oasis du Taklamakan (Fondation Électricité de France-Espace Électra, Paris, 14 février-27 mai 2001) a constitué, par les résultats qu'elle présentait et les problématiques abordées, un événement majeur. Au début des années 1980, une coopération scientifique s'instaurait entre une équipe du CNRS trav […] Lire la suite

LA CITÉ INTERDITE. VIE PUBLIQUE ET PRIVÉE DES EMPEREURS DE CHINE, 1644-1911 (exposition)

  • Écrit par 
  • Anne CHAYET
  •  • 1 233 mots

Organisée au musée du Petit Palais à Paris (9 novembre 1996-23 février 1997), l'exposition La Cité interdite . Vie publique et privée des empereurs de Chine (1644-1911 ) propose une présentation somptueuse, mais peut-être conventionnelle, d'un choix d'objets provenant de l'ancien palais des souverains chinois. Le thème principal est sans doute un thème facile, destiné à un vaste public et souvent […] Lire la suite

LAQUE

  • Écrit par 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT
  •  • 3 909 mots
  •  • 5 médias

L'emploi du laque est une invention proprement chinoise. Le laque est la sève du Rhus verniciflua , arbre originaire de Chine qui sera transplanté en Corée, au Japon, en Annam. Il est distinct de la gomme-laque, dérivée du dépôt sur les arbres d'une gomme produite par un insecte et qui est à la base des laques de l'Inde, de Ceylan, de la Birmanie, comme des vernis de l'Occident. Les propriétés du […] Lire la suite

MÉTAL ARTS DU

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 11 108 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre "Le cuivre, le bronze, le laiton" : …  Le cuivre pur est à l'origine des alliages que sont le bronze et le laiton. Il a été mis en forme au repoussé à toutes les époques, mais il a souvent été doré, émaillé, recouvert ou incrusté d'autres matières. Il a beaucoup servi à la fabrication d'objets de la vie quotidienne. La chaudronnerie regroupe ce type de production et certains pays, comme ceux de l'Orient musulman, ont préféré ce trait […] Lire la suite

MOBILIER

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 4 416 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "Le mobilier hors d'Europe" : …  Dès le viii e  siècle, le mobilier chinois parvient à une sorte de perfection dans les formes (coffres et armoires montés sur des pieds ajourés, tables basses) et plus encore dans les techniques, assemblages par languettes et à queue d'aronde, incrustations de fleurs en ivoire ou nacre, laque (Trésor du Shōsō-in de Nara , viii e  s.). L'art du laque atteint, au xvi e  siècle, une virtuosité étonn […] Lire la suite

PIRAZZOLI-T'SERSTEVENS MICHÈLE (1934-2018)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 703 mots

Née à Paris le 5 octobre 1934 d’une mère française, secrétaire de direction, et d’un père journaliste d’origine bruxelloise, Michèle Pirazzoli-t’Serstevens est décédée à Paris le 25 juillet 2018. Dès sa jeunesse, elle ressent un vif intérêt pour l’Asie, d’abord pour le Vietnam dont elle apprend la langue à l’Inalco (diplôme en 1956). Parallèlement, elle suit le cursus de l’École du Louvre comme él […] Lire la suite

PORCELAINE

  • Écrit par 
  • Antoinette -HALLÉ, 
  • Marcelle BRUNET, 
  •  FA&Yuml, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Tamara PRÉAUD
  •  • 6 322 mots
  •  • 3 médias

La qualité de la porcelaine chinoise, l'harmonie et la diversité de ses formes et de ses décors, son indiscutable antériorité, puisqu'elle était déjà mise au point techniquement sous la dynastie Sui (589-618), ont assuré son prestige dans le monde entier. La fascination qu'elle a exercée s'explique aussi par le mystère, qui parut longtemps miraculeux aux yeux des étrangers, d'une matière issue de […] Lire la suite

PORCELAINE CHINOISE (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 449 mots

Vers —  1500 Invention des grès à couverte en Chine méridionale, au cours de la phase Erligang (env. —  1500- —  1300) des Shang. De couleur jaune olivâtre, ils étaient cuits à environ 1 200 degrés. Par leur couleur et leur brillance, les couvertes évoquent le bronze. Elles furent introduites en Chine centrale par des voies d'échanges qui sont encore inconnues. Vers —  1200 Fabrication en Chine […] Lire la suite

POTERIE

  • Écrit par 
  • Colette CROUZET, 
  • Jeanne GIACOMOTTI, 
  • Henri MORISSON
  •  • 9 171 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre "Extrême-Orient" : …  La poterie ornée se trouve en Chine dès l'époque néolithique. Dans les régions de Jiangsu et dans la vallée du Huanghe, les fouilles ont livré en abondance des poteries tendres cuites à basse température et peintes de pigments de terre rouge ou noire, des poteries grises ou des poteries noires polies. L'époque Han (206 av.-220 apr. J.-C.), qui connaissait déjà les glaçures plombeuses, a fait de l […] Lire la suite

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 722 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre "Chine du Nord" : …  a )  La culture de la poterie ro uge . Les plus anciennes cultures néolithiques chinoises (env. 4000-3000 av. J.-C.) se situent dans le nord du pays, sur les hauts plateaux de lœss du Shaanxi, du Shanxi et du Henan occidental. Les agriculteurs vivent dans des villages temporaires qu'ils abandonnent après un certain temps d'occupation, suivant la technique de la culture sur brûlis. La répartition […] Lire la suite

