« SEGMENTATION, embryologie »

DÉVELOPPEMENT (biologie) Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 217 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre "Les protéines régulatrices précoces" : …  Les caractéristiques et la fonction de ces quatre protéines « maternelles » sont connues, essentiellement grâce aux travaux de C. Nüsslein-Volhard et de ses collaborateurs. Nous prendrons comme exemple les produits des gènes bicoïd et dorsal . Les protéines de régulation peuvent être subdivisées généralement en régions fonctionnelles appelées domaines. Un de ces domaines a la propriété de se lie […] Lire la suite

Les médias de la recherche « SEGMENTATION, embryologie » :

Formation d'un sillon transverse au cours du développement embryonnaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Œuf de poule
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Oursin (développement larvaire)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Segmentation : modalités et résultats
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Afficher les médias de « SEGMENTATION, embryologie »

DÉVELOPPEMENT (biologie) Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 221 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre "L'embryogenèse précoce" : …  Les Angiospermes ont, par définition, leurs graines « cachées » dans le fruit. L'embryogenèse se déroule à l'intérieur de l'ovule qui deviendra la graine ; elle est difficilement accessible à l'étude expérimentale. Pourtant, les études histologiques descriptives datent du début du siècle. Elles ont été longtemps privilégiées avec l'espoir de corréler les types de développement avec les grandes di […] Lire la suite

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 279 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre "Les modes de segmentation" : …  Lorsque les conditions intrinsèques (fécondation) et ambiantes (température, humidité) sont réunies, l'œuf va commencer son développement. Celui-ci débute par la segmentation qui va transformer la cellule unique en une masse pluricellulaire ou blastula. Les cellules qui résultent du partage de la cellule initiale en cellules filles seront d'autant plus petites qu'elles sont plus nombreuses, de d […] Lire la suite

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 885 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre "Développement embryonnaire" : …  L' œuf est une cellule polarisée. Lors de sa formation, certaines molécules (ARN messagers et/ou protéines) sont déposées de façon localisée ; cette distribution sera ainsi à l'origine de l'établissement d'une polarité antéro-postérieure (ARNm et protéine bicoid ) ainsi que d'une polarité dorso-ventrale (ARNm et protéine nanos ). Dans le cas de la drosophile, le développement embryonnaire est extr […] Lire la suite

MOLLUSQUES

  • Écrit par 
  • André FRANC
  •  • 9 415 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre "Développement" : …  Les Mollusques ont en commun avec les Annélides deux caractères d'une très haute signification qui, en fait, sont presque les seuls indices permettant de les apparenter à un autre groupe zoologique : ce sont la segmentation de l'œuf qui s'effectue selon le type spiral , et la larve trochophore qui en résulte, au moins dans les groupes dits inférieurs . L'œuf, sphérique en général, est le plus sou […] Lire la suite

PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Bertrand FAVIER
  •  • 5 774 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre "Colinéarité spatiale" : …  La caractéristique fondamentale des complexes HOX/HOM est la relation entre l'ordre physique des gènes le long du chromosome et l'ordre physique de leur expression le long de l'axe antéro-postérieur de l'embryon. Cette propriété appelée « colinéarité spatiale » a été découverte d'abord chez la drosophile. L'ordre des gènes correspond à la position des segments dans lesquels ils s'expriment norm […] Lire la suite

THÉORIE CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 3 642 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre "Modification et précision de la théorie " : …  Les réactions aux travaux de Schleiden et Schwann furent variées, avec d’importantes spécificités nationales. Par exemple, en France, le poids de l’héritage de Bichat contribua à entretenir une forte résistance à la théorie cellulaire jusqu’à la fin du xix e  siècle. Charles Robin (1821-1885), notamment, fut l’un de ses plus farouches adversaires. Ailleurs en Europe, la théorie fut globalement acc […] Lire la suite