QINGLIANGANG [TS'ING-LIEN-KANG] SITE DE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 254 mots

Site éponyme d'une des six cultures néolithiques tardives de la province chinoise du Jiangsu. La culture de Qingliangang, qui occupe une vaste aire, représente la zone occidentale de la culture de la poterie peinte dont le noyau se trouve à Yangshao dans le Henan. Cette dernière culture rayonna au ~ III e  millénaire jusqu'aux confins de l'Asie centrale à l'ouest et jusqu'aux régions méridionales […] Lire la suite

RIBOUD KRISHNA (1926-2000)

  • Écrit par 
  • Dominique CARDON
  •  • 761 mots

Spécialiste des textiles asiatiques, Krishna Riboud a publié de nombreux ouvrages, notamment Traditional Costumes and Textiles of Japan , A.E.D.T.A., Paris, 2000, auquel elle s'est consacrée jusqu'à la fin de sa vie. Elle a créé deux fondations consacrées aux civilisations asiatiques : l'Association pour l'étude et la documentation des textiles d'Asie (A.E.D.T.A.), à Paris, et la galerie Jean et […] Lire la suite

ROCHERS DE LETTRÉS. ITINÉRAIRES DE L'ART EN CHINE (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 042 mots
  •  • 1 média

L'amateur d'art connaît les œuvres splendides produites en Chine pendant des siècles, par le pinceau, qu'il s'agisse de calligraphies ou de peintures, de rouleaux parfois verticaux et suspendus, parfois horizontaux, ou de pièces plus petites. Parfois ces œuvres ne jouent que dans des gammes de noirs et de gris, parfois elles sont au contraire réalisées en couleurs. Mais l'exposition du musée Guim […] Lire la suite

STÈLES, Victor Segalen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves KIRCHNER
  •  • 919 mots

Dans le chapitre "Pierre écrite" : …  C'est à Pékin, en 1910, au retour d'une expédition de huit mois à travers la Chine, que Victor Segalen conçoit l'idée insolite de transposer dans un livre la forme hiératique et sévère de ces monuments majeurs de l'art chinois que sont les stèles. Sous la dynastie Zhou, ces pierres installées dans les temples ou sur les parvis servaient de poteau sacrificiel. Puis, sous les Han, elles adoptent un […] Lire la suite

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 617 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre "Chine" : …  L'art de la broderie en Chine remonte peut-être à la fin du II e  millénaire avant notre ère, mais les plus anciens exemples subsistant datent du III e s. avant J.-C. ; ce sont des fragments de soie. La broderie y est exécutée au point de chaînette en soie de diverses couleurs. À partir de l'époque Tang (618-907) se répand la technique du passé plat, qui semble avoir été connue dès les premiers s […] Lire la suite

VERRE ART DU

  • Écrit par 
  • James BARRELET
  •  • 7 271 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre "La verrerie orientale depuis le IVe siècle après J.-C." : …  Les deux centres les plus importants de l'industrie verrière orientale sous l'Empire romain étaient l'Égypte et la Syrie qui avaient, sous bien des aspects, partie liée avec l'industrie occidentale. Il est difficile de suivre l'évolution de ces centres après que Constantin eut, en 330, abandonné Rome pour Byzance. On sait, en tout cas, qu'il y avait des verriers dans cette ville où se trouvait un […] Lire la suite

WU CHANGSHI [WOU TCH'ANG-CHE] (1844-1927)

  • Écrit par 
  • Bérénice ANGREMY
  •  • 1 596 mots

À la fois peintre, calligraphe et graveur de sceaux, Wu Changshi [Wou Tch'ang-che] est une des figures dominantes de l'art chinois de la fin des Qing (1644-1911). Son œuvre révèle qu'en cette période de chaos politique, économique et social, marquée par la guerre de l'Opium (1839-1842), la révolte des Taiping (1851-1864), la première guerre sino-japonaise (1894) et le mouvement du 4 mai 1919, l'ar […] Lire la suite

XU BEIHONG [SIU PEI-HONG] ou JUPÉON (1895-1953)

  • Écrit par 
  • E. L. K. KEUNG, 
  • Q. L. WAN, 
  • Universalis 
  •  • 689 mots

Peintre et professeur d'art chinois, né le 19 juillet 1895 à Yixing (Jiangsu), mort le 26 septembre 1953 à Pékin. Xu Beihong (connu sous le nom francisé de Jupéon) apprend la peinture dans son enfance auprès de son père, Xu Dazhang, un portraitiste de renommée locale. Xu Beihong devient peintre professionnel ambulant et professeur d'art avant d'avoir vingt ans. Il visite Shanghai en 1912 et comme […] Lire la suite

ZHEN CHEN (1955-2000)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 785 mots

Né à Shanghai (Chine) en 1955, Chen Zhen y fit des études artistiques avant de devenir professeur. En 1986, il s'inscrit à Paris à l'École des beaux-arts et participe à l'aventure de l'Institut des hautes études en arts plastiques créé par Pontus Hulten, où il enseignera de 1993 à 1995. En 1995 il est nommé à l'École nationale des beaux-arts de Nancy. Véritable citoyen du monde, Chen Zhen travaill […] Lire la suite